Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Sexe, sexualité
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> En vrac

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 11:59 (2016)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

De Zeus à Allah, le sexe inégal
Quand les dieux s'intéressent au sexe, on s'amuse beaucoup quand ils sont plusieurs, mais dès que Dieu devient unique, cela se corse… Par Catherine Golliau
Publié le 04/07/2016 à 16:36 | Le Point.fr


"Léda et le cygne", peinture anonyme d'après un original détruit de Michelangelo Buonarroti dit Michel-Ange. XVIe siècle, Venise, musée Correr. © Luisa Ricciarini/Leemage

Mais pourquoi les dieux se mêlent-ils de nos histoires d'amour ? Ainsi, pourquoi certains docteurs de la loi musulmans brident-ils la sensualité de leurs ouailles en exigeant des femmes qu'elles ne fassent pas tinter leurs bijoux ou leurs talents pour ne pas affoler les hommes ? Le diable se cacherait-il derrière les talons aiguilles ? Pourquoi l'Église catholique impose-t-elle le célibat (et la chasteté) à ses prêtres ? Leur libido serait-elle plus importante que celle des pasteurs protestants, des prêtres orthodoxes ou des rabbins ? Pourquoi les adeptes du tantrisme mais aussi du taoïsme veulent-ils contrôler leur semence, quitte à refuser de se reproduire ? Le divin serait-il donc irréconciliable avec le sexe ? Le chant d'amour du Cantique des cantiques est pourtant d'un érotisme torride. Or il est dans la Bible…
Et les dieux grecs n'arrêtent pas de copuler. Pour l'helléniste Giulia Sissa, professeur à l'université de Californie (UCLA), sans sexualité, pas de dieux de l'Olympe. « C'est la grande machine qui les fait se multiplier et les entraîne dans leurs aventures », nous dit-elle. En Inde, les dieux sont tout aussi portés sur la chose, à commencer par Krishna, le dieu du désir amoureux, qui aime tant folâtrer avec des vachères. « Deux bras le domptent, la pesée des seins l'écrase ; les ongles le déchirent (…) ; une main à ses cheveux le renverse, des lèvres aux effluves mielleux le grisent… » : voilà ce que l'on peut lire dans la Gîta-Govinda de Jayadeva, l'un des textes les plus célèbres de l'hindouisme, et dont la popularité va permettre à Radha, la jolie bouvière amoureuse, d'être élevée au statut de déesse. Dans ce dossier, donc, des articles, des interviews, des extraits de textes fondateurs qui, de la Bible à Lao-Tseu, permettent de comprendre le rapport qu'entretiennent les religions avec le désir, l'amour et le sexe.
Ces textes sont extraits de la collection Le Point Références-Les Textes fondamentaux. Pour découvrir encore plus sur ce thème, l'intégralité des numéros est disponible sur la boutique du Point.fr.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 11:59 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 12:01 (2016)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

David Biale : pourquoi le judaïsme valorise le plaisir dans le mariage
INTERVIEW. Ascétisme, culte sioniste du muscle : pour cet historien américain, le corps et le sexe ont connu de drôles d'aventures au cours de l'histoire juive. Propos recueillis par Catherine Golliau
Publié le 04/07/2016 à 16:38 | Le Point


Woody Allen et un sein énorme pendant le tournage de « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sexe... sans jamais oser le demander », 1972. © United Archives/Leemage

Le Point : Le judaïsme a souvent été présenté comme une religion obsédée par le sexe. Mais est-ce vraiment une religion sensuelle ?
David Biale : Cette représentation est assez récente et concerne surtout la période moderne. Au Moyen Âge, le problème pour les chrétiens, par exemple, était moins la sexualité des juifs que la peur des pollutions ou des crimes rituels. À partir des XVIIIe et XIXe siècles, en revanche, on constate une véritable fascination pour la sexualité des juifs, fascination qui a pris d'ailleurs des aspects très différents selon les individus. Certains ont considéré q...
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 12:03 (2016)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

Luc Brisson : ce que pensaient Grecs et Romains de l'homosexualité
INTERVIEW. L'Antiquité était obsédée par la respectabilité sociale, assure ce grand traducteur de Platon. D'où le refus des amours perçues comme déviantes. Propos recueillis par Catherine Golliau
Publié le 04/07/2016 à 16:37 | Le Point


Grèce antique : coupe à figures rouges représentant une scène érotique. Paris, musée du Louvre © Leemage


Le Point : On oppose souvent la permissivité de l'Antiquité polythéiste à la pruderie des monothéismes. Les dieux de l'Olympe étaient-ils si portés sur le sexe que cela ?
Luc Brisson : Les dieux de l'Olympe, c'est vrai, passent leur temps à faire l'amour, avec les filles comme avec les garçons, d'ailleurs. Mais cette sexualisation de la mythologie n'est pas prise pour modèle par les sociétés grecques ou romaines. La mythologie grecque se montre très pudique jusqu'à l'apparition de Zeus, qui s'impose comme roi des dieux et fait preuve, lui, d'une sexualité débridée. Peut-être parce qu'il...










Quand les dieux s’intéressent au sexe De Zeus à Allah, le sexe inégal David Biale : pourquoi le judaïsme valorise le plaisir dans le mariage Le plaisir selon saint François de Sales Alain Corbin : "Il fallait bien contrôler les désirs et modérer les élans"

 
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amada
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 1 228
Localisation: Marseille
Féminin
Point(s): 7 468
Moyenne de points: 6,08

MessagePosté le: Mar 9 Aoû - 13:35 (2016)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

yacoub a écrit:
Luc Brisson : ce que pensaient Grecs et Romains de l'homosexualité
INTERVIEW. L'Antiquité était obsédée par la respectabilité sociale, assure ce grand traducteur de Platon. D'où le refus des amours perçues comme déviantes. Propos recueillis par Catherine Golliau
Publié le 04/07/2016 à 16:37 | Le Point



Merci Yacoub de te donner du mal pour rendre ce forum plus sexy !!   :wink)

C'est vrai que ça roupille pas mal, ici, autrement...


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Dim 21 Aoû - 18:11 (2016)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

Le droit de cuissage n’a jamais existé!





Imaginez que vous êtes un paysan du XIIIe siècle. Vin Diou! La ch’tite Marie du village d’à côté, avec ces bonnes grosses hanches, vous vous verriez bien l’épouser. Seul petit problème, votre mariage dépend du bon vouloir de votre Seigneur, et, la ch’tite Marie étant très jolie, il y a fort à parier que ce dernier souhaite user de son droit de cuissage sur elle!
Voilà, en quelques mots, le résumé des fantasmes fortement ancrés dans l’imaginaire collectif sur les mœurs du Moyen-Age. La faute à Hollywood et à ses blockbusters décérébrés, sans aucun doute, mais également aux plus grands intellectuels du XVIIIe siècle!
Car, désolé de vous l’apprendre de façon aussi abrupte, le droit de cuissage est une pure invention du Siècle des Lumières, relayée par un certain Voltaire. Ce dernier n’en est d’ailleurs pas à son coup d’essai, c’est à lui également que l’on doit la légende du masque de fer!
Il semblerait que la légende du droit de cuissage prenne naissance à partir d’un mot volontairement (ou non!) déformé. Au Moyen-Age, le mariage était parfois interdit entre deux personnes habitant des seigneuries différentes, à moins de s’acquitter d’une taxe. Cette taxe est, au fond, assez logique: un des deux seigneurs va perdre un vassal, il est donc normal (selon les standards de l’époque, j’entends!) que ce seigneur lésé ait une rétribution financière. C’est le formariage, aussi appelée cullage, du latin cullagium (collecte).


Cullage… On comprend vite les dérives grivoises qu’un tel terme peut engendrer! Voltaire, Beaumarchais, et bien d’autres, s’en donnent à cœur joie, égratignant au passage une noblesse qu’ils exècrent. Le cullagium se transforme donc bientôt en droit de cuissage… Et tout le monde de s’offusquer de cette noblesse qui se croit décidément tout permis!
En réalité, outre le formariage (ou cullagium, donc), les seigneurs de l’époque auraient disposé du droit de jambage, consistant simplement à mettre sa jambe dans le lit conjugal, histoire de marquer son autorité comme il se doit. Bien sûr, on peut logiquement penser que certains Seigneurs aient abusé légèrement de leur prérogative, montrant à la belle autre chose que leur jambe… Mais il ne s’agirait là que de pratiques isolées, loin d’une quelconque législation les autorisant à cela! Et, franchement, que certains hommes abusent de leur pouvoir sur des femmes sous leur autorité n’est pas propre au Moyen-Age… si?
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Ven 14 Oct - 12:10 (2016)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant


Page Facebook: https://www.facebook.com/alimane.org?...

Soutenez-nous en vous abonnant et venez sur notre site:

http://www.al-imane.org/

coran récitation Ahmed deedat français zakir naik hadith islam rappel court métrage reconverti Islam embrasse, reconversion AntiShubohat_fr antishubohat islam philippin débat chrétien Yusuf estes Khalid yassin réfutationabbé guy pages أحمد ديدات Christianisme Jésus disciple Évangile Bible baptême crucifixion sacrifice rédemption résurrection amour Dieu prophétie mahomet Église Catholique évangéliste islam musulman prière notre père erreur contradiction coran reconversion ex-musulman ex-chrétien mensonge réfutation Islam Coran sourate Ayat verset mohammed recitation jesus Jésus JESUS bible Bible évangile ancien testament nouveau testament PAUL de tarse Mathieu jean luc mark génèse Esaie Ezekiel Malachie osée crucifixion crucifiction allégation contradiction contexte mensonges Abbé pages abbe pages Abbé Guy Pages Pape france psaumes réponse aux allégations Joseph lecture biblique exégèse hypocrite menteur imposteur réfutation Louis segond David martin scofield, Allah dans la bible, Abraham contradiction dans la bible, musulmans, mecque Abbé guy pages Anasheed vérité contradiction falsification Juifs guerre réfutation sourate communier mythologie baptême propagande savant chrétien
Dans l'Église catholique de rite latin, depuis la réforme grégorienne, les prêtres doivent prendre l'engagement de vivre dans le célibat.Si le terme de prêtre vient de πρεσβύτερος, l'ancien, c'est que dans les débuts de l'Église cette fonction est assignée à des hommes reconnus par le peuple pour leur sagesse et la clartéoliquement) le peuple de Dieu.
Al Qaida Daich Daech Dawlat Islamiya ISIS ISIL EILL rawafid chiite sunnite extremisme salafisme terrorisme état islamique Djihad jihad mudjahidin dawla abu bakr al baghdadi ben laden al zawahiri al maqdisi jabhat an nosra asl syrie bachar al assad taghout tawaghit tawhid islam islamisme charia shari'a calife khilafa khawarij dr fadl sayyid imamal sharir din religion israel sionisme palestine filistin anasheed nasheed dawla prophète muhammad ALlah Dieu james foley journaliste execution meurtre décapitation otan usa saoud qatar sunnah sounna coran quran la mecque médine hajj omra ramadan du'a rappel dourous mahdi dajjal antechrist Jésus issa abu wahib shia alaouite nusayra juif al quds jérusalem guerre mossoul baghdad calife khilafa savant ulama fatwa france islamisme démocratie vote islamophobie halal haram mosquée bombardement journaliste tv reportage complot sataniste illuminati franc maconnerie lobbycoran récitation Ahmed deedat français zakir naik hadith islam rappel court métrage reconverti Islam embrasse, reconversion AntiShubohat_fr antishubohat islam philippin débat chrétien Yusuf estes Khalid yassin réfutationabbé guy pages أحمد ديدات Christianisme Jésus disciple Évangile Bible baptême crucifixion sacrifice rédemption résurrection amour Dieu prophétie mahomet Église Catholique évangéliste islam musulman prière notre père erreur contradiction coran reconversion ex-musulman ex-chrétien mensonge réfutation Nouman Ali Khan the merciful servant the daily reminder traduction vostfr qur'an maher sudais qari prophète Muhammad Allah rappel dars dourous dawa sous titres Islam Islamique appel musique Satan shaytan du'a emotion emouvant macha Allah mashallah savant fatwa cours tajweed tajwid Coran verset musique shayatine diable enfer paradis prière jeune siyam salat ramadan la mecque médine mosquée miséricorde prédicateur prêcheur parole Ibn Baz Ibn Al Qayyim Al ALbani oummah syrie bachar usa sioniste malik hadith ayat aya tafsir récitation qatami dossari haram halal dieudonné soral rap hip hop booba rhoff kaaris la fouine iam shahada martyr fr Issa Musa secte
 


 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Ven 23 Déc - 15:32 (2016)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

La misère sexuelle du monde arabe
Read in English (Lire en anglais) | اقرأ المقال بالعربية (Lire en arabe)
Contributing Op-Ed Writer
By KAMEL DAOUD FEB. 12, 2016





Credit Eiko Ojala
ORAN, Algérie — Après Tahrir, Cologne. Après le square, le sexe. Les révolutions arabes de 2011 avaient enthousiasmé les opinions, mais depuis la passion est retombée. On a fini par découvrir à ces mouvements des imperfections, des laideurs. Par exemple, ils auront à peine touché aux idées, à la culture, à la religion ou aux codes sociaux, surtout ceux se rapportant au sexe. Révolution ne veut pas dire modernité.
Les attaques contre des femmes occidentales par des migrants arabes à Cologne, en Allemagne, la veille du jour de l’an ont remis en mémoire le harcèlement que d’autres femmes avaient subi à Tahrir durant les beaux jours de la révolution. Un rappel qui a poussé l’Occident à comprendre que l’une des grandes misères d’une bonne partie du monde dit “arabe”, et du monde musulman en général, est son rapport maladif à la femme. Dans certains endroits, on la voile, on la lapide, on la tue ; au minimum, on lui reproche de semer le désordre dans la société idéale. En réponse, certains pays européens en sont venus à produire des guides de bonne conduite pour réfugiés et migrants.
Le sexe est un tabou complexe. Dans des pays comme l’Algérie, la Tunisie, la Syrie ou le Yémen, il est le produit de la culture patriarcale du conservatisme ambiant, des nouveaux codes rigoristes des islamistes et des puritanismes discrets des divers socialismes de la région. Un bon mélange pour bloquer le désir, le culpabiliser et le pousser aux marges et à la clandestinité. On est très loin de la délicieuse licence des écrits de l’âge d’or musulman, comme “Le Jardin Parfumé” de Cheikh Nefzaoui, qui traitaient sans complexe d’érotisme et du Kamasutra.
Aujourd’hui le sexe est un énorme paradoxe dans de nombreux pays arabes : On fait comme s’il n’existait pas, mais il conditionne tous les non-dits. Nié, il pèse par son occultation. La femme a beau être voilée, elle est au centre de tous nos liens, tous nos échanges, toutes nos préoccupations.
La femme revient dans les discours quotidiens comme enjeu de virilité, d’honneur et de valeurs familiales. Dans certains pays, elle n’a accès à l’espace public que quand elle abdique son corps. La dévoiler serait dévoiler l’envie que l’islamiste, le conservateur et le jeune désoeuvré ressentent et veulent nier. Perçue comme source de déséquilibre — jupe courte, risque de séisme — elle n’est respectée que lorsque définie dans un rapport de propriété, comme épouse de X ou fille de Y.
Continue reading the main story
Kamel Daoud Islam, Maghreb, Middle East and terrorism.

See More »




Advertisement

Continue reading the main story

Ces contradictions créent des tensions insupportables : le désir n’a pas d’issue ; le couple n’est plus un espace d’intimité, mais une préoccupation du groupe. Il en résulte une misère sexuelle qui mène à l’absurde ou l’hystérique. Ici aussi on espère vivre une histoire d’amour, mais on empêche la mécanique de la rencontre, de la séduction et du flirt en surveillant les femmes, en surinvestissant la question de leur virginité et en donnant des pouvoirs à la police des moeurs. On va même payer des chirurgiens pour réparer les hymens.
Dans certaines terres d’Allah, la guerre à la femme et au couple prend des airs d’inquisition. L’été, en Algérie, des brigades de salafistes et de jeunes de quartier, enrôlés grâce au discours d’imams radicaux et de télé-islamistes, surveillent les corps, surtout ceux des baigneuses en maillot. Dans les espaces publics, la police harcèle les couples, y compris les mariés. Les jardins sont interdits aux promenades d’amoureux. Les bancs sont coupés en deux afin d’empêcher qu’on ne s’y assoit côte à côte.
Résultat : on fantasme ailleurs, soit sur l’impudeur et la luxure de l’Occident, soit sur le paradis musulman et ses vierges.
Ce choix est d’ailleurs parfaitement incarné par l’offre des médias dans le monde musulman. A la télévision, alors que les théologiens font fureur, les chanteuses et danseuses libanaises de la “Silicone Valley” entretiennent le rêve d’un corps inaccessible et de sexe impossible. Sur le plan vestimentaire, cela donne d’autres extrêmes: d’un côté, la burqa, le voile intégral orthodoxe ; de l’autre, le voile moutabaraj (“le voile qui dévoile”), qui assortit un foulard sur la tête d’un jean slim ou d’un pantalon moulant. Sur les plages, le burquini s’oppose au bikini.
Les sexologues sont rares en terres musulmanes, et leurs conseils peu écoutés. Du coup, ce sont les islamistes qui de fait ont le monopole du discours sur le corps, le sexe et l’amour. Avec Internet et les théo-télévisions, ces propos ont pris des formes monstrueuses — un air de porno-islamisme. Certains religieux lancent des fatwas grotesques: il est interdit de faire l’amour nu, les femmes n’ont pas le droit de toucher aux bananes, un homme ne peut rester seul avec une femme collègue que si elle est sa mère de lait et qu’il l’a tétée.
Le sexe est partout.
Et surtout après la mort.
L’orgasme n’est accepté qu’après le mariage — mais soumis à des codes religieux qui le vident de désir — ou après la mort. Le paradis et ses vierges est un thème fétiche des prêcheurs, qui présentent ces délices d’outre-tombe comme une récompense aux habitants des terres de la misère sexuelle. Le kamikaze en rêve et se soumet à un raisonnement terrible et surréaliste: l’orgasme passe par la mort, pas par l’amour.
L’Occident s’est longtemps conforté dans l’exotisme ; celui-ci disculpe les différences. L’Orientalisme rend un peu normales les variations culturelles et excuse les dérives : Shéhérazade, le harem et la danse du voile ont dispensé certains de s’interroger sur les droits de la femme musulmane. Mais aujourd’hui, avec les derniers flux d’immigrés du Moyen-Orient et d’Afrique, le rapport pathologique que certains pays du monde arabe entretiennent avec la femme fait irruption en Europe.
Ce qui avait été le spectacle dépaysant de terres lointaines prend les allures d’une confrontation culturelle sur le sol même de l’Occident. Une différence autrefois désamorcée par la distance et une impression de supériorité est devenue une menace immédiate. Le grand public en Occident découvre, dans la peur et l’agitation, que dans le monde musulman le sexe est malade et que cette maladie est en train de gagner ses propres terres.
Kamel Daoud, chroniqueur au Quotidien d’Oran, est l’auteur de “Meursault, contre-enquête.”
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Dim 5 Mar - 14:04 (2017)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

Les femmes seraient toutes bisexuelles d’après les chercheurs
Publié par Yukikdn le 9 février 2016
Voilà une étude qui va faire plaisir aux hommes. La femme a toujours eu un petit quelque chose pour une personne du même sexe et ce depuis la nuit des temps. D’après une étude dirigée par le professeur Gerulf Rieger, du département de psychologie de l’université d’Essex, aucune femme ne serait complètement hétérosexuelle.
Pour établir ce résultat passionnant et encourageant pour les hommes qui rêvent de plan cul à 3, les universitaires anglais ont fait visionner à 345 femmes des vidéos montrant des corps d’hommes et de femmes nus. Leurs réactions face à ces images ont été prises en compte pour déterminer le niveau d’excitation sexuelle de chacune.





Au total près de 82% ont été émoustillées à la vue de ces images, autant pour les hommes que pour les femmes. Pupilles dilatées et stimulation des parties génitales, aucune n’est restée totalement différente.
C’est ce qu’explique le professeur à la suite de cette étude : « Même si la majorité des femmes s’identifient comme hétérosexuelles, nos recherches démontrent qu’en termes de ce qui les excite, elles sont soit bisexuelles, soit homosexuelles, mais jamais totalement hétérosexuelles ».
Une recherche qui permet de remettre en questions ses désirs, à une époque où la femme ne veut plus porter d’étiquette sexuelle sur le dos.

 
 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Ven 1 Déc - 15:39 (2017)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

#balancetonporc : de Mahomet à Tariq Ramadan
Publié par Dreuz Info le 5 novembre 2017
 
L’islam a un problème avec le sexe et cela date du « prophète » Mahomet.
Pédophilie, inceste, mariage forcé, polygamie, viol, prostitution, esclavage sexuel…la liste est longue.
Dreuz a besoin de votre soutien financier. Cliquez sur : Paypal.Dreuz, et indiquez le montant de votre contribution.
  • La pédophilie est légale dans plusieurs territoires musulmans comme l’Iran et la bande de Gaza.
  • La « Mufa’khathat » (inceste sur des nourrissons) et le « Taharrush » (viol en bandes) en sont des exemples.
  • Un Iranien d’une ONG humanitaire pour la protection des droits des enfants, a déclaré que 43 459 filles de moins de 15 ans ont été mariées en 2009, contre 33 383 trois ans plus tôt.
  • En 2010, 716 filles de moins de 10 ont été mariées, comparativement à 449 l’année précédente, selon l’organisation.
  • L’Iran autorise le mariage des filles de moins de treize ans avec le consentement des parents et l’approbation d’un tribunal iranien.

L’Ayatolah Khomeini a d’ailleurs défendu avec des discours horripilants ces pratiques de pédophilie :
« un homme peut obtenir un plaisir sexuel d’une jeune enfant et même d’un bébé. En revanche, il ne peut la pénétrer (par le vagin). Il doit le faire par l’autre orifice ».
Voici le Statut Général des Iraniennes depuis l’instauration de la République Islamique :
  • Article 1210 : L’âge de la puberté est de quinze ans pour les garçons et de neuf ans pour les filles. Le mariage d’une fille qui se marie pour la première fois est conditionné à la permission du père ou du tuteur ou d’un grand-père, etc.
  • Article 1041 : Le mariage avant l’âge de la puberté est interdit, toutefois les contrats de mariage décidés par le père ou le tuteur des fillettes avant cet âge sont validés si les intérêts de la personne sous tutelle sont respectés.

La pratique de cette pédophilie n’est pas le fait des seuls chiites.
  • En 2012, environ 17 000 mariages ont été enregistrés dans les tribunaux de la bande de Gaza, dans 35% des cas, les épouses avaient moins de 15 ans.
  • Ces mariages sont conclus sans que les tribunaux sachent les vrais âges des filles.
  • Les mariages des pédophiles du Hamas s’organisent avec des enfants d’à peine 4 ans, ceci avec l’autorisation de la loi islamique.

Qui dit loi islamique, dit justification doctrinale.
Et en effet, la pédophilie est un acte non criminalisé par l’Islam doctrinaire. Mahomet modèle parfait de tout bon musulman, avait épousé Aisha, 6 ans, avant de la déflorer quand elle eut atteint l’âge de 9 ans. Mahomet était alors agé de 53 ans.
Cette approche du rapport à l’enfant est confirmée par une fatwa saoudienne en 2012 par le Dr Salih bin Fawzan, membre du prestigieux Conseil islamique d’Arabie saoudite. Il a publié une fatwa affirmant qu’il n’y a pas de minimum d’âge pour le mariage, et que les filles peuvent être mariées, même si elles sont dans le berceau. Déjà en 2008, Cheikh Mohamed ben Abderrahmane Al-Maghraoui publiait sur un site Internet un avis religieux autorisant le mariage des fillettes à partir de neuf ans. (1)
Que la majorité des musulmans ne cautionne pas ce rapport à l’enfance ne leurs permet pas d’échapper à la réalité de l’islam. Mahomet était pédophile et demeure un modèle parfait. La seule solution pour des musulmans modernes voulant se démarquer de l’islam, est de changer de religion ou d’apostasier.
Le Centre International de Recherches des Femmes estime qu’il existe 51 millions de « fillettes fiancées » dans le monde, pour la plupart en pays musulmans. 30% de ces petites fiancées sont battues par leur mari. 90% sont violées régulièrement. Tous les ans, 3 millions de ces fillettes musulmanes sont soumises à des mutilations.
  • La vague d’agressions sexuelles des migrants musulmans qui sévit depuis plusieurs années en Europe n’est pas différente du cas de l’islamiste Tariq Ramadan, accusé récemment de plusieurs viols.

Les enseignements du cheik sunnite Yussuf Al-Qaradawi, animateur vedette d’une émission sur Al-Jazira (La charia et la vie), directeur du Centre européen de la fatwa et de la recherche (CEFR), structure juridique mère de l’UOIF, dont Tariq Ramadan préface les livres, justifient la pratique du viol. (2)
 
Son analyse sur les causes du tsunami asiatique en 2005 fut particulièrement odieuse : les victimes méritaient leur sort en raison des « actes d’abominations » pratiqués dans les zones touristiques, qui auraient provoqué la colère d’Allah. A savoir de s’être adonné à la fréquentation des boîtes de nuit et des plages indonésiennes où les femmes sont logiquement peu vêtues. Pour ce qui est des occidentales violées, souvent par ses coreligionnaires, il précisait leur part de responsabilité : les femmes violées « provocatrices parce que non habillées décemment devraient être punies […] pour qu’elle soit affranchie de la culpabilité, une femme violée doit avoir montré la bonne conduite. » Autrement dit, une femme occidentale en jupe, en débardeur, ou, comble de l’offense à Allah, en décolleté, ne doit pas s’étonner si elle se fait violer par un musulman.
Récemment, dans un article documenté s’appuyant sur l’observation de plusieurs pays occidentaux, le journaliste israélien Sharon Lapkin a lancé un pavé dans la mare, démontrant la corrélation entre une forte colonisation musulmane et la recrudescence des viols d’européennes, analyse factuelle à l’appui.
  • Daech considère le viol des prisonnières comme étant conforme à la religion.
  • Au cours du jihâd, la femme de l’ennemi fait partie du butin. A ce titre, le musulman dispose de son corps une fois qu’il l’a réduit en esclavage.

Quand l’islam apparaît à la fin de l’Antiquité, l’esclavage est monnaie courante. Plusieurs statuts étaient en vigueur dans les sociétés où vivaient les premiers musulmans, dont ceux de captifs, d’esclaves achetés ou hérités, et de servitude pour dette. Que le Coran – ensemble des préceptes normatifs et de la jurisprudence du Prophète – ait reconnu l’esclavage n’est donc pas étonnant. Tous les biographes de Mahomet admettent qu’il possédait des esclaves et des affranchis. L’une d’elles, Maria la Copte, cadeau du gouverneur byzantin d’Alexandrie, lui aurait donné un fils, avant d’être affranchie. Cette histoire conforte le postulat communément admis qu’un chef pouvait offrir à un autre, une esclave dans un but sexuel.
Le rite malékite, officiel au Maroc et en Algérie, choisi par l’Institut de théologie de la Grande mosquée de Paris, se base sur un ouvrage fondamental : Al Muwatta’ « synthèse pratique de l’enseignement islamique » de Abdu-llah Mâlik, jurisconsulte médinois du septième siècle appelé communément « l’imam des imams ». Al-Muwatta’ est tellement populaire chez les musulmans qu’il s’en vend à la Fnac, ainsi qu’à la librairie-boutique de l’Institut du Monde Arabe.
Voici ce qu’on peut y lire à la page 450 de la traduction de Muhammad Diakho pour les éditions Albouraq :
(1262) 95- « Ibn Muhayriz a rapporté : « j’entrai à la mosquée et à la vue de Abû Sa’îd al-Khudrî, je m’assis près de lui et je lui demandai au sujet de l’éjaculation en dehors de l’utérus. Il me répondit : « Nous quittâmes Médine avec Mahomet dans une expédition contre les Banû al-Muçtaleq. Nous prîmes pour captives les meilleures femmes arabes. Comme nous les désirions, et que nous souffrions de notre célibat, nous avions voulu avancer des rançons en échange des captives, puis de cohabiter avec elles en éjaculant en dehors de l’utérus. Alors, nous nous dîmes : « Ferons nous cela sans le demander à Mahomet qui est parmi nous ? » En le lui demandant il répondit : « Il n’y a pas de mal à faire cela ».
Voici un « hadith Sahîh » soit une « tradition authentique » rapportant un épisode de la vie de Mahomet, sur qui tout bon musulman doit calquer son comportement :
« L’apôtre d’Allah envoya une expédition militaire à Awtas lors de la bataille de Hunain. Ils se battirent avec leurs ennemis. Ils les vainquirent et prirent les survivants comme prisonniers. Certains des disciples de l’apôtre d’Allah hésitaient à violer les femmes capturées en présence de leurs maris qui étaient des infidèles. Alors Allah le grand, renvoya les fidèles au verset du Coran (Coran 4:24) « Il vous est aussi interdit d’épouser des femmes déjà mariées, à moins qu’elles ne soient vos captives de guerre« . (Abu Dawud, sahih 2150)
Les pays musulmans, destinations phares de la prostitution
D’après la Fondation Scelles qui combat l’exploitation sexuelle, un tourisme sexuel existe dans tout le monde musulman.
Le Maroc, La Libye mais aussi la Tunisie et l’Egypte en sont gangrénés. Au Moyen-Orient, et au-delà avec notamment le Pakistan, l’Afghanistan, la prostitution a sa place mais on la tait. Ces pays ont pourtant des législations basées sur le droit musulman. Des peines de prison existent, des sanctions financières aussi mais la corruption est également monnaie courante. Qui est alors en tort ? Ceux qui vendent leurs corps ou les forces de l’ordre qui avec un pot-de-vin donnent leur accord ? Pourquoi donc les sociétés musulmanes refusent-elles de voir la vérité en face ? Elles ont sur leur territoire des femmes tout comme des hommes qui se prostituent. L’admettre aiderait à lutter contre ce qui est un véritable fléau.
Un rapport du département d’Etat américain de 2013 sur la traite des êtres humains dans le monde dénonce une situation catastrophique dans les pays arabes. Il affirme que la moitié des Etats arabes pratiquent la prostitution, (hormis l’Iran, il y a 56 pays musulmans).
Sans oublier que cette prostitution inclut de nombreux touristes étrangers, souvent occidentaux. Récemment, l’émission LTD sur C8 traitait du sujet « La beurette : Fantasme n°1 des français ».
Comble de l’ironie, une doctoresse égyptienne est allée jusqu’à évoquer que « le porc contamine l’homme qui le consomme et lui transmet de mauvaises habitudes et des comportements non louables ! »


Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Le patriote juif pour Dreuz.info.
(1) http://www.afrik.com/article15182.html
(2) http://islamisation.hautetfort.com/archive/2007/03/07/l-axe-ramadan-qaradawi.html
(3) http://www.buzzsenegal.com/buzz/la-vraie-raison-de-l-rsquo-interdiction-_n_20.html?fb_comment_id=1079641855394511_1080159078676122
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 458
Masculin
Point(s): 28 258
Moyenne de points: 3,34

MessagePosté le: Dim 17 Déc - 15:33 (2017)    Sujet du message: Sexe, sexualité Répondre en citant

La photo qui fait le tour du Web ,il s’agit d un homme de 40 ans qui s est marié avec une gamine de 11 ans ,si vous trouvez que c est choquant rappelez vous toujours que le prophète Mohammed s est tapé la petite Aicha à l age de 9ans .La pédophilie est halal en islam point barre .Pauvre petite !





 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:38 (2018)    Sujet du message: Sexe, sexualité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> En vrac Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo