Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Belgique
Aller à la page: <  1, 2  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 023
Masculin
Point(s): 28 818
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 09:34 (2018)    Sujet du message: Belgique Répondre en citant

La Belgique encore frappée à Liège par un converti à la RATP Bejamin H.

Belgique : Benjamin H. a tué un homme à coups de marteau avant l'attaque de Liège L'assaillant de Liège, qui a tué trois personnes mardi 29 mai, avait déjà commis un meurtre avant son attaque. Il a massacré un ancien co-détenu, "probablement à coups de marteau" selon une source proche du dossier.

 
Les enquêteurs sur les lieux de la fusillade de Liège, le 29 mai 2018 Crédit : ERIC LALMAND / Belga / AFP  

 




publié le 30/05/2018 à 09:58
Benjamin H. avait déjà commis un autre meurtre avant son attaque du mardi 29 mai à Liège (Belgique), qualifiée de "terroriste" par la justiceoù il a tué trois personnes. Michael W., assassiné à On, était un ancien co-détenu de l'assaillant, selon les médias belges

Son corps a été retrouvé sans vie le matin de l'attaque, par une voisine. "Quand j'ai passé le pas de la porte, il était dans son fauteuil, le visage méconnaissable, plein de sang. Pour moi il avait un trou dans la tête", a décrit Sabrina Chasseur à RTL Info. Une source proche de l'enquête a indiqué à l'AFP que Michael W. a été frappé à mort, probablement avec un marteau.
Le ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon, a confirmé sur Bel RTL que Benjamin H. était bien le meurtrier de Michael W. "Il n'avait plus de perspective dans notre société car il avait commis un meurtre la nuit d'avant", a-t-il déclaré.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Mer 30 Mai - 09:34 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 023
Masculin
Point(s): 28 818
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Mer 30 Mai - 16:03 (2018)    Sujet du message: Belgique Répondre en citant

Qui est Benjamin Herman, le suspect de la fusillade de Liège ?

La police scientique sur les lieux de l'attaque, ce mardi après-midi. Photo Eric LALMAND / AFP
La police scientique sur les lieux de l'attaque, ce mardi après-midi. Photo Eric LALMAND / AFP

Ce mardi, une attaque a endeuillé la Belgique. Un homme identifié comme étant Benjamin Herman a tué trois personnes, dont deux policières.

Le point sur ce que l'on sait de cet homme.

Un détenu radicalisé

Benjamin Herman, né en 1982, avait déjà été condamné pour des vols, coups et blessures et pour trafic de stupéfiants.

Pendant son séjour en prison, l’homme "est soupçonné d’avoir été radicalisé par une personne, [...] enfumé par la pensée islamiste", ce qui lui valait d’être signalé comme tel dans une banque de données sur la criminalité.

Au moment de l'attaque, il aurait crié "Allahou Akbar" (Dieu est le plus grand, en arabe), selon un témoin.

Sorti le temps d'une permission

Il était dernièrement incarcéré à la prison de Marche-en-Famenne, en Wallonie (sud de la Belgique), et, d’après les médias belges, c’est à l’occasion d’une permission de sortie pour préparer sa réinsertion qu’il est passé à l’acte mardi matin en s’en prenant à des policiers.

Incarcéré depuis 2003, il avait déjà bénéficié d’une vingtaine de congés pénitentiaires qui s’étaient bien déroulés. Il devait retourner hier soir en prison.

Dans sa cellule, un coran et un tapis de prière ont été retrouvés, explique Paris Match.

Un braquage et un meurtre la veille ?

Selon un enquêteur, Benjamin Herman était dans "une fuite en avant" : il aurait "commis un meurtre la nuit dernière" à On, entre Marche et Rochefort (sud).

Un toxicomane de 30 ans a été retrouvé mort à son domicile à On, probablement tué avec un marteau. Mais le parquet de la province belge de Luxembourg, compétent sur cette zone, s’est refusé à établir un lien "à ce stade" avec la tuerie de Liège.

La Libre assure que l'homme aurait aussi effectué un braquage, la veille du drame.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 023
Masculin
Point(s): 28 818
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Lun 2 Juil - 15:18 (2018)    Sujet du message: Belgique Répondre en citant



Ce vendredi, le Conseil d’État belge a pris une décision historique. Suite à un recours juridique soutenu par Amnesty International, il a suspendu plusieurs ventes d’armes qui avaient été validées par la Région wallonne en 2017. Le motif de cette suspension ? Avant d’accepter ces ventes, la Région n’avait pas jugé nécessaire d’analyser la question du respect des droits humains et du droit international humanitaire par l’Arabie saoudite ! C’est pourtant une injonction fondamentale de la législation wallonne et européenne.

Nous nous sommes battus pour cette suspension, qui est une magnifique victoire pour notre organisation et pour toutes les personnes qui nous soutiennent. Mais le combat pour que la Région wallonne cesse définitivement de vendre des armes à des États criminels, et à l’Arabie saoudite notamment, ne s’arrête pas là. Il vous reste quelques semaines pour signer cette pétition et faire en sorte que la Région wallonne suspende toute vente à l’Arabie saoudite et mette enfin en place des procédures transparentes d’octroi des licences d’armes.

Nous comptons sur vous.

https://www.amnesty.be/camp/pour-un-controle-des-armes/campagne-wallonie-im…
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 023
Masculin
Point(s): 28 818
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Sam 4 Aoû - 12:35 (2018)    Sujet du message: Belgique Répondre en citant

Les vrais chiffres du parti Islam qui inquiètent le PS

Claude Demelenne


16/04/18 à 14:22 - Mise à jour à 14:21

Source: Le Vif

Elio Di Rupo et Laurette Onkelinx ont réagi de façon musclée au discours du parti Islam. N' en fait-on pas trop autour de cette formation ? Le PS craint une percée de l'extrême droite islamiste. Bien implantés dans certains quartiers populaires, les fous d'Allah veulent grignoter l'électorat socialiste d'origine arabo-musulmane.

© Belga

"Le parti Islam place la religion au-dessus des lois. Il veut imposer la charia, mais c'est la loi qui doit s'imposer sur la foi". Le président du PS joint l'acte à la parole : dans sa ville de Mons, il refusera toute demande de rassemblement de ce parti qui "menace l'ordre public".La patronne du PS bruxellois, Laurette Onkelinx, préconise une "politique de fermeté". Il faut "frapper fort", dit-elle, contre ce "parti liberticide" qui "ne respecte pas nos valeurs fondamentales". Les deux dirigeants socialistes rappellent que le PS prône l'inscription de la laïcité dans la Constitution, ce qui donnerait une base légale à l'interdiction de ce type de parti.

Le parti Islam, pas si marginal

L'interrogation est légitime : n'en fait-on pas trop autour du parti Islam, marginal, lilliputien même, non représentatif de l'électorat musulman ? La réponse à cette question est absolument négative. Car le parti Islam n'est pas si minuscule et insignifiant qu'il n'y paraît. Son stock électoral, encore limité, pourrait grandir lors des prochains scrutins.

Les chiffres ne trompent pas. Ils sont plutôt alarmants. Créé à la veille du scrutin communal de 2012, le parti Islam aligne d'emblée des résultats qui interpellent. Présent dans seulement trois communes bruxelloises, il réussit à obtenir un élu dans deux d'entre elles (Molenbeek et Anderlecht), échouant de peu à Bruxelles-Ville. Les scores du parti Islam sont tout sauf ridicules pour une première expérience : 4,13% à Anderlecht (c'est mieux que le PTB et le Vlaams Belang), 4,12% à Molenbeek (c'est mieux que la NV.A et le Vlaamns Belang) et 2,9% à Bruxelles-Ville. A Molenbeek, le candidat du parti Islam, Ait Jeddig Lhoucine, réalise le 6eme score en voix de préférence, tous partis confondus.

Dépassant les 4% parmi l'électorat global, à Molenbeek, quel score réalise le parti Islam au sein de l'électorat musulman de la commune ? Impossible d'évaluer un pourcentage fiable, car il n'existe évidemment pas, en Belgique, de recensement religieux. Seule existe, à ce jour, une étude du sociologue Jan Hertogen (ancien chercheur à la KUL, qui collabore notamment avec l'UCL), datant de 2015, estimant à environ 40% la population musulmane à Molenbeek. Si l'on émet l'hypothèse que l'électorat issu de cette population forme la quasi totalité de l'électorat du parti Islam, il est probable - mais scientifiquement difficilement vérifiable - que celui-ci a capté la voix de bien plus que 4% de la population musulmane qui a participé au scrutin d'octobre 2012.

Deux ans plus tard, lors des élections législatives de 2014, le parti Islam veut élargir sa base. Il se présente dans deux circonscriptions, Bruxelles-Capitale et Liège. Une fois de plus, ses scores sont étonnants. Dans la circonscription bruxelloise, le parti Islam recueille 9.421 voix (près de 2%). C'est mieux que le Parti Populaire (8.651 voix), le CD&V (8.193 voix), le Vlaams Belang (5.165 voix) et Nation (extrême droite francophone, 1630 voix). Au final, il n'est pas anodin que près de 10.000 électeurs bruxellois aient voté pour une formation favorable à l'instauration, en Belgique, de la charia, la loi islamique.

Peu implanté à Liège, le parti Islam y a pourtant fait davantage que de la figuration : 4.000 voix sur l'ensemble de la circonscription, dont 1.577 voix (1,6%) dans le canton de Liège et des pourcentages quasi similaires dans les cantons populaires de Herstal, Saint-Nicolas et Dison. Dans la cité ardente, le parti Islam fait à lui seul plus de voix que les deux listes d'extrême droite, Nation et Wallonie d'abord.


Petit parti deviendra grand ?

Le parti Islam a annoncé que, lors des élections d'octobre prochain, il présentera une liste non plus dans trois, mais cette fois dans 28 communes. Est-ce possible ou s'agit-il d'un effet d'annonce pour faire le buzz, tactique également utilisée en communication politique ? Si la formation religieuse arrive à son objectif, c'est en région bruxelloise que le potentiel de progression de ce parti semble le plus important. Selon son porte-parole, il devrait être présent dans 14 des 19 communes bruxelloises. Dans ses fiefs de Molenbeek et d'Anderlecht, il pourrait franchir la barre symbolique des 5%. Dans ces deux communes, lors du scrutin de 2012, une liste islamo compatible, le parti Egalité, s'était présentée aux électeurs, réalisant un score avoisinant les 2%. Si ce parti Egalité est absent du prochain scrutin - ce qui sera sans doute le cas - une partie de ses électeurs musulmans rigoristes pourraient se tourner vers le parti Islam.

Le parti Islam pourrait également séduire une partie des électeurs musulmans déçus des partis traditionnels. Pour les plus conservateurs de ces électeurs musulmans, les motifs de déception ne manquent pas. Notamment, les partis, de gauche comme de droite, ont tenu bon sur la question de la laïcité, refusant d'appliquer la politique d'accommodements dits "raisonnables" et son cortège de dispositions controversées, sinon... déraisonnables : par exemple, autoriser le port du voile islamique dans l'ensemble des écoles et dans les administrations, aménager des plages horaires non-mixtes pour les femmes dans les piscines publiques, adapter les jours fériés en fonction du ramadan, voire permettre à un imam d'accompagner les classes lors des excursions scolaires, pour vérifier que "tout de passe bien" (certains ont proposé cette mesure surréaliste)...

Les accommodements dits "raisonnables" en faveur de l'islam conservateur ne sont plus à l'ordre du jour. Personne n'en veut dans la classe politique, comme d'ailleurs parmi les citoyens musulmans eux-mêmes, hormis une minorité, celle là même qui pourrait se tourner vers un parti Islam offensif pour imposer le respect des dogmes religieux. Il s'agit d'un réservoir de voix à ne pas sous-estimer pour le parti Islam.

Islam drague l'électorat arabo-musulman du PS

Jusqu'à ce jour, le vote en faveur du PS, surtout à Bruxelles, est le premier choix pour les électeurs d'origine arabo-musulmane. Historiquement, le PS a été le premier parti, dès la fin des années 1980, à ouvrir ses listes à de nombreux candidats issus de l'immigration, notamment maghrébine, dont certains accéderont à des postes ministériels (Rachid Madrane, Fadila Laanan...). Les socialistes touchent les dividendes de leurs choix politiques avant-gardistes : une fraction importante des citoyens d'origine arabo-musulmane constituent un électorat captif pour le PS. En clair, ces citoyens n'envisagent pas de poser un autre choix que le vote en faveur du PS. C'est vers ce vote que lorgne le parti Islam, estimant qu'il peut convaincre un nombre croissant de musulmans. Une pure chimère ? On peut le penser, tant la grande majorité des musulmans de Belgique sont loin des élucubrations du parti Islam sur la charia et la transformation de notre pays en un Etat islamique.. Mais le danger n'est pas nul pour le PS. Surtout à Bruxelles, où chaque voix compte, dans un contexte de compétition exacerbée avec le MR pour la place de premier parti dans la Région.

L'évolution du corps électoral et les transferts de voix réservent parfois des surprises.Ainsi, qui aurait pensé que les bataillons d'électeurs communistes, en France, se rallieraient massivement au Front National ? Il ne faut pas sous-estimer l'attrait que peut exercer le parti Islam dans certains quartiers populaires.D'où l'attitude ferme des dirigeants du PS qui n'ont pas envie de laisser à la NV.A et leurs alliés libéraux, le monopole du combat contre le parti Islam. Paradoxalement, et même si exagérer l'importance de ce parti serait une erreur, c'est le PS qui a sans doute le plus à perdre, dans un scénario d'implantation d'une nouvelle formation confessionnelle sur l'échiquier politique
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:26 (2018)    Sujet du message: Belgique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo