Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Pays-Bas/Hollande
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 864
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 032
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 15:34 (2016)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande Répondre en citant

Les Pays-Bas en ont assez de l’islam Publié le 5 juin 2013 - par Pascal Hilout - Pas de commentaires



Partager

Voici la traduction d’un article en anglais publié ici :

Plus que les trois quarts des Néerlandais – 77% très exactement – estiment que l’islam n’est pas un enrichissement pour leur pays. Plus des deux tiers – 68 % – disent qu’il y a assez d’islam aux Pays-Bas. Il est frappant de constater que la majorité des électeurs, toutes obédiences politiques confondues, partage ce point de vue, allant du PVV au VVD, CDA, D66, PvdA, SP et 50Plus.
Un sondage réalisé  par le Bureau de Recherche Maurice de Hond (l’équivalent néerlandais de Gallup) et commandé par le PVV (Parti pour la Liberté), auprès d’un échantillon représentatif de plus de 1900 personnes montre également d’autres résultats étonnants :
  • Une majorité de 55 % est favorable  à un stop de l’immigration en provenance des pays musulmans.
  • 63 % disent non à la construction de nouvelles mosquées.
  • 72 % veulent inscrire l’interdiction de la charia dans la Constitution (*).
  • 64 % estiment que, pour les Pays-Bas, l’immigration en provenance des pays islamiques n’a pas été bénéfique.
  • Près des trois quarts – 73 % – de tous les Néerlandais voient un lien entre l’islam et les actes terroristes récents, à Boston, à Londres et à Paris.

Voilà ce qu’en dit Geert Wilders, leader du PVV (Parti pour la Liberté) :
Citation:

« Les résultats sont très clairs. Les Pays-Bas en ont assez de l’islam et une majorité des Néerlandais ne veut plus, ni de nouveaux immigrés originaires de pays musulmans, ni de nouvelles mosquées. Ils pensent que l’islam n’est pas un enrichissement pour les Pays-Bas. Il a ajouté :  C’en est assez ! Je vais mettre le gouvernement néerlandais face à ces conclusions et, finalement, face à la demande qu’on nous fait d’arrêter l’islamisation des Pays-Bas. Pendant longtemps, l’on a prétendu que les opinions anti-islam étaient extrémistes. Il est maintenant clair que la majorité de notre population les soutient !»



________________________
N. d. T.
Les Néerlandais, comme bien d’autres Européens, sont encore naïfs : vous pouvez inscrire tout ce que vous voulez dans votre constitution, la charia s’impose par le bas, y compris dans l’intimité des êtres. Elle prend toujours ses aises pour instaurer ses interdits et imposer ses ghettos matrimoniaux, sexuels, vestimentaires, sportifs, alimentaires, médicaux et sépulcraux à vos concitoyens musulmans. C’est à travers la ségrégation et la séparation des êtres que la charia en impose aux femmes à leur progéniture, féminine et masculine.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Dernière édition par yacoub le Ven 25 Mar - 20:18 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Ven 25 Mar - 15:34 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amada
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 1 228
Localisation: Marseille
Féminin
Point(s): 7 467
Moyenne de points: 6,08

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 17:23 (2016)    Sujet du message: Re: Pays_bas/Hollande Répondre en citant

yacoub a écrit:
Les Pays-Bas en ont assez de l’islam Publié le 5 juin 2013 - par Pascal Hilout - Pas de commentaires



Partager

Voici la traduction d’un article en anglais publié ici :

Plus que les trois quarts des Néerlandais – 77% très exactement – estiment que l’islam n’est pas un enrichissement pour leur pays. Plus des deux tiers – 68 % – disent qu’il y a assez d’islam aux Pays-Bas. Il est frappant de constater que la majorité des électeurs, toutes obédiences politiques confondues, partage ce point de vue, allant du PVV au VVD, CDA, D66, PvdA, SP et 50Plus.
Un sondage réalisé  par le Bureau de Recherche Maurice de Hond (l’équivalent néerlandais de Gallup) et commandé par le PVV (Parti pour la Liberté), auprès d’un échantillon représentatif de plus de 1900 personnes montre également d’autres résultats étonnants :
  • Une majorité de 55 % est favorable  à un stop de l’immigration en provenance des pays musulmans.
  • 63 % disent non à la construction de nouvelles mosquées.
  • 72 % veulent inscrire l’interdiction de la charia dans la Constitution (*).
  • 64 % estiment que, pour les Pays-Bas, l’immigration en provenance des pays islamiques n’a pas été bénéfique.
  • Près des trois quarts – 73 % – de tous les Néerlandais voient un lien entre l’islam et les actes terroristes récents, à Boston, à Londres et à Paris.



Je suis très surprise !!  Quelle bande de racistes...!!!!  :surprised)   :wink)


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 864
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 032
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Sam 26 Mar - 21:17 (2016)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande Répondre en citant

Je hais l'islam, ça ne fait pas de moi un raciste, je hais aussi les autres religions, sans avoir rien contre les juifs, les chrétiens ou les musulmans.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Dernière édition par yacoub le Dim 27 Mar - 13:40 (2016); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amada
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 1 228
Localisation: Marseille
Féminin
Point(s): 7 467
Moyenne de points: 6,08

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 10:07 (2016)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande Répondre en citant

yacoub a écrit:
Je hais l'islam, ça ne fait pas de moi un raciste, je hais aussi les autres religions, sans avoir rien contre les juifs, les chrétiens ou les musulmans.


Je ne hais personne. Mais je veux juste qu'on se débarrasse de ces hommes qui veulent toujours tuer ceux qui ne sont pas d'accord avec eux.


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 864
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 032
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 14 Avr - 18:52 (2016)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande Répondre en citant

https://fr.wikipedia.org/wiki/Geert_Wilders



Depuis l'assassinat du réalisateur Théo van Gogh par un islamiste, il s'est distingué par ses prises de position contre l'islam, qu'il assimile à une « idéologie fasciste4 ». Il déclare notamment :
Citation:
« Je n'ai rien contre les individus, mais nous avons un problème avec l'idéologie islamique. Je ne veux pas renvoyer ceux qui sont ici et veulent s'assimiler, mais je leur dis de se débarrasser de cette idéologie, que je qualifie de fasciste. »


Il fustige tout particulièrement la place réservée aux femmes et aux homosexuels par l'islam, en dénonçant le sexisme de cette religion. Il préconise l'arrêt de l'immigration venant de pays à majorité musulmane ainsi que l'expulsion de toute personne originaire de ces pays coupable de délit. Il développe : « Je le dis de manière plus claire : ma culture est meilleure que la culture islamique. Nous ne traitons pas les femmes, les homosexuels, les relations politiques au sein de la société, comme cette culture attardée. Les individus sont égaux4. ».


Il est avec Arnoud van Doorn5 l'auteur d'un court métrage vidéo, Fitna6, très critique à l'égard du Coran, livre qu'il assimile au Mein Kampf d'Adolf Hitler et dont il a demandé l'interdiction7. Al-Qaïda a, après la publication de la vidéo, lancé un appel au meurtre de Wilders pour « crimes contre l'islam » au travers du magazine Inspire8.


Ce court-métrage a été diffusé le 27 mars 2008 sur LiveLeak9,10.
Il suscita aussi une vive controverse en 2009 en accusant Joanie de Rijcke, journaliste néerlandaise enlevée et violée par des talibans, de souffrir du syndrome de Stockholm car elle refusait de condamner l'islam11.


Fin 2010, Wilders est jugé pour « incitation à la haine raciale » pour son film Fitna et sa proposition d'interdire le livre saint des musulmans. Le 23 juin 2011, le tribunal d'Amsterdam conclut toutefois à la relaxe de Wilders pour tous les quatre chefs d'accusation mis à sa charge, dont incitation à la haine et à la discrimination raciale et religieuse12,13.


En juin 2011, la commune de Savièse (canton du Valais) refuse la venue de Geert Wilders sur son territoire14, alléguant des « questions de sécurité14 », annulant ainsi de facto sa rencontre avec le conseiller national UDC valaisan Oskar Freysinger pour un débat consacré à l’islam14. Une conférence de presse doit réunir les deux personnalités en Hollande, à La Haye, en date du 9 juin 2011, dans l’enceinte du Parlement14.


Le 3 mai 2015, il est l'invité d'honneur d'une exposition de caricatures de Mahomet au centre Curtis Culwell de Garland, au Texas, lors de laquelle une fusillade a éclaté15. Il a par la suite voulu faire exposer des caricatures du prophète dans le Parlement au nom de la liberté d'expression, ce qui lui a été refusé.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 864
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 032
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 17 Nov - 19:32 (2016)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 864
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 032
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Ven 6 Jan - 15:23 (2017)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande Répondre en citant

Wilders, un islamophobe aux portes du pouvoir


Populisme (3/5) Le parti du leader d’extrême droite néerlandais est donné vainqueur aux législatives de mars. En surfant sur la crise migratoire, l’héritier politique de Pim Fortuyn cartonne.
Geert Wilders, celui que l’on surnomme parfois «Captain Peroxyd» et qui a fait de l’islamophobie son fonds de commerce, multiplie les provocations.
Geert Wilders, celui que l’on surnomme parfois «Captain Peroxyd» et qui a fait de l’islamophobie son fonds de commerce, multiplie les provocations.
Image: REUTERS
Par Yannick Van der Schueren




Antimusulmans, anti-immigrés, anti­establish­ment, le leader de l’extrême droite néerlandaise n’a pas que son improbable chevelure peroxydée en commun avec le président américain élu. Comme Donald Trump, Geert Wilders a le vent en poupe. Le Parti pour la liberté (PVV) de celui qui a promis de rendre «les Pays-Bas à leurs habitants», en fermant «toutes les mosquées» et en interdisant le Coran, est en tête des intentions de vote aux législatives du 15 mars. A trois mois du scrutin, la con


damnation du populiste pour ses propos discriminants à l’encontre des Marocains n’a fait que renforcer cette tendance. Le PVV, qui occupe 12 des 150 sièges de l’Assemblée néerlandaise, continue à grimper dans les sondages, qui le confirment premier parti du pays, devant la formation libérale (VVD) du premier ministre, Mark Rutte. Mais d’où sort cet idéologue de 53 ans à la rhétorique lapidaire et comment a-t-il réussi à s’imposer dans ce petit pays pourtant célébré pour sa tolérance multiculturelle?


Du libéralisme au populisme


Issu d’une famille de classe moyenne plutôt aisée, le petit Geert est élevé en bon catholique dans la ville de Venlo, frontalière avec l’Allemagne. Adolescent, il traîne ses basques avec des amateurs de marijuana, devient fan des Sex Pistols et flirte avec la gauche radicale. Son diplôme de droit en poche, il part en Israël, Etat dont il se dit fervent admirateur. Il y travaille deux ans dans une communauté agricole. De retour au pays des tulipes, il entame un début de carrière dans les assurances sociales. Il y acquiert une très bonne connaissance du mécanisme d’aide néerlandais et une haine profonde des immigrés, qui, selon lui, profitent du système.


Wilders entre en politique à 37 ans comme rédacteur de discours pour le Parti populaire libéral et démocrate (VVD) et devient le conseiller de l’ancien commissaire européen Frits Bolkestein, auteur de la directive sur les travailleurs détachés, permettant au fameux «plombier polonais» d’aller travailler dans un autre pays européen. En 1997, son élection au Conseil municipal d’Utrecht lui donne l’occasion de tester sa rhétorique dans l’espace public. Un an plus tard, il fait ses premiers pas au parlement, où ses allocutions lui valent autant de succès que d’inimitiés.


Opposé à la perspective de l’adhésion de la Turquie à l’Union européenne, il quitte le VVD en 2004. Dans la foulée, il fonde le Groep Wilders, qu’il rebaptise Parti pour la liberté en 2006 pour se présenter aux législatives.


Meurtres fondateurs


Deux assassinats vont jouer un rôle fondamental dans sa pensée et sa carrière politique: ceux de Pim Fortuyn et de Theo Van Gogh. Pim Fortuyn, le chef de file de la droite populiste néerlandaise, qui qualifiait l’islam de religion «rétrograde», entendait révolutionner le pays. Son assassinat en mai 2002, dix jours avant les législatives, par un militant de la cause animale a déclenché un séisme dans le pays, propulsant sa liste à 17%. L’élan émotionnel s’est vite essoufflé, mais la graine était semée. Aux Pays-Bas, l’extrême droite a longtemps été divisée entre de multiples formations ne réalisant que des scores marginaux. Le passage de la comète Pym Fortuyn a prouvé qu’elle pouvait faire mieux. En empruntant et en radicalisant les théories de son prédécesseur, Geert Wilders va réussir à s’imposer dans le paysage politique en un temps record.


Le meurtre en 2004 du réalisateur Theo Van Gogh, connu pour ses propos antimusulmans, par un jeune Marocain marque un autre tournant dans le parcours de Wilders. Les Pays-Bas sont sous le choc, ce meurtre «a brisé leur rêve libéral», commentait The Guardia n au lendemain du drame. Wilders et sa collègue du parlement Ayaan Hirsi Ali, députée conservatrice et islamophobe déclarée, sont à leur tour menacés de mort. Le député est obligé de vivre sous haute protection. Entouré de gardes du corps, il ne passe pas plus d’une nuit au même endroit. Une situation qui dure encore aujourd’hui et dont il joue aisément. Il ne manque pas une occasion de rappeler sa vie de paria entièrement sacrifiée à sa cause. Parallèlement, sa cote de popularité ne cesse de grimper. Ses discours radicaux font mouche. Aux législatives de 2006, il obtient neuf sièges à la Chambre basse.


Celui que l’on surnomme parfois «Captain Peroxyd» et qui a fait de l’islamophobie son fonds de commerce multiplie les provocations. En 2008, son court-métrage intitulé Fitna, «discorde» en arabe, visant à assimiler l’islam à une «idéologie fasciste», divise. Attaqué, mais pas condamné, il engrange un nouveau succès en 2009, lors des européennes. L’année suivante, le PVV sort grand vainqueur des législatives et devient la troisième puissance politique du pays. Après avoir enregistré un léger recul en 2012, le parti de l’homme qui se décrit comme un «conservateur», très critique à l’encontre d’une «classe politique de gens gris, centristes et mous», revient en force. Surfant sur un discours sécuritaire et les peurs liées à la crise migratoire, la formation populiste et europhobe de l’héritier politique de Pim Fortuyn est en tête dans tous les sondages pour les législatives de 2017. Pour la quatrième fois depuis 2010, Wilders vient d’être désigné homme politique de l’année aux Pays-Bas.


(TDG)



http://www.tdg.ch/monde/Wilders-un-islamophobe-aux-portes-du-pouvoir/story/22522302
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 864
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 032
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Ven 17 Mar - 14:52 (2017)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande Répondre en citant

Qui est Geert Wilders, le leader de l’extrême droite néerlandaise ?


L’ascension de celui que certains surnomment « Captain Peroxyd », à cause de la couleur de ses cheveux teints, est le résultat d’une stratégie politique étudiée. A force de petites phrases racistes contre les immigrés et de positions anti-européennes, Geert Wilders, le leader de l’extrême droite néerlandaise, a séduit nombre de ses concitoyens, les plus grands partis nationalistes européens et les soutiens de Donald Trump dans le Parti républicain américain.
Pourtant, Geert Wilders est seul, et ses chances de gouverner sont quasi nulles. Son parti compte peu de militants, ses contacts avec la population sont réduits depuis qu’il vit sous protection policière en raison des menaces de mort contre sa personne.
LE MONDE

En savoir plus sur
http://www.lemonde.fr/europe/video/2017/03/15/d-ou-vient-geert-wilders-le-l…
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:33 (2017)    Sujet du message: Pays-Bas/Hollande

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo