Apostats de l'islam Forum Index
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 

 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Pétitions
Goto page: <  1, 2, 3  
Previous topic .::. Next topic  
Post new topic   Reply to topic    Apostats de l'islam Forum Index >>> Apostats de l'islam >>> En vrac

Author Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sat 22 Dec - 12:36 (2018)    Post subject: Pétitions Reply with quote

appel pour que zineb el rhazoui soit la prochaine Marianne
 
Par ni dieux ni races ni maitre Pétition adressée à jean.jacques.jouve@gmx.fr

Nous, humanistes, militants associatifs ou simples citoyens, demandons au gouvernement que la prochaine Marianne soit incarnée par Zineb El Rhazoui. En effet, en ces temps troublés d'attaques contre la laïcité et les principes universalistes, qui peut mieux incarner ces valeurs que cette franco marocaine menacée de mort pour les avoir défendues?
Il était jusqu'à maintenant de bon ton de prendre les visages d'actrices ou de people pour incarner Marianne. Nous disons qu’aujourd’hui, il est urgent de réaffirmer des principes clairs et essentiels au maintien de cette liberté de penser chèrement acquise au fil des siècles .
Zineb comme nouvelle Marianne, ce serait un symbole fort, alors que nous arrivons au quatrieme anniversaire du massacre de Charlie hebdo.
Ce serait un message clair envoyé aux fascistes islamistes, à ces extrémismes religieux qui tuent, musellent la libre pensée et veulent imposer un théocratisme délirant au nom de leur superstition. Ces terroristes de la libre pensée n'ont de cesse que d'attaquer l'idéal d'émancipation universaliste de la République, idéal perfectible mais utopie plus que jamais nécessaire et réalisable par l'effort de tous.
Zineb est toujours menacée de mort. Sa défense de la raison contre la foi aveugle des obscurantistes, sa défense inflexible des principes laïques, lui valent des tombereaux d'insultes. Nous, humanistes, militants associatifs ou simples citoyens, serions fiers de voir son buste dans nos mairies et administrations comme le symbole d'une France relevant la tête et cessant de tolérer ce retour de l'obscurantisme et de sa cohorte de violences diverses, allant de la censure à l'assassinat. Ce qui a été tissé dans les luttes humanistes ne se délitera pas dans la violence et la haine, mais se renforcera par l'union fraternelle qui refuse de céder sur ses acquis humanistes. Zineb a l'étoffe à la fois de ces combats, et de ces valeurs.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
Publicité







PostPosted: Sat 22 Dec - 12:36 (2018)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Thu 3 Jan - 14:51 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Raif Badawi et Waleed Abu al Khair doivent être libérés
Sa Majesté Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, Roi d’Arabie Saoudite; S.E. Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, Premier ministre du Royaume d’Arabie Saoudite

Votre Majesté, Votre Excellence,

Je vous écris au sujet du blogueur Raif Badawi et de son avocat et défenseur des droits humains Waleed Abu al Khair, deux prisonniers d’opinion saoudiens condamnés pour avoir exercé leurs droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion.

Raif Badawi a été condamné le 7 mai 2014 par le tribunal pénal de Djedda à 10 ans de prison, 1 000 coups de bâton, une interdiction de voyager pendant 10 ans, une interdiction d'utiliser les médias et une amende d'1 million de riyals saoudiens. Le 9 janvier 2015, il a reçu publiquement 50 premiers coups de de bâton. Ce châtiment viole l’interdiction de la torture et de tout autre traitement cruel, inhumain ou dégradant, inscrite dans le droit international.
Je vous exhorte à :
- annuler la condamnation à la flagellation de Raif Badawi sans plus tarder;
- veiller à ce que le verdict de culpabilité et la peine prononcés à son égard soient annulés;
- libérer Raif Badawi immédiatement et sans condition.

Par ailleurs, l’avocat de Raif Badawi, Waleed Abu al Khair, a été condamné à 15 ans de prison, une interdiction de voyager de la même durée et une amende de 200 000 riyals.
Je vous exhorte à :
- le libérer immédiatement et sans condition;
- veiller à ce que la déclaration de culpabilité et la sentence de cet homme soient annulées;
- faire en sorte qu’il soit protégé contre la torture et d’autres mauvais traitements, et qu’il bénéficie des soins médicaux nécessaires.

Je vous appelle à cesser d’accuser, de poursuivre et de condamner des militants simplement pour avoir exercé leurs droits à la liberté d'expression, d'association et de réunion.

https://info.amnesty.be/adserver2/liberer-raif-badawi-et-waleed-abu-al-khai…

Je vous prie de croire, Votre Majesté, Votre Excellence, à l’expression de ma haute considération.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Tue 5 Feb - 16:55 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Solidarité avec le Mohamed Louizi

 
Organisé pour : Mohamed Louizi






Mohamed Louizi se bat POUR NOUS TOUS : ne lui laissons pas payer tous les frais !  MERCI de l’aide que vous pourrez nous aider à lui apporter.Le djihad judiciaire mené par les islamistes contre Mohamed Louizi est fait pour le réduire au silence.C’est pourquoi nous ouvrons aujourd’hui une cagnotte. Mohamed est obligé d’avancer des fonds car il a fait Appel après le jugement du 15 Novembre 2018 qui a favorisé l’islamiste Soufiane Iquioussen, à propos duquel il avait publié dans un article de son blog les résultats d’une enquête, avec des preuves matérielles qui constituent une base factuelle solide ensuite fournie par son avocat au Tribunal.Soufiane Iquioussen l’avait attaqué en diffamation.La Chambre civile (et non correctionnelle) au Tribunal de Grande Instance de Lille a rendu un jugement expéditif le jeudi 15 novembre 2018, accédant contre toute attente à la demande de l’islamiste Iquioussen et y répondant favorablement, à contre-courant de la jurisprudence.Elle a condamné Mohamed Louizi à lui verser «la somme de 800 Euros à titre de dommages et intérêts, en réparation du préjudice moral subi par ce dernier»et «la somme de 1500 Euros sur le fondement de l’article 700 du Code de procédure civile», réjouissant tous les islamistes de France et de Navarre.Ce jugement mérite sans aucun doute d’être réexaminé à la lumière du seul droit de la presse, notamment la loi du 29 juillet 1881, ses dispositifs et ses jurisprudences constantes. C'est ce que fera la Cour d’Appel de Douai, auprès de laquelle Mohamed a interjeté appel, engageant de nouveau frais pour notre cause commune.Nous comptons sur vous pour nous aider à l'aider ... Fraternité et solidarité !
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Wed 27 Mar - 14:11 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

"Blasphème contre Mahomet" :
Demande de réexamen devant la Grande Chambre

La conférencière autrichienne condamnée pour avoir "dénigré" Mahomet demande le renvoi de l'affaire à la Grande Chambre de la Cour européenne des droits de l'homme.

Peut-être vous souvenez-vous de la décision E. S. contre Autriche de la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) qui, le 25 octobre dernier, avait choqué de nombreuses personnes ? La Cour de Strasbourg avait alors, contre toute attente, validé la condamnation d’une conférencière autrichienne pour avoir « dénigré » Mahomet en assimilant son union avec la jeune Aïcha à de la « pédophilie ».

La Cour a donné à ce jugement la qualité « d’affaire phare », c’est-à-dire de référence éclairant sa jurisprudence future. J’ai eu l’occasion d’attirer l’attention sur cette décision et de la critiquer ici même.
Or, cette affaire vient de connaître un nouveau développement. La requérante, Mme Elisabeth Sabaditsch-Wolff, a demandé à la Cour européenne de bien vouloir rejuger l’affaire en Grande Chambre, c’est-à-dire devant la formation la plus solennelle de cette Cour. Fait rare, elle est soutenue dans cette démarche par plus de 50 000 signataires d’une pétition pour le droit de critiquer l’islam en Europe.

Il s’agit là d’une procédure exceptionnelle qui n’est acceptée que dans 5% des cas, lorsque la Cour estime qu’est en jeu « une question grave relative à l’interprétation ou à l’application de la Convention [européenne des droits de l’homme] ou de ses Protocoles, ou encore une question grave de caractère général ». Or, c’est clairement le cas dans l’affaire E.S. c. Autriche. La décision quant au renvoi sera prise prochainement. Il faut espérer que la Cour l’acceptera, car plusieurs motifs graves plaident en ce sens.
Signer la pétition pour le droit de critiquer l'islam en Europe
Rappel des faits
En 2013, la Cour suprême d’Autriche a condamné une femme pour s’être interrogée publiquement en ces termes : « un homme de cinquante-six ans avec une fille de six ans (...) De quoi s’agit-il, si ce n’est de pédophilie ? ». La conférencière, rappelant des faits historiques avérés, s’exprimait devant une trentaine de personne lors d’un séminaire intitulé « Connaissance élémentaire de l’islam ». Elle souhaitait notamment alerter sur la pratique du mariage des filles prépubères dans la culture musulmane, suivant l’exemple de Mahomet qui a épousé Aïcha âgée de six ans puis consommé ce mariage lorsqu’elle a atteint 9 ans. Elle a été dénoncée par un journaliste présent dans la salle, puis condamnée sur le fondement d’une disposition pénale interdisant en substance le blasphème.

Elle s’est alors tournée vers la CEDH qui, à la surprise générale, a accepté l’argumentation des juridictions autrichiennes et validé cette condamnation par un jugement adopté à l’unanimité le 25 octobre 2018. Les sept juges européens ont alors estimé que cette femme n’a pas tant cherché à informer objectivement le public qu’à « démontrer que Mahomet n’est pas digne d’être vénéré ». À l’appui de cette condamnation, la Cour a considéré qu’insinuer que Mahomet était « pédophile » serait une « généralisation sans base factuelle » au motif qu’il a poursuivi sa relation avec Aïcha des années durant et épousé d’autres femmes plus âgées.

Selon la Cour, ces propos étaient de « nature à susciter une indignation justifiée » des musulmans et constituent « une violation malveillante de l’esprit de tolérance à la base de la société démocratique » susceptibles « d’attiser les préjugés » et « de mettre en danger la paix religieuse ». Ces propos pouvaient donc être condamnés pour incitation à l’intolérance religieuse. Dit simplement, la conférencière a été condamnée pour des propos jugés islamophobes.
Lire la suite de l'article de Grégor Puppinck sur Le Figaro
L'ECLJ avait récemment organisé un séminaire sur la jurisprudence récente de la Cour européenne relative à la liberté d'expression en matière religieuse. Un avocat s'y est notamment exprimé pour le renvoi en Grande Chambre de cette affaire E.S. c. Autriche. Vous pouvez retrouver sur cette page son intervention vidéo (Anglais) ainsi que les autres interventions
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Wed 10 Apr - 13:09 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

G7: plus d'autres Nasrin!

Signez la pétition

À Emmanuel Macron, hôte du G7, et à tous les dirigeants du G7:

    En tant que citoyennes et citoyens concernés du monde entier, nous vous exhortons à demander la libération de Nasrin Sotoudeh en Iran, de Loujain al-Hathloul en Arabie saoudite et de toutes les autres militantes des droits des femmes emprisonnées et maltraitées à travers le monde. Nous vous appelons à utiliser vos moyens économiques et diplomatiques pour libérer ces femmes courageuses et envoyer au monde entier le message que les femmes ne peuvent être maltraitées en toute impunité.

Recevoir 148 coups de fouet et passer presque 40 ans en prison: voici la terrible peine encourue par Nasrin Sotoudeh pour avoir pacifiquement défendu les droits des femmes en Iran.

Difficile d’imaginer la peine et la souffrance que va endurer cette femme courageuse mais nos voix peuvent braquer les projecteurs sur elle et contribuer à sa libération, ainsi qu'à celle d’autres femmes comme elle.

Nasrin était invitée à conseiller le G7 sur la législation en matière de protection des femmes, mais se trouvait derrière les barreaux au moment de la réunion. Si nous accentuons la pression maintenant, nous pouvons inciter ces puissants pays à réclamer la libération de Nasrin -- et d’autres femmes comme elle -- en usant de leur influence diplomatique et économique pour mettre fin à la répression des femmes dans le monde.

L’enjeu est de taille -- les gouvernements bafouant les droits des femmes comme l’Arabie Saoudite et l’Iran sont prêts à tout pour commercer avec les pays du G7 comme la France et l’Allemagne. Leur pression aura donc un réel impact. Ajoutez votre nom dès maintenant avant la prochaine rencontre de haut niveau -- Avaaz œuvrera avec les collègues de Nasrin au G7 pour faire entendre notre message lors de la réunion!
Publié le 9 Avril 2019
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sat 4 May - 11:42 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

 Stoppez la répression de la liberté d’expression en Égypte
  
Des centaines d’Égyptiens et d’Égyptiennes, notamment des militant·e·s, des humoristes, des journalistes, des personnalités politiques, des supporters de football et des artistes, sont enfermés dans le cadre de la pire répression de la liberté d’expression menée par les autorités égyptiennes dans l’histoire récente du pays.
LA RÉPRESSION CONTRE LA LIBERTÉ D’EXPRESSION ATTEINT DES NIVEAUX ALARMANTS
En Égypte, les personnes qui critiquent le gouvernement sont emprisonnées sans bénéficier d’un procès équitable. Ces personnes sont qualifiées de « terroristes » et de « criminels » par les médias, simplement pour avoir exprimé leurs opinions. Une répression de cette ampleur n’a pas été observée depuis des dizaines d’années. Mais certaines personnes continuent courageusement de faire entendre leur voix, malgré les risques pour leur liberté.
Par peur, de nombreuses personnes sont forcées à garder le silence ou même à quitter le pays tandis que certaines personnes continuent courageusement de faire entendre leur voix malgré les risques pour leur liberté. Depuis décembre 2017, Amnesty International a recensé au moins 111 cas de personnes détenues par l’Agence de sécurité nationale pour avoir critiqué le président et la situation des droits humains en Égypte.
UNE PRISON À CIEL OUVERT
Aux arrestations massives s’ajoute l’adoption d’une nouvelle législation qui autorise une censure massive des plateformes d’information indépendantes et des sites des organisations de défense des droits humains. Ces lois ont été adoptées par le Parlement égyptien, sans consulter la société civile ni les journalistes en prétextant surtout des dispositions « antiterroristes ».
Conférant à l’État un contrôle quasi-total sur les organes de la presse écrite, en ligne et audiovisuelle, cette nouvelle législation a permis aux services de sécurité de bloquer au moins 504 sites Internet sans autorisation ni supervision judiciaires depuis avril 2017.
DES LIBÉRATIONS, MAIS CELA NE SUFFIT PAS
Grâce notamment à votre soutien, le photoreporter Mahmoud Abu Zeid (alias Shawkan), l’activiste Amal Fathy, l’avocat Haytham Mohamadeen et le journaliste Wael Abbas ont bénéficié d’une libération assortie d’une mise à l’épreuve.
Mais ces libérations conditionnelles ne suffisent pas. Amal Fathy a été condamnée à deux ans d’emprisonnement dans le cadre de l’une des deux procédures judiciaires engagées contre elle. Elle est obligée de se présenter à un poste de police deux fois par semaine pendant quatre heures, et elle risque d’être arrêtée à tout moment. Libéré début 2019, Shawkan doit passer 12 heures par jour au poste de police, de 18 heures à 6 heures du matin pendant les cinq prochaines années. De nombreuses autres personnes sont toujours en prison. Nous devons maintenir la pression.
Le président Abdel Fattah al-Sisi a déclaré à plusieurs reprises que les Égyptiens étaient libres de s’exprimer. La liberté d’expression est un droit humain que le gouvernement égyptien est légalement tenue de respecter. Il est temps qu’il honore cet engagement. Signez notre pétition en ligne et demandez aux autorités d’Égypte de :
 libérer immédiatement et sans condition Adel Sabry (journaliste), Ahmed Tarek (monteur vidéo), Hassan al Banna (journaliste), Hisham Genena (juge), Moataz Wadnan (journaliste), Mustafa al Aasar (journaliste), Shady Abu Zeid (caricaturiste) et Shady al Ghazali (activiste politique) ;
 abandonner toutes les poursuites contre Amal Fathy (militante des droits humains), Haytham Mohamadeen (avocat) et Wael Abbas (journaliste et bloggueur) ;
 libérer toutes les autres personnes qui ont été emprisonnées pour avoir simplement exprimé leurs opinions ou mené leur travail de journalistes.

https://www.amnesty.be/je-veux-agir/agir-en-ligne/petitions/egypt-freedom?s…
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Tue 14 May - 16:48 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Mettez fin à la persécution des personnes LGBTI en Tchétchénie
RUSSIE - Deux personnes ont été torturées à mort lors d’une récente résurgence de la chasse aux personnes LGBTI qui a débuté il y a deux ans.
En Tchétchénie, république de la Fédération de Russie, les autorités nient l’existence des personnes LGBTI tout en incitant à la violence homophobe. Elles poussent la population à tuer les membres de leur propre famille en raison de leur orientation sexuelle.
 
Toute personne qui est suspectée d’appartenir aux communautés LGBTI en Tchétchénie court un très grand danger.

Elles risquent d'être enlevées, emprisonnées dans des sites de détention secrets, torturées et même parfois tuées uniquement à cause de leur orientation sexuelle. L'inaction du gouvernement donne le « feu vert » à la poursuite de ces attaques. Ceci doit cesser immédiatement !
 
Exigez que le président Poutine ordonne une enquête sur ces attaques flagrantes envers les personnes LGBTI.

https://agir.amnistie.ca/page/38517/petition/

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Tue 14 May - 17:05 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

NON à l’islamisation de la France !

42576 signataires. Objectif : 50 000



Urgent : promotion du ramadan et du halal, voile islamique, prières de rue, banlieues islamisées… Agissez avant qu’il ne soit trop tard : signez la pétition !
Comme la marée, l’islamisation a monté petit à petit.
Les principaux médias laissent croire qu’elle est limitée aux « banlieues », comme si le reste du territoire français était sain et sauf…
En réalité, l’islamisation touche bien la France entière.
Pire : l’islamisation de la France s’accélère.
Par peur d’être accusé de « discrimination », d’« islamophobie » ou de « racisme », les Français n’osent pas réagir, paralysés devant le recul de leur propre civilisation.
Les militants musulmans le savent bien et en profitent pour conquérir toujours plus loin. Ils n’ont même pas besoin de se cacher.
Youssouf al-Qaradawi, l’un des principaux prédicateurs de l’Union des organisations islamiques européennes déclarait en 2002 :
wp-block-quote wrote:
« Avec vos lois démocratiques nous vous coloniserons. Avec nos lois coraniques nous vous dominerons ».


Marwan Muhammad du « Collectif contre l’islamophobie en France » (CCIF) déclarait lors d’une conférence à la mosquée d’Orly :
wp-block-quote wrote:
« Qui a le droit de dire que la France dans trente ou quarante ans ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française. »


Tariq Ramadan déclamait le 7 février 2016, arrogant :
wp-block-quote wrote:
« La France est une culture maintenant musulmane. L’islam est une religion française. »


Et leur stratégie est payante.
L’affaire d’Etam en est un triste exemple.
Le 12 mars, une musulmane s’est présentée voilée pour déposer un CV dans le magasin de vêtements. La responsable a refusé de le recevoir, respectant ainsi la neutralité de son entreprise.
En colère contre ce refus, criant au « racisme », la musulmane s’est vengée en publiant sa version des faits sur les réseaux sociaux et a déclenché un buzz.
Et elle a eu gain de cause : en un claquement de doigts, la responsable du magasin a été mise à pied par sa hiérarchie, sans aucune preuve.
Tout est bon pour faire monter la pression, en utilisant la victimisation et en se servant de nos lois comme levier.
Et les habits islamiques sont particulièrement utilisés.
Souvenez-vous de ces affaires :
  • L’affaire de la crèche Baby Loup éclate en 2008. Une employée musulmane refuse d’appliquer le règlement intérieur qui demande le port d’un vêtement neutre. Malgré une mise à pied, elle pousse la provocation en revenant à plusieurs reprises avec un voile islamique intégral. Il faudra 6 ans de marathon judiciaire pour que le droit de la crèche soit reconnu et le licenciement pour faute grave, validé.
  • Le CCIF a fait pression sur les députés après l’affaire Baby Loup, pour qu’ils ne votent pas la loi sur la neutralité des crèches. Et ils ont du poids : 86 % des musulmans ont voté pour François Hollande en 2012
  • Deux femmes se présentent en « burkini » au centre aquatique de Fort-Mahon (Somme), en 2016. Elles sont refoulées pour des questions d’hygiène. L’une des musulmanes a alors le culot de saisir le « Défenseur des droits » en se plaignant de « discrimination » religieuse.
  • Des mères voilées voulant accompagner les sorties d’école exploitent un flou juridique pour imposer leur tenue et occuper le terrain. Elles utilisent le port du voile islamique comme outil de prosélytisme, à travers notamment une structure créée pour l’occasion, « Mamans Toutes Égales », dont le nom joue sur l’empathie des autres parents, sur la valeur d’égalité.
  • Le port du voile islamique est soutenu financièrement par des musulmans influents. Ainsi, l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) déclarait prendre à sa charge les frais de justice pour toutes les jeunes filles voilées qui le demandent. De son côté, l’Algérien Rachid Nekkaz faisait la même chose pour les femmes arrêtées pour port de burqa en France. Il se vante même d’avoir payé 1169 amendes en 6 ans.
  • Par le port de la djellaba et de la barbe, les hommes participent aussi à la progression de l’islam : l’imposer au regard des autres en montrant un signe extérieur d’allégeance à l’islam, c’est déjà gagner du terrain. Comme personne ne dit rien, c’est encore une victoire de fait.
Le moindre détail peut servir d’excuse pour exiger et attaquer, même irrationnellement. Car chaque petite victoire arrachée les renforce.
Les militants musulmans utilisent nos lois actuelles et le buzz pour imposer médiatiquement l’islam à la société française.
Ils jouent les victimes et crient au « racisme » ou à « l’islamophobie » pour obtenir gain de cause. Derrière cette victimisation se dessine un véritable rapport de force qui va bouleverser le mode de vie des Français.
Nous sommes dans une véritable guerre culturelle : si vous ne réagissez pas, il sera extrêmement difficile de revenir en arrière.
C’est maintenant qu’il faut choisir : abandonner la France à l’islamisation… ou défendre votre culture, votre Histoire et votre mode de vie.
Chaque occasion est bonne pour attaquer.
La chaîne de magasins Marks & Spencer vendait du papier toilette depuis 5 ans avec une feuille d’aloe vera dessinée dessus… Le 22 janvier 2019, une soudaine hystérie s’empare de nombreux musulmans qui croient lire « allah » sur ce papier toilette, à la place de la simple feuille. Ils appellent au boycott… et obtiennent le retrait du papier toilette.
Plus récemment encore, en mars, l’hymne algérien a été diffusé à Marseille par les employés du Carrefour Grand Littoral dans toute l’enseigne. Cerise sur le gâteau, cet hymne étranger est ouvertement anti-France dans ses paroles…
Les médias politiquement corrects en parlent moins ces derniers temps, mais des musulmans ne se gênent pas pour pratiquer la polygamie dans notre pays, en toute illégalité.

Souvenez-vous de l’affaire Lies Hebbadj :

  • ■ Ce musulman venu d’Algérie vit à Nantes avec sa femme, ses trois concubines et dix-sept enfants répartis dans trois petites maisons mitoyennes.
  • ■ Sa librairie faisait office d’école coranique clandestine où il a recruté ses concubines.
  • ■ La tribu Hebbadj aurait touché 87 000 euros d’allocations indues, d’après les premiers recensements de la Caisse d’allocations familiales (CAF).
  • ■ Mais ne croyez pas que c’est un cas isolé : selon Patrice Rolet, auteur du film « Polygamie en France » environ 30 000 familles sont polygames
Peu à peu, soit en se servant de la loi, soit en s’en moquant ouvertement, ces musulmans imposent leur mode de vie.
Ainsi, beaucoup de gens mangent du « halal » sans même le savoir.
  • ■ Un audit du Conseil Général de l’Alimentation faisait pourtant état de 51% des animaux abattus en mode rituel. Plus de la moitié !
  • ■ Et par là, ils vous font financer les imams à votre insu…
  • ■ Certaines cantines scolaires choisissent de servir uniquement des repas halal, y compris aux non-musulmans, comme le lycée Lavoisier de Roubaix. Selon le chef d’établissement, « il était plus simple d’adopter cette préparation rituelle de la viande que les autres confessions peuvent tolérer ».
La démarche est donc très simple : si vous ne dites rien, si vous « tolérez », ils occuperont le terrain que vous leur cédez de fait.
Car pour l’islam, religion et politique ne font qu’un.
L’islamisation cible aussi les plus jeunes via les manuels scolaires qui préfèrent gommer les guerres médiévales de la France contre les musulmans, pourtant massives, en se focalisant sur les échanges commerciaux ou scientifiques.
Barbara Lefebvre, professeur d’histoire-géographie, et auteur des Territoires perdus de la République remarque notamment, pour le FigaroVox :
wp-block-quote wrote:
« On exige clairement de relativiser la bataille de Poitiers considérée anecdotique, et de fait certains manuels ne l’évoquent plus. »


Et ce ne sont que les programmes de l’Éducation nationale. Vous pouvez imaginer ce qu’il en est dans les 500 écoles coraniques répertoriées il y a déjà 9 ans par une étude de l’EHESS.
Les entreprises et administrations sont aussi particulièrement touchées.
Dans 95% des cas, le « comportement religieux au travail est principalement celui des musulmans », selon une enquête de Lionel Honoré, directeur de l’Observatoire du fait religieux en entreprise et professeur d’université.
Et selon la même enquête, lorsque les islamistes poursuivent leur employeur, la jurisprudence montre que l’accusation est toujours basée sur le « racisme » et la « discrimination ».
La RATP qui a axé son recrutement sur la « discrimination positive » le paie cher. Une enquête du Nouvel Obs et une vidéo brisent l’omerta. Des machinistes (des femmes, pour la plupart) dénoncent :
  • l’agressivité de certains chauffeurs musulmans envers des passagers
  • la violence misogyne de chauffeurs musulmans qui refusent de serrer la main à des collègues femmes, ou de conduire un bus parce qu’une femme l’a conduit avant eux
  • les prières musulmanes dans les locaux de la RATP ou dans les bus pendant le temps de service…

Et la hiérarchie évite de réagir pour ne pas faire de vagues…
Cette soumission coupable est malheureusement très répandue.
Même les politiques se couchent :
  • ■ Macron donne raison aux femmes voilées durant son « grand débat national » en propageant une fake news sur les entreprises qui ne pourraient pas refuser d’embaucher une voilée.
  • ■ « Martine Aubry a justifié […] en conseil municipal l’attribution d’une heure hebdomadaire réservée aux musulmanes à la piscine de Lille-Sud comme étant « l’occasion pour certaines d’entre elles de s’émanciper… » (maire-info.com, le 1er juillet 2003)
  • ■ « Le rôle des maires et collectivités locales dans la concrétisation de ces mosquées (…) est prépondérant pour expliquer leur irruption, souvent sur des terrains municipaux que les associations cultuelles n’ont pas à acheter, ou qu’elles louent pour des loyers modérés. » selon Joachim Véliocas, dans son livre Mosquées radicales : ce qu’on y dit, ce qu’on y lit.
Cette guerre a été ouverte depuis longtemps. Et en poussant à l’extrême l’esprit de conquête, les attentats djihadistes servent à repousser les limites « acceptables » des pratiques islamiques.
Il y a quelques décennies, les « prières de rue » étaient impensables.
Aucun chanteur n’aurait osé dire comme le rappeur Médine : « Crucifions les laïcards comme à Golgotha » ou « j’mets des fatwas sur la tête des cons ». Ou encore appeler son album Jihad
Les autorités n’osent même pas condamner ces insultes, ces menaces ou ces appels à la haine.
Il y en a assez de cette lâcheté !
En signant cette pétition vous demandez à Emmanuel Macron :
➡ que les services publics et les administrations arrêtent d’utiliser nos impôts pour faire la promotion du ramadan ;
➡ de faire appliquer la loi contre la burqa et les prières de rue, déclarées illégales ;
➡ qu’ordre soit donné aux forces de l’ordre d’entrer en masse dans les « banlieues » pour mettre fin aux trafics et casser la base arrière de l’islamisation de notre pays.
Allez-vous donner raison aux militants de l’islam ?
Allez-vous rester sans rien faire face à cette islamisation ?
Pensez-vous que la France doive accepter de devenir musulmane ?
Il est urgent d’agir.
Dites NON à l’islamisation de la France.
Signez la pétition et partagez-la d’urgence !
Un grand merci pour votre action.
L’équipe Damoclès
Destinataire : Monsieur le Président de la République, Emmanuel Macron

https://damocles.co/non-islamisation-france
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
georges_09



Offline

Joined: 17 May 2016
Posts: 312
Localisation: Paris
Emploi: employé
Loisirs: internet
Masculin
Point(s): 1,012
Moyenne de points: 3.24

PostPosted: Sun 20 Oct - 01:28 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Félicitations, votre signature est maintenant validée.
 
Interdiction totale du port du voile islamique (intégral ou pas), du burkini, de la burqa, de la djellaba et tous les signes islamiques
Auteur : Association contre le prosélytisme Islamique en France
Créé le 17/08/2016

Mise à jour


À l'attention : citoyens Français

Après l’épisode honteux de Sisco en Corse et le traitement de cette affaire ouvertement orientée « pro-musulmans » par tous les médias Français, en qualifiant cette affaire de rixe, alors qu’il s’agit d’un acte raciste anti-blanc.


Nous Français, sommes pour l’interdiction totale du port du voile islamique (intégral ou pas), du burkini, de la burqa, de la djellaba et tous les signes islamiques qui provoquent la communauté Française.


Nous ne voulons pas non plus de mosquées, d’Imam payés par l'Algérie, l'Arabie Saoudite, qui passent leur temps à organiser le communautarisme, financent des groupes terroristes, planifient la destruction de notre civilisation, tiennent des discours ouvertement racistes, antisémites, anti-blancs, anti-occidentaux.


Quand la communauté musulmane ne condamne pas ces actes, c’est qu’elle est en accord avec les Islamistes fanatiques.


On a laissé faire à droite comme à gauche pour des raisons purement électoralistes (le vote musulman permet de se faire élire dans certaines villes…).


La CAF subventionne des vacances pour les musulmans, avec comme thématique l’islam. Certains maires subventionnent des associations pro Islamiques, anti-blancs, anti-occidentaux, antisémites en vue d’obtenir les voix de cette communaté.


En temps de guerre le politiquement correct n’existe pas, il faut dire la vérité même si cela ne plait pas au conseil français du culte musulman et aux organisations politiques gauchistes qui préfèrent l’islam à la paix civile.
Français il est largement temps d’affirmer haut et fort que notre civilisation n’est pas l’islam de France.
Comme l’a dit Jean-Pierre Chevènement les musulmans doivent se faire « discret ».
_________________
"Rien n'est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse".
Martin Luther King


Back to top
Visit poster’s website
georges_09



Offline

Joined: 17 May 2016
Posts: 312
Localisation: Paris
Emploi: employé
Loisirs: internet
Masculin
Point(s): 1,012
Moyenne de points: 3.24

PostPosted: Sat 2 Nov - 03:20 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Parti pris



Sylviane Agacinski censurée : le nouveau visage du fascisme universitaire
Par Natacha Polony
Publié le 27/10/2019 à 13:36




Michel Eyquem de Montaigne fut sans doute le premier penseur à ébranler l’ethnocentrisme spontané des cultures humaines à travers la remise en cause du concept de barbarie. Raison pour laquelle il est plus que légitime de voir son nom accolé à celui d’une université. Mais sans doute l’homme des Essais, le sceptique horrifié par les guerres de religion, serait-il effaré de voir le spectacle qui s’est joué le jeudi 24 octobre à l’université Montaigne de Bordeaux. Ou plutôt qui ne s’est pas joué, puisque la conférence prévue autour de la « reproductibilité technique » de l’être humain a été annulée au motif que des groupuscules avaient promis d’empêcher sa tenue « par tous les moyens ». Le syndicat «Solidaires étudiant-e-s Bordeaux», les associations GRRR, Riposte trans, Mauvais Genre-s et WakeUp! sont, certes, des organisations croupions, mais il se trouve que leurs menaces font peser un risque tel que la direction de l’Université ne s’est pas considérée en mesure « d’assurer pleinement la sécurité des biens et des personnes ».
Climat de terreur

Des petits groupes radicaux faisant peser un climat de terreur pour imposer leurs vues et faire taire les opposants, cela porte un nom : cela s’appelle des milices fascistes. A ceci près que celles-là jouissent d’une mansuétude infinie de la part de certains milieux politiques et médiatiques dans la mesure où elles prétendent incarner le Bien. Qui oserait le contester ? La lutte contre toute forme de discrimination, qu’elle soit sexiste, raciste ou homophobe, est l’horizon de ces démocraties contemporaines qui ont abandonné toute idée de progrès social et d’émancipation collective, et toute idée, même, de dépassement de soi par le savoir et la délibération intérieure, qui était le projet de cet humanisme dont Montaigne est l’incarnation.
Ouverture dans 0



Sponsorisé par Jeep
JEEP RENEGADE QUIKSILVER EDITION
Jeep® s’associe à la marque emblématique Quiksilver. Cette série spéciale saura vous séduire par son style unique et son équipement complet.
DÉCOUVREZ-LA >


https://www.emoteev.io/?utm_source=97&utm_medium=in_format&utm_camp…






Lire aussiSylviane Agacinski sur la PMA : "La biomédecine est mise au service des marchés qu'elle génère"
En l’occurrence, les arguments de ces associations sont parfaitement assumés : Sylviane Agacinski serait une « homophobe notoire » à laquelle il serait « dangereux et inconscient » d’offrir une « tribune » dans un contexte « d’homophobie et de transphobie décomplexées (médias, manifestations anti-PMA, agressions, refus de la PMA aux personnes transgenres…). » Oui, le refus de la PMA aux personnes transgenres est, pour ces sympathiques étudiants, une preuve de l’homophobie généralisée qui gangrènerait la société française. Peu importe que tous les sondages d’opinion prouvent un progrès majeur des mentalités et que l’agression d’une transexuelle soulève des vagues d’indignation. Le réel n’a aucune importance, seules valent les pétitions de principes qui permettent de justifier la poursuite du combat contre la bête immonde. Et l’on peut traiter d’« homophobe notoire » (notoire pour qui ? selon quels critères ?) une philosophe qui a défendu le Pacs et le mariage pour tous… En résumé : le racisme, l’homophobie et le sexisme ne sont pas des opinions mais des délits. On ne doit pas les laisser se répandre. Il suffit donc d’accoler les adjectifs « raciste » ou « homophobe » à quelqu’un pour avoir légitimement le droit de le faire taire.
Défendre son camp, faire taire l'autre

Élément significatif de l’état du débat public en France : ceux qui se sont élevés contre la terreur intellectuelle imposée par les activistes de Bordeaux sont avant tout des gens de droite, opposés à l’extension de la PMA aux couples homosexuels. François-Xavier Bellamy, Valérie Pécresse, le Figaro ou le site Atlantico… L’indignation vient-elle d’un refus du terrorisme intellectuel ou du fait que, ces derniers temps, il semble émaner toujours du même camp ? On aurait aimé entendre les défenseurs farouches de la PMA pour toutes s’insurger contre ces méthodes d’intimidation. Comme on aimerait être sûr que ceux qui dénoncent aujourd’hui ce terrorisme défendraient avec la même vigueur le droit d’un de leurs adversaires idéologiques à s’exprimer. Mais la radicalisation des opinions met en danger la capacité même des uns et des autres à entendre des discours contradictoires. On défend son camp. Et l’on fait taire l’autre. Au nom du Bien. Parce que l’autre incarne le Mal. Il se trouve qu’actuellement, ceux qui se croient le plus farouchement détenteurs de ce Bien sont les tenants d’un progressisme dévoyé qui abîme les plus belles causes, le féminisme, l’anti-racisme et la défense des droits des homosexuels.
Il est particulièrement inquiétant de constater que les universités sont les lieux privilégiés de ce terrorisme intellectuel. Sylviane Agacinski, pour les positions qui sont les siennes, ne pourrait plus enseigner à l’EHESS. Et nombreux sont les professeurs obligés de mesurer chaque mot pour éviter d’avoir à affronter une cabale. Les universités, temples dédiés aux savoirs, à leur élaboration et leur conservation, lieux de la disputatio médiévale, c’est-à-dire de la controverse argumentée, ont semble-t-il abandonné, au tournant du XXIe siècle, ce qui faisait leur vocation. Comment expliquer ce naufrage ?
Les savoirs universitaires ne sont plus considérés que comme une opinion imposée par cette majorité, à laquelle on peut opposer toute autre opinion


L’état d’esprit qui règne dans les universités françaises n’est que le résultat de l’importation de ce qu’on pourrait appeler le « minoritarisme » américain. L’organisation de la société en communautés appelées à faire valoir leurs « droits » contre un Etat considéré comme l’émanation d’une majorité forcément oppressive, conjuguée à un individualisme faisant de la subjectivité de chacun la mesure absolue de toute chose, aboutit à la destruction de tout espace social. Les savoirs universitaires ne sont plus considérés que comme une opinion imposée par cette majorité, à laquelle on peut opposer toute autre opinion. Jusqu’à ce que, ultime étape, toute expression attribuée à la supposée majorité, toute manifestation, même, de l’idée qu’il pourrait exister une majorité, devienne inacceptable. L’extension des droits individuels ne souffre aucune contestation puisqu’elle est en fait une juste réparation de l’oppression séculaire. De sorte qu’il ne peut exister de juste mesure. Cette extension ne peut être qu’infinie, et quiconque émet des doutes sur un point ou un autre est un ennemi du Bien. Sylviane Agacinski, philosophe et ancien professeur à l’EHESS, proche de Jacques Derrida, qui fuit les polémiques de plateaux télé et préfère le temps long de la réflexion, devient l’équivalent d’un Zemmour. Il n’y a pas à argumenter face à elle mais à la faire taire. A caricaturer sa pensée comme le fait de façon effarante le communiqué de presse des associations de l’université de Bordeaux, qui transforme une analogie en comparaison et affiche une incapacité à intégrer toute forme de nuance.
Lire aussiL'offensive des obsédés de la race, du sexe, du genre, de l'identité…
Le mouvement qui s’est enclenché sous l’effet de la globalisation culturelle gagne l’ensemble des sociétés occidentales. Cette conception minoritariste (que nous avions analysée avec le journaliste Jean-Michel Quatrepoint dans un ouvrage intitulé Délivrez-nous du Bien), par son refus de l’universalisme et son obsession identitaire, est une remise en cause absolue de l’humanisme et des Lumières.
Il serait plus que temps de refuser à ces inquisiteurs et à leur affidés le droit de définir au nom des citoyens le progrès et le bien commun

Elle gagne dans l’indifférence générale toutes les facultés de sciences sociales, endoctrinant à coups de concepts vides les étudiants qui sortent du lycée vierges de toute structure intellectuelle. Jusqu’au moment où l’idée même de débat contradictoire fondé sur des arguments rationnels aura sombré, effaçant plusieurs siècles d’histoire de la pensée. Tout cela horrifie les citoyens lambda. Mais les décideurs, ceux qui, dans les milieux politiques et médiatiques, ont la parole, se gardent bien de prendre leurs responsabilités. Trop peur d’être la cible de la prochaine cabale, d’être classé dans le camp des réactionnaires, d’être accusé d’avoir basculé à l’extrême droite. Il serait plus que temps de refuser à ces inquisiteurs et à leur affidés le droit de définir au nom des citoyens le progrès et le bien commun.
_________________
"Rien n'est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse".
Martin Luther King


Back to top
Visit poster’s website
georges_09



Offline

Joined: 17 May 2016
Posts: 312
Localisation: Paris
Emploi: employé
Loisirs: internet
Masculin
Point(s): 1,012
Moyenne de points: 3.24

PostPosted: Tue 5 Nov - 21:17 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Signer en ligne Marathon des lettres : Libérez Yasaman Aryani
Voir aussi : Le marathon des lettres : explications et autres moyens d'agir

Des fleurs généreusement offertes et un foulard enlevé : deux gestes simples que Yasaman Aryani a osé faire en public dans un train en Iran. C’était lors de la Journée internationale des droits des femmes de 2019. La jeune femme, actrice et passionnée d’escalade en montagne, a courageusement défié la législation iranienne sur le port obligatoire du voile.
Avec sa mère, elle a traversé un wagon réservé aux femmes, les cheveux hardiment découverts, pour distribuer des fleurs. Elle a évoqué l’espoir d’un avenir où toutes les femmes seraient libres de s’habiller comme elles veulent pour qu’un jour, elles puissent marcher ensemble, « moi sans le hijab et toi avec le hijab ».
Ces instants ont été filmés et la vidéo est devenue virale en mars 2019. Le 10 avril, les autorités iraniennes ont arrêté Yasaman et l’ont maintenue en détention seule dans une cellule pendant plusieurs jours tout en lui faisant subir un interrogatoire. On lui a demandé d’« avouer » que des étrangers étaient derrière ses activités militantes et de « se repentir » de ses actions, faute de quoi ses ami·e·s et sa famille seraient arrêtés.
Le 31 juillet, Yasaman a appris avec stupeur qu’elle était condamnée à 16 ans de prison, dont elle doit purger au moins 10 ans. Cette peine cruelle s’inscrit dans le cadre d’une plus large répression des femmes qui font campagne contre la législation sur le port obligatoire du voile en Iran. Depuis 2018, des dizaines de femmes ont été arrêtées, dont la mère de Yasaman, Monireh Arabshahi. Les autorités iraniennes ne doivent pas pouvoir voler à Yasaman les plus belles années de sa vie uniquement parce qu’elle pense que les femmes devraient avoir le droit de choisir comment s’habiller.
Dites à l’Iran de libérer Yasaman immédiatement.
_________________
"Rien n'est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse".
Martin Luther King


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Thu 12 Dec - 14:16 (2019)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Appel au boycott de tous les produits Nike jusqu'au retrait des hijabs sportifs
Christophe CLAUDEL a lancé cette pétition adressée à Mark Parker

La marque Nike vient de lancer une gamme de maillots de bain féminins dotés d’un hijab (voile islamiste) aussi appelé « hijab de natation ».

Cette gamme s’ajoute à d’autres articles communautaires récemment lancés par la marque comme le hijab de boxe.

Cette décision, uniquement motivée par l’intérêt mercantile et financier, vise à s’imposer sur un segment de marché communautariste, à savoir les vêtements et accessoires de mode islamiste.

Elle constitue une concession de taille à une forme de communautarisme contraire au modèle de société promu par la République française, et rejeté par la très grande majorité de la population française.

Elle représente aussi une forme de légitimation de l’idéologie islamiste promue en France par les salafistes et les Frères musulman, organisation reconnue comme terroriste. Ces idéologues entendent notamment imposer le port du voile islamiste à toutes les femmes musulmanes, par choix personnel ou par contrainte.

Ce voile est le marqueur idéologique de l’islamisme. Il constitue une forme de sexisme et de stigmatisation identitaire. Il représente la soumission de la femme à son mari, à sa communauté et à la religion. Il est totalement contraire aux principes de liberté et d’égalité hommes-femmes de notre République.

En conséquence nous appelons au boycott total et sans conditions de tous les produits de la marque Nike dans le monde.

Cet appel ne sera éventuellement levé que lorsque la marque aura retiré toute sa gamme de hijabs et les autres produits à connotation islamiste de tous les magasins où ils sont présents, ainsi que sur internet.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Wed 29 Jan - 14:05 (2020)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Vigile ce vendredi 31 janvier 2020 en solidarité //  Si vous avez de la difficulté à lire ce courriel, cliquez ici.
CYBER | ACTION

Raif Badawi et son avocat hospitalisés suite à une grève de la faim
ARABIE SAOUDITE - Amnistie internationale a été informée de source sûre que Raif Badawi et son avocat Waleed Abu al-Khair, incarcérés en Arabie saoudite pour avoir défendu les droits humains, ont été transférés à l'hôpital en raison de la détérioration de leur état de santé suite à une grève de la faim
Déjà en décembre dernier, Amnistie internationale avait reçu des informations crédibles selon lesquelles Waleed Abu al-Khair et Raif Badawi avaient été placés à l’isolement dans la prison de Dhahban, à Djedda. Afin de dénoncer leurs conditions d'incarcération, Waleed et Raif avaient entamé une grève de la faim. 
 
Ainsi, plusieurs organisations dont Amnistie lancent une Journée internationale d'action pour Raif Badawi et Waleed Abu al-Khair ce vendredi 31 janvier. Des vigiles et manifestations seront organisées à Montréal, Sherbrooke, Londres, Berlin et Vienne.  
 
À Montréal: Vigile en solidarité avec Raif Badawi et Waleed Abu al-Khair Vendredi 31 janvier de 12h15 à 12h45
Devant la Maison du développement durable  
  
Événement Facebook 
  
À Sherbrooke: Vigile hebdomadaire pour Raif Badawi Vendredi 31 janvier à 12h30
Devant l’hôtel de ville de Sherbrooke 
  Le 9 janvier dernier marquait un triste anniversaire pour la liberté d’expression : 5 ans que Raif Badawi, dont la famille vit à Sherbrooke au Québec, recevait les 50 premiers coups de fouet sur les 1 000 auxquels il a été condamné, en plus de 10 ans de prison. Depuis 2012, il est emprisonné pour avoir fait usage de sa liberté d'expression via son blogue.  Son avocat, Waleed Abu al-Khair, a quant à lui été arrêté en 2014 et condamné à 15 ans de prison pour avoir défendu pacifiquement les droits humains.
 
L’Arabie saoudite, qui assume la présidence du G2O et a accueilli le célèbre rallye Dakar cette année, ne respecte pas le droit international et se rend coupable de nombreuses violations de droits humains. Raif, Waleed ainsi que les défenseur.e.s des droits humains injustement emprisonné.es doivent être libéré.e.s immédiatement et sans conditions.
 
Plus que jamais, Raif Badawi et Waleed Abu al-Khair ont besoin de votre soutien ! Faites pression sur les autorités saoudiennes pour exiger leur libération
 
SIGNEZ LA PÉTITION 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Fri 7 Feb - 17:48 (2020)    Post subject: Pétitions Reply with quote

Arabie Saoudite. Libérez la voix de ceux et celles qui sont réduit·e·s au silence



  
    
UN TRIBUNAL AU SERVICE DU ROI
Depuis 2011, le Tribunal pénal spécial d’Arabie saoudite est utilisé comme instrument de répression pour réduire l’opposition au silence, avec de terribles conséquences. Parmi les personnes lourdement sanctionnées par ce tribunal, on trouve des journalistes, des personnes qui défendent les droits humains, des militant·e·s politiques, des écrivains, des religieux et des défenseures des droits des femmes. N’hésitant pas à recourir à la Loi de lutte contre le terrorisme et la Loi relative à la lutte contre la cybercriminalité, deux textes draconiens en vigueur dans le pays, les juges du Tribunal pénal spécial ont présidé des procès d’une iniquité flagrante et prononcé des peines allant jusqu’à 30 ans de prison et de nombreuses condamnations à mort.
UN CHANGEMENT, UNE ILLUSION…
Depuis deux ans, les autorités saoudiennes tentent de redorer l’image du pays. Mais l’opération marketing n’est qu’un leurre. Malgré quelques réformes positives, en particulier concernant les droits des femmes, les autorités ont instauré une répression intense contre les citoyens en faveur du changement qui défendent pacifiquement les mêmes réformes que celles que le prince héritier avait promises ou adoptées. Il est frappant de constater que, en 2017, les autorités avaient ciblé presque toutes les personnes défendant les droits humains et critiquant le gouvernement, au moyen d’arrestations arbitraires, de tortures et de poursuites devant le Tribunal pénal spécial et d’autres juridictions.
Aujourd’hui, presque toutes celles et tous ceux qui défendent les droits humains et font entendre leur voix indépendante en Arabie saoudite sont derrière les barreaux, où ils et elles purgent de longues peines de prison. C’est notamment le cas de Raïf Badawi, Loujain al-Hathloul, Nassima al-Sada, Aziza al-Yousef, Mohammad al-Otaibi et bien d’autres.
DE VRAIES RÉFORMES S’IMPOSENT
Il est plus que temps que l’Arabie saoudite mette en application les réformes dont elle se vante. En tant qu’hôte du G20 en novembre prochain, l’Arabie Saoudite doit respecter les droits fondamentaux !

La répression des personnes pacifiques faisant usage de leur liberté d’expression doit cesser ! Les défenseurs des droits humains doivent être libérés immédiatement et sans condition ! Signez la pétition !


https://www.amnesty.be/veux-agir/agir-ligne/petitions/article/arabie-saoudi…
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   

Post new topic   Reply to topic    Apostats de l'islam Forum Index >>> Apostats de l'islam >>> En vrac All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3
Page 3 of 3

 
Jump to:  

Portal | Index | Create own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Thème réalisé par SGo