Apostats de l'islam Forum Index
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 

 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 

USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie
Goto page: <  1, 2, 3, 4  
Previous topic .::. Next topic  
Post new topic   Reply to topic    Apostats de l'islam Forum Index >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions

Author Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Thu 2 Nov - 13:05 (2017)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
Publicité







PostPosted: Thu 2 Nov - 13:05 (2017)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Tue 12 Dec - 14:36 (2017)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

 Un attentat raté à Manhattan a fait 3 blessés
États-Unis Un homme a déclenché une bombe artisanale dans un tunnel de correspondance près de Times Square lundi matin, faisant trois blessés.
1 14
Quelques heures après la tentative d'attentat dans le métro new-yorkais, Donald Trump a appelé les législateurs à réformer le système d'immigration. Trop «laxiste», celui-ci «permet à beaucoup trop de gens dangereux» de rentrer aux États-Unis, a-t-il lancé. (Image d'illustration) Image: Keystone (14 Images)
NXP avec les agences Mis à jour à 18h19
   

«C'est une tentative d'attentat terroriste», a déclaré à la presse le maire de New York, Bill de Blasio.

L'explosion est survenue à l'heure de pointe, à 7h20 (13h20 en Suisse), dans un tunnel reliant les grands noeuds de transport que sont Times Square et la gare routière de Port Authority, près de la 42e rue et de la 8e Avenue.

Engin «rudimentaire»

L'explosion a été déclenchée par un homme de 27 ans, identifié comme Akayed Ullah, du quartier de Brooklyn, qui portait sur son corps «un engin explosif rudimentaire», a précisé le chef de la police, James O'Neill. Le suspect a été arrêté, avec des «blessures et des brûlures au corps», a ajouté M. O'Neill. Trois personnes qui se trouvaient à proximité immédiate ont également été blessées, même si «aucune n'est en danger de mort» selon les pompiers new-yorkais.

Réaction rapide et calme

La gare routière a été rapidement évacuée, le quartier bouclé, et plusieurs lignes de métro qui passent par le secteur ont été immédiatement arrêtées ou ne marquaient plus l'arrêt. Une grande partie du trafic avait cependant été rétabli peu avant 10 heures (16 heures en Suisse).

L'évacuation s'est faite sans panique, dans le calme, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Au nom de L’État islamique

L'ancien chef de la police de New York, Bill Bratton, a dit à la chaîne MSNBC avoir été informé que le suspect était originaire du Bangladesh et avait agi au nom du groupe Etat islamique (EI). Ces informations n'ont pas été immédiatement confirmées par les autorités. Le président Donald Trump a été immédiatement informé, a indiqué la Maison Blanche.

Le suspect a été arrêté.

On aperçoit clairement la pagaille provoquée par l'explosion.

L'évacuation s'est faite sans panique, dans le calme, selon des journalistes de l'AFP sur place.

Un témoin dit à CNN avoir entendu deux déflagrations distinctes.

Un lieu très sensible

L'incident intervient à l'approche des fêtes de fin d'année, qui attirent des centaines de milliers de touristes dans la ville la plus peuplée des Etats-Unis. Times Square est un point particulièrement sensible, où près d'une million de personnes se retrouvent chaque année pour marquer la passage à la nouvelle année.

New York est considérée comme une cible privilégiée des mouvements terroristes et fait l'objet d'une surveillance particulièrement étroite, avec des milliers de policiers en uniforme et en civil déployés en permanence dans de nombreux lieux touristiques.

Six semaines après

L'attentat de lundi intervient moins de six semaines après un attentat mortel à la pointe de Manhattan le 31 octobre dernier: le jour d'Halloween, une attaque au camion bélier avait fait huit morts et douze blessés à la pointe sud de Manhattan, constituant le premier attentat mortel à New York depuis les attentats du 11 septembre 2001.

Sayfullo Saipov, un Ouzbek de 29 ans, avait remonté avec un pick-up de location une piste cyclable le long de la rivière Hudson, fauchant des cyclistes et des passants qui se trouvaient sur son chemin avant de percuter un bus scolaire.

Le suspect, qui avait prêté allégeance à l'EI, avait été immédiatement arrêté et emprisonné. Il a depuis été inculpé et risque la prison à perpétuité. Donald Trump a même réclamé pour lui la peine de mort.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Wed 20 Jun - 14:49 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

"Trump est un gros tas de merde et Macron un berger allemand" : l'interview d'Art Spiegelman, auteur de Maus
19.06.2018 (mis à jour à 13:30)


Comment dessiner Trump ou Macron ? Qui seraient aujourd'hui les souris juives de "Maus" ? Peut-on tout caricaturer ? Regardez l'interview vidéo d'Art Spiegelman, l'auteur de Maus, l'unique B.D. qui a reçu prix Pullitzer, où l'holocauste est raconté avec des souris juives et des chats nazis.

Art Spiegelman• Crédits : Radio France   
1) Aujourd’hui, qui seraient les souris et qui seraient les chats ?
Aujourd’hui, ce sont les Arabes qui doivent porter le plus gros masque de souris, juste derrière eux les Afro-Américains et à côté les Hispano-Américains et juste derrière il y a "MeToo", il y a les femmes. D’habitude c’est un certain genre de réactionnaires blancs qui sont derrière les chats du jeu… si on peut appeler ça comme ça, un jeu dangereux. Mais on ne peut pas les voir parce qu’ils portent un masque du Ku Kux Klan.
2) Comment dessineriez-vous Emmanuel Macron ?
Un genre d’animal domestique serait approprié. S’il n’est pas le plus féroce berger allemand du coin, au moins il est domestiqué et empêchera le système, même s’il n’est pas parfait, de se retrouver aux mains des loups.
3) Et Donald Trump ?
J’ai fait des dessins de lui en grenouille, mais vraiment il n’est qu’un gros tas de merde. Le problème c’est que faire n’importe quel dessin de Trump, c’est jouer son jeu et ça, ça me laisse presque paralysé, parce que quand tu t’occupes des narcissiques, ils disent : “oh regarde cet affreux dessin qu’ils ont fait de moi, de moi, de moi”. Et ça, ça n’aide pas. Le problème avec Trump, c’est qu’il est déjà une foutue caricature donc il n’y a pas grand chose à faire de plus. Il est le plus drôle dessin animé que j’ai vu à la télé, niark niark.
4) Qu’est-ce que vous inspire sa politique ?
Il est juste une manifestation locale de la même… merde, qui existe ici et en Italie et ailleurs. C’est une nouvelle forme de ploutocratie autoritaire. 
5) Après Charlie Hebdo, peut-on tout caricaturer ?
J’admire la bravoure et peut-être aussi la témérité de Charlie Hebdo, ils travaillent dans une tradition française qui encourage ce genre de résistance laïque aux religions. Merci Napoléon, c’était une bonne idée mais qui a ses inconvénients. Je pense que le principe que les dessinateurs doivent suivre c’est de ne pas frapper en bas de l’échelle, toujours frapper en haut, frapper les plus puissants. C’est très compliqué de traiter des problématiques qui sont aujourd’hui tellement empreintes de racisme, de religion dans un contexte toujours plus divisé. Tout ce qu’on peut espérer c’est des dessinateurs intelligents.
6) Etes-vous sorti de votre chef-d'œuvre Maus ?
Aujourd’hui, je sens que j’en suis sorti parce que je travaille sur tout autre chose. Mais en général, c’est toujours un poids. Il y a une sorte de prix à payer pour s’être consacré si profondément à ce projet, je pense que ça valait le coup parce que j’ai fait un livre qui à l’air important pour plein de gens de cultures différentes. Mais je reste toujours avec cette souris de 250 kg qui me poursuit, peut-être que je lui échapperais si je travaillais sous un pseudonyme. Je pense que ma façon particulière de mal dessiner me poursuit et les gens reconnaissent mon travail sauf si je dessine de la main gauche. Sinon oui, elle est toujours présente et je ne veux ni être sur le chemin de cette souris de 250 kg, ni être dans son ombre.  
7) Quelle musique écoutez-vous quand vous dessinez ?
Quand je travaillais sur Maus, ce qui m’a paru une éternité parce que c’est un livre de 13 ans, j’essayais de trouver une musique à écouter pendant que je faisais la partie dessin. Ce qui a vraiment marché, c’est quand un ami est revenu d’Allemagne avec la musique d’un groupe a capella des années 1930 qui s’appelle The Comedian Harmonists, et c’était parfait pour dessiner Maus parce que c’était trois Juifs et trois Aryens. Cette musique est restée avec moi, je l’ai écoutée tellement longtemps que ma femme m’a obligé à acheter des écouteurs, c’était 13 ans avec les mêmes disques qui tournaient encore et encore et encore.
Pour en savoir plus, écoutez La Grande Table avec Art Spiegelman
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Fri 24 Aug - 15:34 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

Australie : le discours de la première femme musulmane au Sénat dénonce le racisme

LE MONDE | 23.08.2018 à 10h53 • Mis à jour le 23.08.2018 à 11h44
Durée : 03:10  |
Voir aussi
En Inde, la mousson la plus violente depuis un siècle En Inde, la mousson la plus violente depuis un siècle
Guerre commerciale avec la Chine : Trump a-t-il raison ? Guerre commerciale contre la Chine : Trump a-t-il raison ?
En novembre 2017, une vue de Jamtoli, un camp de réfugiés rohingya, à Ukhiya, au Bangladesh. Au Bangladesh, une île inondable pour parquer les Rohingya
Image du missile hypersonique qui aurait été lancé par la Chine le 3 août 2018. La Chine aurait testé un missile hypersonique
Des mères réunies pour allaiter en public, à Manille, dimanche 5 août 2018. 2 000 femmes donnent le sein en public aux Philippines
Image du séisme à Lombok, en Indonésie, le 6 août 2018. Les images du séisme meurtrier en Indonésie
En images

« Ma présence au Sénat est un affront pour certains. » Mehreen Faruqi, première femme musulmane à devenir sénatrice en Australie, a délivré un discours inaugural poignant, mardi 21 août. A la tribune, elle a dénoncé le racisme des institutions du pays. « C’est avec une grande fierté que je me présente ici devant vous, et sans complexes. Une femme de couleur, musulmane, immigrée, féministe », a-t-elle revendiqué, avant d’être longuement applaudie à la fin de son discours. Son intervention est une réponse symbolique à plusieurs épisodes polémiques dans le Sénat australien. Le 14 août, un sénateur s’en était pris de manière virulente aux musulmans, utilisant notamment l’expression « solution finale » en demandant un référendum. Et il y a un an, une sénatrice d’extrême droite avait revêtu une burqa au sein de l’Assemblée en guise de provocation. Née au Pakistan, Mehreen Faruqi, 55 ans, est arrivée en Australie en 1992. Avant d’entrer en politique, elle a mené une brillante carrière d’universitaire en génie de l’environnement. Elle est membre du parti des Verts.

https://www.lemonde.fr/asie-pacifique/video/2018/08/23/australie-le-discour…
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Sun 28 Oct - 14:20 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

Fusillade à Pittsburgh: plusieurs morts dans une synagogue
Par LEXPRESS.fr avec AFP , publié le 27/10/2018 à 17:38 , mis à jour à 20:04



 
La police est intervenu sur les lieux de la fusillade dans une synagogue à Pittsburgh, aux Etats-Unis.
afp.com/JEFF SWENSEN
 
Un homme a ouvert le feu et tué plusieurs fidèles en plein office du chabbat. Il s'est ensuite rendu aux forces de l'ordre.
Les armes au coeur d'un nouveau drame aux Etats-Unis. Un tireur a ouvert le feu samedi dans une synagogue de Pittsburgh, en Pennsylvanie, où les fidèles étaient rassemblés pendant le chabbat. L'homme armé a tué plusieurs personnes, avant de se rendre.  
KDKA-TV, chaîne affiliée à la chaîne CBS, a évoqué huit morts dont trois policiers près de la synagogue "Arbre de vie" (Tree of Life) où des fidèles étaient rassemblés pour l'office du chabbat.  
Le suspect s'est rendu à la police
Refusant de confirmer ces chiffres, Wendell Hissrich, directeur de la sécurité publique de Pittsburgh a ajouté qu'il y avait six blessés, dont quatre parmi les forces de l'ordre. "La scène est terrible à l'intérieur [...] C'est l'une des pires scènes de crime sur laquelle je me sois rendu, et j'ai été sur des accidents d'avion", a-t-il ajouté devant les caméras, apparemment très ému. 
Malgré l'arrestation du tireur, le maire de Pittsburgh, Bill Peduto, a estimé, de son côté, que la zone n'était "pas sécurisée". "Tous les habitants doivent rester à l'intérieur de leur domicile", a-t-il écrit sur Twitter.  
Tout a commencé peu après 10h (16h en France) quand la police locale a appelé les habitants du quartier à rester chez eux."Il y a un tireur dans la zone de Wilkins et Shady. Evitez le quartier", ont rapidement tweeté les services de sécurité publique de la ville. Le tireur s'est finalement rendu à la police. 


Le tireur aurait hurlé "Tous les Juifs doivent mourir"
L'agence fédérale chargée du contrôle des armes, tabac et explosifs, ATF, a ensuite précisé que des agents spéciaux se rendaient à leur côté. Peu après, la police a expliqué que l'auteur des tirs s'était rendu.  
"Le suspect de la fusillade est en garde à vue. Nous avons de nombreuses victimes à l'intérieur de la synagogue, il y a trois officiers qui ont été touchés", a indiqué aux médias sur place un porte-parole de la police. 
 
Le drame est survenu au coeur de Pittsburgh, ce samedi.
CNN
 

Toujours selon la chaîne affiliée au réseau CBS, le tireur présumé s'appelle Robert Bowers. Âgé de 46 ans, il est décrit comme un quadragénaire blanc barbu, et il était lourdement armé. Selon des sources de police interrogées par KDKA-TV, le tireur serait entré dans le lieu de culte en hurlant "Tous les Juifs doivent mourir". Il aurait en outre été l'auteur de plusieurs messages antisémites sur les réseaux sociaux. 
Trump dénonce la haine...
De son côté, Donald Trump a indiqué sur Twitter qu'il suivait attentivement la situation. "Les événements à Pittsburgh sont beaucoup plus dévastateurs qu'on ne le pensait à l'origine. J'ai parlé avec le maire et le gouverneur pour leur dire que le gouvernement fédéral a été et sera toujours avec eux. Je parlerai bientôt aux médias", a indiqué le président.  
Le bilan sera "plus dévastateur" que prévu initialement, a-t-il également averti avant de s'envoler pour une rencontre avec des agriculteurs dans l'Indiana. 
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Wed 7 Nov - 17:59 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

Rashida Tlaib et Ilhan Omar, deux musulmanes au Congrès américain Après leur victoire hier aux Midterms dans le Michigan et le Minnesota, Rachida Tlaib et Ilhan Omar font souffler un vent de diversité sur l’appareil législatif américain.



Publié
le
7 novembre 2018 à 09:51
Par La rédaction https://lemuslimpost.com/rashida-tlaib-ilhan-omar-musulmanes-congres-americ…






Ilhan Omar et Rashida Tlaib étaient pressenties depuis plusieurs mois comme les futures et premières femmes de confession musulmane à être élue au Congrès américain. C’est désormais chose faite, depuis leur victoire hier aux élections de mi-mandat. 
Ilhan Omar, 36 ans, est américano-somalienne. Elle a été élue dans le Minnesota et prend la place de Keith Ellison, qui a lui même été le premier élu noir et musulman au Congrès. 
La jeune femme est arrivée aux États-Unis à l’âge de 14 ans, après avoir fui la guerre civile en Somalie. Elle est ensuite devenue une militante de l’organisation de défense des droits civiques NAACP. Très active et engagée dans la vie locale de Minneapolis, elle a été élue en 2016 au Parlement de cet Etat. 
« Je suis musulmane et je suis noire (…) et j’ai décidé d’être candidate parce que je voulais montrer ce qu’est une démocratie représentative », expliquait-elle en septembre au magazine Elle.
Lors de sa campagne, Ilhan Omar a notamment mis l’accent sur l’accès à des soins de santé universels, des collèges gratuits et une réforme du système judiciaire.
Rashida Tlaib, elle, est une Américaine d’origine palestinienne, l’ainée d’une famille de 14 enfants. A 42 ans, elle a été élue dans une circonscription du Michigan, et succède à John Conyers, accusé de harcèlement sexuel. 
En 2008 elle avait déjà remporté un siège à la législature du Michigan. En 2016, elle avait interpellé Donald Trump en campagne sur son traitement des femmes. 
Cette avocate a porté un programme progressiste durant sa campagne en soutenant la création d’un salaire minimum de 15 dollars par heure ou un accès universel à la santé.
« Je suis candidate à cause des injustices et parce que mes garçons s’interrogent sur leur identité » de musulmans, avait t-elle déclaré à la chaîne ABC il y a quelques mois. 
L’élection de ces deux femmes musulmanes survient alors que les sentiments antimusulmans sont exacerbés depuis l’élection de Donald Trump à la présidence. 
Une étude publiée la semaine dernière par la New America Foundation et l’American Muslim Institution révèle qu’environ deux Américains sur cinq pensent que l’islam est incompatible avec les valeurs américaines et que les musulmans ne sont pas aussi patriotes que les autres citoyens. 
Une rhétorique anti-musulmane qui se serait construite à travers les médias mais aussi à travers les discours des hommes politiques. Un autre récent rapport, publié par l’organisation Muslim Advocates, a montré que plus de 80 candidats politiques ont fait campagne avec un programme anti-musulmans, en 2017 et 2018.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Fri 9 Nov - 14:08 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

Australie : L’attaque à l’arme blanche revendiquée par Daech
Par Maher Chaabane - 9 novembre 2018 - 13:29
Partager





Crédit photo : Reuters 
L’attaque à l’arme blanche perpétrée, ce vendredi 9 novembre 2018, à Melbourne en Australie a été revendiquée par le groupe terroriste Daech. Cette attaque qui s’est produite dans le quartier d’affaires de Melbourne a fait un mort et deux blessés alors que le suspect a été appréhendé près d’un véhicule en feu et transporté à l’hôpital dans un état critique. Deach a revendiqué l’attaque, selon l’agence de propagande Amaq de l’organisation terroriste annonçant que « l’auteur de l’opération était un combattant de Daech et a mené l’opération en réponse à des appels à cibler des ressortissants des pays membres de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis ».
A noter que la police australienne avait parlé d’acte « terroriste » après l’attaque en question qui a eu lieu à 16h20, heure locale.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
Maried



Offline

Joined: 09 Mar 2014
Posts: 37
Féminin
Point(s): 159
Moyenne de points: 4.30

PostPosted: Fri 9 Nov - 14:42 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

L'attaque terroriste a fait un mort et deux blessés.

Australie : un mort et deux blessés à Melbourne, l'attaque au couteau revendiquée par Daech

TERRORISME - La police de l'Etat de Victoria, en Australie, a annoncé l'arrestation d'un homme ayant poignardé trois personnes dans le centre-ville de Melbourne. Bilan : un mort. L'attaque a été revendiquée quelques heures plus tard par le groupe Etat islamique.

Plusieurs personnes ont été poignardées ce vendredi 9 novembre à Bourke Street, dans le centre-ville de Melbourne. La police de l'Etat de Victoria a annoncé l'arrestation d'un suspect sur les lieux, près d'un véhicule en feu. Ce dernier a été emmené à l'hôpital dans un "état critique" avant de décéder. En fin de matinée, l'attaque a été revendiquée pa rle groupe Etat islamique.

Selon les derniers éléments de la police, des bouteilles de gaz ont été trouvées dans le véhicule du suspect. "L'auteur de l'opération (...) à Melbourne (...) était un combattant de l'Etat islamique et a mené l'opération en réponse à des appels à cibler des ressortissants des pays membres de la coalition" internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis, a indiqué l'agence de propagande Amaq . Le suspect était originaire de Somalie et était connu  des services de renseignement.

Dans un point-presse donné plus tôt dans la journée sur les lieux du drame, le commissaire de police David Clayton a indiqué que trois personnes ont été poignardées. "Malheureusement, une d’entre elles est décédée. Les deux autres personnes ont été emmenées à l’hôpital" avait déclaré Clayton avant d'ajouter qu'il n’y avait pas "de motif terroriste pour le moment."
_________________
"Qui n'empêche pas le mal le favorise"
Cicéron


Back to top
georges_09



Offline

Joined: 17 May 2016
Posts: 312
Localisation: Paris
Emploi: employé
Loisirs: internet
Masculin
Point(s): 1,012
Moyenne de points: 3.24

PostPosted: Fri 9 Nov - 18:23 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

Les vidéos de la scène montrent un pick-up en feu et une attaque violente à l'arme blanche. 

Un homme a tué une personne et en a blessé deux autres, vendredi 9 novembre, en plein cœur de Melbourne (Australie).



Après avoir, dans un premier temps, déclaré ne pas avoir d'informations sur les motivations de l'assaillant, les autorités ont affirmé qu'il s'agissait "d'un événement terroriste", selon Graham Ashton, patron de la police de l'Etat de Victoria. Le groupe jihadiste Etat islamique a revendiqué l'attaque, dans un communiqué diffusé par son organe de propagande, Amaq, sans toutefois apporter la moindre preuve de son implication.
Que s'est-il passé ?
Le déroulement des événements n'est pas encore précisément établi. Selon la police, "un 4x4 Ute (constructeur automobile australien) s'est engagé dans Bourke Street", le quartier d'affaires de Melbourne, alors que les gens commençaient à quitter le travail pour le week-end, vendredi peu après 16 heures.
"Un homme se trouvait dans le véhicule", selon Graham Ashton. "Le feu a pris et il est sorti du véhicule", précise le chef de la police de l'Etat de Victoria. "Nous essayons toujours de déterminer si le véhicule a pris feu avant ou après que le conducteur est sorti". Selon la police, le pick-up était chargé de bouteilles de gaz, qui n'ont pas explosé. Alertée au sujet de l'incendie, "la police a rapidement répondu", a déclaré le commissaire David Clayton. "Quand les policiers sont sortis de leur voiture, ils ont été confrontés à un homme qui les menaçait avec un couteau", a-t-il poursuivi. "Dans le même temps, des passants ont averti que des civils avaient été poignardés", a précisé le commissaire.
_________________
"Rien n'est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse".
Martin Luther King


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Tue 20 Nov - 13:32 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

Etats-Unis : le nouveau Congrès pourrait changer son règlement pour autoriser le voile
Ilhan Omar, nouvelle élue au Congrès américain, le 15 novembre 2018, à Washington. (BRENDAN SMIALOWSKI / AFP) 
Par franceinfo avec AFP – France Télévisions
Mis à jour le 20/11/2018 | 09:09 – publié le 20/11/2018 | 08:25

La nouvelle version du règlement intérieur prévoit d'autoriser le foulard islamique, la kippa juive ou encore le turban sikh. La modification doit être votée en janvier par la Chambre des représentants, désormais à majorité démocrate.
Si ce contenu ne s'affiche pas correctement, cliquez ici
Le Congrès américain devrait changer son règlement intérieur à l'initiative d'une parlementaire musulmane pour y autoriser le port du voile. Cette modification a été soutenue, lundi 19 novembre, par le principal groupe de défense des droits des musulmans aux Etats-Unis.
La musulmane Ilhan Omar, élue à la Chambre des représentants lors des élections de mi-mandat, a participé à la réécriture du règlement intérieur qui interdit depuis 181 ans d'avoir la tête couverte. La nouvelle version autorisera des exceptions pour raisons religieuses : celles-ci s'appliqueraient au foulard islamique, à la kippa juive ou au turban sikh.
"C'est mon choix"
Ce changement devrait être approuvé en janvier par la Chambre des représentants, désormais à majorité démocrate. "Personne d'autre que moi ne me met un foulard sur la tête. C'est mon choix, protégé par le premier amendement" de la Constitution, a expliqué Ilhan Omart sur Twitter.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
yacoub
Administrateur
Administrateur


Offline

Joined: 08 Feb 2014
Posts: 9,696
Masculin
Point(s): 30,736
Moyenne de points: 3.17

PostPosted: Thu 22 Nov - 17:41 (2018)    Post subject: USA/Amérique du Nord/Amérique Latine/Australie Reply with quote

Donald Trump critiqué par 60 ex-responsables de la CIA après sa décision concernant John Brennan Ça commence à faire beaucoup.


 
Kevin Lamarque / Reuters Donald Trump à Washington le 17 août.



INTERNATIONAL - Une levée de boucliers sans précédent. Soixante ex-responsables de la CIA se sont joints vendredi 17 août à la cohorte des professionnels du renseignement pour dénoncer la décision de Donald Trump de retirer l'habilitation secret défense à John Brennan, un ancien chef de la CIA critique envers son action.
"Nous croyons fermement que les anciens responsables gouvernementaux ont le droit d'exprimer leurs opinions sur ce qu'ils considèrent comme des problèmes de sécurité nationale sans craindre d'être punis pour cela", écrivent-ils dans un communiqué. Et d'ajouter: "Le pays sera affaibli si les experts chevronnés doivent être soumis à un test politique avant d'être autorisés à partager leur point de vue".

Plus tôt dans la journée, d'anciens patrons de la CIA ainsi qu'une demi-douzaine d'espions de haut rang étaient montés au créneau. Ces anciens de l'agence de renseignement -dont Robert Gates, George Tenet, Porter Goss, Leon Panetta, David Petraeus-, nommés par des présidents républicains comme démocrates, ont également dénoncé la décision de Trump dans un communiqué.
"Instrument politique"
"L'action du président concernant (l'ancien patron de la CIA) John Brennan et les menaces d'une action similaire contre d'autres anciens responsables n'a rien à voir avec qui devrait ou ne devrait pas être habilité secret défense -et tout à voir avec une tentative d'étouffer la liberté d'expression", écrivent-ils. Qualifiant la décision du milliardaire républicain "d'inappropriée et extrêmement regrettable", ils ont ajouté: "Nous n'avons jamais vu auparavant l'octroi ou le retrait d'habilitations secret défense être utilisés comme un instrument politique, à l'instar de ce qui a été fait dans ce cas-là".
La Maison Blanche a expliqué que John Brennan, critique notoire du président, avait été privé de cette habilitation à cause des "risques que font courir la conduite et le comportement erratiques" de l'ancien chef de la CIA. Mais le président a reconnu par la suite que ce retrait était dû aux critiques et aux commentaires de John Brennan concernant les relations entre son équipe de campagne pour l'élection présidentielle de 2016 et la Russie. Il a indiqué au Wall Street Journal que sa décision était liée à l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur une possible collusion entre sa campagne et Moscou.
Le retrait de cette habilitation a été vivement condamné, y compris par le très respecté amiral à la retraite William McRaven, qui avait notamment supervisé le raid contre Oussama Ben Laden.
"Par votre comportement, vous nous avez embarrassés aux yeux de nos enfants, humiliés sur la scène internationale et, pire que tout, vous avez divisé notre nation", a-t-il écrit dans une lettre ouverte au président publiée par le Washington Post.
"Par conséquent, je considérerais comme un honneur que vous révoquiez aussi ma propre habilitation secret défense, de façon à ce que je puisse ajouter mon nom à la liste des hommes et des femmes qui ont critiqué votre présidence", a-t-il ajouté.
Trump inflexible
Mais la plupart des alliés républicains de Donald Trump ont soutenu sa démarche ou ont refusé de la condamner publiquement. Vendredi matin, le président a indiqué qu'il allait probablement retirer l'habilitation de Bruce Ohr, un responsable du ministère de la Justice.
Ce dernier est pris pour cible par des partisans de Donald Trump notamment parce que son épouse travaille pour une société ayant produit un dossier affirmant que la Russie détenait des informations compromettantes contre l'ex-magnat de l'immobilier.
"Bruce Ohr est une honte. Je soupçonne que je vais la retirer très rapidement", a indiqué Donald Trump, au sujet de l'habilitation secret défense de M. Ohr.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Back to top
Visit poster’s website
Display posts from previous:   

Post new topic   Reply to topic    Apostats de l'islam Forum Index >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions All times are GMT + 1 Hour
Goto page: <  1, 2, 3, 4
Page 4 of 4

 
Jump to:  

Portal | Index | Create own forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group

Thème réalisé par SGo