Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Michel Onfray
Aller à la page: 1, 2  >  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Liens

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 15:53 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

http://www.lepoint.fr/chroniques/michel-onfray-houellebecq-a-raison-03-02-2…

Michel Onfray : "Houellebecq a raison"


À la veille de la parution de son livre "Penser l'islam" en Italie, le philosophe a accordé un entretien au "Corriere della Sera". Extraits en avant-première.
Par Le Point.fr
Publié le 03/02/2016 à 14:08 - Modifié le 03/02/2016 à 23:54 | Le Point.fr
Onfray, président en 2017 ? "Impossible, répond le philosophe. Je suis un homme seul et sans parti, sans argent et sans réseaux."
Onfray, président en 2017 ? "Impossible, répond le philosophe. Je suis un homme seul et sans parti, sans argent et sans réseaux." © AFP


"Le débat en France n'est plus possible." C'est ce qu'avait affirmé Michel Onfray en novembre dernier pour justifier le report de la parution de son livre Penser l'islam, chez Grasset. Accusé par les uns d'islamophobie et par d'autres d'être récupéré par les djihadistes, le philosophe athée avait en effet jugé qu'"aucun débat serein" n'était plus possible sur le sujet. À l'occasion de la parution de l'ouvrage en Italie vendredi 5 - il sortira finalement dans l'hexagone en mars - Michel Onfray a accordé une interview au Corriere della Sera.

"Je trouve sidérant que notre élite journalistique et mondaine, intellectuelle et parisienne, si prompte à traiter de sexiste quiconque refuse d'écrire professeure ou auteure, n'ait rien à dire au viol de centaines de femmes par des hordes d'émigrés ou d'immigrants, comme on ne dit plus, car le politiquement correct impose migrants", répond-il alors que le journaliste lui demande quelle a été sa réaction aux agressions sexuelles du 31 décembre, à Cologne. "La France a renoncé à l'intelligence et à la raison, à la lucidité et à l'esprit critique. Houellebecq a raison : nous vivons déjà sous le régime de la soumission."
Un chef de guerre sans testostérone

Interrogé sur le terrorisme islamiste, le philosophe répond que "la responsabilité des décennies de bombardements occidentaux" et celle d'une "attitude belliqueuse de l'islam ancrée dans le Coran" ne s'excluent pas. "L'occident a tué 4 millions de musulmans depuis la première guerre du Golfe et le Coran invite à la guerre contre les infidèles. Ce mélange détonnant produit la situation dans laquelle nous nous trouvons." Un islam de la paix et un islam de la guerre trouvant également leur justification dans le Coran, peut-on espérer une victoire de l'islam de la paix ? Onfray n'y croit pas. "On ne fait la paix qu'en la voulant et on ne la fait qu'avec nos ennemis, répond-il. La France fut la patrie des Droits de l'homme, mais elle ne l'est plus, la France fut la partie de la paix perpétuelle avec l'abbé de Saint-Pierre (dont Kant s'inspire), mais elle ne l'est plus, la France fut la patrie du pacifisme avec Jaurès, mais elle ne l'est plus. Cette même France pourrait prendre l'initiative d'une grande diplomatie et d'une conférence mondiale pour la paix. Mais je n'y crois pas." Et d'ajouter : "François Hollande n'a aucun charisme international et il n'a pour seule perspective que d'être réélu. Or, la testostérone du chef de guerre est hélas ! un argument électoral."
"Je suis un homme seul et sans parti"

Interrogé sur la faiblesse actuelle d'une civilisation occidentale "à bout de force" face à un islam qui progresse en Europe, Michel Onfray répond : "Notre civilisation judéo-chrétienne est épuisée, morte. Après deux mille ans d'existence, elle se complaît dans le nihilisme et la destruction, la pulsion de mort et la haine de soi. Elle ne crée plus rien et ne vit que de ressentiment et de rancoeur. L'islam manifeste ce que Nietzsche appelle une grande santé : il dispose de jeunes soldats prêts à mourir pour lui. Quel occidental est prêt à mourir pour les valeurs de notre civilisation : le supermarché et la vente en ligne, le consumérisme trivial et le narcissisme égotiste, l'hédonisme trivial et la trottinette pour adultes ?"

Onfray, président en 2017 ? s'enquiert le Corriere della Sera. "C'est impossible, répond le philosophe. Je suis un homme seul et sans parti, sans argent et sans réseaux. Mais pire, je suis un homme d'éthique et de conviction, ce qui est contradictoire avec l'exercice d'une campagne présidentielle où le mensonge et la démagogie font la foi." Président peut-être pas, mais Michel Onfray annonce tout de même à la presse italienne qu'après la parution de Penser l'islam et d'un livre politique, Le Miroir des alouettes, il allait bientôt créer son média indépendant. "Pour économiser, précise-t-il, la bêtise médiatique française."



_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 15:53 (2016)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Amada
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 1 228
Localisation: Marseille
Féminin
Point(s): 7 467
Moyenne de points: 6,08

MessagePosté le: Jeu 4 Fév - 16:01 (2016)    Sujet du message: Re: Michel Onfray Répondre en citant

yacoub a écrit:
http://www.lepoint.fr/chroniques/michel-onfray-houellebecq-a-raison-03-02-2…

Michel Onfray : "Houellebecq a raison"


À la veille de la parution de son livre "Penser l'islam" en Italie, le philosophe a accordé un entretien au "Corriere della Sera". Extraits en avant-première.
Par Le Point.fr
Publié le 03/02/2016 à 14:08 - Modifié le 03/02/2016 à 23:54 | Le Point.fr
Onfray, président en 2017 ? "Impossible, répond le philosophe. Je suis un homme seul et sans parti, sans argent et sans réseaux."
Onfray, président en 2017 ? "Impossible, répond le philosophe. Je suis un homme seul et sans parti, sans argent et sans réseaux." © AFP


"Le débat en France n'est plus possible." C'est ce qu'avait affirmé Michel Onfray en novembre dernier pour justifier le report de la parution de son livre Penser l'islam, chez Grasset. Accusé par les uns d'islamophobie et par d'autres d'être récupéré par les djihadistes, le philosophe athée avait en effet jugé qu'"aucun débat serein" n'était plus possible sur le sujet. À l'occasion de la parution de l'ouvrage en Italie vendredi 5 - il sortira finalement dans l'hexagone en mars - Michel Onfray a accordé une interview au Corriere della Sera.

"Je trouve sidérant que notre élite journalistique et mondaine, intellectuelle et parisienne, si prompte à traiter de sexiste quiconque refuse d'écrire professeure ou auteure, n'ait rien à dire au viol de centaines de femmes par des hordes d'émigrés ou d'immigrants, comme on ne dit plus, car le politiquement correct impose migrants", répond-il alors que le journaliste lui demande quelle a été sa réaction aux agressions sexuelles du 31 décembre, à Cologne. "La France a renoncé à l'intelligence et à la raison, à la lucidité et à l'esprit critique. Houellebecq a raison : nous vivons déjà sous le régime de la soumission."
Un chef de guerre sans testostérone

Interrogé sur le terrorisme islamiste, le philosophe répond que "la responsabilité des décennies de bombardements occidentaux" et celle d'une "attitude belliqueuse de l'islam ancrée dans le Coran" ne s'excluent pas. "L'occident a tué 4 millions de musulmans depuis la première guerre du Golfe et le Coran invite à la guerre contre les infidèles. Ce mélange détonnant produit la situation dans laquelle nous nous trouvons." Un islam de la paix et un islam de la guerre trouvant également leur justification dans le Coran, peut-on espérer une victoire de l'islam de la paix ? Onfray n'y croit pas. "On ne fait la paix qu'en la voulant et on ne la fait qu'avec nos ennemis, répond-il. La France fut la patrie des Droits de l'homme, mais elle ne l'est plus, la France fut la partie de la paix perpétuelle avec l'abbé de Saint-Pierre (dont Kant s'inspire), mais elle ne l'est plus, la France fut la patrie du pacifisme avec Jaurès, mais elle ne l'est plus. Cette même France pourrait prendre l'initiative d'une grande diplomatie et d'une conférence mondiale pour la paix. Mais je n'y crois pas." Et d'ajouter : "François Hollande n'a aucun charisme international et il n'a pour seule perspective que d'être réélu. Or, la testostérone du chef de guerre est hélas ! un argument électoral."
"Je suis un homme seul et sans parti"

Interrogé sur la faiblesse actuelle d'une civilisation occidentale "à bout de force" face à un islam qui progresse en Europe, Michel Onfray répond : "Notre civilisation judéo-chrétienne est épuisée, morte. Après deux mille ans d'existence, elle se complaît dans le nihilisme et la destruction, la pulsion de mort et la haine de soi. Elle ne crée plus rien et ne vit que de ressentiment et de rancoeur. L'islam manifeste ce que Nietzsche appelle une grande santé : il dispose de jeunes soldats prêts à mourir pour lui. Quel occidental est prêt à mourir pour les valeurs de notre civilisation : le supermarché et la vente en ligne, le consumérisme trivial et le narcissisme égotiste, l'hédonisme trivial et la trottinette pour adultes ?"

Onfray, président en 2017 ? s'enquiert le Corriere della Sera. "C'est impossible, répond le philosophe. Je suis un homme seul et sans parti, sans argent et sans réseaux. Mais pire, je suis un homme d'éthique et de conviction, ce qui est contradictoire avec l'exercice d'une campagne présidentielle où le mensonge et la démagogie font la foi." Président peut-être pas, mais Michel Onfray annonce tout de même à la presse italienne qu'après la parution de Penser l'islam et d'un livre politique, Le Miroir des alouettes, il allait bientôt créer son média indépendant. "Pour économiser, précise-t-il, la bêtise médiatique française."



Il nous est très difficile d'avoir une vision claire et objective des choses, tant le mensonge d'état et de supra état européen est omniprésent pour anesthésier le bas peuple.
Mais si une chose est sûr c'est que la perte de nos valeurs nous a conduits vers une situation de la plus grande gravité et de laquelle personne ne peut dire si nous en sortirons avant longtemps.
L'heure ne semble plus être au dialogue, mais bien davantage à l'épreuve de force.


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Jeu 25 Fév - 13:37 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Dim 20 Mar - 18:59 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

Le philosophe nous présente ses deux nouveaux livres "Penser l'Islam" (Grasset) et "Le miroir aux alouettes" (Plon)

https://www.youtube.com/watch?v=qs89IJYuDdo


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Jeu 24 Mar - 19:50 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

Rien d'étonnant vue la malhonnêteté habituelle de cet homme.



Ces mecs sont les premier responsables, et bien sur personne pour les couper (vous avez lu le coran? oui.. bien sûr!.... Et bien on va vérifier tout ça.


Donc comme d'habitude  on nous sert les 2 même versets, preuve de la rareté ambiante... et on se fout bien de remettre le verset dans son contexte : citation d'Onfray :
"sourate qui NOUS dit: (...)si tu tue un homme tu tue toute l'humanité, si tu sauve un homme tu sauves toute l'humanité (...)"

Prenons le texte entier maintenant :

Sourate5.32:
32. C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

1) la citation ne s'applique pas aux musulmans... La maxime est montré comme adressée à Israël.
2) le coran annulant les textes précédents, rien n'indique que le principe est d'actualité
3) le verset suivant élimine toute ambiguïté : le muslim quand à lui est invité à tuer les juifs infidèles à la maxime:

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

4) Le commentaire du Coran d'Ibn Kathir précise ce qu'il faut entendre par “mener la guerre contre Allah et ses messagers”. Sous ce lien est écrit : "Mener la guerre comme mentionné ici signifie contredire et contrecarrer, et implique : incrédulité, blocage des routes et répandre la terreur". Ça comprend entre autre s’opposer à l’Islam.

Moralité, la sourate 5.32 utilisée pour s'indigner des attentats et la même utilisé pour justifier les meurtres des dessinateurs de CharlieHebdo... Tout dépend si on étudie sa religion où si on cherche des punchlines pour ne pas à voir à le faire et risquer de tout remettre en question.

Et c'est la même chose "nulle contrainte en religion" .. qui non seulement se fait abroger par moulte verset (à commencer par la dhimmitude) mais n'a pas du tout le sens que lui prête l'entendement occidentaux.

Comme l'illustre ce conte musulman sur la miséricorde et l'ingéniosité :
https://www.youtube.com/watch?v=a9vY0GK8YcU



_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Amada
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 07 Fév 2014
Messages: 1 228
Localisation: Marseille
Féminin
Point(s): 7 467
Moyenne de points: 6,08

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 10:27 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

yacoub a écrit:
Rien d'étonnant vue la malhonnêteté habituelle de cet homme.



Ces mecs sont les premier responsables, et bien sur personne pour les couper (vous avez lu le coran? oui.. bien sûr!.... Et bien on va vérifier tout ça.


Donc comme d'habitude  on nous sert les 2 même versets, preuve de la rareté ambiante... et on se fout bien de remettre le verset dans son contexte : citation d'Onfray :
"sourate qui NOUS dit: (...)si tu tue un homme tu tue toute l'humanité, si tu sauve un homme tu sauves toute l'humanité (...)"

Prenons le texte entier maintenant :

Sourate5.32:
32. C'est pourquoi Nous avons prescrit pour les Enfants d'Israël que quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes. Et quiconque lui fait don de la vie, c'est comme s'il faisait don de la vie à tous les hommes. En effet Nos messagers sont venus à eux avec les preuves. Et puis voilà, qu'en dépit de cela, beaucoup d'entre eux se mettent à commettre des excès sur la terre.

1) la citation ne s'applique pas aux musulmans... La maxime est montré comme adressée à Israël.
2) le coran annulant les textes précédents, rien n'indique que le principe est d'actualité
3) le verset suivant élimine toute ambiguïté : le muslim quand à lui est invité à tuer les juifs infidèles à la maxime:

33. La récompense de ceux qui font la guerre contre Allah et Son messager, et qui s'efforcent de semer la corruption sur la terre, c'est qu'ils soient tués, ou crucifiés, ou que soient coupées leur main et leur jambe opposées, ou qu'ils soient expulsés du pays. Ce sera pour eux l'ignominie ici-bas; et dans l'au-delà, il y aura pour eux un énorme châtiment.

4) Le commentaire du Coran d'Ibn Kathir précise ce qu'il faut entendre par “mener la guerre contre Allah et ses messagers”. Sous ce lien est écrit : "Mener la guerre comme mentionné ici signifie contredire et contrecarrer, et implique : incrédulité, blocage des routes et répandre la terreur". Ça comprend entre autre s’opposer à l’Islam.

Moralité, la sourate 5.32 utilisée pour s'indigner des attentats et la même utilisé pour justifier les meurtres des dessinateurs de CharlieHebdo... Tout dépend si on étudie sa religion où si on cherche des punchlines pour ne pas à voir à le faire et risquer de tout remettre en question.

Et c'est la même chose "nulle contrainte en religion" .. qui non seulement se fait abroger par moulte verset (à commencer par la dhimmitude) mais n'a pas du tout le sens que lui prête l'entendement occidentaux.

Comme l'illustre ce conte musulman sur la miséricorde et l'ingéniosité :
https://www.youtube.com/watch?v=a9vY0GK8YcU





Le meilleur des mondes terrestres est celui où il n'existe d'abord ni islam ni nazisme...


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Ven 25 Mar - 11:32 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

Le judaïsme est la mère de l'islam. Comme le dit l'ex maoïste, Alexandre Adler redevenu juif, il semble que PBSL est né en tétant le lait de la Torah. Tu peux vérifier.

C'est dans son livre Le Peuple Monde.

==========================

http://www.bvoltaire.fr/pierredelacoste/michel-onfray-le-pret-a-penser-reli…
Michel Onfray, le prêt-à-penser religieux

Onfray est piégé.
Pierre de La Coste
Essayiste, cadre du secteur du numérique
 

Depuis trente ans, Michel Onfray est le philosophe officiel du matérialisme, symptôme plus que cause efficiente de la déchristianisation de la France par ses élites. En 2005, il écrivait dans son Traité d’athéologie : « Les trois monothéismes, animés par une même pulsion de mort généalogique, partagent une série de mépris identiques : haine de la raison et de l’intelligence ; haine de la liberté ; haine de tous les livres au nom d’un seul ; haine de la vie ; haine de la sexualité, des femmes et du plaisir… »

Depuis quelques années, néanmoins – actualité oblige -, Michel Onfray se sent obligé d’insister sur la « pulsion de mort généalogique » de l’islam, nettement plus visible dans les médias que celle du christianisme. Ses prises de bec sur les plateaux télévisés, ses propos acerbes sur le Coran (qu’il a lu, contrairement à Alain Juppé) lui ont valu de solides inimitiés au sein d’une gauche française qui reste majoritairement islamophile.

Le psychodrame a été tel qu’il a voulu y répondre par une vraie-fausse grève médiatique, que plus personne ne comprend aujourd’hui, puisqu’elle a consisté à abandonner la France pour la publication de son livre Penser l’islam, finalement publié, avec quelques mois d’un suspense insupportable, par Grasset.

L’essentiel de ce livre est un long entretien avec une journaliste visiblement musulmane, ce qui est censé lui apporter une caution d’objectivité. Onfray y rappelle, de manière assez scolaire, tous les versets violents et misogynes du Coran. Ils sont déjà disponibles sur de nombreux sites Internet spécialisés. Est-ce cela que l’on attend d’un philosophe ?

Sans doute plus intéressante est la description des déchirures internes à la gauche sur le sujet de l’islam. Onfray a subi les anathèmes et les procès staliniens qu’il a l’air de découvrir.

Mais Onfray est piégé. Tout ce qu’il dit contre l’islam doit obligatoirement se retrouver dans les deux autres monothéismes, s’il veut rester fidèle à la stricte symétrie qu’il édicte dans le Traité d’athéologie cité plus haut. Il n’a pas le choix : il y a un islam pacifique et un islam violent, donc il y a un christianisme pacifique et un violent. Il y a une lecture modérée du Coran et une lecture extrémiste du même livre, donc il doit en être de même pour les Évangiles. Le résultat est stupéfiant. Le christianisme permet, certes, dit-il, la charité, la paix, l’amour…

« … ou permet l’inverse, si l’on se réclame du Jésus qui chasse les marchands du temple avec un fouet (le moment qu’Hitler préférait dans les Évangiles) ou qui dit “Je ne suis pas venu apporter la paix mais le glaive”, un glaive qui deviendra le symbole de saint Paul, avec lequel le christianisme officiel a construit son idéologie plus qu’avec le Jésus de paix, de tolérance et d’amour, qui n’aurait jamais, lui, jamais rendu possibles les croisades, l’Inquisition, l’Index, la colonisation et le génocide des peuples d’Amérique ».

La seule violence physique du Christ – quelques coups de corde – pour équilibrer tous les crimes de Mahomet ; Hitler à la rescousse dans une citation fielleuse et sans références, alors que le dictateur a toujours manifesté sa préférence pour l’islam ; le glaive, évoquant les martyres des premiers chrétiens, dont celui de saint Paul lui-même, équilibrant le « verset du sabre » qui appelle au massacre des mécréants dans le Coran ; les croisades, dont on oublie de dire qu’elles sont une reconquête et non une conquête du tombeau du Christ sur l’islam ; la colonisation et les génocides occidentaux jetés sans explication pour faire pendant aux conquêtes sanglantes d’immenses empires par Mahomet et les califes, ses successeurs…

À la consigne discréditée du « surtout pas d’amalgame », Onfray voudrait substituer la philosophie du « faites des amalgames, mais entre les religions ».
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Dim 27 Mar - 14:02 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

https://www.youtube.com/watch?v=ZSjo-l-Lvxw




_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Mer 30 Mar - 11:38 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

https://www.youtube.com/watch?v=xTrb8fid09E



_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Mer 6 Avr - 16:08 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

Jésus chassant les marchands du Temple : explication de la parabole
April 6, 2016 mathesisuniversalis Leave a comment
Cet article de Riposte laïque:
wp-embedded-content a écrit:
Les conneries d’Onfray sur le christianisme et Hitler, cela commence à bien faire !

critique de manière fort juste l’attitude de Michel Onfray qui accuse le christianisme d’apologie de la violence à cause du passage de l’évangile de Jean, 2,13 où Jésus se met en colère contre les marchands qui ont installé leur commerce dans le Temple:
http://www.aelf.org/bible-liturgie/Jn/Evangile+de+Jésus-Christ+selon+saint+Jean/chapitre/2
“13 Comme la Pâque juive était proche, Jésus monta à Jérusalem.
14 Dans le Temple, il trouva installés les marchands de bœufs, de brebis et de colombes, et les changeurs.
15 Il fit un fouet avec des cordes, et les chassa tous du Temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il jeta par terre la monnaie des changeurs, renversa leurs comptoirs,
16 et dit aux marchands de colombes : « Enlevez cela d’ici. Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce. »
17 Ses disciples se rappelèrent qu’il est écrit : L’amour de ta maison fera mon tourment.
18 Des Juifs l’interpellèrent : « Quel signe peux-tu nous donner pour agir ainsi ? »
19 Jésus leur répondit : « Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. »
20 Les Juifs lui répliquèrent : « Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce sanctuaire, et toi, en trois jours tu le relèverais ! »
21 Mais lui parlait du sanctuaire de son corps.
22 Aussi, quand il se réveilla d’entre les morts, ses disciples se rappelèrent qu’il avait dit cela ; ils crurent à l’Écriture et à la parole que Jésus avait dite.
23 Pendant qu’il était à Jérusalem pour la fête de la Pâque, beaucoup crurent en son nom, à la vue des signes qu’il accomplissait.
24 Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous
25 et n’avait besoin d’aucun témoignage sur l’homme ; lui-même, en effet, connaissait ce qu’il y a dans l’homme.”
Bien entendu il faut utiliser l’évangile comme Brunschvicg (juif par la naissance, c’est à dire le hasard qui est la loi du plan vital tant que les philosophes et les savants ne dirigeront pas la Cité mondiale comme le font les gardiens dans la République de Platon et ne remplaceront pas les fadaises amoureuses par des inséminations artificielles en laboratoire qu’ils dirigeront et contrôleront pour une organisation scientifique-philosophique du remplacement des générations qui est le seul Grand Remplacement dont Dieu ait à connaître..cela se produira t’il un jour, voire bientôt? Avec les désastres qui s’annoncent, cela en prend le chemin)comme Brunschvicg donc le faisait, c’est à dire comme un livre philosophique et spirituel, pas comme un document polémique contre “les juifs”, ainsi que les musulmans le font avec le Coran.
Et rappelons nous toujours la fin de “Raison et religion”:
http://classiques.uqac.ca/classiques/brunschvicg_leon/raison_et_religion/ra…
Aller jusqu’au bout dans la voie du sacrifice et de l’abnégation, sans chercher de compromis entre les deux mouvements inverses et inconciliables de marche en avant et de retour en arrière, nous avons à cœur de dire, une fois de plus, que ce n’est nullement, selon nous, rompre l’élan imprimé à la vie religieuse par les confessions qui ont nourri la pensée de l’Occident, contredire l’exemple de leurs héros et de leurs saints. Nous avons appris de Pascal que la lutte n’est pas entre l’Ancien et le Nouveau Testament, mais dans l’Ancien même entre les « juifs charnels » et les « juifs spirituels », comme dans le Nouveau entre les « chrétiens spirituels » et les « chrétiens charnels ». Et la parole demeure, qui passe outre à la séduction pieuse de l’éclectisme : On ne sert pas deux maîtres à la fois, seraient-ce (oserons-nous conclure) la puissance du Père et la sagesse du Fils.
Quel est le sens de la parabole évangélique de Jésus chassant les vendeurs du Temple ? Il me semble qu’il est évident à la lumière du formalisme de l’Ouvert-Abîme, c’est à dire la dualité fonctorielle (puisque j’ai l’intention d’utiliser la mathématique pour rendre clair comme le diamant ce formalisme) entre plan vital-sensible et plan spirituel-suprasensible de l’Idée.
Le seul Temple véritable et indestructible c’est le plan spirituel, comme il est le seul Israel véritable, “Terre promise” à toute l’humanité à condition qu’elle fasse les efforts de spiritualisation requis pour parvenir sur ce plan.
Jésus veut simplement empêcher l’intrusion du plan vital (les vendeurs) dans le plan spirituel (le Temple) pour garder l’Ouvert…ouvert! Une telle intrusion se nomme idolâtrie. Le commerce , l’échange est la loi du plan vital, où l’on n’a rien sans rien: “rien ne se perd, rien ne se crée”. Par contre le plan spirituel est celui où se crée toujours du nouveau à partir de rien, ou de l’ancien, de l’usé:nous parlons là de création d’idées, comme on y assiste en mathématiques. Sur le plan spirituel on n’échange pas car on ne possède pas :tout est gratuit, et le don enrichit celui qui donne. L’évangile est rempli de ces épisodes surprenants, voire bizarres qui subvertissent les lois de la vie ordinaire, c’est à dire du “monde”, du plan vital-charnel. Par exemple le mystérieux :”on donnera à celui qui a, par contre à celui qui n’a pas on enlèvera même ce qu’il a”
http://saintebible.com/matthew/25-29.htm
ou encore au même chapitre 2 de l’évangile de Jean l’épisode des noces de Cana où Jésus change l’eau en vin (si l’on se rappelle que les noces’ le mariage est le symbole du plan vital des générations qui se succèdent et que le vin est dans le judaïsme le symbole du plan spirituel , par contre l’eau est le symbole du “seulement psychique” donc du plan vital:changer l’eau en vin lors de noces signifie donc transfigurer le plan vital, en “exprimer” le spirituel).


Moralité:

Onfray est un âne
( mais pas cet âne sur lequel Jésus a fait son entrée à Jérusalem)
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Jeu 14 Avr - 13:53 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

Oui, il y a des Spinoza musulmans ! – Réponse à Michel Onfray – Par Martine Gozlan
  mardi 12 avril 2016  Ce billet a été lu 1 871 fois




Tribune de Martine Gozlan, rédactrice en chef de Marianne et écrivain, dans le numéro 991 de Marianne.
J’ai découvert avec surprise et tristesse cette affirmation de Michel Onfray dans le numéro 989 de Marianne : «Tant que l’interdiction philosophique sera signifiée d’inscrire le Coran dans sa configuration humaine et historique, un Spinoza musulman ne saurait être possible ou pensable.» La surprise, d’abord : Onfray le philosophe méconnaît curieusement le contexte dans lequel surgit le destin philosophique de Baruch Spinoza.
Né au sein de la communauté juive portugaise d’Amsterdam, le penseur rebelle fut, le 27 juillet 1656, la cible d’un herem, un décret d’excommunication formulé par les rabbins de cette même communauté qui, de toute évidence, ne toléraient pas la prétention du jeune homme à inscrire la Torah «dans sa configuration humaine et historique», pour reprendre l’expression d’Onfray. Ce herem, d’une grande violence, dénonce «des horribles hérésies» et clame notamment : «Qu’il soit maudit le jour, qu’il soit maudit la nuit. Que son nom soit effacé dans ce monde et à tout jamais. Que personne ne demeure sous le même toit que lui et que personne ne lise ses écrits.» Spinoza fut agressé par un homme qui lui porta plusieurs coups de couteau. Il garda ce manteau déchiré comme preuve de la folie religieuse. Autrement dit, la révolte d’un Spinoza ne provenait nullement d’une aptitude du judaïsme à rationaliser ses textes, mais de l’inverse : Spinoza disait non aux rabbins.
Et là, vient ma tristesse : comment Onfray peut-il affirmer l’absence de Spinoza musulmans ? N’a-t-il jamais entendu parler de cette pléiade de rebelles dressés d’âge en âge contre l’obscurantisme ? A Bagdad, au IXe siècle, les philosophes mutazilites – littéralement «ceux qui se sont séparés du dogme» – soutenaient que le Coran n’était pas un texte tombé du ciel et se faisaient les champions du libre-arbitre. «Il n’est d’imam que la raison, notre guide de jour comme de nuit», écrivait au XIe siècle le philosophe syrien Abou Ala al-Maari. Au XIIe siècle, à Cordoue, Ibn Rochd, plus connu sous le nom d’Averroès, inscrivit tout son parcours sous le signe du rationalisme. Traducteur d’Aristote, il fut pourchassé par les fanatiques et on brûla ses livres.
Averroès osait écrire : «Quand certaines femmes ont reçu une excellente instruction et montrent des dispositions remarquables, il n’est pas impossible qu’elles deviennent philosophes ou dirigeantes.» Dans le premier quart du XXe siècle, au Caire, l’écrivain Kacem Amine soumet le Coran à des exégèses féministes dans son essai La Libération de la femme. Il appelle au rejet du voile.
À la même période, toujours au Caire, Ali Abderraziq, théologien et juriste, publie L’Islam et les fondements du pouvoir, où il appelle à une séparation de la mosquée et de l’Etat. On brûle ses livres et il est déchu de ses droits civiques. Dans les années 80, d’autres penseurs se dressent. Saïd al-Ashmawy, avec L’Islamisme contre l’islam, est menacé de mort par les intégristes égyptiens. En 1983, Hussein Amine publie Le Livre du musulman désemparé, dans lequel il dénonce tous les archaïsmes. Le Soudanais Mahmoud Taha, qui prône une formidable réforme de la loi islamique, est exécuté à Khartoum, en 1985. Quant au Tunisien Abdelwahab Meddeb, il nous a laissé une œuvre vibrante d’intelligence critique. Des hommes comme nos amis algériens Boualem Sansal et Kamel Daoud, comme le jeune écrivain palestinien athée Waleed al-Husseini, sont les courageux héritiers de ces lumières.


Honneur aux Spinoza d’Orient.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Mer 27 Avr - 12:08 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 15:17 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 15:23 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

“Pas d’amalgame” — La magnifique réponse de Michel Onfray




La réponse de Michel Onfray aux détracteurs qui lui reprochaient de voirun lien entre islam et islamisme a été publiée dans Marianne le 19 janvier 2015 . Je la trouve tellement sublime que je la copie-colle intégralement ci-dessous pour ceux qui l’auraient loupée…

Le soleil n’a rien à voir avec le jour, ni la lune avec la nuit • la casserole n’a rien à voir avec la cuisine • la salle de bain n’a rien à voir avec la propreté • ni la bibliothèque avec l’intelligence • le Christ n’a rien à voir avec le christianisme • ni Marx avec le marxisme • ou Mao avec le maoïsme • le médicament n’a rien à voir avec la maladie, ni le médecin,
ni l’infirmière • l’alcool n’a rien à voir avec le vin, pas plus que le vin n’a à voir avec l’alcool • l’Assemblée nationale n’a rien à voir avec les députés, ni le Sénat avec les sénateurs • les oiseaux n’ont rien à voir avec le ciel, ni les taupes avec la terre, ni les poissons avec l’eau • l’école n’a rien à voir avec les élèves • la sépulture n’a rien à voir avec la mort • les doigts n’ont rien à voir avec la main, ni les poumons avec la respiration, ni le cœur avec la circulation sanguine • les dents n’ont rien à voir avec le dentiste • le chien n’a rien à voir avec l’aboiement, ni le chat avec le feulement, ou la grenouille avec le coassement • le loup n’a rien à voir avec l’agneau, ou le chêne avec le roseau, ou la belette avec les petits lapins, ou la cigale avec la fourmi, ou le rat des villes avec le rat des champs, ou Perette avec le pot-au-lait • Descartes n’a rien à voir avec la philosophie, ni Mozart avec la musique, ni Michel-Ange avec la peinture, ni Praxitèle avec la sculpture, ni Le Corbusier avec l’architecture • les lunettes n’ont rien à voir avec la vue, ni la vue avec l’oculiste, ni l’oculiste avec l’opticien, ni l’opticien avec l’ophtalmologiste • le coton tige n’a rien à voir avec l’oreille, ni la brosse à dents avec les dents, ni le papier toilette avec … le papier • justement : le rectum n’a rien à voir avec le proctologue, ni le cerveau avec le neurologue ou la bouche avec le stomatologue • le beurre n’a rien à voir avec l’argent du beurre • l’hirondelle n’a rien à voir avec le printemps • le rabbin n’a rien à voir avec le judaïsme, ni le prêtre avec le christianisme, le pasteur avec le protestantisme • Platon n’a rien à voir avec le platonisme, Aristote avec l’aristotélisme, Descartes avec le cartésianisme, Kant avec le kantisme, Hegel avec l’hégélianisme • le taureau n’a rien à voir avec la corrida , la viande avec le végétarisme, le chasseur avec le fusil, le clown avec le cirque • le miroir n’a rien à voir avec le reflet • le crayon avec l’écriture • la partition avec la musique • les feux rouge avec le code de la route • les pompes funèbres n’ont rien à voir avec la mort • les prostituées n’ont rien à voir avec la prostitution • la télé rien à voir avec la télévision • mon Traité d’athéologie n’a rien à voir avec les trois monothéisme, ni avec Dieu d’ailleurs • les poubelles n’ont rien à voir avec les ordures , ni les journalistes avec les journaux • Apollinaire n’a rien à voir avec la poésie, ni Gabin avec le cinéma ou Picasso avec la peinture • ni ma mère ni mon père n’ont à voir avec le fait que je sois né • les jupes n’ont rien à voir avec les filles, le sexe avec la biologie, les notes avec les copies, enfin, je crois… • la prison n’a rien à voir avec les prisonniers • les arrêts de bus n’ont rien à voir avec les bus • les pilotes d’avion n’ont rien à voir avec les avions, ni les conducteurs de train avec les trains, ou les chauffeurs de taxi avec les taxis • la main de ma sœur n’a rien à voir avec la culotte d’un zouave • 1984 n’a rien à voir avec Orwell, ni Le Meilleur des mondes avec Huxley • le réel n’a jamais rien à voir avec ce qui a lieu – pas d’amalgames, vous risqueriez de faire le jeu du réel.


• mo.michelonfray.fr
• @michelonfray
Source Marianne
Crédit photo : Aurelie Lamachère/Baltel/SIPA
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 8 057
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 525
Moyenne de points: 3,42

MessagePosté le: Ven 29 Juil - 16:31 (2016)    Sujet du message: Michel Onfray Répondre en citant

Michel Onfray : « Le drame de Rouen ne rendra pas lucides les aveugles » ARTICLE | 27/07/2016 | Par Samuel Pruvot
3 commentaires | Imprimer | Classer

 
Après le drame de Rouen, le philosophe athée iconoclaste Michel Onfray, auteur de « Penser l’islam », explique dans une interview exclusive pourquoi il faut en passer par la sidération et la colère avant d’affronter la question de l’islam.
 

Dans Penser l’islam (éditions Grasset) vous expliquez combien il est difficile de parler librement de l’islam sans passer pour un « réactionnaire » ou un affreux identitaire. La critique est-elle possible en France ? Cette situation ne devient-elle pas intenable après le drame de Rouen ?
La plus grande partie des médias défend une idéologie d’État qui est libérale, donc consumériste. Cette idéologie est anticléricale s’il s’agit de christianisme, mais cléricale quand il s’agit d’islam. Elle est antinationaliste, sauf quand il s’agit du nationalisme européen. Elle est immorale, sauf quand il s’agit de politiquement correct. Elle est pour la liberté de penser, sauf s’il s’agit d’une autre pensée que la sienne. Elle est pour la tolérance, sauf quand il est question de ce qui la questionne.
En regard de cette idéologie dominante, sur la question de l’islam, tout ce qui n’est pas islamophile devient de facto islamophobe. L’islamophilie ne définit pas une lecture objective de l’islam, mais la lecture subjective qui en fait une religion de paix, de tolérance et d’amour, ce qui est vrai si l’on prélève trois ou quatre versets du Coran, mais faux si l’on renvoie à quantité d’autres versets qui invitent à l’intolérance, à la guerre, le fameux djihad par les armes, à la haine de l’ennemi.
Le drame de Rouen ne rendra pas intelligents les stupides, lucides les aveugles, déniaisés les niais ; il rendra plus stupides les stupides, plus aveugles les aveugles, plus niais les niais. Le propre des idéologues c’est que rien ne les ramène à la raison puisqu’ils sont déraisonnables et de mauvaise foi.
Précisons qu’il y a des natures idéologiques : depuis un demi-siècle, elles épousent toutes les mauvaises causes les unes après les autres. Une fois leurs idéologies tombées grâce à l’action de minoritaires conspués par eux, ils abandonnent leur idéologie, mais souvent pour en épouser une autre. Entre leurs deux niaiseries, leurs idéologies causent la mort de nombreux innocents.
Est-il philosophiquement correct de distinguer islam et islamisme en répétant en boucle « pas d’amalgame » ? Faut-il vraiment que des non musulmans séparent le bon grain et l’ivraie dans le Coran ?
Quiconque parle de l’islam et donne un avis devrait, au minimum, avoir lu le Coran, les hadiths du Prophète et une biographie de Mahomet. Ce que j’ai fait. Ce qui éviterait de parler par ouï-dire.
À la lecture, on découvre qu’il y a de nombreux versets toxiques dans le Coran et quelques-uns, beaucoup plus rares, qui permettent de construire un islam de paix, de tolérance et d’amour. Les versets toxiques sont nombreux et, en France, ils inspirent très peu de gens, ceux que jadis Jean-Pierre Chevènement appelait dans un vocable sympathique des « sauvageons », les terroristes et leurs soutiens. Les versets de tolérance, beaucoup plus rares, inspirent la quasi-totalité des comportements des musulmans français. Il y a en effet deux façons d’être musulman. Comme il y eut deux façons d’être chrétien : une qui s’appuyait sur Jésus et sa pensée sainte, une autre qui revendiquait le patronage de saint Paul, le saint… à l’épée !(1) Il faut donc dénoncer clairement cette schizophrénie dans le texte coranique et aider à choisir la partie saine pour permettre de se défaire de la partie corrompue.
Que vous inspirent ces attentats qui s’attaquent aussi bien à des enfants, à Nice, qu’à des religieux en train de prier ? Comment échapper à la sidération ou à la colère face à ces événements ?
Il n’y a aucune raison d’échapper à la sidération et à la colère. Seuls y échappent ceux qui commettent ces actes et ceux qui les soutiennent. Cependant, l’émotion ne suffit pas au philosophe qui doit faire son travail en questionnant ces évènements : d’où vient le terrorisme ? Qu’est-ce qui le rend possible ? Une fois les causalités mises à jour, d’autres questions sont possibles : que peut-on faire pour tarir cette source empoisonnée ? Quelles logiques, autres que compassionnelles ou empathiques, peuvent être activées ? Quelles politiques intérieures et étrangères faut-il désormais activer ? Tant qu’on restera sur le registre du sentiment, utile pour la politique politicienne, mais fortement nuisible pour la politique au sens noble du terme, on ira vers le mur…
Citation:

Il y a deux façons d’être musulman. Il faut donc dénoncer clairement cette schizophrénie dans le texte coranique et aider à choisir la partie saine pour permettre de se défaire de la partie corrompue.



Les commentateurs parlent souvent de « barbarie » pour qualifier des crimes dont la motivation profonde nous échappe. Mais comment qualifier ces actes terroristes du point de vue de la raison ?
Le mot « barbarie » interdit de penser. Si tuer des victimes innocentes des femmes, des enfants, des personnes âgées, définit le barbare, alors que ces victimes sont tuées au couteau du terroriste ou par le drone d’une armée d’État, où est la différence ? La motivation des deux camps n’échappe à personne : ces guerres néo-coloniales menées par les États-Unis, avec le concours de la France, depuis 1991, ont occasionné la mort de quatre millions de musulmans sur la planète, elles sont indéniablement une forme de barbarie d’État alors que le terrorisme en présente la forme ubérisée.
Les guerres sont aussi vieilles que le monde. Le travail du philosophe consiste à les prévenir, les empêcher, les critiquer. Mais, signe de la décadence nihiliste de notre époque, il existe une cohorte de philosophes qui veulent la guerre, y appellent, invitent à bombarder des populations civiles, sous prétexte d’installer la démocratie, et ce au nom des droits de l’homme. En parlant ainsi, ils mettent de l’huile sur le feu.
Pensez-vous que nos hommes politiques, de droite et de gauche, disposent aujourd’hui du bagage intellectuel pour appréhender les nouveaux défis du terrorisme ? L’unité nationale est-elle une chimère ou une nécessité ?
Pas du tout. Tous manquent de la culture historique qui est indispensable à tout chef d’État. Leur formation à l’ENA ou à Science Po est technocratique, anecdotique, utilitariste. Comment pourraient-ils avoir le sens de l’histoire alors qu’ils n’ont que le sens de leur petite histoire ? Ils sont formés à être élus ou réélus, pas à rencontrer l’histoire de face. Face à elle, ils se débinent comme les enfants devant le grand méchant loup en disant « Même pas peur »…
L’unité nationale, quand elle est le souhait d’un chef d’État qui est en campagne pour sa réélection et qu’elle est proposée à des gens qui sont concurrents, adversaires, voire ennemis parce qu’ils sont eux aussi en campagne pour la même élection, est une fiction. Hollande veut l’unité nationale… derrière lui ! La France est le cadet de ses soucis – de même chez ses challengers…
Citation:

Hollande veut l’unité nationale… derrière lui ! La France est le cadet de ses soucis – de même chez ses challengers…



Que pensez-vous des recommandations de Jésus et de la tradition catholique sur le pardon des ennemis et la non-violence alors que nous sommes en guerre ouverte contre les islamistes ?
Je suis non-violent et j’estime que les chrétiens ont raison de l’être. Mais la prière, le pardon des offenses, l’amour du prochain ne suffit pas pour faire une politique. Il faut une politique inspirée par cette non-violence. Et l’on ne saurait se contenter d’un chef d’État qui inviterait à prier et à pardonner les offenses. Il faut aussi sectionner ce qui fait pousser les fleurs vénéneuses et cela suppose une politique. La non-violence chrétienne constitue une spiritualité, qui est la mienne, même si Dieu, auquel je ne crois pas, ne m’a pas accordé la grâce ! Mais il faut que cette spiritualité devienne une politique, c’est-à-dire qu’elle sorte de la théorie (qui, au sens étymologique est « contemplation ») pour devenir une pratique. Laissons le pape à la théorie contemplative, mais exigeons du chef de l’État qu’il mette en place une politique adéquate. La non-violence fait toujours le choix de l’intelligence et de la raison quand partout on appelle à la vengeance que, pour ce faire, on libère les instincts... 

Samuel Pruvot
(1) Cette phrase qui figurait dans l’entretien originel avait été enlevée par la rédaction, qui estimait qu’elle méritait un développement. Nous la remettons volontiers à la demande de l’auteur.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:12 (2017)    Sujet du message: Michel Onfray

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Liens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo