Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Simone Veil
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Sujets de société

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Sam 1 Juil - 16:34 (2017)    Sujet du message: Simone Veil Répondre en citant

Elle n’était plus réapparue en public depuis 2013. Pourtant, elle restait encore très présente dans l’esprit et le cœur des Français. Icone de la lutte pour les droits des femmes, survivante de la Shoah, inlassable défenseur de l'idéal européen, et plus généralement de la paix, Simone Veil s’est éteinte ce vendredi matin à l’âge de 89 ans. L’annonce de sa disparition a soulevé une onde de choc et de tristesse dans le pays.

Immense figure de la vie politique, longtemps personnalité préférée des Français, Simone Veil restait par son parcours personnel et professionnel comme un exemple de courage et de dignité. Une femme de combats qui n’a jamais transigé avec ses convictions et a connu plusieurs vies.

Ministre de la Santé sous la présidence de Valéry Giscard D’Estaing, elle restera dans les mémoires comme celle qui a fait passer la loi sur l’interruption volontaire de grossesse en 1974, imperturbable, sous les huées de ses collègues de la majorité. Mais Simone Veil, c’était plus que cela. Première présidente du Parlement européen, membre du Conseil constitutionnel puis de l'Académie française, rescapée des camps de la mort, elle était une conscience morale, symbole de la lutte contre l’antisémitisme et le racisme. "Puisse son exemple inspirer nos compatriotes, qui y trouveront le meilleur de la France" a écrit sur twitter le président de la République Emmanuel Macron. Simone Veil a "incarné la dignité, le courage et la droiture" a affirmé son prédécesseur François Hollande. "La France perd une de ses grandes consciences" a-t-il ajouté. Nicolas Sarkozy lui a également rendu un hommage appuyé : "Simone Veil, c'est une des grandes dames françaises. Elle appartient au quotidien et à la famille de chaque Français. Elle était la France".

Femme exceptionnelle, Simone Veil la déportée, Simone Veil la combattante de l’IVG, Simone Veil l’Européenne, Simone Veil l'humaniste a sans conteste marqué l’histoire de notre pays. Immortelle dans le cœur des Français, ils sont aujourd’hui nombreux à appeler à sa panthéonisation.

Retrouvez-nous sur :
| Notre site : http://www.france5.fr/emissions/c-dan...
| Facebook : https://www.facebook.com/Cdanslairf5/
| Twitter : https://twitter.com/CdanslairF5

Pas un événement important qui ne soit évoqué, expliqué et analysé dans C dans l’air.
Tout au long de la semaine, les deux journalistes donnent les clés pour comprendre dans sa globalité un événement ou un sujet de première importance, en permettant aux téléspectateurs d'intervenir dans le débat ou de poser des questions par SMS ou Internet. Caroline Roux est aux commandes de l'émission du lundi au jeudi et Bruce Toussaint prend le relais le vendredi et le samedi.

https://youtu.be/bGzj8EBkOIg
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Sam 1 Juil - 16:34 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Lun 3 Juil - 13:20 (2017)    Sujet du message: Simone Veil Répondre en citant

L'entrée de Simone Veil au Panthéon





Alexandre GRASSAUD Meaux, France






Simone Veil, rescapée des camps d'extermination nazi a mené une carrière politique exemplaire, notamment comme ministre de la Santé. Malgré les embuches, elle a fait adopter la dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse. Mais elle a de plus agi pour les libertés publiques, et la liberté des femmes ainsi que plus d'égalité en politique et dans la société.
Simone Veil est assurément l'une des femmes qui a le plus impacté l'Histoire de France de manière positive au XXème siècle, et ses actions bienfaitrices ont encore des échos aujourd’hui. Aussi, Simone Veil est assurément la femme la plus digne de figurer au Panthéon.
Monsieur Macron, montrez la hauteur qui convient à votre fonction, et au nom de la reconnaissance que doit la nation française à une femme comme Simone Veil, en lui permettant de rejoindre les autres figures de l'Histoire dans la demeure éternelle.





Cette pétition sera remise à:
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Lun 3 Juil - 16:29 (2017)    Sujet du message: Simone Veil Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Sam 8 Juil - 09:57 (2017)    Sujet du message: Simone Veil Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Sam 30 Juin - 10:08 (2018)    Sujet du message: Simone Veil Répondre en citant

Panthéon: de 1791 à aujourd'hui, qui sont les «grands hommes» ?

    Par  Camille Lestienne Journaliste Figaro Service Infographie
    Mis à jour le 29/06/2018 à 14:12
    Publié le 29/06/2018 à 11:40

Panthéon: de 1791 à aujourd'hui, qui sont les «grands hommes» ?

HISTOIRE - Alors que Simone Veil entre au Panthéon, retour sur la notion de «grand homme». Inscrite au fronton du monument, sa définition a évolué au gré de l'histoire et des pouvoirs.

Elle est un «grand homme», Simone Veil. Tout comme Marie Curie, Geneviève de Gaulle Anthonioz et Germaine Tillion. Les quatre femmes panthéonisées en 1995, 2015 et 2018 ont rejoint les rangs des 75 personnalités* célébrées par la «patrie reconnaissante».

La notion de «grand homme» a évolué à travers le temps et les règles de panthéonisation ont changé au gré des soubresauts de l'histoire. La nécropole nationale née avec la République est devenue otage de l'histoire. En concurrence avec d'autres lieux de mémoire et d'hommage, elle n'est en rien, selon Philippe Bélaval, président du Centre des Monuments nationaux, «le reflet fidèle des grandes heures de l'histoire de la France.» Elle serait plutôt le reflet des pouvoirs qui ont fait la France.
Révolution et Ire République: quelques errements

La création du Panthéon en 1791 répond au besoin révolutionnaire d'instaurer un nouveau culte laïc des grands hommes, saints et martyrs de la défense de la liberté nouvelle. C'est à la mort de Mirabeau, que l'Assemblée constituante décide par décret de transformer l'église Sainte-Geneviève non encore consacrée en «temple de la patrie». Et c'est donc le célèbre tribun qui, le 11 septembre 1791, a le privilège d'inaugurer ce nouveau monument national. Il est suivi de Voltaire mort treize ans auparavant, et de Rousseau en 1794, seize ans après son décès. Entre les deux, le Panthéon reçoit les corps du révolutionnaire, Le Peletier de Saint-Fargeau, et de Marat, tous deux assassinés, mais ces derniers, comme Mirabeau, ne connaîtront les honneurs du repos dans le temple des grands hommes que peu de temps. Ils seront en effet rapidement «dépanthéonisés», victimes des revirements politiques et idéologiques de l'époque.
Qui au Panthéon après Simone Veil ?
Débat sur le plateau de Points de vue sur l'opportunité de transférer d'autres personnes au Panthéon après l'entrée de Simone Veil.


Durant cette période, de nombreux décrets de panthéonisation sont publiés mais restent sans suite, soit parce que les corps ne sont pas accessibles (tombés derrière les lignes ennemies), soit parce que les vicissitudes de l'histoire retardent la translation jusqu'à l'oubli.

Il faudra attendre les célébrations des centenaires et bicentenaires de la Révolution française pour faire entrer au Panthéon les héros de la République naissante.
Premier Empire: remerciement pour service rendu

Napoléon met fin à ce désordre initial en transformant le panthéon des grands hommes en nécropole pour dignitaires de l'Empire. Le monument est au passage rendu au culte catholique en 1806 après la signature du Concordat de 1801. Et c'est presque une routine qui s'installe pour les trente-huit personnalités inhumées pour service rendu à l'Empereur. Un poste de sénateur, une légion d'honneur, un titre de comte d'Empire et pour finir une place au Panthéon. Pour cette raison, peu d'entre eux sont restés dans nos mémoires. Qui se souvient de Jean-Baptiste Bévière, notaire de son état, de Jean-Baptiste Perregaux banquier, des sénateurs Rousseau, Sers ou Papin?

Après la chute de Napoléon, sous la Restauration, quatre derniers dignitaires ferment le banc des panthéonisations impériales.

En 1821, l'édifice est rendu à l'Église qui procède enfin à sa consécration. Mis à part celle de l'architecte Soufflot en 1829, plus aucune inhumation n'a lieu sous la Restauration. Avec Louis-Philippe, l'inscription «Aux grands hommes, la patrie reconnaissante» mise en place en 1792 puis retirée, retrouve sa place sur le fronton et les insurgés des journées révolutionnaires des Trois glorieuses y sont honorés. Sous le second Empire le clergé redevient maître de l'édifice.
IIIe République: glorification du républicain

Le retour de la République donne au monument un nouvel élan. Il est de nouveau laïcisé en 1885 à la mort de Victor Hugo à qui l'on offre des funérailles nationales et une inhumation au Panthéon. Voilà le grand homme tel que la République le rêve: humaniste, défenseur des libertés et de la laïcité.

» LIRE AUSSI - Le 22 mai 1885, Victor Hugo meurt à Paris

Dix autres panthéonisations suivront:

D'abord celles de 1889 pour le centenaire de la Révolution. Les héros sont maintenant bien identifiés: Lazare Carnot et les soldats valeureux de l'armée révolutionnaire, Théophile de la Tour d'Auvergne et François Marceau. On y adjoint un autre pourfendeur du despotisme mort sur les barricades de 1851, Alphonse Baudin.

Celle ensuite de Sadi Carnot, plus précipitée, sous le coup de l'émotion. Le président de la République a été assassiné par un anarchiste, il est inhumé au Panthéon après des funérailles nationales grandioses.

Des panthéonisations plus risquées, plus politiques: Emile Zola en 1908, six ans après sa mort dans une France encore mal remise de l'affaire Dreyfus et Jean Jaurès en 1924 assassiné avant la guerre. Enfin plus consensuelles, les entrées au Panthéon des hommes politiques Léon Gambetta et Paul Painlevé.
IVe République: célébration des Résistances

Après la Seconde guerre mondiale, la reconnaissance de la patrie va naturellement à ceux qui ont résisté à l'ennemi: des scientifiques engagés comme Paul Langevin et Jean Perrin en 1948. L'année suivante Félix Eboué, gouverneur des colonies, est le premier Noir à entrer au Panthéon.

Le même jour, le 20 mai 1949, est inhumé un autre grand homme, résistant d'une autre époque Victor Schoelcher, défenseur acharné de l'abolition de l'esclavage obtenue en 1848.

» LIRE AUSSI - 1833: De l'esclavage des Noirs de Victor Schoelcher enchante Le Figaro

Le dernier panthéonisé de la IVe République est Louis Braille, qui oppose à la fatalité une résistance opiniâtre. Il est honoré et remercié pour son combat en faveur des aveugles et l'invention du système d'écriture qui porte son nom.
Ve République: toutes les valeurs de la République

Si l'initiative d'un décret de panthéonisation est laissée aux parlementaires sous la IIIe et IVe République, c'est en revanche au Président que revient la décision sous la Ve.

L'inhumation grandiose de Jean Moulin en 1964 voulue par Charles de Gaulle donne une place de choix à la Résistance française dans les valeurs républicaines que le gouvernement veut honorer.

» LIRE AUSSI - 19 décembre 1964: les cendres de Jean Moulin reposent au Panthéon

François Mitterrand célèbre avec René Cassin, la défense des droits de l'homme et avec Jean Monnet, la construction de l'Europe, garante de la paix. Le bicentenaire de la Révolution française permet de rendre hommage enfin plus largement aux hommes de la Révolution et des premiers temps de la République: Condorcet, partisan de l'abolition de la peine de mort enfin obtenue par Robert Badinter, l'abbé Grégoire, militant de l'émancipation des Noirs et des Juifs et Gaspard Monge, fondateur de l'Ecole normale des instituteurs.

Enfin, en 1995, juste avant la fin de son mandat, Mitterrand fait entrer pour la première fois une femme au Panthéon, Marie Curie avec son mari Pierre.

» LIRE AUSSI - Pourquoi les femmes sont si peu nombreuses au Panthéon

Pas de rupture avec Jacques Chirac qui avec la translation des cendres d'André Malraux, résistant et homme politique et d'Alexandre Dumas, grand républicain et romancier prolifique perpétue la mise à l'honneur des vertus républicaines.

En 2015, enfin, François Hollande répond à la volonté populaire d'honorer au Panthéon des personnalités féminines. Faisant d'une pierre deux coups, il annonce dans son discours du 21 février 2014 le choix de quatre figures de la Résistance dont deux femmes. Elles incarnent les valeurs de la France: l'«égalité» représentée par Germaine Tillion, la «fraternité» par Geneviève De Gaulle-Anthonioz, la «liberté» par Pierre Brossolette et enfin Jean Zay, incarne la «République, l'école de la République».

En 2017, après la mort de Simone Veil, Emmanuel Macron ne peut à son tour qu'accéder à la demande des Français nombreux à souhaiter son entrée au Panthéon. L'ancienne ministre et académicienne y sera inhumée ce 1er juillet avec son mari, Antoine Veil. Ils seront le troisième couple à reposer ensemble dans le monument après les Curie et les Berthelot. C'est le courage, la combativité et la résilience d'une femme d'exception que le président et toute la nation honorent ce dimanche.

*Nous ne comptons pas l'architecte Soufflot, inhumé sans décret de panthéonisation
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:54 (2018)    Sujet du message: Simone Veil

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Sujets de société Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo