Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Le Coran n'a rien de scientifique
Aller à la page: <  1, 2  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Théologie islamique

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Sam 24 Déc - 12:30 (2016)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Marmhonie Qui parle dans le Coran moderne ?


Le Coran moderne est un long chemin d'évolutions contradictoires depuis le 7e siècle
Pour les musulmans, le Coran est la Parole de Dieu. C’est ce qui est affirmé en Coran 2.91 ; 5.84 ; 3.6-7.

Le Coran est-il ce livre qu’Allah à fait descendre sur Mahomet ?
Certes non puisqu'on trouve dans cette parole plusieurs passages qui ne peuvent manifestement pas être attribués à cet Allah, comme ceux-ci :

"C’est toi que nous adorons et c’est toi dont nous demandons l’aide. Dirige-nous vers le chemin droit." (Coran 1.5-6)
ou
"J’ai reçu l’ordre d’adorer le seigneur de cette cité." (Coran 27.91)


De toute évidence, Dieu ne peut pas S’adorer Lui-même ni adorer quelqu’un d’autre…
Allah, contrairement à Dieu, implore la grâce d’un autre Seigneur :
« Seigneur ! Ne fais pas dévier nos cœurs, après nous avoir mis dans le droit chemin ! Étends sur nous Ta grâce, car Tu es le Dispensateur de toutes les grâces ! (Coran 3.8) »

Qui parle en effet ici ? Cela ne peut pas être Dieu…
"Fuyez auprès de Dieu je suis pour vous et de sa part un avertisseur explicite." (Coran 51.50)
"Je suis de sa part" : de la part de qui ?

Il est clair que ces paroles ne sont pas celles de Dieu, mais d’un homme… ou d'un démon.

Dis !
Certains ont dû faire remarquer qu’il suffisait d’ajouter l’injonction Dis !" au début de tels versets pour donner à entendre qu’Allah ordonnerait de dire ce qui suit, en sorte qu’il serait l’origine toujours de ceux-ci.
Par exemple :
"Dis : J’ai reçu l’ordre d’adorer le seigneur de cette cité." (Coran 27.91)

L’astuce a dû être jugée pertinente puisque le verbe dire à l’impératif est répété pas moins de 330 fois… Mais ceux qui veulent croire à l’origine divine du Coran vont arguer que c’est bien Allah qui parle à travers ce que répète son prophète.

Pourquoi Allah ne parle-t-il pas lui-même en ces versets comme il le fait dans le reste du Coran ?
Si la thèse du Coran incréé de Ibn Hanbal (780-855) ne s’est imposée qu’au début du Xe siècle, comment ne pas voir dans cette locution un témoin de l’initiative destinée à faire passer le texte original du Coran au statut de Parole de Dieu ?

Les plus vieux corans ont une double écriture : ils ont tous été FALSIFIÉS


Et tout redevient clair à la lumière des plus anciens corans !


Source[/quote]
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Sam 24 Déc - 12:30 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Mar 3 Jan - 14:04 (2017)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Quelques passages du Coran concernant Allah
par Ismaël Amin
mercredi 27 février 2002




 
C’est Lui qui détient les clefs de l’Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et par une feuille ne tombe qu’Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite. 
Et, la nuit, c’est Lui qui prend vos âmes, et Il sait ce que vous avez acquis pendant le jour. Puis Il vous ressuscite le jour afin que s’accomplisse le terme fixé. Ensuite, c’est vers Lui que sera votre retour, et Il vous informera de ce que vous faisiez. 
Sourate 6, 59 - 60 
 
Lis, au nom de ton Seigneur qui a créé,qui a créé l’homme d’une adhérence. 
Lis ! Ton Seigneur est le Très Noble, 
qui a enseigné par la plume [le calame], 
a enseigné à l’homme ce qu’il ne savait pas. 
Prenez-garde ! Vraiment l’homme devient rebelle, 
dès qu’il estime qu’il peut se suffire à lui-même (à cause de sa richesse). 
Mais, c’est vers ton Seigneur qu’est le retour. 
Sourate 96, 1 - 8 
 
Tout ce qui est dans les cieux et la terre glorifie Dieu. Et c’est Lui le Puissant, le Sage. 
A Lui appartient la souveraineté des cieux et de la terre. Il fait vivre et il fait mourir, et Il est Omnipotent. 
C’est Lui le Premier et le Dernier, l’Apparent et le Caché et Il est Omniscient. 
Sourate 57, 1 - 3 
 
Au nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. Louange à Dieu, Seigneur de l’univers. 
Le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, 
Maître du Jour de la rétribution. 
C’est Toi [Seul] que nous adorons, et c’est Toi [Seul] dont nous implorons secours. 
Guide-nous dans le droit chemin, 
le chemin de ceux que Tu as comblés de faveurs, non pas de ceux qui ont encouru Ta colère, ni des égarés. 
Sourate 1, 1 - 7 
 
- Dis : "Ô Dieu, Maître de l’autorité absolue. Tu donnes l’autorité à qui Tu veux, et Tu arraches l’autorité à qui Tu veux ; et Tu donnes la puissance à qui Tu veux, et Tu humilies qui Tu veux. Le bien est en Ta main et Tu es Omnipotent. 
Tu fais pénétrer la nuit dans le jour, et Tu fais pénétrer le jour dans la nuit, et Tu fais sortir le vivant du mort, et Tu fais sortir le mort du vivant. Et Tu accordes attribution à qui Tu veux, sans compter". 
Sourate 3, 26 - 27 
 
Dieu ! Point de divinité à part Lui, le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même "al-Qayyum". Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent. A lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre. Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission ? Il connaît leur passé et leur futur. Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut. Son Tròne "Kursiy" déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine. Et Il est le Très Haut, le Très Grand.. 
Sourate 2, 255 
 
En vérité, dans la création des cieux et de la terre, et dans l’alternance de la nuit et du jour, il y a certes des signes pour les doués d’intelligence, 
qui, debout, assis, couchés sur leurs còtés, invoquent Dieu et méditent sur la création des cieux et de la terre (disant) : "Notre Seigneur ! Tu n’as pas créé cela en vain. Gloire à Toi ! Garde-nous du châtiment du Feu. 
Sourate 3, 190 - 191 
 
Pureté à Lui ! Il est plus haut et infiniment au-dessus de ce qu’ils disent ! 
Les sept cieux et la terre et ceux qui s’y trouvent, célèbrent Sa gloire. Et il n’existe rien qui ne célèbre Sa gloire et Ses louanges. Mais vous ne comprenez pas leur façon de Le glorifier. Certes c’est Lui qui est Indulgent et Pardonneur. 
Sourate 17, 43 - 44 
 
Les regards ne peuvent l’atteindre, cependant qu’Il saisit tous les regards. Et Il est le Doux, le Parfaitement Connaisseur. 
Sourate 6, 103 
 
Nous avons certes créé l’homme d’un extrait d’argile, 
puis Nous en fîmes une goutte de sperme dans un reposoir solide. 
Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence ; et de l’adhérence Nous avons créé un embryon ; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l’avons transformé en une tout autre création. Gloire à Dieu le Meilleur des créateurs ! 
Et puis, après cela vous mourrez. 
Et puis au Jour de la Résurrection vous serez ressuscités. 
Nous avons créé, au-dessus de vous, sept cieux. Et Nous ne sommes pas inattentifs à la création. 
Sourate 23, 12 - 17 
 
Ceux qui ont mécru, n’ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte ? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l’eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas ? 
Et Nous avons placé des montagnes fermes dans la terre, afin qu’elle ne s’ébranle pas en les [entraînant]. Et Nous y avons placé des défilés servant de chemins afin qu’ils se guident. 
Et Nous avons fait du ciel un toit protégé. et cependant ils se détournent de ses merveilles. 
Et c’est Lui qui a créé la nuit et le jour, le soleil et la lune, chacun voguant dans une orbite. 
Sourate 21, 30 - 33 
 
N’est-ce pas Lui qui a créé les cieux et la terre et qui vous a fait descendre du ciel une eau avec laquelle Nous avons fait pousser des jardins pleins de beauté. Vous n’étiez nullement capables de faire pousser leurs arbres. Y-a-t-il donc une divinité avec Dieu ? Non, mais ce sont des gens qui Lui donnent des égaux. 
N’est-ce pas Lui qui a établi la terre comme lieu de séjour, placé des rivières à travers elle, lui a assigné des montagnes fermes et établi une séparation entre les deux mers, - Y a-t-il donc une divinité avec Dieu ? Non, mais la plupart d’entre eux ne savent pas. 
N’est-ce pas Lui qui répond à l’angoissé quand il L’invoque, et qui enlève le mal, et qui vous fait succéder sur la terre, génération après génération, - Y a-t-il donc une divinité avec Dieu ? C’est rare que vous vous rappeliez ! 
N’est-ce pas Lui qui vous guide dans les ténèbres de la terre et de la mer, et qui envoie les vents, comme une bonne annonce précédant Sa grâce. - Y a-t-il donc une divinité avec Dieu ? Dieu est Très Elevé au-dessus de ce qu’ils [Lui] associent. 
N’est-ce pas Lui qui commence la création, puis la refait, et qui vous nourrit du ciel et de la terre. Y a-t-il donc une divinité avec Dieu ? Dis : "Apportez votre preuve, si vous êtes véridiques !" 
Sourate 27, 60 - 64 
 
Dieu est la Lumière des cieux et de la terre. Sa lumière est semblable à une niche où se trouve une lampe. La lampe est dans un (récipient de) cristal et celui-ci ressemble à un astre de grand éclat ; son combustible vient d’un arbre béni : un olivier ni oriental ni occidental dont l’huile semble éclairer sans même que le feu la touche. Lumière sur lumière. Dieu guide vers Sa lumière qui Il veut. Dieu propose aux hommes des paraboles et Dieu est Omniscient. 
Sourate 24, 35 
 
N’as-tu pas vu que Dieu est glorifié par tous ceux qui sont dans les cieux et la terre ; ainsi que par les oiseaux déployant leurs ailes ? Chacun, certes, a appris sa façon de L’adorer et de Le glorifier. Dieu sait parfaitement ce qu’ils font. 
C’est à Dieu qu’appartient la royauté des cieux et de la terre. Et vers Dieu sera le retour final. 
Sourate 24, 41 - 42 
 
Glorifiez Dieu donc, soir et matin ! 
A Lui toute louange dans les cieux et la terre, dans l’après-midi et au milieu de la journée. 
Du mort, Il fait sortir le vivant, et du vivant, Il fait sortir le mort. Et Il redonne la vie à la terre après sa mort. Et c’est ainsi que l’on vous fera sortir (à la résurrection). 
Sourate 30, 17 - 19 
 
Dieu qui a créé en six jours les cieux et la terre, et ce qui est entre eux. Ensuite Il S’est établi "Istawa" sur le Trone. Vous n’avez, en dehors de Lui, ni allié ni intercesseur. Ne vous rappelez-vous donc pas ? 
Du ciel à la terre, Il administre l’affaire, laquelle ensuite monte vers Lui en un jour équivalant à mille ans de votre calcul. 
Sourate 32, 4 - 5 
 
Voyez-vous donc ce que vous labourez ? 
Est-ce vous qui le cultivez ? ou [en] sommes Nous le cultivateur ? 
Si Nous voulions, Nous le réduirions en débris. Et vous ne cesseriez pas de vous étonner et [de crier] :"Nous voilà endettés !ou plutòt, exposés aux privations". 
Voyez-vous donc l’eau que vous buvez ? 
Est-ce vous qui l’avez fait descendre du nuage ? ou [en] sommes Nous le descendeur ? 
Si Nous voulions, Nous la rendrions salée. Pourquoi n’êtes- vous donc pas reconnaissants ? 
Voyez-vous donc le feu que vous obtenez par frottement ? 
Est-ce vous qui avez créé son arbre ou [en] sommes Nous le Créateur ? 
Nous en avons fait un rappel (de l’Enfer), et un élément utile pour ceux qui en ont besoin. 
Sourate 56, 63 - 73 
 
Parmi Ses signes : Il vous a créés de terre, - puis, vous voilà des hommes qui se dispersent [dans le monde]-. 
Et parmi Ses signes Il a créé de vous, pour vous, des épouses pour que vous viviez en tranquillité avec elles et Il a mis entre vous de l’affection et de la bonté. Il y a en cela des preuves pour des gens qui réfléchissent. 
Et parmi Ses signes la création des cieux et de la terre et la variété de vos idiomes et de vos couleurs. Il y a en cela des preuves pour les savants. 
Et parmi Ses signes votre sommeil la nuit et le jour, et aussi votre quête de Sa grâce. Il y a en cela des preuves pour des gens qui entendent. 
Et parmi Ses signes Il vous montre l’éclaire avec crainte (de la foudre) et espoir (de la pluie), et fait descendre du ciel une eau avec laquelle Il redonne la vie à la terre après sa mort. Il y a en cela des preuves pour des gens qui raisonnent. 
Sourate 30, 20 - 24 
 
C’est Lui Dieu. Nulle divinité autre que Lui, le Connaisseur de l’Invisible tout comme du visible. C’est Lui, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux. 
C’est Lui, Dieu. Nulle divinité que Lui ; Le Souverain, le Pur, L’Apaisant, Le Rassurant, le Prédominant, Le Tout Puissant, Le Contraignant, L’Orgueilleux. Gloire à Dieu ! Il transcende ce qu’ils Lui associent. 
C’est Lui Dieu, le Créateur, Celui qui donne un commencement à toute chose, le Formateur. A Lui les plus beaux noms. Tout ce qui est dans les cieux et la terre Le glorifie. Et c’est Lui le Puissant, le Sage. 
Sourate 59, 22 - 24 
 
Ne vois-tu pas que Dieu sait ce qui est dans les cieux et sur la terre ? Pas de conversation secrète entre trois sans qu’Il ne soit leur quatrième, ni entre cinq sans qu’Il n’y ne soit leur sixième, ni moins ni plus que cela sans qu’Il ne soit avec eux, là où ils se trouvent. Ensuite, Il les informera, au Jour de la Résurrection, de ce qu’ils faisaient, car Dieu est Omniscient. 
Sourate 58, 7 
 
C’est Lui qui détient les clefs de l’Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. Et Il connaît ce qui est dans la terre ferme, comme dans la mer. Et par une feuille ne tombe qu’Il ne le sache. Et pas une graine dans les ténèbres de la terre, rien de frais ou de sec, qui ne soit consigné dans un livre explicite. 
Et, la nuit, c’est Lui qui prend vos âmes, et Il sait ce que vous avez acquis pendant le jour. Puis Il vous ressuscite le jour afin que s’accomplisse le terme fixé. Ensuite, c’est vers Lui que sera votre retour, et Il vous informera de ce que vous faisiez.. 
Sourate 6, 59 - 60 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Ven 6 Jan - 18:29 (2017)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

L'ARNAQUE DE MAHOMET AUX CERVEAUX QUI CROIENT ENCORE À LUI : VOICI LES FAUTES DE GRAMMAIRE DANS LE CORAN.
Macha'Allah, Quand un Dieu commet des fautes dans sa propre langue qu'il parle au paradis, c'est très grave.
La langue du paradis c'est l'Arabe, la langue que parlait Adam, dans le jardin d'Eden, est la langue du paradis, qui est rappelons-le l'Arabe.
Cette langue qui disparaît et par surprise survient une langue qui ne vient pas du paradis, l'hébreu, dont l'alliance se fait avec Isaac.
Des millénaires plus tard, soit plus de 3000 ans après, la langue du paradis revient avec des fautes de celui (DIEU ISLAMIQUE) qui a fait descendre la langue arabe sur terre.
Cerveaux musulmans, dîtes-nous, pourquoi Allah commet des fautes dans sa propre langue ?





_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Dim 8 Jan - 16:29 (2017)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Zubair Ghalib Mirza avec Thibaud Mary et 35 autres personnes.
· 17 min ·



Mes frères et soeurs que la paix soit avec vous .
Merci à nos frères Clément Grelet Et Guillaume Chretien pour avoir remis en place "OASIS DE CITATIONS" pour ces accusations de Torah falsifié ...
C'est lamentable, "Certains" musulmans n'ont vraiment rien d'autre à faire de leur vie que de faire des Vidéos pour essayer de faire croire que la Torah ou la Bible serait falsifié en revendiquant le dire de certains "scientifiques", pour promouvoir l'islam .
NON seulement c'est faux mais Le pire c'est qu'il y a des scientifiques qui disent que le coran aurait subit des modification .
Pour rappel, En 1972, une mosquée s'était écroulé au Yémen et on a retrouvé dans les ruines des milliers de parchemins du coran datant du tout 1er siècle de l'islam . Les PLUS vieux manuscrits coranique au monde il paraît .
Les scientifiques les ont examiné et ils ont remarqué des textes rajouté sur des textes antérieurs qui ont été effacés mais encore faiblement visibles . Ils ont remarqué aussi des différences par rapport au coran actuel et aussi une différence dans l'ordre des sourates .
Mes frères Guillaume Et Clement , bravo pour votre travail , en tout cas, Dommage que vous ne m'avez pas contacté , je vous aurai joint la vidéo du reportage d'Arte que VOICI , pour que ses arguments se retournent encore plus contre lui ^^
Voici l'extrait du reportage d'Arte :

https://youtu.be/PUK8PXFdIIw


 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Mer 25 Jan - 12:00 (2017)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

L’islam nous fournit tous les surprenants détails de la création d’Adam[1]. 

La tradition judéo-chrétienne, elle, nous fournit des détails à la fois similaires et très différents de ceux que l’on retrouve dans l’islam.  La Genèse affirme qu’Adam fut créé à partir de la poussière du sol et le Talmud affirme qu’il fut modelé à partir de boue.
Le Coran rapporte ce qui suit :
« Et lorsque ton Seigneur dit aux anges: « Je vais établir un vice-roi sur la terre », ils dirent : « Vas-tu en établir un qui y sèmera la corruption et y répandra le sang, tandis que nous sommes là à Te glorifier et à Te sanctifier ? »  Il dit : « En vérité, Je sais ce que vous ne savez pas. » (Coran 2:30)
C’est ainsi que débute l’histoire d’Adam, le premier être humain, le premier homme.  Dieu créa Adam d’une poignée de terre.  Des anges furent envoyés aux quatre coins du monde afin d’y cueillir la terre à partir de laquelle allait être créé Adam.  La terre rapportée était rouge, blanche, brune et noire; elle était à la fois molle et malléable, dure et sablonneuse; elle provenait de montagnes et de vallées, de déserts arides, de plaines fertiles et verdoyantes, et de tous les lieux se trouvant entre eux.  Les descendants d’Adam allaient être aussi diversifiés que cette poignée de terre à partir de laquelle était créé leur ancêtre.  Et en effet, les hommes ont tous des apparences, des caractéristiques et des attributs différents.
Terre ou argile?
Le Coran utilise plus d’un terme pour faire référence à la terre utilisée pour créer Adam, et ce sont ces termes qui nous ont permis de comprendre l’évolution de sa création, car un terme différent est utilisé pour chaque stade de création.  La terre est appelée terre, mais Dieu l’appelle également argile.  Lorsqu’elle est mêlée à de l’eau, elle devient de la boue; lorsqu’on la laisse reposer, une partie de son eau s’évapore et elle devient collante, telle une boue qui commence à sécher.  Si elle est laissée ainsi, elle dégage bientôt une odeur et sa couleur devient plus foncée, comme l’argile.  C’est à partir de cette substance que Dieu a modelé Adam.  Son corps, dépourvu d’âme, fut laissé à sécher et devint ce que le Coran appelle l’argile sonnante.  Adam fut modelé à partir d’une substance semblable à l’argile utilisée par les potiers; lorsque l’on tape dessus, elle produit un tintement.[2]
Le premier homme honoré
Le Coran poursuit :
« Quand ton Seigneur dit aux anges : « Je vais créer un être humain à partir d’argile sonnante.  Lorsque Je l’aurai bien façonné et que Je lui aurai insufflé de Mon esprit, jetez-vous prosternés devant lui. » (Coran 38:71-72)
Dieu honora de plusieurs façons ce premier humain.  Il lui insuffla son âme, Il le façonna de Ses propres mains et Il ordonna aux anges de se prosterner devant lui.  Et Il dit aux anges :
« Prosternez-vous devant Adam! »  Et ils se prosternèrent tous, à l’exception d’Iblis, qui refusa [de s’exécuter]. » (Coran 7:11)
Bien que la prosternation soit normalement réservée uniquement à Dieu, cette prosternation des anges devant Adam était un signe de respect et d’honneur.  Il a été rapporté que lorsque le corps d’Adam trembla en prenant vie, il éternua et dit aussitôt : « Louanges à Dieu » et Dieu répondit en lui accordant Sa miséricorde.  Bien que ce récit ne se trouve ni dans le Coran ni dans les narrations du prophète Mohammed (que la paix et les bénédictions de Dieu soient sur lui), on le trouve dans certains commentaires explicatifs du Coran.  Ainsi, dès les premières secondes de sa vie, le premier homme fut considéré comme une créature honorable, enveloppée par l’infinie miséricorde de Dieu.[3]
Par ailleurs, le prophète Mohammed a affirmé que Dieu avait créé Adam à Son image.[4]  Cela ne signifie pas qu’Adam ressemblait physiquement à Dieu, puisque Dieu est unique en tous points et qu’il nous est impossible de L’imaginer ou de Le comprendre dans Sa totalité.  Mais cela signifie que Dieu a donné à Adam quelques qualités similaires aux Siennes, quoique incomparables (des qualités comme la miséricorde, l’amour, le libre arbitre, etc).
La première salutation
Dieu ordonna à Adam d’aborder un groupe d’anges assis non loin de lui et de les saluer en utilisant la formule « assalam’alaikum » (qui signifie : que la paix de Dieu soit sur vous).  Ils répondirent : « que la paix de Dieu soit sur toi également, de même que Sa miséricorde et Ses bénédictions ».   Depuis ce jour, cette salutation devint celle que s’échangent entre eux ceux qui se soumettent à Dieu.  Depuis la création d’Adam, nous, ses descendants, avons reçu l’ordre de répandre la paix.
Dieu a affirmé à l’humanité ne l’avoir créée que pour qu’elle L’adore.  Tout, dans ce monde, a été créé pour Adam et ses descendants, pour les aider à mieux connaître Dieu et à L’adorer comme il se doit.  De par Son infinie sagesse, Dieu a fait d’Adam et de ses descendants les gardiens de la terre, et c’est pourquoi Il a enseigné à Adam tout ce qu’il avait besoin de savoir pour mener à bien cette tâche.
« Et Il apprit à Adam les noms (de toutes choses) » (Coran 2:31)
Dieu a donné à Adam la capacité d’identifier et de nommer toute chose.  Il lui a enseigné le langage, de même que l’art de s’exprimer et de communiquer.  Dieu a imprégné Adam d’une soif inaltérable et d’un amour profond pour le savoir.  Après qu’Adam eût appris les noms de toutes choses, Dieu dit aux anges :
« Dites-moi les noms de ces choses si vous êtes véridiques. »  Ils dirent : « Gloire à Toi !  Nous n’avons de savoir que ce que Tu nous as enseigné.  Certes, c’est Toi l’Omniscient, le Sage. » (Coran 2:31-32)
Puis Dieu Se tourna vers Adam et dit :
« Ô Adam!  Informe-les de ces noms ».  Puis lorsque Adam les eût informés de ces noms, Dieu dit : « Ne vous ai-Je pas dit que Je connais les secrets des cieux et de la terre ?  Et Je sais ce que vous divulguez, de même que ce que vous cachez. » (Coran 2:33)
Adam tenta de s’adresser aux anges, mais ils étaient occupés à adorer Dieu.  Les anges ont été créés dépourvus de libre arbitre; ils n’existent que pour glorifier et adorer Dieu.  Adam, de son côté, fut créé avec la faculté de raisonner, de faire des choix, d’identifier les choses qui l’entourent et de comprendre leur utilité, ce qui le prépara à sa prochaine étape, sur terre.  Il connaissait le nom de toute chose, mais il était seul au Paradis.  Alors un matin, lorsqu’il s’éveilla, il vit une femme qui l’observait.[5]


Footnotes:
[1] Que l’on retrouve dans l’ouvrage d’Al Imam ibn Kathir, The Stories of the Prophets (histoires des prophètes).
[2] Sahih Al-Boukhari
[3] Al Imam ibn Kathir. The Stories of the Prophets.
[4] Sahih Mouslim
[5] Ibn Kathir
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Marmhonie
Equipe de modération
Equipe de modération


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2017
Messages: 225
Localisation: San Francisco
Emploi: Retraité
Loisirs: Paléographie
Masculin
Point(s): 1 134
Moyenne de points: 5,04

MessagePosté le: Lun 6 Fév - 23:47 (2017)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Les os avant la chair, et un os en place du cerveau


Pour ceux qui n’ont pas envie de perdre leur temps à lire le charabia islamiste je résume l’idée :
Tout ce qui est rare est cher.
Un prophète arabe biblique, c’est plus que rare.
DONC... Mahomet est un saint homme
.... qui n’a strictement RIEN à se reprocher de ses actes fictifs.
Et ceux qui prétendent le contraire sont des mécréants... Il faut les émasculer à la hache rouillée & suspendre leurs bijoux de famille aux sommets de vos minarets. Allah est miséricordieux & compatissant !

VOTEZ MAHOMET !



Autre raisonnement inspiré qui marche
Dans le gruyère, il y a des trous.
Plus y a de gruyère, plus y a de trous.
Or plus il y a de trous, moins y a de gruyère.
DONC, plus il y a de preuves que Mahomet vous a arnaqué avec son coran, compilation de divers plagiats, plus c’est la preuve que...Mahomet n’a strictement rien à se reprocher, etc., etc. .....VOTEZ MAHOMET LE MEILLEUR DES HOMMES (et du gruyère).


Moralité
Les os sont avant la chair, la preuve, la chair pourrit avant les os.

_________________
Nouveau Testament Osty & Catéchisme de St Pie X & Bref examen critique de la messe Paul VI


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Mar 21 Fév - 14:11 (2017)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

L'hôte ne peut pas être résolu. URL :
http://stockban/fr/telecharger-bible/bible_de_jerusalem.pdf

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
olma



Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2018
Messages: 10
Localisation: france
Point(s): 40
Moyenne de points: 4,00

MessagePosté le: Lun 23 Avr - 01:17 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

yacoub a écrit:
Les stupidités du coran
Iblis 23 Septembre 2016 0 commentaire

Comme tous les textes religieux archaïques, le coran est bourré d'erreurs, de non-sens et de versets complètement stupides. Je liste ici quelques exemples les plus évidents. Bonne rigolade.




Erreur n°1 : la Terre existait avant les étoilesVersets 41:9-12
9 Dis : "Renierez-vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers,
10 C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t'interrogent.
11 Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : "Venez tous deux, bon gré, mal gré". Tous deux dirent : "Nous venons obéissants".
12 Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction . Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient.
La réalité
La plus vieille étoile connue se nomme HD 140283, aussi appelée étoile-Mathusalem. Elle est une étoile sous-géante de la Voie lactée, située à environ 190,1 années-lumière de la Terre. Elle s'est formée peu de temps après le Big Bang. HD 140283 est actuellement une des plus vieilles étoiles connues dans l'Univers. Pour rappel l'Univers a 13,7 milliards d'années
L'âge de la Terre est, selon les connaissances actuelles, de 4,54 milliards d'années.
Erreur n°2 : la Terre est plateVersets affirmant que la Terre est plate
15:19 Et quant à la terre, Nous l'avons étalée et y avons placé des montagnes (immobiles) et y avons fait pousser toute chose harmonieusement proportionnée.
20:53 C'est Lui qui vous a assigné la terre comme berceau et vous y a tracé des chemins; et qui du ciel a fait descendre de l'eau avec laquelle Nous faisons germer des couples de plantes de toutes sortes."
43:10 Celui qui vous a donné la terre pour berceau et vous y a tracé des sentiers afin que vous vous guidiez;
50:7 Et la terre, Nous l'avons étendue et Nous y avons enfoncé fermement des montagnes et y avons fait pousser toutes sortes de magnifiques couples de [végétaux],
71:19 Et c'est Allah qui vous a fait de la terre un tapis,
78:6 N'avons-Nous pas fait de la terre une couche ?
2:22 C'est Lui qui vous a fait la terre pour lit, et le ciel pour toit; qui précipite la pluie du ciel et par elle fait surgir toutes sortes de fruits pour vous nourrir, ne Lui cherchez donc pas des égaux, alors que vous savez (tout cela).
La réalité
La forme de la Terre est approchée par un ellipsoïde, une sphère aplatie aux pôles. La rotation de la Terre entraîne l'apparition d'un léger bourrelet de sorte que le diamètre à l’équateur est 43 kilomètres plus long que le diamètre polaire (du pôle Nord au pôle Sud). Le diamètre moyen du sphéroïde de référence (appelé géoïde) est d'environ 12 742 kilomètres, ce qui est approximativement 40 000 kilomètres/π
A noter qu'à l"époque où Mahomet a inventé le coran, les grecs antiques avaient calculé le rayon terrestre depuis déjà un millénaire.
A noter aussi que le principe du ramadan considère que la Terre est plate. Le ramadan bug au delà du cercle polaire. En effet, le musulman est censé attendre que le Soleil se couche pour manger & boire or, en cas de Soleil de minuit, le Soleil peut rester plusieurs semaines sans se coucher : le musulman meurt alors de soif et de faim, c'est ballot..
Erreur n°3 : le Soleil se couche dans une source boueuseVerset 18:86
Et quand il eut atteint le Couchant, il trouva que le soleil se couchait dans une source boueuse , et, après d'elle il trouva une peuplade [impie]. Nous dîmes : "ô Zul-Qarnayn ! ou tu les châties, ou tu uses de bienveillance à leur égard".
La réalité
Le Soleil est l’étoile du Système solaire. Autour de lui gravitent la Terre (à la vitesse de 30 km/s), sept autres planètes, au moins cinq planètes naines, de très nombreux astéroïdes et comètes et une bande de poussière. Le Soleil représente à lui seul 99,86 % de la masse du Système solaire.
Erreur n°4 : la Lune, coupée en 2, émet de la lumièreVersets 71:15-16
15 N'avez-vous pas vu comment Allah a créé sept cieux superposés
16 et y a fait de la lune une lumière et du soleil une lampe ?
Verset 54:1
L'Heure approche et la lune s'est fendue (en deux).
La réalité
La Lune renvoie la lumière du Soleil. Son spectre lumineux est proche de ce dernier du fait de l'atmosphère quasi-nulle.
Erreur n°5 : la Lune poursuit le SoleilVersets 91:1-2
1 Par le soleil et par sa clarté !
2 Et par la lune quand elle le suit !
La réalité
Une éclipse solaire (ou plus exactement une occultation solaire) se produit lorsque la Lune se place devant le Soleil, occultant totalement ou partiellement l'image du Soleil depuis la Terre.
Erreur n°6 : le ciel est solideVerset 67:3
Celui qui a créé sept cieux superposés sans que tu voies de disproportion en la création du Tout Miséricordieux. Ramène [sur elle] le regard. Y vois-tu une brèche quelconque ?
La réalité
La densité du milieu interplanétaire au niveau de la Terre est de l'ordre de 5 particules par centimètre cube. Autant dire presque vide.
Erreur n°7 : la Terre est au centre de l'universVerset 36:40
Le soleil ne peut rattraper la lune, ni la nuit devancer le jour; et chacun vogue dans une orbite.
La réalité
En plus de rendre impossible les éclipses de Lune et de Soleil (lol), cette description archaïque (issue de Aristote) est contraire à l'observation directe où c'est le Soleil qui est au centre de notre système solaire.
Erreur n°8 : Une embryologie improbableVerset 23:14
Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs !
La réalité
Deux erreurs dans ce verset : Le coran ne sait pas qu'un embryon est la rencontre d'un ovule et d'un spermatozoïde. Et il affirme que les os apparaissent avant la chair, c'est qui est l'inverse.


Conclusion
Voilà pour les débilités qu'on trouve dans le coran. Il y en a des dizaines d'autres mais j'ai pris celles qu'on peut démontrer directement, sans même faire appel à l'archéologie, la génétique ou l'histoire. Si vous en voulez plein d'autres, voici une vidéo qui les expose en chanson (en anglais) :


Sources
Le coran en ligne https://quran.com
La plus vieille étoile de la galaxie https://fr.wikipedia.org/wiki/HD_140283
Age de la Terre https://fr.wikipedia.org/wiki/Âge_de_la_Terre
Ératosthène qui a calculé avec précision le diamètre de la Terre https://fr.wikipedia.org/wiki/Ératosthène
Le Soleil https://fr.wikipedia.org/wiki/Soleil
La Lune https://fr.wikipedia.org/wiki/Lune#Lumi.C3.A8re
Éclipse solaire https://fr.wikipedia.org/wiki/Éclipse_solaire
La densité du milieu interplanétaire https://en.wikipedia.org/wiki/Interplanetary_medium#Composition_and_physica…
Le système solaire https://fr.wikipedia.org/wiki/Système_solaire
L'embryon https://fr.wikipedia.org/wiki/Embryon


problème c'est que vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde que les textes, tout comme les musulmans
Par quel bout commencer ?
 
Les musulmans dans le texte sont les premières victimes.
 
19.71. Il n'y a personne parmi vous qui ne passera pas par [L'Enfer] : Car [il s'agit là] pour ton Seigneur d'une sentence irrévocable.
19.72. Ensuite, Nous délivrerons ceux qui étaient pieux et Nous y laisserons les injustes agenouillés.
 
la perSONNE est fait de son qui sonne, c'est une matière
c'est un vocable c'est à dire des sons par l'écrit
ils les livreront c'est pas seulement des livraisons mais c'est dans le même temps ce son des livres
les pieux c'est comme planter des pieux se sont des choses fixées
et les injuste ne bougent pas, parce qu'avant:
 
19.68. Pas ton Seigneur! Assurément, Nous les rassemblerons, eux et les diables. Puis, Nous les placerons autour de l'Enfer, agenouillés.
 
19.69. Ensuite, Nous arracherons de chaque groupe ceux d'entre eux qui étaient les plus obstinés contre le Tout Miséricordieux.
19.70. Puis nous sommes Le meilleur à savoir ceux qui méritent le plus d'y être brûlés.
 
eux c'est une partie des piEUX
En-FER c'est beaucoup de fer
contre, c'est un touché, le produit provoque une division, qui est comme son nom l'indique une miséri (petit) cor-de lié à des dieux, s'il était déjà divisé on ne peut voir cette avenir.
brÛlé est une division, et non un Feu pour cela le mot doit posséder un f
 
en plus proche avec une loupe, plus bas que la particules:
 
72.7. Et ils avaient pensé comme vous avez pensé qu'Allah ne ressusciterait jamais personne.
72.8. Nous avions frôlé le ciel et Nous l'avions trouvé plein d'une forte garde et de bolides.
72.9. Nous y prenions place pour écouter. Mais quiconque prête l'oreille maintenant, trouve contre lui un bolide aux aguets.
72.10. Nous ne savons pas si on veut du mal aux habitants de la terre ou si leur Seigneur veut les mettre sur le droit chemin.
 
ici la pensée est un produit, c'est le ils et vous
les bolides se rencontre est produisent un son ainsi se son est res-SUSciteRAIt- c'est plusieurs groupe ensemble, la cité ce qui sera cité, et rai,
se même son devient aussi un bolide
 
a propos du fer:
 
57.25. Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens, et pour qu'Allah reconnaisse qui, dans l'Invisible, défendra Sa cause et celle de Ses Messagers. Certes, Allah est Fort et Puissant.
 
Ces textes expliquent le sujet, c'est un autre monde.
les gens ne son pas des personnes pour l'explication, c'est une autre catégorie.
 
enfin personne ne montrera ces versets qui ne colle pas avec leurs entendements
 
Dieu c'est Dieu il n'a pas d'autre nom, il n'est pas écrit pour désigné un autre nom.
Allah c'est Allah mais à l'intérieur dieu et le talon d'Achille.
 
Bref, un Allah cruel, Non, c'est pour expliquer un Feu, un feu avant sa manifestation, seul les champs magnétiques électriques on se pouvoir. 
 
 
C'est comme Révélation une imitation de l'intérieur des douze particules élémentaire.
l'énergie qui a permis la séparation à fait disparaître l'énergie qui les unissait




Verset 54:1
L'Heure approche et la lune s'est fendue



la lUNE est UNE UNité, dans l'esprit de l'écriture, tout mot qui porte un UN à se sens, c'est pas notre lune, c'est son écriture.


le verset peut être un peut long mais il explique le UN


2.69. - Ils dirent : "Demande donc pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise sa couleur". - Il dit : "Allah dit que c'est une vache jaune, de couleur vive et plaisante à voir".
2.70. - Ils dirent : "Demande pour nous à ton Seigneur qu'Il nous précise ce qu'elle est car pour nous, les vaches se confondent. Mais, nous y serions certainement bien guidés , si Allah le veut".
2.71. - Il dit : "Allah dit que c'est bien une vache qui n'a pas été asservie à labourer la terre ni à arroser le champ, indemne d'infirmité et dont la couleur est unie". - Ils dirent : "Te voilà enfin, tu nous as apporté la vérité! " Ils l'immolèrent alors mais il s'en fallut qu'ils ne l'eussent pas fait. 


JaUNe est la seule couleur UNie il n'y a pas d'autres couleurs plus unie, car il s'agit des textes, le ciment de l'UNivers


Revenir en haut
olma



Hors ligne

Inscrit le: 14 Avr 2018
Messages: 10
Localisation: france
Point(s): 40
Moyenne de points: 4,00

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 10:43 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

yacoub a écrit:
23 contradictions du Coran arabe.


Marmhonie



Les erreurs et contradictions alléguées du Coran moderne



Présence de versets sataniques ?

Coran, Sourate 22 AL-HAJJ (Le Pèlerinage)

52. Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n'ait essayé d'intervenir [pour semer le doute dans le cœur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage.

53. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une maladie au cœur et ceux qui ont le cœur dur... Les injustes sont certes dans un schisme profond.



Or lorsqu'un verset est abrogé, il l'est par un autre verset, mais n'est pas effacé du texte. Il se trouve donc dans le texte des "versets sataniques". D'ailleurs, si ils n'étaient pas dans le texte, comment seraient-ils une "tentation" pour "ceux qui ont le cœur dur" ?



Contradiction n°1 :

Sourate 7

"54. Votre Seigneur, c'est Allah, qui a créé les cieux et la terre en six jours, puis S'est établi “istawa” sur le Trône . Il couvre le jour de la nuit qui poursuit celui-ci sans arrêt. (Il a créé) le soleil, la lune et les étoiles, soumis à Son commandement. La création et le commandement n'appartiennent qu'à lui. Toute gloire à Allah, Seigneur de l'Univers !"



Donc création en six jours (bien que le mot "jour" soit parfois traduit par "période", mais ça revient au même dans ce cas).



Sourate 41

"9. Dis : “Renierez-vous [l'existence] de celui qui a créé la terre en deux jours, et Lui donnerez-vous des égaux ? Tel est le Seigneur de l'univers,
10. C'est Lui qui fermement fixé des montagnes au-dessus d'elle, l'a bénie, et lui assigna ses ressources alimentaires en quatre jours d'égale durée. [Telle est la réponse] à ceux qui t'interrogent.
11. Il S'est ensuite adressé au ciel qui était alors fumée et lui dit, ainsi qu'à la terre : “Venez tous deux, bon gré, mal gré”. Tous deux dirent : “Nous venons obéissants”.
12. Il décréta d'en faire sept cieux en deux jours et révéla à chaque ciel sa fonction . Et Nous avons décoré le ciel le plus proche de lampes [étoiles] et l'avons protégé. Tel est l'Ordre établi par le Puissant, l'Omniscient."



Additionnons : deux + quatre + deux = huit.

La Création fut faite en 6 jours et en 8 jours dans le Coran.



Contradiction n°2 : Torah et Évangile non altérés & altérés

Sourate 6-34

"Certes, des messagers avant toi (Muhammad) ont été traités de menteurs. Ils endurèrent alors avec constance d'être traités de menteurs et d'être persécutés, jusqu'à ce que Notre secours leur vînt. Et nul ne peut changer les paroles d'Allah, et il t'est déjà parvenu une partie de l'histoire des Envoyés."



Sourate 6-115 :

"Et la parole de ton Seigneur s'est accomplie en toute vérité et équité. Nul ne peut modifier Ses paroles. Il est l'Audient, l'Omniscient."



Or, il se trouve des contradictions et des erreurs scientifiques au sein de l'Ancien et du Nouveau Testament, et ils contredisent le Coran sur certains points. Donc la Torah et l'Évangile ont bien été altérés non ? D'ailleurs voici d'autres versets :

Sourate Al-Maidah verset 46 :

"Nous avons envoyé, à la suite des prophètes, Aïssa, fils de Marie, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui. Nous lui avons donné l'Évangile où se trouvent une direction et une lumière, pour confirmer ce qu'il y avait dans la Thora avant lui: un guide et une exhortation pour les pieux".



Donc la Torah de l'époque de Jésus était encore non-altérée, puisque sinon, Jésus aurait "rectifié les falsifications" et non "confirmé".

Sourate 5 verset 48 : "Et sur toi (Muhammad) Nous avons fait descendre le Livre avec la vérité, pour confirmer le Livre qui était là avant lui et pour prévaloir sur lui. Juge donc parmi eux d'après ce qu'Allah a fait descendre."



De même, le Coran confirme la Torah et l'Évangile, et non "corrige leurs versions altérées". Mais surtout regardons le verset suivant :

Sourate 5 verset 68 : "Dis : "Ô gens des Écritures ! Tant que vous ne vous conformerez pas à la Thora, à l’Évangile et à ce qui vous a été révélé par le Seigneur, vous n’accomplirez rien de valable !" Certes, les révélations que tu as reçues de ton Seigneur ne feront qu’accroître chez beaucoup d’entre eux l’esprit de révolte et d’infidélité. Cesse donc de t’inquiéter d’un peuple aussi pervers."



Donc ici, les chrétiens et les juifs sont invités à se conformer à l'Évangile et à la Torah. Or le NT et l'AT, dès l'époque du Coran, contredisaient celui-ci et se contredisaient eux-mêmes. Donc logiquement, les VERITABLES Torah et Évangile n'étant plus disponibles à l'époque, le Coran n'aurait pas dû inviter à suivre des textes altérés (puisqu'il ne restait que des textes altérés), et seulement le Coran lui-même.



Enfin, voici un verset où les chrétiens sont invités à suivre l'Évangile. Or si il avait été altéré, une fois de plus, le Coran n'inviterait pas à le suivre.

Sourate 5 verset 47 : "Que les gens de l’Évangile jugent les hommes d’après ce que Dieu y a révélé. Les pervers sont ceux qui ne jugent pas les hommes d’après ce que Dieu a révélé."



Par ailleurs, que viennent faire les "versets sataniques" dans un Livre supposé inaltérable ?



Contradiction n°3 :

Sourate 10-47 : "A chaque communauté un Messager. Et lorsque leur messager vint, tout se décida en équité entre eux et ils ne furent point lésés."

&

Sourate 16-36 : "Nous avons envoyé dans chaque communauté un Messager, [pour leur dire]: “Adorez Allah et écartez-vous du Tagut” . Alors Allah en guida certains, mais il y en eut qui ont été destinés a l'égarement. Parcourez donc la terre, et regardez quelle fut la fin de ceux qui traitaient [Nos messagers] de menteurs."



Chaque peuple a donc eu son Messager (y compris les Arabes logiquement). Les versets suivants montrent qu'Abraham et Ismaël ont construit la Kaaba.



Sourate 2-125 à 128 : "[Et rappelle-toi], quand nous fîmes de la Maison un lieu de visite et un asile pour les gens - Adoptez donc pour lieu de prière, ce lieu où Abraham se tint debout - Et Nous confiâmes à Abraham et à Ismaël ceci : “Purifiez Ma Maison pour ceux qui tournent autour, y font retraite pieuse, s'y inclinent et s'y prosternent.
126. Et quand Abraham supplia : “ô mon Seigneur, fais de cette cité un lieu de sécurité, et fais attribution des fruits à ceux qui parmi ses habitants auront cru en Allah et au Jour dernier”, le Seigneur dit : “Et quiconque n'y aura pas cru, alors Je lui concéderai une courte jouissance [ici-bas], puis Je le contraindrai au châtiment du Feu [dans l'au-delà]. Et quelle mauvaise destination” !
127. Et quand Abraham et Ismaël élevaient les assises de la Maison : "Ô notre Seigneur, accepte ceci de notre part ! Car c'est Toi l'Audient, l'Omniscient.
128. Notre Seigneur ! Fais de nous Tes Soumis , et de notre descendance une communauté soumise à Toi. Et montre nous nos rites et accepte de nous le repentir. Car c'est Toi certes l'Accueillant au repentir, le Miséricordieux."



Voici maintenant deux autres versets.

Sourate 28-46 : "Et tu n'étais pas au flanc du Mont Tor quand Nous avons appelé. Mais (tu es venu comme) une miséricorde de ton Seigneur, pour avertir un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se souviennent."

mais :

Sourate 32-3 : "Diront-ils qu'il (Muhammad) l'a inventé ? Ceci est, au contraire, la vérité venant de ton Seigneur pour que tu avertisses un peuple à qui nul avertisseur avant toi n'est venu, afin qu'ils se guident."



Alors, les Arabes ont-ils déjà reçu un Messager comme tous les autres, ou non ?



Contradiction n°4

Sourate 88-6 : "Il n'y aura pour eux d'autre nourriture que des plantes épineuses [darii]"

mais

Sourate 69-36 : "ni d'autre nourriture que du pus."



Il faudrait savoir !



Contradiction n°5

Sourate 2-221 : "Et n'épousez pas les femmes associatrices tant qu'elles n'auront pas la foi, et certes, une esclave croyante vaut mieux qu'une associatrice, même si elle vous enchante. Et ne donnez pas d'épouses aux associateurs tant qu'ils n'auront pas la foi, et certes, un esclave croyant vaut mieux qu'un associateur même s'il vous enchante. Car ceux-là [les associateurs] invitent au Feu; tandis qu'Allah invite, de part Sa Grâce, au Paradis et au pardon. Et Il expose aux gens Ses enseignements afin qu'ils se souviennent !"



Défense donc d'épouser les associateurs.



Sourate 9-29 à 33 :

"Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humilies.
30. Les Juifs disent : “Uzayr est fils d'Allah” et les Chrétiens disent : “Le Christ est fils d'Allah”. Telle est leur parole provenant de leurs bouches. Ils imitent le dire des mécréants avant eux. Qu'Allah les anéantisse ! Comment s'écartent-ils (de la vérité) ?
31. Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d'Allah, alors qu'on ne leur a commandé que d'adorer un Dieu unique. Pas de divinité à part Lui ! Gloire à Lui ! Il est au-dessus de ce qu'ils [Lui] associent.
32. Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants.
33. C'est Lui qui a envoyé Son messager avec la bonne direction et la religion de la vérité, afin qu'elle triomphe sur toute autre religion, quelque répulsion qu'en aient les associateurs."



Les chrétiens et les juifs sont des associateurs, et donc des mécréants.

Pourtant :

Sourate 5-5 : "Vous sont permises, aujourd'hui, les bonnes nourritures. Vous est permise la nourriture des gens du Livre, et votre propre nourriture leur est permise. (Vous sont permises) les femmes vertueuses d'entre les croyantes, et les femmes vertueuses d'entre les gens qui ont reçu le Livre avant vous, si vous leur donnez leur mahr, avec contrat de mariage, non en débauchés ni en preneurs d'amantes. Et quiconque abjure la foi, alors vaine devient son action, et il sera dans l'au-delà, du nombre des perdants."



Les musulmans peuvent donc épouser des chrétiennes ou des juives. Mais ne sont-elles pas pourtant des associatrices, interdites ? Quel égarement !



Contradiction n°6 :

Sourate 9-17 : "Il n'appartient pas aux associateurs de peupler les mosquées d'Allah, vu qu'ils témoignent contre eux-mêmes de leur mécréance. Voilà ceux dont les oeuvres sont vaines; et dans le Feu ils demeureront éternellement."



Sourate 68-17 : "Aux hypocrites, hommes et femmes, et aux mécréants, Allah a promis le feu de l'Enfer pour qu'ils y demeurent éternellement. C'est suffisant pour eux. Allah les a maudits. Et pour eux, il y aura un châtiment permanent."



Les associateurs et les hypocrites ne seront donc pas récompensés pour leurs bonnes actions, puisqu'ils seront damnés.



Sourate 99-6 & 7 : "6. Ce jour-là, les gens sortiront séparément pour que leur soient montrées leurs oeuvres.
7. Quiconque fait un bien fût-ce du poids d'un atome, le verra."



"Les gens", cela inclut ici les seuls croyants, ou les mécréants et hypocrites également ? La contradiction est évidente.



Contradiction n°7 :

Sourate 56-7 à 9 :

"7. alors vous serez trois catégories :
8. les gens de la droite - que sont les gens de la droite ?
9. Et les gens de la gauche - que sont les gens de la gauche ?"



"Les gens de la droite" et "les gens de la gauche", ça fait deux pourtant. D'ailleurs voici d'autres versets.



Sourate 90-18 & 19 : "18. Ceux-là sont les gens de la droite;
19. alors que ceux qui ne croient pas en Nos versets sont les gens de la gauche."



Cela fait aussi deux groupes. Deux ou trois alors ? Contradiction !



Contradiction n°8 :

Sourate 5-90 : "Ô les croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, oeuvre du Diable. Écartez-vous en, afin que vous réussissiez."



Sourate 47-15 : "Voici la description du Paradis qui a été promis aux pieux : il y aura là des ruisseaux d'une eau jamais malodorante, et des ruisseaux d'un lait au goût inaltérable, et des ruisseaux d'un vin délicieux à boire, ainsi que des ruisseaux d'un miel purifié. Et il y a là, pour eux, des fruits de toutes sortes, ainsi qu'un pardon de la part de leur Seigneur. [Ceux-là] seront-ils pareils à ceux qui s'éternisent dans le Feu et qui sont abreuvés d'une eau bouillante qui leur déchire les entrailles ?"



Le vin, oeuvre du Diable ou non ?



Contradiction n°9 :

Sourate 41-16 :" Nous déchaînâmes contre eux un vent violent et glacial en des jours néfastes, afin de leur faire goûter le châtiment de l'ignominie dans la vie présente. Le châtiment de l'au-delà cependant est plus ignominieux encore, et ils ne seront pas secourus."



Sourate 69- 6 & 7 : "Et quant aux Aad, ils furent détruits par un vent mugissant et furieux qu' [Allah] déchaîna contre eux pendant sept nuits et huit jours consécutifs; tu voyais alors les gens renversés par terre comme des souches de palmiers évidées."



Sourate 54-18 & 19 : "18. Les Aad ont traité de menteur (leur Messager). Comment furent Mon châtiment et Mes avertissements ? 19. Nous avons envoyé contre eux un vent violent et glacial, en un jour néfaste et interminable."



UN jour, DES jours, ou HUIT jours (et sept nuits) ?



Contradiction n°10 :

Sourate 40-23 à 25 : "Nous envoyâmes effectivement Moïse avec Nos signes et une preuve évidente, 24. vers Pharaon, Haman et Coré. Mais ils dirent : “Magicien ! Grand menteur ! ” 25. Puis, quand il leur eut apporté la vérité venant de Nous ils dirent : “Tuez les fils de ceux qui ont cru avec lui, et laissez leurs femmes”. Et les ruses des mécréants ne vont qu'en pure perte."



Donc, Moïse avait commencé sa "vie" de Prophète (et adulte) lors du massacre des enfants. Or Moïse fut placé dans le coffret, sur le fleuve, alors qu'il était nourrisson. Il y a contradiction flagrante avec :

Sourate 20-39 : "Mets-le dans le coffret, puis jette celui-ci dans les flots pour qu'ensuite le fleuve le lance sur la rive; un ennemi à Moi et à lui le prendra”. Et J'ai répandu sur toi une affection de Ma part , afin que tu sois élevé sous Mon oeil."



Contradiction n°11 :

Sourate 26-170 & 171 : "170. Nous le sauvâmes alors, lui [Loth] et toute sa famille, 171. sauf une vieille qui fut parmi les exterminés."



Voici un autre verset du Coran arabe moderne :

Sourate 7-83 : "Or, Nous l'avons sauvé, lui et sa famille, sauf sa femme qui fut parmi les exterminés."



Mais alors qui fut épargnée : une vieille, ou la femme de Loth ? Le texte du Coran moderne est à revoir.



Contradiction n°12 :

Sourate 59-9 : "Avant eux, le peuple de Noé avait crié au mensonge. Ils traitèrent Notre serviteur de menteur et dirent : “C'est un possédé ! ” et il fut repoussé."



Noé fut donc chassé. Cependant non, puisque son peuple put se moquer de lui jusqu'au dernier moment (alors qu'il avait été chassé) :

Sourate 59-38 : "Et il construisait l'arche. Et chaque fois que des notables de son peuple passaient près de lui, ils se moquaient de lui. Il dit : “Si vous vous moquez de nous, eh bien, nous nous moquerons de vous, comme vous vous moquerez [de nous]."



Encore une contradiction, Noé ne pouvait à la fois avoir été chassé de son peuple, et continuer à travailler parmi son peuple !



Contradiction n°13 :

Sourate 16-103 : "Et Nous savons parfaitement qu'ils disent : “Ce n'est qu'un être humain qui lui enseigne (le Coran)”. Or, la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère [non arabe], et celle-ci est une langue arabe bien claire."

&

Sourate 6-114 : "Chercherai-je un autre juge que Dieu ? C'est Lui qui fait descendre sur vous le Livre pleinement explicite."

&

Sourate 16-89 : "... Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose, ainsi qu'un guide, une grâce et une bonne annonce aux Musulmans."

&

Sourate 18-1 : "Louange à Dieu qui a fait descendre sur Son serviteur, le Livre, et n'y a point introduit d'ambiguïté."

&

Sourate 41-3 : ""Un Livre dont les versets sont détaillés et clairement exposés, un Coran arabe pour des gens qui savent."



Partant de là, il n'y a donc pas à chercher d'explications alambiquées, y compris pour les contradictions apparentes, puisque le Coran dit lui-même être clair et explicite.

Sauf que, voyons le verset suivant :

Sourate 3-7 : "C'est Lui qui a fait descendre sur toi le Livre : il s'y trouve des versets sans équivoque, qui sont la base du Livre, et d'autres versets qui peuvent prêter à d'interprétations diverses. Les gens, donc, qui ont au cœur une inclinaison vers l'égarement, mettent l'accent sur les versets à équivoque, cherchant la dissension en essayant de leur trouver une interprétation, alors que nul n'en connaît l'interprétation, à part Allah. Mais ceux qui sont bien enracinés dans la science disent : “Nous y croyons : tout est de la part de notre Seigneur ! ” Mais, seuls les doués d'intelligence s'en rappellent."



Et en effet, il faut chercher des explications compliquées pour concilier des versets entre eux, c'est tout le travail des exégètes et savants musulmans. Mais que faisons-nous alors des versets présentant le Coran (pas une partie, LE Coran) comme clair et explicite ?



Contradiction n°14 :

Sourate 97-3 & 4 : "Certes, Nous l'avons révélé [le Coran] pendant la nuit du Destin. Et qui te dira ce qu'est la nuit de la Destinée ! la nuit de la Destinée vaut plus que mille mois ! C’est au cours de cette nuit que descendent, avec la permission de leur Seigneur, les anges et l’Esprit pour exécuter l'ordre divin. La paix règne jusqu’au lever de l’aurore."



Le Destin serait donc fixé durant la Nuit du Qadr (ou Destin). Moici un autre verset :

Sourate 57-22 : "Nul malheur n'atteint la terre ni vos personnes, qui ne soit enregistré dans un Livre avant que Nous ne l'ayons créé; et cela est certes facile à Allah."



Le Destin serait donc fixé pour chaque personne (et la terre) avant leur création. Mais alors, avant la création ou lors de la Nuit du Qadr ? Ça ne va pas.



Contradiction n°15 :

Sourate 6-101 : "Créateur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne ? C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient."



Donc Allah ne peut avoir de fils sans épouse, car il est impossible d'avoir un fils sans épouse. Ce qui est contredit par la suite du Coran :

Sourate 19-20 & 21 : "Elle dit : “Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ? ” 21. Il dit : “Ainsi sera-t-il ! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée”.



Donc Marie, elle, put avoir un enfant sans compagnon. C'est à n'y plus rien comprendre.



Contradiction n°16 :

Sourate 6-101 : "Créateur de cieux et de la terre. Comment aurait-Il un enfant, quand Il n'a pas de compagne ? C'est Lui qui a tout créé, et Il est Omniscient."



La formulation peut laisser entendre qu'Allah aurait pu avoir une compagne, et que c'est simplement ça qui fait qu'il n'a pas d'enfant. Pourquoi ne pas avoir dit "Allah ne peut avoir d'enfant ni de compagne" tout simplement ?



Et d'ailleurs pourquoi "compagne", et pas "compagnon", Allah n'a pas de sexe, puisqu'Il est au dessus de cela, non ?



Contradiction n°17 :

Sourate 12-109 : "Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes originaires des cités, à qui Nous avons fait des révélations. [Ces gens là] n'ont-ils pas parcouru la terre et considéré quelle fut la fin de ceux qui ont vécu avant eux ? La demeure de l'au-delà est assurément meilleure pour ceux qui craignent [Allah]. Ne raisonnerez-vous donc pas ?"

&

Sourate 21-7 : "Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes à qui Nous faisions des révélations. Demandez donc aux érudits du Livre , si vous ne savez pas."



Les Messagers précédents furent donc des hommes. Mais voici un autre verset qui affirme l'inverse :



Sourate 22-75 : "Allah choisit des messagers parmi les Anges et parmi les hommes. Allah est Audient et Clairvoyant."



Alors les Messagers furent-ils seulement des hommes, ou des Anges et des hommes ? Il y a incohérence du texte.



Contradiction n°18 :

Sourate 23-14 : "Ensuite, Nous avons fait du sperme une adhérence; et de l'adhérence Nous avons créé un embryon; puis, de cet embryon Nous avons créé des os et Nous avons revêtu les os de chair. Ensuite, Nous l'avons transformé en une tout autre création. Gloire à Allah le Meilleur des créateurs !"



Seul problème, Allah n'est donc pas le seul Créateur, mais le meilleur. Par exemple :

Sourate 37-125 : "Invoquerez-vous Baal (une idole) et délaisserez-vous le Meilleur des créateurs ?"



Il y a donc plusieurs créateurs ? Pourtant, de nombreux versets précisent bien qu'Allah est Créateur de toutes choses. Par exemple :

Sourate 39-62 : "Allah est le Créateur de toute chose, et de toute chose Il est Garant."



Allah, Créateur de toute chose, n'est pourtant que le meilleur d'entre les autres Créateurs. C'est à n'y rien comprendre.



Contradiction n°19 :

Sourate 33-4 : "Allah n'a pas placé à l'homme deux cœurs dans sa poitrine. Il n'a point assimilé à vos mères vos épouses [à qui vous dites en les répudiant]: “Tu es [aussi illicite] pour moi que le dos de ma mère ”. Il n'a point fait de vos enfants adoptifs vos propres enfants. Ce sont des propos [qui sortent] de votre bouche. Mais Allah dit la vérité et c'est Lui qui met [l'homme] dans la bonne direction."



Les enfants adoptifs ne sont donc pas les enfants de leurs parents adoptifs ? C'est un oxymore flagrant.



Contradiction n°20 :

Sourate 2-256 : "Nulle contrainte en religion ! Car le bon chemin s’est distingué de l’égarement. Donc, quiconque mécroît au Rebelle tandis qu’il croit en Allah saisit l’anse la plus solide, qui ne peut se briser. Et Allah est Audient et Omniscient."



Voici deux autres versets qui affirment exactement le contraire !



Sourate 9-29 : "Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humilies."

&

Sourate 9-5 : "Après que les mois sacrés expirent, tuez les associateurs où que vous les trouviez. Capturez-les, assiégez-les et guettez-les dans toute embuscade. Si ensuite ils se repentent, accomplissent la Salat et acquittent la Zakat, alors laissez-leur la voie libre, car Allah est Pardonneur et Miséricordieux."



Donc, nulle contrainte en religion, mais les musulmans peuvent et doivent tuer les polythéistes, sauf si ils se convertissent (sous la menace du sabre, ils se convertiront dans la sincérité la plus totale), et forcer les Gens du Livre à se soumettre (ou se convertir). Encore une contradiction incohérente qui égare.



Contradiction n°21 : Présence de versets sataniques ?

Sourate 22-52 & 53 : "52. Nous n'avons envoyé, avant toi, ni Messager ni prophète qui n'ait récité (ce qui lui a été révélé) sans que le Diable n'ait essayé d'intervenir [pour semer le doute dans le coeur des gens au sujet] de sa récitation. Allah abroge ce que le Diable suggère, et Allah renforce Ses versets. Allah est Omniscient et Sage.
53. Afin de faire, de ce que jette le Diable, une tentation pour ceux qui ont une maladie au coeur et ceux qui ont le coeur dur... Les injustes sont certes dans un schisme profond."



Or lorsqu'un verset est abrogé, il l'est par un autre verset, mais n'est pas effacé du texte. Il se trouve donc dans le texte des "versets sataniques". D'ailleurs, si ils n'étaient pas dans le texte, comment seraient-ils une "tentation" pour "ceux qui ont le coeur dur" ? L'égarement est total dans une impasse.



Contradiction n°22 : Jésus au ciel ou non ?

Sourate 4-157 & 158 : "157 Nous avons vraiment tué le Christ, Jésus, fils de Marie, le Messager d'Allah›... Or, ils ne l'ont ni tué ni crucifié; mais ce n'était qu'un faux semblant! Et ceux qui ont discuté sur son sujet sont vraiment dans l'incertitude: ils n'en ont aucune connaissance certaine, ils ne font que suivre des conjectures et ils ne l'ont certainement pas tué.
158 mais Allah l'a élevé vers Lui. Et Allah est Puissant et Sage."



Pourtant le Coran annonce que jésus, naquit, mourut, et ressuscitera le jour du jugement (comme tout homme) dans la sourate Miriam 29 à 34 !

Sourate 19, 29 à 34 : "Elle fit alors un signe vers lui (Jésus bébé). Ils dirent : Comment parlerions-nous à un bébé au berceau ? Mais [Jésus bébé] dit : Je suis vraiment le serviteur de Dieu. Il m'a donné le Livre et m'a désigné prophète. Où que je sois, Il m'a rendu béni; et Il m'a recommandé, tant que je vivrai, la prière et la Zakat ; et la bonté envers ma mère. Il ne m'a fait ni violent ni malheureux. Et que la paix soit sur moi (Jésus) le jour où je naquis, le jour où je mourrai, et le jour où je serai ressuscité vivant. Tel est Jésus, fils de Marie : parole de vérité, dont ils doutent."



Jésus est monté au ciel à sa mort, mais non, il montera au ciel comme tout homme le jour du jugement : contradiction schizophrénique sans fin !



Contradiction n°23 : Contradiction entre Jean le Baptiste (Yahya) & Jésus (Isa)

Ceci est une contradiction sans remède à la contradiction schizophrénique précédente, et qui l'amplifie de troubles TOC, car à propos de Jean le Baptiste (Yahya), le Coran affirme tout et son contraire !

Sourate 19-12 à 15 : "Ô Jean(Yahya) tiens fermement au Livre (la Torah) ! Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant, ainsi que la tendresse de notre part et la pureté. Il était pieux, et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant.
Que la paix soit sur lui (Yahya) le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant !"



L’histoire et la tradition musulmane reconnaissent que Jean le Baptiste(Yahya) naquit et mourut et il ne subit pas l’ascension.

Mais par la contradiction n°22 qui explique que Jésus naquit, mourra et ressuscitera le jour de jugement, de la même façon de Jean la Baptiste (Yahya) et tout homme.

Alors on ne sait plus qui est qui, ni ce qu'il adviendra. D'où l'obsession névrotique de toujours ajouter des formules d'eulogie de peur de se tromper car on n'en sait rien.



Voici les plus typiques :

==> Toujours après Allah, obligation d'ajouter cette eulogie splendeur de sa majesté", jalla jallālah, جل جلاله..

==> Toujours après Muhammad/Mahomet, obligation d'ajouter cette eulogie "que la paix et la bénédiction de Dieu soient sur lui", ṣallā allāh `alayhi wa sallam, صلّى الله عليه و سلّم.

==> Toujours après d'autres personnages, tels des compagnons de Mahomet et les quatre premiers califes, obligation d'ajouter cette eulogie : "que Dieu soit satisfait de lui", raḍī allāh ʿanhu, رضي الله عنه.



Pour cacher les contradictions flagrantes entre Isa dont on ne sait s'il est monté au ciel à sa mort, ou pas, ni si Jean-Baptiste peut être comme Jésus un prophète ou un simple homme, ou plus, les musulmans disent que Jésus naquit, Allah l’éleva vers lui, et il reviendra à la fin des temps, pour combattre l’antéchrist & la Croix. Alors Jésus pourra se marier et mourir.



Malheureusement cette explication est d'une contradiction sans fin avec elle-même et voici bien le summum de l'incohérence où c'est maintenant Jésus, carrément dans le Coran, qui s'emmêle dans un discours fautif :

Sourate 19-33 : "Et que la paix soit sur moi(Jésus) le jour où je naquis, le jour où Dieu m’élevera vers lui, le jour où je reviendrai sur terre, et le jour où je mourrai." (وَ‌السَّلاَمُ عَلَيَّ يَ‍‍وْمَ ‌وُلِ‍‍دْتُ ‌وَيَ‍‍وْمَ ‌أَم‍‍ُ‍وتُ ‌وَيَ‍‍وْمَ ‌أُبْ‍‍عَثُ حَيّاً)



De quelque façon qu'on le prenne pour le lire, le Coran moderne est pétri sans cesse de contradictions et de contresens incohérents.

FIN.




Si il y a des contradictions, c'est que tu ne comprends de quoi il parle.


Sourate 19-20 & 21 : "Elle dit : “Comment aurais-je un fils, quand aucun homme ne m'a touchée, et je ne suis pas prostituée ? ” 21. Il dit : “Ainsi sera-t-il ! Cela M'est facile, a dit ton Seigneur ! Et Nous ferons de lui un signe pour les gens, et une miséricorde de Notre part. C'est une affaire déjà décidée”.


c'est plus la femme, c'est ELLE, c'est comme pour la Bible le mal est écrit de façon indirecte.


comme si les lettres avaient une mémoire.


Sourate 19-12 à 15 : "Ô Jean(Yahya) tiens fermement au Livre (la Torah) ! Nous lui donnâmes la sagesse alors qu'il était enfant, ainsi que la tendresse de notre part et la pureté. Il était pieux, et dévoué envers ses père et mère; et ne fut ni violent ni désobéissant.
Que la paix soit sur lui (Yahya) le jour où il naquit, le jour où il mourra, et le jour où il sera ressuscité vivant !"


ressuscité vivant est un pléonasme, le mot ViVant est une vie des vies.


avant de ressuscité il a suscité, les cités dans tout les sens du terme représentent l'emplacement et les mémoires


Le vin


c'est le vin de la connaissance tu ne peux imaginer ce qu'il y a dans un i ou un n, toutefois c'est ce vin qui participe à l'élaboration du deVIN du diVIN des diVINités et toute formes de mots avec le VIN


ainsi la Bible est sur la même l'ongeur d'onde
19.15
De sa bouche sortait une épée aiguë, pour frapper les nations; il les paîtra avec une verge de fer; et il foulera la cuve du vin de l'ardente colère du Dieu tout puissant. 


la science du vin le mot colère est un produit de mots, le mot puissant est comme un puits d'ondes les S


se sont des mots contre des mots pour faire des mots


les mots de feu, c'est frapper fer foulera
le mot aiguë est à double tranchants dans ë le mot point est réducteur 
c'est pas des vraies nations parce qu'un pays c'est déjà une nation, et révélation n'a plus de pays


tu peux combattre le monde musulman autrement:


57.25. Nous avons effectivement envoyé Nos Messagers avec des preuves évidentes, et fait descendre avec eux le Livre et la balance, afin que les gens établissent la justice. Et Nous avons fait descendre le fer, dans lequel il y a une force redoutable, aussi bien que des utilités pour les gens, et pour qu'Allah reconnaisse qui, dans l'Invisible, défendra Sa cause et celle de Ses Messagers. Certes, Allah est Fort et Puissant.


il ne vois pas il est aveugle sans le fer


tous les mots sont utilisé pour expliquer l'invisible, c'est à dire les ondes et les champs magnétiques, les mémoires qui font l'homme


16.115. Il vous a, en effet, interdit (la chair) de la bête morte, le sang, la chair de porc, et la bête sur laquelle un autre nom que celui d'Allah a été invoque. Mais quiconque en mange sous contrainte, et n'est ni rebelle ni transgresseur, alors Allah est Pardonneur et Miséricordieux . 


le porc est un autre nom, dans l'esprit de l'écriture le porC est une marchandise comme le porT où transite d'énorme quantité de marchandise





donc sous contrainte aucun effet, c'est imaginaire.
Allah est comme une bête, bête est une tête multiple.




c'est pas un vrais fils,


51.28. Il ressentit alors de la peur vis-à-vis d'eux. Ils dirent : "N'aie pas peur". Et ils lui annoncèrent [la naissance] d'un garçon plein de savoir.


ce garçon possède un ç il remplace SC don les noms qui le portent on attraits ä des formes de SCienCe


19.27. Puis elle vint auprès des siens en le portant [le bébé]. Ils dirent : "Ô Marie, tu as fait une chose monstrueuse! 


la lettre B est une forme de multiplicateur, les mots avec un B sont généralement bien, il en est pas de même pour le M


18.5. Ni eux ni leurs ancêtres n'en savent rien. Quelle monstrueuse parole que celle qui sort de leurs bouches! Ce qu'ils disent n'est que mensonge. 


le menSONGE est une forme pour dire que les mots on été construite sur des mots, c'est comme les octets de votre ordinateur mais en mieux ceux des lettres plongent dans l'infiniment petit.


4.56. Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. Chaque fois que leurs peaux auront été consumées, Nous leur donnerons d'autres peaux en échange afin qu'ils goûtent au châtiment. Allah est certes Puissant et Sage! 


c'est pas pour être cruel, c'est pour expliquer la mémoire du feu, des mémoires qui seront automatiquement remplacé


 brûlerons bientôt goûtent châtiment le V sur la tÊte est un séparateur toute les lettres se déplace très vite


le Feu avec sa majuscule, est aussi puissant qu'Allah dans les textes en français


pas de feu, pas de vie.










Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Ven 27 Avr - 14:52 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Il faut rendre à César ce qui lui appartient. Ce texte n'est pas de moi mais de Marmhonie.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Ven 29 Juin - 13:31 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Le Coran est grand si la raison est son prophèteMême un texte sacré doit pouvoir être critiqué
par
Aurélien Marq
- 29 juin 2018




Un homme prie dans une mosquée en France, 2015. SIPA. 00859888_000011
 
Dans le dernier numéro de Causeur, Rachid Benzine argumente en faveur d’une lecture du Coran qui replace le texte dans son contexte historique, et semble persuadé qu’ainsi une interprétation plus tolérante en sera possible. C’est un projet salutaire et nécessaire, mais hélas totalement insuffisant pour extirper de l’islam le poison du totalitarisme. Pire : mal comprise, c’est une démarche qui risque paradoxalement de renforcer l’emprise culturelle de l’islamisme en renforçant l’aura du livre sacré.Je ne doute pas de la sincérité de Rachid Benzine, et son entreprise courageuse mérite notre respect. Dans la France d’aujourd’hui, le moins que l’on puisse dire est qu’un intellectuel musulman qui coécrit un livre avec une femme rabbin – Delphine Horvilleur – n’hésite pas à froisser quelques susceptibilités et à prendre des risques pour défendre ses convictions !


td_quote_box td_box_center a écrit:
A lire aussi: Rachid Benzine: « Replaçons le Coran dans son contexte historique »


Sur un plan méthodologique, il a bien sûr raison : le sens que l’auteur d’un texte donne à son œuvre ne peut se comprendre que si l’on tient compte du contexte de sa rédaction et c’est évidemment vrai du Coran comme des autres textes religieux.
Ceci étant, trois limites doivent être rappelées :
1. La notion de « contextualisation du Coran » prend un sens très particulier dans une perspective islamique.
Pour l’écrasante majorité des courants de l’islam depuis l’extermination des mutazilites par les hanbalites, le texte du Coran est censé être la parole d’Allah « à la virgule prêt ». De plus, le Coran est dit « éternel et incréé ». Selon ce dogme, la « contextualisation » ne peut donc pas conduire à relativiser les règles imposées par le texte, mais uniquement à discuter des circonstances dans lesquelles ces règles s’appliquent.
Tariq Ramadan, pour ne citer que lui, est un habitué de cette « fausse contextualisation », dont l’objectif réel est de dédouaner le texte de tout ce qui pourrait choquer, et de rassurer les occidentaux naïfs. « Ne vous en faites pas, les appels à massacrer les infidèles étaient valables dans les circonstances de l’époque, mais plus aujourd’hui. » Mais si les circonstances se mettaient à ressembler à nouveau à ce qu’elles étaient à l’époque, l’injonction redeviendrait valable…
Pour nous, « contextualiser » veut dire séparer les grands principes universels des particularismes locaux. Mais cette démarche est impossible si l’auteur du texte est un dieu omniscient, nullement limité ni influencé par un contexte culturel quelconque ! Dès lors, comme le dit lui-même Rachid Benzine, « on ne peut rien en retrancher et pas davantage frapper d’obsolescence certains passages. » C’est là ce qui rend si précieuse l’approche qui est notamment celle d’Abdennour Bidar, et qui consiste à considérer le Coran comme inspiré et non pas dicté : si les principes peuvent venir d’Allah, leur mise en pratique et leur mise en mots sont simplement humaines, avec tout ce que cela implique. Allah cesse alors de servir de caution aux contingences culturelles des tribus arabes du VIIe siècle, et même la sinistre sourate n°9 peut, enfin, être mise à l’écart.
td_quote_box td_box_center a écrit:
A lire aussi: L’antisémitisme et l’islam: soyons réalistes, réformons l’irréformable


Cette approche est néanmoins rendue difficile non seulement par le dogme du Coran dicté et incréé, mais aussi par la sacralisation extrême de la personne du prophète, présente dans le texte qui ne cesse de répéter l’association « Allah et Son messager » comme si l’un ne pouvait aller sans l’autre. L’islam considère Mohamed comme « le bel exemple » et « le meilleur des hommes ». Ce ne sont pas seulement les paroles dictées ou inspirées par l’archange qui comptent, le comportement du prophète est aussi source de loi, modèle à suivre, référence pour déterminer le licite et l’illicite, le halal et le haram.
Hélas ! Mohamed fut non seulement chef de guerre, mais chef d’une guerre de conquête menée au nom de la religion et pour contraindre à la conversion. Selon les sources reconnues comme fiables par l’islam, en 632 il refusa toute négociation de paix avec la tribu des Banu Thaqif tant que ceux-ci ne se seraient pas convertis à sa religion, et exigea qu’ils détruisent le sanctuaire d’Al-Lât dont ils avaient la garde à Taëf. La conversion ou la mort, déjà.
N’oublions pas, non plus, qu’il aurait épousé Aïcha alors qu’elle n’avait que 7 ans, et consommé leur mariage dès sa puberté. Rien de particulièrement choquant pour le lieu et l’époque, mais il n’en est pas moins problématique de le présenter aujourd’hui comme un exemple à suivre, guidé par Dieu dans tous les aspects de sa vie !
Je considère Léonidas et les 300 spartiates qui combattirent à ses côtés aux Thermopyles comme des héros et des modèles de courage, mais je serais très inquiet si quelqu’un voulait en faire des modèles, sans précision, surtout s’il s’inspirait de ce que la tradition rapporte de certaines lois de Lycurgue, entre les enfants trop chétifs jetés du haut du Taygète et le meurtre d’hilotes comme rite de passage lors de la Kryptie.
En somme, la contextualisation du Coran ne peut être valable que si elle s’accompagne aussi d’un regard critique sur le prophète Mohamed, à la fois comme modèle de comportement et comme auteur du texte – il faut donc qu’il soit reconnu comme auteur du texte, ou au moins co-auteur inspiré par son dieu, et non simple réceptacle passif de la parole sacrée.
2. Certains principes énoncés dans le Coran restent hautement critiquables, pour ne pas dire condamnables, quel que soit le contexte.
Le Coran contient des principes condamnables peu importe le contexte ! Nombre de musulmans ne les appliquent évidemment pas, et même les désavouent dans leur for intérieur. Ils n’en sont pas moins présents dans le texte, ce qui ne peut manquer d’interroger le statut de référence absolue donné à celui-ci.
Par exemple, le Coran considère comme parfaitement légitime le viol des captives de guerre (par exemple dans les sourates 4 verset 24, 70 versets 29-31, 5 verset 43, 33 verset 52…). Cela ne fait pas de ses auteurs humains des monstres ! Dans l’Arabie de l’époque, c’était hélas une chose parfaitement banale, et compte-tenu du contexte dans lequel ils vivaient, compte-tenu de leur culture, de leur éducation, de leurs connaissances, de leurs références, en somme des outils cognitifs à leur disposition, il eut été bien extraordinaire que les contemporains du prophète Mohamed y trouvent quoi que ce soit à redire. Rares sont ceux qui s’opposent au consensus qui les entoure, à ce qui est « communément admis comme évident », surtout dans une culture qui ne connaissait qu’à la marge les habitudes intellectuelles et les méthodes d’analyse rationnelle des philosophes. Mais tout ceci s’applique à des auteurs humains, non à des dieux.
De plus, si la prise en compte du contexte conduit à l’indulgence vis-à-vis des personnes, elle ne doit pas servir d’excuse aux principes ni aux idées. On est ici très loin de ce qu’évoque Rachid Benzine, qui ne traite que des passages du Coran encourageant à combattre les ennemis du moment, en disant qu’une fois la paix conclue ces directives deviennent implicitement caduques. A moins de défendre la non-violence absolue, tuer un combattant ennemi pendant une guerre n’est pas un meurtre, alors que le faire après l’armistice le devient. Violer une captive en revanche est mal en soi, quel que soit le contexte.
Les jeunes spartiates qui tuaient des hilotes lors de la Kryptie n’étaient pas des monstres, mais un rite de passage qui consiste à tuer des esclaves innocents est tout de même monstrueux, à cause du meurtre et parce qu’il présuppose l’esclavage.
En outre, certains préceptes problématiques du Coran sont manifestement de portée générale, et ont été voulus comme tels par leur(s) rédacteur(s) quel(s) qu’il(s) soi(en)t, même la sourate n°9 que j’évoquais plus haut.
Dans « Comment y aurait-il pour les associateurs un pacte admis par Allah et Son messager, à l’exception de ceux avec lesquels vous avez conclu un pacte près de la Mosquée sacrée ? » (verset 7), le cas général est bien la guerre contre les « associateurs », et c’est le pacte conclu qui est l’exception ponctuelle, la règle valable seulement dans un contexte particulier !
td_quote_box td_box_center a écrit:
A lire aussi: L’islam est malade, c’est aux musulmans de le soigner


Les versets 113 et 114 disent : « Il n’appartient pas au Prophète et aux croyants d’implorer le pardon en faveur des associateurs, fussent-ils des parents, alors qu’il leur est apparu clairement que ce sont les gens de l’Enfer. Abraham ne demanda pardon en faveur de son père qu’à cause d’une promesse qu’il lui avait faite. Mais, dès qu’il lui apparut clairement qu’il était un ennemi d’Allah, il le désavoua. » La référence à Abraham et à son père pour illustrer le propos montre bien que la condamnation des associateurs aux flammes infernales ne s’applique pas qu’aux tribus contre lesquelles le prophète se battait dans le contexte d’apparition de cette sourate, mais qu’il s’agit d’une généralité intemporelle.
Et les versets 29 à 31, hélas, semblent bien s’appliquer aux juifs et aux chrétiens en général, et pas uniquement aux juifs de Médine et aux byzantins qu’évoque Rachid Benzine : « Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour Dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit (…) jusqu’à ce qu’ils versent la capitation par leurs propres mains, après s’être humiliés. Les Juifs disent « Uzayr est fils d’Allah » et les Chrétiens disent « le Christ est fils d’Allah. » Telle est leur parole provenant de leurs bouches. (…) Qu’Allah les anéantisse ! (…) Ils ont pris leurs rabbins et leurs moines, ainsi que le Christ fils de Marie, comme Seigneurs en dehors d’Allah, alors qu’on ne leur a commandé que d’adorer un dieu unique. Pas de divinité à part lui ! »
La contextualisation est insuffisante : c’est le fond même du texte qui pose problème, et pas seulement l’une ou l’autre interprétation qui en est faite, ou les circonstances de son application. Ces versets ne peuvent pas être autre chose qu’un appel à la guerre, et si leur auteur est un dieu ayant pesé chaque mot, on voit mal comment cet appel cesserait soudain d’être valable.
On revient donc à la question majeure du statut théologique du Coran, question centrale pour le développement d’un islam véritablement humaniste, comme l’ont vu Abdennour Bidar, Abdelwahab Meddeb, Yadh Ben Achour et bien d’autres.
Et c’est à juste titre que Lydia Guirous écrit, dans Ça n’a rien à voir avec l’islam ? :
« Réformer ce texte sacré (…) nécessitera une véritable révolution culturelle, mais c’est indispensable et même urgent si l’on veut sauver ce qui peut l’être de la dignité de cette religion. (…) La distinction entre islam et islamisme est de plus en plus ténue, et nous le savons, car les textes sacrés contiennent les germes de ce dogme mortifère. Il nous faut clairement réagir, clairement manifester notre attachement aux droits de l’homme et à la liberté (…) La crédibilité des musulmans modernes passera par leur capacité à se réapproprier cette religion, par leur aptitude à imposer une réforme profonde et sérieuse de celle-ci. »
3. La critique des interprétations du texte ne doit pas se substituer à la critique du texte.
Sans cela, le texte lui-même sera renforcé dans son statut de référence ultime, hors de portée de toute critique de fond, au détriment de la liberté de débattre et du sens moral. En substance, il faut pouvoir dire non seulement « je ne suis pas d’accord avec cette interprétation du Coran » mais aussi et surtout « je ne suis pas d’accord avec le Coran ». Il faut pouvoir le dire même à un musulman, et il faut que les musulmans puissent le dire.
Or, insister sur la contextualisation au détriment de cette nécessaire critique de fond risque de renforcer implicitement le statut de référence ultime donné au texte pour définir le bien et le mal, ou plutôt, dans le cas de l’islam, le permis et l’interdit, ce qui n’est absolument pas la même chose.
L’idée même de faire d’un livre, quel qu’il soit, l’étalon indépassable du vrai et du bon est intellectuellement viciée, puisqu’elle détourne de la compréhension du réel pour se concentrer exclusivement sur la compréhension d’une modélisation du réel, la compréhension d’une compréhension.
Bien sûr, on peut se méfier de l’argument d’autorité sans pour autant prétendre tout réinventer soi-même. On peut faire preuve d’esprit critique sans prendre pour des imbéciles toutes les générations qui nous ont précédées dans tous les peuples. Mais avoir conscience de l’intelligence de nos prédécesseurs ne veut pas dire non plus les croire infaillibles, ni renoncer à observer et analyser le monde par nous-mêmes !
Même la foi en une révélation n’évite pas la référence au réel, à moins de devenir un pur dogmatisme. Une véritable révélation (ou la révélation d’une divinité digne de ce nom) est une idée qui libère, et non une idéologie qui enferme. C’est un enseignement, et non un dogme.
Il nous faut donc impérativement défendre la possibilité d’être en désaccord non seulement avec telle ou telle interprétation d’un texte, mais aussi avec le texte lui-même, y compris lorsqu’il est parfaitement explicite. Peu importe que ce texte soit un Évangile, le Talmud, le Dao De Jing, le Kojiki, le Rig Veda, la Théogonie ou le Coran.
Cette exigence méthodologique n’est d’ailleurs pas inconnue du monde musulman. C’est même l’un des points clefs du projet exposé par Yadh Ben Achour, artisan de l’inscription de la liberté de conscience dans la nouvelle constitution tunisienne, dans La seconde Fâtiha, l’islam et la pensée des droits de l’homme. L’auteur y insiste sur l’importance de se donner le droit juridique, moral et intellectuel, de sortir de son arc référentiel d’origine pour délibérer individuellement et collectivement en toute liberté. Il le formule avec beaucoup d’élégance au début de son livre : « Tu peux aimer ta culture, ta langue, ta famille, ta patrie, ta communauté, ton histoire et ton dieu. Tu peux leur obéir. Tu dois certainement les respecter. Souviens-toi cependant que seule ta liberté te rend digne de ton humanité. Tu n’es humain que par cela. Rien ne doit donc violer son enceinte. Elle seule t’apprend à tenir à distance les forces qui pourraient sceller ton esprit : ta culture, ta langue, ta famille, ta patrie, ta communauté, ton histoire et ton dieu. »
td_quote_box td_box_center a écrit:
A lire aussi: La France doit exiger l’autocritique des représentants de l’islam


C’est d’autant plus important que, même s’il trouve dans certains aspects de l’islam et certains passages du Coran des traces de l’aspiration universelle à ce que nous appelons les droits de l’homme, il alerte aussi sur le fait que « la version intégriste représente une interprétation possible du texte fondateur lui-même ainsi que de son expression dans l’histoire. Ce point de vue serait même le plus proche de la vérité du texte. »
Cette démarche, que je partage, présuppose en outre l’idée que le Bien et le Juste découlent de la nature des choses, et non d’une volonté arbitraire, que ce soit celle d’un dieu despotique ou de la « tyrannie de la majorité ». C’est d’ailleurs toute l’importance d’ajouter la notion d’Etat de droit à celle de démocratie, sans quoi on aboutit au paradoxe selon lequel si la majorité des citoyens vote l’abolition de la démocratie il devient démocratique de mettre fin à la démocratie.
C’est pourquoi il est important de rappeler que l’islam ne se préoccupe pas du Bien et du Mal, mais du Permis et de l’Interdit, halal et haram, et qu’il considère que ces catégories sont fixées par Allah selon l’unique critère de sa volonté, pour ne pas dire de son bon plaisir. Contrairement à ce que l’on pense parfois, ce n’est en rien une conséquence inévitable de l’idée de révélation : savoir et enseigner ce qu’est le Bien n’est absolument pas la même chose que décider de ce qu’il est.
En cela, l’islam s’oppose radicalement à la philosophie et à la religion hellénistiques : dès Homère, Athéna fait remarquer à Zeus que l’assemblée des Olympiens désapprouvera toute décision injuste de sa part, bien que nul ne conteste qu’il soit le dieu suprême et le souverain du Cosmos. Il existe donc, dans l’esprit même des dieux, une idée de la Justice qui n’est pas réductible à leur seule volonté, et qu’au moins les plus sages d’entre eux estiment de leur devoir de respecter.
L’islam s’oppose également sur ce point au judaïsme : Abraham dit bien à Yahvé qu’il serait injuste de détruire les innocents de Sodome et Gomorrhe en même temps que les coupables, et cela resterait injuste même si Yahvé décidait de le faire. La Règle d’Or d’Hillel l’Ancien, « ce qui est détestable à tes yeux, ne le fais pas à autrui », repose bien sur les aspirations profondes de l’homme, et non sur une volonté extérieure qui s’imposerait à lui.
L’islam s’oppose aussi au christianisme, du moins dans sa forme la plus classique : c’est le point central du fameux discours de Ratisbonne, où d’ailleurs le pape Benoît XVI rappelait tout ce que l’Église doit aux philosophes de l’antiquité dans ce domaine.
Notons tout de même qu’il existe dans le christianisme des courants de pensée, incarnés notamment par Guillaume d’Ockham, pour lesquels la décision divine arbitraire est autosuffisante et seule source du droit, seul étalon du bon et du juste. Elle est « ce qui explique et n’a pas à être expliqué ». Comme Al Ghazali, Ockham considère que l’homme devrait faire le mal si telle était la volonté de Dieu, alors que les philosophes grecs et romains insistent sur le fait que la grandeur des dieux est justement de s’astreindre eux-mêmes à ne tendre que vers le bien, et qu’accepter de vénérer une entité par intérêt ou par crainte même si elle ordonnait le mal serait le pire des blasphèmes – ce que Plutarque appelle la superstition.
En outre, l’idée que le Bien et le Juste sont ce qu’ils sont par nature, et non en fonction d’une décision arbitraire, est loin d’être une conception uniquement occidentale. Yadh Ben Achour, par exemple, estime que l’origine de ce que l’Occident a conceptualisé sous la forme des droits de l’homme se trouve dans la révolte instinctive qui nous anime face à toute souffrance absurde : la nôtre, celle de nos proches, celle de nos semblables, celle de toute forme de vie sensible. Il y a plus de deux mille ans, le philosophe chinois confucéen Mencius avait un raisonnement très proche. Il voyait le fondement de la vertu, et la pierre d’angle de toute société civilisée, dans l’instinct de protection qui nous pousse à essayer de rattraper un enfant en équilibre instable sur la margelle d’un puits, même si cet enfant nous est totalement inconnu.
Au final, bien que les débats sur le véritable sens du Coran soient utiles, nous devons surtout assumer et affirmer qu’en matière d’éthique nous nous plaçons résolument du côté d’Homère et Plutarque, Mencius et Yadh Ben Achour, Hillel l’Ancien et Motoori Norinaga, Cléanthe et Benoît XVI, contre la vision d’Al Ghazali ou Ockham.
A ce titre, les préceptes du Coran ne peuvent qu’être subordonnés juridiquement aux principes fondamentaux de la République, et moralement à cet élan universel vers ce que, malgré les modes relativistes, nous ne pouvons qu’appeler le Bien – et le beau, le vrai, le juste, l’harmonieux. Ce sont cet élan et ce vers quoi il nous pousse, combinés à l’usage rigoureux de la raison et à la confrontation des analyses, qui doivent nous servir de diapason intérieur, de référence pour juger de la validité du texte, et non l’inverse.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
indian



Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2017
Messages: 85
Masculin
Point(s): 398
Moyenne de points: 4,68

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 12:25 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Le Qur'an n'est pas un livre de science.

Il s'agit d'une œuvre permettant de prendre conscience, de certains phénomènes naturelles, humains, civilisationnelles, culturelle, sociétaux, ...
(sauf lors qu'une lecture littérale au pied de la lettre et premier degré)

C'est par la suite que l'être humain est capable de mieux élaborer ses idées nouvelles. Que les ''arabo-musulmans'' et les autres en contact ... ont su développer et faire progresser la science par exemple.

En fait il en fut exactement de même avec la révélation bab'ie et baha'ie.


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 16:05 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Le Coran a été l'arme de Mahomet pour se faire obéir sans discuter puisque c'est Allah qui parle dans le Coran.

Mahomet l'utilise pour s'autoriser le 1/5 du butin, la femme de son fils, les petites filles, les petits garçons.

Personne n'ira contre la volonté d'Allah qui n'est que la marionnette de Mahomet.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
indian



Hors ligne

Inscrit le: 27 Jan 2017
Messages: 85
Masculin
Point(s): 398
Moyenne de points: 4,68

MessagePosté le: Ven 6 Juil - 18:24 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

En fait, le Qur'an n'a pas été écrit du vivant de Muhamed, alors vous dites à peu près n'importe quoi.


1/5e du butin, voila tout de même une révolution intéressante, alors que c'était 5/5e avant, lors de razzia par les différents chefs de tribus..

Mais ce 1/5, qui lui revenait, etes vous bien sur qu'il en tira un profit personnel?
quant à la femme de son fils, les peutes filles, et les petits garcons... peut être consulter vous des faux hadiths???
ce ne serait pas la premiere fois que vous vous mentez.


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 794
Masculin
Point(s): 28 137
Moyenne de points: 3,20

MessagePosté le: Sam 7 Juil - 09:25 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique Répondre en citant

Le Saint Coran, la Parole d'Allah a été révélée à PBSL durant la période 610-632

Entre 610-622, les sourates n'étaient pas portées vers la violence, le fanatisme et l'intolérance et PBSL n'avait qu'une seule femme Khadija
mais après sa mort, il a reçu la permission d'Allah pour à la fois épouser deux femmes à la fois Sawda plus de 50 ans et Aïcha 6 ans.


Le sourate le Butin est une sourate médinoise, ça va de soi.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 06:07 (2018)    Sujet du message: Le Coran n'a rien de scientifique

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Théologie islamique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2
Page 2 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo