Apostats de l'islam Forum Index
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 

 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

Mythologie chrétienne
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >  
Previous topic .::. Next topic  
Post new topic   Reply to topic    Apostats de l'islam Forum Index >>> Apostats de l'islam >>> En vrac

Author Message
mario
Guest


Offline




PostPosted: Sun 16 Feb - 18:39 (2014)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Quote:
Le diable depuis le commencement, singe l'oeuvre du Christ ; donc forcément le mystracisme par exemple, est une copie de la foi en Jésus, ceci revu et corrigé par ceux qui affirment aussi que le Père [No-êl] distribue des joujoux à tout le monde et que jésus est né a la même date que Mytha



Il y a bien longtemps que les Chrétiens savent qu'on ne connaît pas la date exacte de la naissance de Jésus !

Et quand tu dis que le culte à Mithra est comme une "copie" de la foi en Jésus,  je suis d'accord :

En effet : Mithra avait gagné la sympathie des soldats romains ! Et il faut savoir que les rites de Mithra, datent de 2 siècles après JC, et que les Textes de Paul ou de Jean avaient été écrits depuis longtemps ...L'épanouissement du Mithraïsme a eu lieu après la fermeture du canon du Nouveau Testament, beaucoup trop tard pour avoir pu influencé ce qui se trouve dans le Nouveau Testament. Les difficultés chronologiques font qu'une influence mithraïste sur le début du christianisme est très improbable. En tout cas, il ne reste aucune évidence crédible pour affirmer cela.

Car on oublie que cette religion est venue de l'Inde, puis est passée par l'Iran, avant d'atteindre et d'influencer les religions méditerranéennes. Le 1er siècle était encore peu sensible au charme supposé du Mithraïsme ....

Deux choses :
1. La plupart des ressemblances ne concernent que des points de détail , sans importance pour le dogme : ainsi la date de la fête de Noël…

2. Plus intéressant est un exemple tiré du dogme le plus controversé du Christianisme : la crucifixion !

J. Godwin, dans son livre : " Mystery Religions in the Ancient World ", décrit la pratique du criobolium (voir ce mot sur ton moteur de recherches préféré !!!)) comme un baptême du sang dans lequel l'initié est lavé dans le sang de l'agneau.. On peut être frappé par la similitude avec le Christianisme, alors que celui qui réfléchit un peu s'aperçoit qu'une telle affirmation est uniquement une réflexion biaisée.

Car la notion de Fils de Dieu qui meurt à notre place est unique au Christianisme.

En effet les Chrétiens ont toujours prétendu que Jésus était mort pour nos péchés. Comme l'observe Gunter Wagner, aucun des dieux païens n'a l'intention d'aider les hommes. Si cela arrive, c'est comme un accident non prévu.

Jésus est mort une fois pour toutes (He 7, 27 ; 9, 25-28 ; 10, 10,14). Au contraire, les dieux des mystères étaient des déités de la végétation dont la mort et la résurrection se répétaient avec le cycle naturel des saisons.

De plus, la mort de Jésus est un événement historique. La mort des dieux à mystère apparaît uniquement dans un drame mythique avec aucune attache historique . Mithra, aucun adepte de cette religion ne disait : Mithra, on l'a connu, on l'a touché, on lui a parlé. Au contraire des dieux à mystère, Jésus est mort volontairement. Rien de cela n'apparaît dans les mythes païens, même implicitement.

Et sutout la mort de Jésus n'a pas été une défaite, mais un triomphe. Le christianisme se démarque totalement des religions à mystère parce que le message de la mort de Jésus est en fait un message de triomphe. Même si Jésus a expérimenté la douleur et l'humiliation de la croix, Il en est sorti victorieux.


Amicalement.


Back to top
Publicité







PostPosted: Sun 16 Feb - 18:39 (2014)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
BINJILC



Offline

Joined: 15 Feb 2014
Posts: 93
Localisation: Cameroun
Emploi: Missionnaire et Pasteur
Loisirs: lecture, sport, films, science, documentaires
Masculin
Point(s): 507
Moyenne de points: 5.45

PostPosted: Sun 16 Feb - 18:45 (2014)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Tout a fait
Jésus  a fait une oeuvre que nul ne peut comparer et égaler
_________________
Il ni a de Dieu que Dieu et Jésus est le Fils du trés haut. Ma foi repose en Dieu et sa parole et non aux hommes !


Back to top
Jésusmessie



Offline

Joined: 13 Feb 2014
Posts: 101
Masculin
Point(s): 517
Moyenne de points: 5.12

PostPosted: Sun 16 Feb - 18:58 (2014)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

BINJILC wrote:
Bien le sujet est sur la mytholgie

Un certain christianisme est entaché de mytholgie, mais pas tous ceux qui ont foi en Jésus-Christ et à sa Parole !

Jésus avait bien demandé de se secouer des traditions et de s'en dépoussiérer

Le diable depuis le commencement, singe l'oeuvre du Christ ; donc forcément le mystracisme par exemple, est une copie de la foi en Jésus, ceci revu et corrigé par ceux qui affirment aussi que le Père [No-êl] distribue des joujoux à tout le monde et que jésus est né a la même date que Mytha !


Qui c'est Mytha?


Back to top
Kamel
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 12 Feb 2014
Posts: 872
Localisation: Lyon
Emploi: Entrepreneur
Masculin
Point(s): 4,660
Moyenne de points: 5.34

PostPosted: Sun 16 Feb - 19:11 (2014)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

La grotte dont j'ai cité sur un autre post le prouve que Jésus est né le 25 décembre.
Si ça enquiquine certains, c'est leur problème. A moins de trouver une autre preuve archéologique et non des supputations, je continuerai à penser qu'il est bien né le 25 décembre.

Et je m'étonne soit dit en passant, que des chrétiens relayent les inepties que les médias passent leur temps à raconter. Ca peut paraitre comme ça anecdotique une date, mais c'est tout le contraire parce que cette "anectote" fait partie de liste qu'on déverses sur les chrétiens. Ce n'est pas qu'un petit truc qu'on balance comme ça. Et puisque vous aimez citer satan, celui ci étant le prince du mensonge doit être tout content que les gens commencent par se dire "Jésus n'es pas né comme on nous le raconte... et si c'était qu'une suite de mensonge, et si Dieu n'existait pas". Satan essaye de distiller l'idée dans la tête des gens que Dieu n'existe pas.

Je m'étonne juste que les chrétiens prennent ça à la légère.
_________________
"Tous les musulmans doivent s'interroger pour savoir pourquoi la foi qu'ils aiment tant, produit autant de psychopathes"
Salman Rushdie


Back to top
Amada
Membres d'honneur


Offline

Joined: 07 Feb 2014
Posts: 1,228
Localisation: Marseille
Féminin
Point(s): 7,469
Moyenne de points: 6.08

PostPosted: Sun 16 Feb - 19:55 (2014)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Le membre Saint Glinglin est banni définitivement du forum Apostats pour propos offensants envers l'administrateur d'Apostats, sur un autre forum. Ce membre est déclaré indésirable.

Back to top
BINJILC



Offline

Joined: 15 Feb 2014
Posts: 93
Localisation: Cameroun
Emploi: Missionnaire et Pasteur
Loisirs: lecture, sport, films, science, documentaires
Masculin
Point(s): 507
Moyenne de points: 5.45

PostPosted: Mon 17 Feb - 11:13 (2014)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Connaissez vous le climant le 25 décembre en Israêl ?
_________________
Il ni a de Dieu que Dieu et Jésus est le Fils du trés haut. Ma foi repose en Dieu et sa parole et non aux hommes !


Back to top
BINJILC



Offline

Joined: 15 Feb 2014
Posts: 93
Localisation: Cameroun
Emploi: Missionnaire et Pasteur
Loisirs: lecture, sport, films, science, documentaires
Masculin
Point(s): 507
Moyenne de points: 5.45

PostPosted: Mon 17 Feb - 11:56 (2014)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Pour Jésusmessie

Pour  Mythra lisez

http://cluster014.ovh.net/~biblecor/Mythe.htm
_________________
Il ni a de Dieu que Dieu et Jésus est le Fils du trés haut. Ma foi repose en Dieu et sa parole et non aux hommes !


Back to top
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Mon 8 Jun - 11:37 (2015)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Qui furent les nazaréens?

Le mot désigne aujourd’hui le nom musulman des chrétiens. Nous ne nous intéresserons pas à cette évolution tardive du mot, mais tenterons d’en retrouver le sens original.

L’orthographe hébraïque du mot «nazaréen» ne nous est pas connue en hébreu du Ier siècle, mais seulement en hébreu talmudique, bien postérieur. D’après Épiphanes, le mot servait à qualifier des disciples de Jean le Baptiste et d’el-qasaï qui ne croyaient pas en Jésus. Pour le Talmud, par contre, nazaréens désigne les chrétiens.

Trois mots hébreux peuvent être à l’origine de ce terme:
    soit de l’hébreu nazîr (נזיר) qui signifie «séparé», «consacré par des vœux», «abstinent», ce mot désigne des sortes de moines juifs, qui s'abstiennent de boire des boissons alcoolisées et d'avoir des rapports sexuels;
    soit de l’hébreu nètzèr (נצר) qui signifie «rejeton»;
    soit de l’hébreu notzer (נצר) qui signifie «gardien», «sentinelle» ou encore «fidèle».
L’idée que ce mot désignerait un habitant de Nazareth est absurde, un natzarethien… oui mais pas nazaréen. Notons la faute de Matthieu (2,23) qui écrit:
Quote:
Et [il] vint demeurer dans une ville appelée Nazareth, afin que s’accomplît ce qui avait été annoncé par les prophètes: «Il sera appelé Nazaréen.»
La citation Il sera appelé Nazaréen ne correspond exactement à aucun texte connu mais pourrait se rapporter à Juges 13, 5 et 7, qui parle de Samson comme d'un nazîr, car il sera consacré à Dieu dès sa conception.

Moines, rejetons ou gardiens?
De nombreux esséniens ayant pris des vœux monacaux ou de naziréat, l'hypothèse la plus vraisemblable serait de voir dans les nazaréens des moines juifs... Ce n'est néanmoins pas ce que nous pensons, puisque l'hébreu emploie n-tz(tzadê)-r et plutôt que n-z(zayin)-r.
Il reste donc «rejeton» ou «gardien», voire les deux avec une double signification induite au mot.
«Rejeton», pourrait désigner ceux qui suivent le rejeton, c'est-à-savoir, Jésus, le descendant du roi David (nous n'y croyons pas mais nous le signalons) (Isaïe 11, 1):
Quote:
Or, un rameau sortira de la souche de Jessé, un rejeton (netzer) poussera de ses racines.
Mais nous ne pensons pas que cela fasse allusion à cela.

Nous constatons que ceux qui prirent officiellement le titre de nazaréen sont les disciples d'el_qasaï, un baptiste révolutionnaire anti-romain, qui fut tué pendant la guerre de Kitos (115–118) dont les survivants se réfugièrent à Petra et en Mésopotamie.
Nous pensons qu'une des clés se trouve dans l'Épître aux Romains (11, 17–24), nous soulignons les passages importants:
Quote:
De ces branches, quelques-unes ont été coupées [peut-être une allusion aux morts des guerres juives ou aux pharisiens, considérés comme quasi non-juifs par les esséniens], alors que toi, olivier sauvage, tu as été greffé parmi les branches, et tu as part désormais à la sève que donne la racine de l’olivier. Alors, ne sois pas plein d’orgueil envers les branches ; malgré tout ton orgueil, ce n’est pas toi qui portes la racine, c’est la racine qui te porte. Tu vas me dire : « Des branches ont été coupées pour que moi, je sois greffé ! » Fort bien ! Mais c’est à cause de leur manque de foi qu’elles ont été coupées ; tandis que toi, c’est par la foi que tu tiens bon. Ne fais pas le fanfaron, sois plutôt dans la crainte. Car si Dieu n’a pas épargné les branches d’origine, il ne t’épargnera pas non plus. Observe donc la bonté et la rigueur de Dieu : rigueur pour ceux qui sont tombés, et bonté de Dieu pour toi, si tu demeures dans cette bonté ; autrement, toi aussi tu seras retranché. Quant à eux, s’ils ne demeurent pas dans leur manque de foi, ils seront greffés car Dieu est capable de leur redonner leur place en les greffant. En effet, toi qui étais par ton origine une branche d’olivier sauvage, tu as été greffé, malgré ton origine, sur un olivier cultivé ; à plus forte raison ceux-ci, qui sont d’origine, seront greffés sur leur propre olivier.
Nous nous demandons si ce n'est pas à des convertis que fait allusion le mot «rejeton» (sous-entendu «des autres nations») qui viennent s'ajouter aux fils d'Israël. Les nazaréens dans ce sens sont bien des convertis. Notons encore que l'on considère les nazaréens disciples d'el-qasaï comme des non-juifs convertis... Ces convertis combattirent aussi aux côtés des communautés juives pendant leurs révoltes, ils seraient alors aussi des «sentinelles» d'Israël.
Notons que le mot gèr qui désigne les prosélytes ou convertis au judaïsme dans le pharisianisme ou rabbinisme semble plutôt avoir, dans les textes esséniens, son sens original d'étranger-résident en terre judéenne.

Conclusion
Le sens originel du mot nazaréen est perdu. Néanmoins supposer que les nazaréens furent des convertis ou rejetons (nètzerîm) des autres nations qui agissaient envers Israël comme des sentinelles (notzerîm) est la moins mauvaise solution. Le mot nazaréen pourrait avoir été originellement utilisé pour désigner des convertis au sein des communautés esséniennes tardives (Jean le Baptiste)

Les tensions qui apparurent progressivement entre nazaréens et Juifs proviennent du judaïsme esséno-sadducéen que pratiquaient les nazaréens et qu'à cause de cela ils ne se reconnaissaient pas dans le judaïsme pharisien des rabbins, ils refusaient la tradition orale, par exemple.

Au sein de ces groupes de convertis postérieurs à Jean le Baptiste, une scission se fit jour entre ceux qui, avec Flavius Josèphe, acceptèrent de vivre en paix avec l'Empire romain et ceux qui estimaient, avec el-qasaï qu'il fallait continuer la guerre contre Rome afin de délivrer Jérusalem et de rebâtir le Temple. Ceux qui se soumirent à Rome devinrent progressivement les chrétiens, ceux qui voulaient continuer la lutte contre Rome devinrent progressivement les mandéens, puis par évolution, les musulmans.

Les aspects historiques des nazaréens permettent de nuancer deux visions: le pacifisme chrétien et le djihadisme musulman.

Le pacifisme chrétien provient de la vie de Jésus-Bannous composée par Flavius Josèphe dans laquelle il présente son maître comme un pacifique essénien et non le redoutable chef sicaire qu'il fut... Flavius Josèphe a tenté de faire passer les plus ultras des révolutionnaires Juifs (les sicaires) pour des extrémistes pharisiens, or les textes que l'on a retrouvé à Massada, la citadelle sicaire dont les défenseurs finirent par faire un suicide collectif en 74, ne sont pas pharisiens et laïcs, ils sont esséniens et sacerdotaux. Ils sont les successeurs de hassidéens qui suivirent Judas Macchabée, dont tous les dirigeants étaient des qohanim.
Flavius Josèphe estimait qu'une conversion d'un flavien au Judaïsme était la meilleure garantie pour que le Temple soit reconstruit. Il dut concentrer ses efforts à amener Titus, Domitien ou Flavius Clemens au judaïsme, mais ce fut un échec, peut-être, à cause des rivalités entre esséno-sadducéens (Flavius Josèphe) et pharisiens (sanhédrin de Yavneh).
Bref le pacifisme chrétien signifie simplement «ne pas se révolter contre Rome».

El_Qasaï, «Force cachée» (à moins qu'il ne faille voir en son nom une déformation du nom grec Alcios: el_qasaï fut un converti) estimait, au contraire de Flavius Josèphe, qu'il n'y avait rien de bon à attendre des Romains, et qu'ils devaient continuer à faire la guerre sainte contre Rome afin d'amener la reconstruction du Temple et la reconstitution d'un royaume judéen indépendant. Cette idée de guerre sainte sera reprise par l'Islam qui en déformera la nature: d'une guerre sainte contre les Romains pour la libération de Jérusalem, elle deviendra une guerre contre les Juifs, les chrétiens et les païens...

Les chrétiens et les musulmans se méprennent les uns et les autres sur les significations réelles du pacifisme pour les premiers et de la guerre sainte pour les seconds...[/quote]
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
L'olivier



Offline

Joined: 03 Jun 2015
Posts: 4
Masculin
Point(s): 23
Moyenne de points: 5.75

PostPosted: Mon 8 Jun - 22:24 (2015)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Yacoub,

J'ai lu avec attention ton post et l'ai trouvé très intéressant et très érudit.
Vraiment je suis un inculte.
Tu m'as beaucoup appris sur l'histoire des religions et surtout la scission chrétiens / musulmans. Merci


Back to top
Amada
Membres d'honneur


Offline

Joined: 07 Feb 2014
Posts: 1,228
Localisation: Marseille
Féminin
Point(s): 7,469
Moyenne de points: 6.08

PostPosted: Tue 9 Jun - 14:49 (2015)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

L'olivier wrote:
Yacoub,

J'ai lu avec attention ton post et l'ai trouvé très intéressant et très érudit.
Vraiment je suis un inculte.
Tu m'as beaucoup appris sur l'histoire des religions et surtout la scission chrétiens / musulmans. Merci


Merci Yacoub.
Tu es une mine de connaissances et tu as toujours de bonnes choses à nous apprendre. :smile)


Back to top
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sun 11 Dec - 13:42 (2016)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Noël - Une fête païenne par excellence

Origine

Chez les grecs TAMMUZ (Dumuzi / Adonis) est appelé BACCHUS. Certains l'identifient à ADONIS. A chaque anniversaire de sa naissance, SEMIRAMIS prétendait que NEMROD venait rendre visite au conifère et y déposait des cadeaux. C'est l'origine " SAPIN DE NOËL ", il représente NIMROD revenu à la vie après sa mort (réincarnation avancée par Sémiramis).





A Rome, le poète Ovide confirme que la déesse médiatrice mère d' ADONIS avait été changée en ARBRE pour enfanter son fils (Ovide, les métamorphoses, X,V). Aussi, le 25 DECEMBRE, jour qu’on observait à Rome comme le jour où le dieu victorieux était la fête de « NATALIS INVICTI SOLIS ».


Cette coutume reçut un autre sens : celui du NATALE, origine du mot NOËL en français, c'est à dire la fête de l’ ARBRE DE NOËL du rituel de " NEMROD REDEVIVUS ", le dieu mis à mort rendu de nouveau à la vie, celui qui revient du royaume des morts pour renaître comme le SOLEIL pendant le solstice de décembre ... Cela n'a strictement aucun lien avec la naissance de JÉSUS.


UNE FÊTE ÉGYPTIENNE MANIPULÉE PAR LE TEMPLE

Le grand cycle des fêtes du solstice d'hiver s'ouvre le 1er novembre (Toussaint) pour durer jusqu'au 6 janvier englobant le cycle des 12 Jours qui s'étend entre Noël et l'Épiphanie. C'est une unité de temps sacré qui revient chaque année, comme une transition entre l'ancienne et la nouvelle année.


Nombre de religions païennes célébraient le 25 DÉCEMBRE, bien avant l'apparition du christianisme.

Certains dieux connus sont supposés être nés pour le solstice d'hiver. Il y a également les rites du FEU des chamans CELTES, les hommes sauvages célébrant les forces primitives dans l'étrange monde de la forêt à l'époque où elle recouvrait une majeure partie de nos terres.


Aucun passage biblique ne justifie le choix du 25 DÉCEMBRE. Au contraire, la naissance de JÉSUS a eu lieu pendant que les bergers passaient la nuit dans les champs avec les moutons. Ce n'était donc pas entre décembre et février car les nuits sont trop froides en Judée à cette époque de l'année. De plus, la naissance de JÉSUS coïncide avec l'époque du recensement romain : les autorités choisissaient toujours une époque de l'année au climat chaud car les populations devaient voyager pour se rendre aux postes de recensement.


On ne trouve pas de fête du 25 DÉCEMBRE dans l'église chrétienne avant le IIIe siècle.

Mais cette fête existait déjà dans les religions païennes. Elle avait lieu pour honorer la naissance du fils de la Reine babylonienne.

Cette fête païenne est rentrée dans l'Église en l'an 230, le chrétien Tertullien écrit qu'à son époque, les chrétiens ont tendance à se prostituer aux cultes idolâtres.



Que ce soit dans le culte babylonien de BAAL (le soleil est adoré sous le nom du dieu Shamash), ou dans le culte hindou de SURYA, ces deux divinités étaient liées au soleil, qui s'incarnait par une naissance terrestre pour soumettre tous les autres dieux ennemis.


A Babylone, la fête avait lieu au mois de THEBETH qui est notre mois de DÉCEMBRE. Pendant tout ce mois, on gardait allumées les bougies sur les autels.


Les Romains, eux, célébraient deux fêtes importantes aux environs du 25 DÉCEMBRE. Les SATURNALES, tout d'abord, dédiées au dieu SATURNE et commémorant un ÂGE D'OR, et qui se déroulaient du 17 au 23 décembre. Puis, plus tard (vraisemblablement en 274 de notre ère), fut introduite la fête de " NATALIS INVICTI SOLIS " le jour de naissance du SOLEIL INVAINCU (Dies Solis Invictis). Sous Caligula, ces fêtes duraient pendant 5 jours de débauche et d'ivrognerie.


L’ARBRE DE NOËL de la tradition occidentale se retrouve en Égypte ancienne sous la forme du palmier, image du messie et seigneur BAAL-TAMAR, et à Rome sous la forme du sapin image du messie et seigneur de l'alliance " BAAL-BERITH ".


Ainsi, Le 25 DÉCEMBRE à Rome, le sapin est dressé sur la Place Saint-Pierre pour la fête de Noël, face à la grande OBÉLISQUE égyptienne que NÉRON avait fait installée au centre de ses arènes.


L'installation de cet arbre sera d'ailleurs considérée comme une pratique païenne jusqu'au milieu du XXe siècle par l'Église catholique. Au contraire les Protestants l'adopteront dès la Réforme de 1560 comme symbole de l'arbre du paradis. Les CELTES décoraient déjà un ARBRE, symbole de vie au moment du solstice d'hiver. Les Scandinaves faisait de même pour la fête de YULE (ou JUL), qui avait lieu à peu près à la même date en décembre.


A chaque anniversaire de sa naissance, SÉMIRAMIS prétendait que NEMROD venait rendre visite au conifère et y déposait des cadeaux. [/size]Cet anniversaire était le 25 DÉCEMBRE.



Voici donc la véritable origine du " SAPIN DE NOËL ", il représente NEMROD revenu à la vie après sa mort (réincarnation avancée par Sémiramis).





Aussi, le 25 DÉCEMBRE, jour qu’on observait à Rome comme le jour où le dieu victorieux était réapparu sur la terre était-il considéré comme « NATALIS INVICTI SOLIS ». Or la BÛCHE est le tronc mort de NEMROD, déifié comme DIEU SOLEIL, mais renversé par ses ennemis ; l’ ARBRE DE NOËL est donc " NEMROD REDEVIVUS ", le dieu mis à mort rendu de nouveau à la vie, celui qui revient du royaume des morts.

On plaçait donc dans les maisons à proximité du puits ou du feu, une BÛCHE de bois, et NEMROD, par le pouvoir de la magie, y faisait surgir un arbre vert, chargé de cadeaux pour le peuple. La BÛCHE morte symbolisait la disparition de la bonté et de la piété sur la terre ; la poussée de l’ ARBRE VERT, la naissance d’un sauveur, qui allait infuser une nouvelle vie à l’humanité.

Les cadeaux sur l’arbre indiquaient que NEMROD était un don du Dieu SOLEIL pour sauver les pécheurs. C’est ainsi que naquit l’origine des cadeaux et du sapin de Noël. L' ARBRE moderne du solstice fait son apparition dans sa version contemporaine vers le XVème siècle, en Alsace. Il se diffusera ensuite à une bonne partie de l’Europe et aux États-Unis.


Cette place prépondérante au plus fort même des fêtes solsticiales, tant païennes que chrétiennes, remonte sans doute ici encore à l’Yggdrasil des Germains, l’arbre du monde, de la vie, auprès duquel les Nornes (équivalentes des Parques) tissent la trame des existences humaines. La désacralisation pourtant sera sensible dès le XVIII è S., la fête de la nativité tend alors à se transformer en une fête de l’enfance ; bientôt le sapin supplantera la crèche et la cheminée de la veillée laissera passer le PÈRE NOËL, distributeur de cadeaux.


Quant aux bougies qu’on y allumait, elles étaient sensées encourager le DIEU SOLEIL déclinant lorsqu’il atteint le point le plus bas à l’horizon du ciel méridional à reprendre sa couse ascendante. On y accrochait parfois des pommes, symbole de l'immortalité, de nos jours ce sont des boules. Au cours du Moyen Âge, la longue veillée précédant la messe de minuit autour de la BÛCHE bénéfique amènera la multiplicité des cantiques, des noëls.

.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sun 11 Dec - 13:44 (2016)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

LA BÛCHE DE NOËL

Ce fils, HOMME-BRANCHE, était symbolisé par une BÛCHE. En étant mis dans le feu, l'Homme-branche renaissait le lendemain comme ARBRE DE VIE.

On retrouve cette BÛCHE / TRONC sans branche, entouré par le dieu-serpent ESCULAPE qui rend la vie. Ce SERPENT qui est aussi le symbole de la médecine est représenté autour de la BÛCHE. Il fait naître un ARBRE / PALMIER, symbole de victoire du SOLEIL invaincu





Chez les "chrétiens", il devient JEAN LE BAPTISTE, un jeune berger au boucles d’or, sans doute une référence aux CHÉRUBINS (les Anges) signifiant que TAMMUZ est un " KERUBI " (Kirubi). Voilà pourquoi la fête de la NATIVITÉ de la SAINT-JEAN associée au FEU, et adoptée par le catholicisme romain tombe à la date du SOLSTICE d'été le 24 juin.


La fête païenne de la mi été (opposé de Yule / Noël), est la fête de LITHA (ou Midsummer) c'est aussi le jour le plus important de l'année pour les anciens cultes solaires. Cette période serait propice à la magie. Dans le calendrier des fêtes de la WICCA il y a vingt et une célébrations, dont LITHA.


La fête de LITHA correspond à la fête de la SAINT-JEAN pour les chrétiens. C'est la fête de la RENAISSANCE et de la FERTILITÉ. Les déités à célébrer sont toutes les déesses qui symbolisent l'amour et le plaisir (VENUS, APHRODITE, ASTARTÉ, FREYA, ...). Il y a donc de nombreuses similitudes avec les fêtes CELTES et SCANDINAVES et leurs dieux.


Les feux de la SAINT-JEAN est une tradition introduite en Occident par les druides et sont le reflet exact du culte de BAAL / MOLOCH. Les CUPIDONS / EROS était les jeunes ailés qui lançait des flèches comme NIMROD le chasseur.


Ainsi, les cultes du monde sur l'autel de l'Amour sont les portes des convoitises dont ils sont esclaves. CUPIDON (romain), est souvent représenté sous les traits d'un jeune enfant espiègle, joufflu, avec deux petites ailes dans le dos et portant un arc, qui lui sert à décocher des flèches d'amour. La figure CUPIDONS / EROS est en relation avec la constellation ANTINOÜS et l' AIGLE Jupitérien, il y a encore un mélange des figures et une manipulation du ciel antique par les gardiens du culte.


Les LUPERCALES (du latin "lupus », le loup et moins directement le LUPERCUS), dieu de la fécondité, des bergers et des troupeaux) était une fête païenne célébrée le 15 février, lendemain de la fête de SAINT-VALENTIN. Liées aux origines de Rome, leur nom vient du " LUPERCAL ", grotte au flanc du Mont Palatin, dans laquelle la Louve a allaité ROMULUS et REMUS, qui fonderont la ville de Rome. Les LUPERCALES devinrent la grande fête de la reconnaissance et de la fertilité.


VENUS et son fils CUPIDON, (Sémiramis et Tammuz) était nul autre que la MADONE ET L'ENFANT gardant le sacré cœur. NIMROD est alors le LUPERCUS / FAUNUS le chasseur chez les grecs ou encore PAN chez les arcadiens et VALENTIN chez les Romains païens.



Chez les Sémites il était BAAL si souvent mentionnée dans la Bible, un autre nom pour NIMROD le " vaillant chasseur " (Genèse 10:9). C'est ainsi que SAINT-VALENTIN a été un jour mis de côté par les païens en son honneur.


Un autre symbole représentant TAMMUZ est la FLEUR DE LYS. Il est aussi assimilé à LUCIFER porteur de lumière sur l'ARC-EN-CIEL des deux mondes, l'un des premiers symboles de la TRINITÉ. Le personnage est aussi lié à JANUS le « Dieu des Dieux », le tout premier être divin issu du CHAOS. L'arrivée des Indo-Européens, ainsi que de leurs croyances, en Italie aurait donc ainsi modifié le panthéon.





JANUS n'est qu'une autre forme du Dieu JUPITER / ZEUS le premier dieu, assimilé à ZEUS des Grecs il s’approprie toutes les aventures de son homologue.

.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sun 11 Dec - 13:45 (2016)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

Le SCEPTRE de TAMMUZ est surmonté d’une POMME DE PIN car sur l' ARBRE DE VIE, elle mûrit lentement, pour libérer ses graines mûres.

Ce processus symbolise l'effet d'ensemencement sur d'autres personnes à la culture en collaboration avec l'expansion de la conscience. Le dieu Assyrien ailé tient également une POMME DE PIN symbolisant sa puissance et représentant de la régénération liée à TAMMUZ de Babylone, HORUS l'égyptien, et tant d'autres ...



Le dieu grec DIONYSOS (Bacchus) transporte aussi une POMME DE PIN, comme un symbole de fertilité. On retrouve ces symboles sur les statues païennes, et toujours comme symboles de fertilité et de l'art de régénération à travers les mystères du ZODIAQUE.

  Dionysos, pomme de pin sur la tête et sur le sceptre
Architecture catholique et pomme de pin
Tammuz et sceptre pomme de pin
Sceptre Papal avec la pomme de pin sacrée.



Dionysus (1500-1000 BC) The Greek god of wine making, ecstasy and ritual



Au Vatican


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sun 11 Dec - 13:48 (2016)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

NOËL : FÊTE PAÏENNE SATANIQUE ET BABYLONIENNE

 


La Bible ne nous commande pas d'observer Noël, Christ ne nous a jamais dit d'observer Noël, et d'ailleurs Christ n'est jamais né en décembre. C'est triste de voir à quel point les enfants de Dieu croient en des choses qui ne sont pas de la Bible, tout ce qui est rajouté en plus de la Bible est une tradition humaine et des commandement d'hommes. A cela le Seigneur Jésus nous dit dans Sa Parole C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes » Matthieu 15 :9). Noël n’a pas été ordonné par Dieu. C’est une tradition d’hommes. Et le Christ poursuit, : « Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition » (Marc 7 :9).

Noël est un blasphème envers le Seigneur Jésus-Christ, aucun chrétien véritable ne devrait pratiquer et observer cette fête étant qualifiée de paganisme. Des siècles avant l'ère chrétienne, le 25 décembre les païens européens ont célébré l'anniversaire du dieu soleil (Mithra, Râ).

Quand Constantin a embrassé le christianisme à devenir une religion d'état, il a encouragé les citoyens romains à devenir chrétiens et a récompensé plusieurs milliers à être baptisé, de fait il a fait du christianisme une religion mélangé avec l'état et a observer plusieurs choses du monde à rentrer en contact avec le christianisme. A ce moment, des milliers qui ne connaissaient rien du Christ ni de Sa Parole ont pris le baptême et sont rentrés dans ce que l'on appelle de nos jours "la chrétienté dégradé" apportant leurs coutumes païennes avec eux. C'est ainsi que plus tard ils décidèrent de fixer le nom du Christ à la naissance du dieu soleil célébré le 25 décembre.

Mithra, Râ ne sont que des idoles, des divinités et nous savons que derrière les idoles et les divinités se cachent les démons et les anges déchus. Ainsi en observant Noel, les chrétiens s'exposent à de l’idolâtrie en adorant un démon ou un ange déchu et aucunement CHRIST !! Ceci est très grave, le but de cette vidéo mes frères et sœurs est de vous avertir de ce péché, Jésus-Christ revient bientôt, vous devez laisser cette pratique abominable, jetez vos sapins de Noel et avertissez vos pasteurs d'enseigner CORRECTEMENT la Parole de Dieu, Noël est un poison provenant du catholicisme romain, lisez votre Bible !
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sun 11 Dec - 13:50 (2016)    Post subject: Mythologie chrétienne Reply with quote

La légende du père Noël... Une fête païenne de plus

  

La légende du père Noel... Une fête païenne de plus.


Ça a au moins le mérite d'être clair; l'Église Catholique reconnaît elle-même que c'est une fête païenne... Honteux !


KTOTV

D'où vient la tradition du sapin de Noël ?

 


Vous sentez cette douce odeur dans l'air ? Oui, c'est le parfum si particulier des aiguilles de sapin ! Noël, c'est dans quelques jours, et votre maison est peut-être décorée avec un joli sapin scintillant qui fait toujours la joie des petits comme des grands. Mais dans la folie des préparatifs, vous êtes-vous déjà demandé d'où vient cette belle tradition qui consiste à décorer un arbre pour Noël ? Sans trop vous en dire, sachez qu'il s'agit d'une coutume séculaire qui s'est affirmée en France grâce aux alsaciens à partir du 16e siècle. Et pour en savoir plus, direction Le Pourquoi du Comment !
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   

Post new topic   Reply to topic    Apostats de l'islam Forum Index >>> Apostats de l'islam >>> En vrac All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  >
Page 6 of 7

 
Jump to:  

Portal | Index | Create own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Thème réalisé par SGo