Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

David Belhassen
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 14, 15, 16  >  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Liens

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 152
Masculin
Point(s): 29 162
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Mer 10 Jan - 14:43 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Mer 10 Jan - 14:43 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
ApprendreALire



Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2017
Messages: 47
Point(s): 186
Moyenne de points: 3,96

MessagePosté le: Mer 10 Jan - 15:21 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant



J'ai des problèmes psychologiques. Je n'arrive pas à mettre les vidéos. Y a-t-il une rubrique Astuces sur le forum ?
_________________
Venez trouver des infos utiles sur mon blog L'islam pour les nuls

Aidez-moi à l'alimenter en postant des critiques, des remarques, des infos, des images, des liens, des sites ou des articles dans le topic suivant :clic clic clic


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David Bel
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2016
Messages: 52
Localisation: Israel
Emploi: Auteur
Loisirs: Agriculture
Masculin
Point(s): 84
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Jeu 11 Jan - 13:22 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

Que signifie “Islam” ?
David Belhassen·mercredi 10 Janvier 2018



“L’islâm” (en arabe coranique الإسلام ) ne signifie pas "la paix".
Les locuteurs occidentaux qui ne savent ni l’hébreu et ni l’arabe coranique, se font souvent abuser par des propagandistes islamiques du genre Tariq Ramadan et consorts qui - exploitant l’ignorance de leurs interlocuteurs dans ces langues -, leur “vendent” le boniment de l’islam en tant que “religion de Paix”.
Il est donc grand temps de remettre les pendules à l’heure et de faire une analyse linguistique, étymologique, et philologique de “islam”.
Ce terme est un substantif décliné à partir d'une forme verbale, dont la racine tri-consonantique est SLM. Une fois conjuguée et déclinée dans sa forme active transitive, elle signifie "soumettre", ‘assujettir”, et à la rigueur "pacifier".
Cette racine vient en fait de la langue hébreue-cananéenne sous la forme ShLM (avec un S chuintant) et qui signifie "être entier", "être achevé". Elle a donné le salut hébreu "Shalom" équivalent à "Salam" en arabe coranique, et qu’on doit traduire non pas par “sois en paix”, mais par “sois entier”.
Ainsi, dans la Bible il est écrit que le Roi David questionna Ouryah (un de ses chefs d'armée dont il convoitait la femme) sur le déroulement de la guerre contre Moab et lui demanda ce qu’il en était de "shalom ha milhamah". (voir Samuel II. 11.7).
Si l'on traduit “shalom” par "paix", cela donne un absurde et paradoxal "paix de la guerre", car "milhamah" signifie en hébreu "guerre". En fait le Roi David demanda à Ouryah si "la guerre s'était achevée par la victoire entière, parfaite, pleine, et complète des Israélites sur les Moabites et si ces derniers avaient été soumis, assujettis, et vaincus, donc "pacifiés".
Cette acception de la racine ShLM pour dire "être entier", "être achevé", "être parfait", se retrouve dans le nom de Shalem, un des Dieux anciens du Panthéon hébreu-cananéen (polythéiste). En effet, Shalem était le Dieu de la pleine lune, donc de la lune "entière" et "parfaite", et c'est pourquoi ce Dieu Shalem était symbolisé par la "Pleine Lune", dont la circonférence était entière, parfaite, complète, et sans défaut.
C’est d’ailleurs sur le nom de ce Dieu Shalem qu’a été forgé celui de la ville Yerushalem (translittérée “Jérusalem" en français). Or Yerushalem signifie - selon son étymologie hébraïque originelle - "Lancez la pierre de fondation en hommage au Dieu Shalem".
Cette acception de la racine hébraïque "SHLM" dans le sens de "entier" et parfait" fut d'ailleurs la raison pour laquelle les dirigeants spirituels des Cathares s’appelaient : "les Parfaits" !
Pour conclure, la traduction exacte de “Islam” est “ soumission, sujétion”. Et "musulman" (muslim forgé sur la même racine SLM avec le préfixe M) est : "celui qui est entièrement, pleinement, et parfaitement soumis et assujetti". Et comme le Dieu de l'islam est Allah, cela signifie : être entièrement, pleinement, et parfaitement soumis et assujetti à Allah". En d’autres termes : Lui obéir aveuglément !


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ApprendreALire



Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2017
Messages: 47
Point(s): 186
Moyenne de points: 3,96

MessagePosté le: Jeu 11 Jan - 13:25 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant



Hello david,

As-tu un site où on peut retrouver toutes ces analyses bien classées ?
_________________
Venez trouver des infos utiles sur mon blog L'islam pour les nuls

Aidez-moi à l'alimenter en postant des critiques, des remarques, des infos, des images, des liens, des sites ou des articles dans le topic suivant :clic clic clic


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 152
Masculin
Point(s): 29 162
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 14:05 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

ApprendreALire a écrit:


Hello david,

As-tu un site où on peut retrouver toutes ces analyses bien classées ?



Salut

tu peux les trouver sur son blog qui est indiqué sur sa fiche, il est aussi sur Facebook

http://davidbelhassen.blogspot.fr/
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ApprendreALire



Hors ligne

Inscrit le: 27 Déc 2017
Messages: 47
Point(s): 186
Moyenne de points: 3,96

MessagePosté le: Ven 12 Jan - 15:13 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

 Yacoub !
_________________
Venez trouver des infos utiles sur mon blog L'islam pour les nuls

Aidez-moi à l'alimenter en postant des critiques, des remarques, des infos, des images, des liens, des sites ou des articles dans le topic suivant :clic clic clic


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David Bel
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2016
Messages: 52
Localisation: Israel
Emploi: Auteur
Loisirs: Agriculture
Masculin
Point(s): 84
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Mar 16 Jan - 15:52 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

Allah-hebdo : Citation de la semaine. Voilà de qui s'inspirent les gauchos pro-palestinistes islamiques !



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David Bel
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2016
Messages: 52
Localisation: Israel
Emploi: Auteur
Loisirs: Agriculture
Masculin
Point(s): 84
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Mer 4 Avr - 14:18 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

Le rédacteur du Coran n’était pas un “Arabe” !
David Belhassen·mercredi 4 avril 2018



Si Mahomet-Muhammad est bien le rédacteur du Coran, ce dernier n’apporte sur lui aucun élément biographique.
Les seules données prétendument biographiques sont rapportées dans les “hadiths” et la “sira”, et celles-ci ne sont pas considérées comme fiables et authentiques par les experts. Au point où beaucoup se sont posés la question de l’historicité du personnage. A t-il vraiment existé ou n’était-il qu’une création théologique a posteriori ? Certains Historiens qui se sont penchés sur le sujet sont parvenus à la conclusion que « toute biographie de Muhammad n’a pas plus de valeur que celle d’un roman que l’on espère historique. » (Alfred-Louis de Prémare).
Mais à part la question-même de l’historicité de Muhammad, il est un autre problème non moins épineux : Qui était-il alors ? Est-il possible qu’il ne soit pas finalement tel que la “tradition musulmane” le décrit : un Arabe mecquois membre du clan prestigieux des Hashîm, appartenant à la puissante tribu des Qoraïsh ?
Il m’a semblé intéressant de relever dans le Coran toutes les fois que le mot “arabe” est mentionné. Chose étrange, il n’apparait que 10 fois ! Et parmi ces 10 fois, 6 proviennent de la sourate 9 mais qui est en fait la sourate 113, soit l’avant-dernière du Coran dans son ordre chronologique ! (Voir les travaux de Sami Aldeeb sur l’ordre chronologique des sourates du Coran).
Ce nombre de fois infime, comparée à l’expression « fils d’Israël » par exemple, est d’autant plus étrange que les rares fois où les ‘arabes’ sont évoqués dans le Coran, c’est presque toujours de manière péjorative et méprisante.
Voici donc la traduction littérale de ces versets, quasiment du mot à mot (par fidélité au texte coranique d’origine, les citations en question seront dénuées de toute ponctuation ou de lettres majuscules. Y seront absentes également les fioritures que chaque traducteur met un point d’honneur à introduire dans sa version française, comme s’il s’agissait d’un chef d’œuvre littéraire, alors que le Coran est d’un niveau linguistique et littéraire déplorable).
9.90
وجاء المعذرون من الأعراب ليؤذن لهم وقعد الذين كذبوا الله ورسوله ۚ سيصيب الذين كفروا منهم عذاب أليم
et sont venus parmi les arabes pour demander à rester chez eux et ceux qui ont menti à allah et à son envoyé se sont planqués ceux qui sont des mécréants parmi eux une affliction sera sur eux
9.97
الْأَعْرَابُ أَشَدُّ كُفْرًا وَنِفَاقًا وَأَجْدَرُ أَلَّا يَعْلَمُوا حُدُودَ مَا أَنْزَلَ اللَّهُ عَلَى رَسُولِهِ وَاللَّهُ عَلِيمٌ حَكِيمٌ
les arabes sont les plus endurcis des mécréants et dans leur hypocrisie, et les plus enclins à ne pas savoir les préceptes qu’a fait descendre allah sur son envoyé et allah est savant sage
9.98
وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَنْ يَتَّخِذُ مَا يُنْفِقُ مَغْرَمًا وَيَتَرَبَّصُ بِكُمُ الدَّوَائِرَ عَلَيْهِمْ دَائِرَةُ السَّوْءِ وَاللَّهُ سَمِيعٌ عَلِيمٌ
et parmi les arabes certains prennent leur dépense comme coûteuse et attendent pour vous les revers que sur eux soit le revers et allah est audient savant
9. 99
وَمِنَ الْأَعْرَابِ مَنْ يُؤْمِنُ بِاللَّهِ وَالْيَوْمِ الْآخِرِ وَيَتَّخِذُ مَا يُنْفِقُ قُرُبَاتٍ عِنْدَ اللَّهِ وَصَلَوَاتِ الرَّسُولِ أَلَا إِنَّهَا قُرْبَةٌ لَهُمْ سَيُدْخِلُهُمُ اللَّهُ فِي رَحْمَتِهِ إِنَّ اللَّهَغَفُورٌ رَحِيمٌ
et parmi les arabes ceux qui croient en allah et au jour dernier prennent ce qu’ils dépensent comme rapprochement à allah et aux prières de l’envoyé or si c’est un rapprochement pour eux c’est afin qu’ils soient introduits par allah dans sa clémence certes allah est pardonneur clément
9.101
وَمِمَّنْ حَوْلَكُمْ مِنَ الْأَعْرَابِ مُنَافِقُونَ وَمِنْ أَهْلِ الْمَدِينَةِ مَرَدُوا عَلَى النِّفَاقِ لَا تَعْلَمُهُمْ نَحْنُ نَعْلَمُهُمْ سَنُعَذِّبُهُمْ مَرَّتَيْنِ ثُمَّ يُرَدُّونَ إِلَى عَذَابٍ عَظِيمٍ
et à vos alentours parmi les arabes il y a des hypocrites et parmi le clan de médine il en est des obstinés dans l’hypocrisie tu ne les connais pas nous les connaissons nous les affligerons deux fois lorsqu’ils seront plongés dans une affliction immense
9.120
مَا كَانَ لِأَهْلِ الْمَدِينَةِ وَمَنْ حَوْلَهُمْ مِنَ الْأَعْرَابِ أَنْ يَتَخَلَّفُوا عَنْ رَسُولِ اللَّهِ وَلَا يَرْغَبُوا بِأَنْفُسِهِمْ عَنْ نَفْسِهِ ذَلِكَ بِأَنَّهُمْ لَا يُصِيبُهُمْ ظَمَأٌ وَلَا نَصَبٌ وَلَا مَخْمَصَةٌ فِي سَبِيلِ اللَّهِ وَلَا يَطَئُونَ مَوْطِئًا يَغِيظُ الْكُفَّارَ وَلَا يَنَالُونَ مِنْ عَدُوٍّ نَيْلًا إِلَّا كُتِبَ لَهُمْ بِهِ عَمَلٌ صَالِحٌ إِنَّ اللَّهَ لَا يُضِيعُ أَجْرَ الْمُحْسِنِينَ
il n’est pas donné au clan de médine et à vos alentours parmi les arabes de s’opposer à l’envoyé d’allah ou de préférer leur être à son être car de même qu’ils n’éprouveront ni soif ni fatigue ni faim dans le sentier d’allah ils ne fouleront aucune foulée sans irriter les mécréants et n’affligeront rien aux ennemis sans qu’il ne leur soit écrit pour cela un acte pardonnable voici allah ne soustrait pas le salaire des excellents
33.20
يَحْسَبُونَ الْأَحْزَابَ لَمْ يَذْهَبُوا وَإِنْ يَأْتِ الْأَحْزَابُ يَوَدُّوا لَوْ أَنَّهُمْ بَادُونَ فِي الْأَعْرَابِ يَسْأَلُونَ عَنْ أَنْبَائِكُمْ وَلَوْ كَانُوا فِيكُمْ مَا قَاتَلُوا إِلَّا قَلِيلًا
ils pensent que les coalisés ne sont pas partis or si venaient les coalisés ils souhaiteraient être des bédouins chez les arabes et demanderaient de vos nouvelles et s’ils étaient chez vous ils n’auraient trucidé que faiblement
48.11
سَيَقُولُ لَكَ الْمُخَلَّفُونَ مِنَ الْأَعْرَابِ شَغَلَتْنَا أَمْوَالُنَا وَأَهْلُونَا فَاسْتَغْفِرْ لَنَا يَقُولُونَ بِأَلْسِنَتِهِمْ مَا لَيْسَ فِي قُلُوبِهِمْ قُلْ فَمَنْ يَمْلِكُ لَكُمْ مِنَ اللَّهِ شَيْئًا إِنْ أَرَادَ بِكُمْ ضَرًّا أَوْ أَرَادَ بِكُمْ نَفْعًا بَلْ كَانَ اللَّهُ بِمَا تَعْمَلُونَ خَبِيرًا
ils te diront les planqués parmi les arabes à la traîne que nos biens et nos tentes nous préoccupent dispensent nous ils disent avec leurs langues ce qui manque à leurs cœurs dis qui donc peut vous combler auprès d´allah s´Il veut vous attribuer peine ou vous attribuer profit mais dans ce que vous oeuvrez allah est informé
48.16
قل للمخلفين من الأعراب ستدعون إلىٰ قوم أولي بأس شديد تقاتلونهم أو يسلمون ۖ فإن تطيعوا يؤتكم الله أجرا حسنا ۖ وإن تتولوا كما توليتم من قبل يعذبكم عذابا أليما
dis aux planqués parmi les arabes vous serez appelés contre des gens de grande force vous les truciderez à moins qu´ils ne se soumettent si vous obéissez vous octroiera allah une récompense excellente et si vous vous détournez comme vous vous êtes détournés auparavant il vous affligera une punition violente
49.14
قَالَتِ الْأَعْرَابُ آمَنَّا قُلْ لَمْ تُؤْمِنُوا وَلَكِنْ قُولُوا أَسْلَمْنَا وَلَمَّا يَدْخُلِ الْإِيمَانُ فِي قُلُوبِكُمْ وَإِنْ تُطِيعُوا اللَّهَ وَرَسُولَهُ لَا يَلِتْكُمْ مِنْ أَعْمَالِكُمْ شَيْئًا إِنَّ اللَّهَ غَفُورٌ رَحِيمٌ
ont dit les arabes nous croyons dis vous ne croyez pas mais dites nous sommes soumis et pourquoi entrera la croyance dans vos cœurs et si vous obéissez à allah et à son envoyé il ne soustraira rien à vos œuvres car allah est pardonneur clément
Il est remarquable que le rédacteur du Coran ne dit jamais « nous » lorsqu’il parle des « Arabes ». Comme s’il n’en faisait pas partie !
Evidemment, tout cela peut laisser à penser que Muhammad – s’il est vraiment un personnage historique qui a rédigé le Coran -, n’était pas un ‘Arabe’. Mais s’il ne l’était pas, de quelle origine était-il donc alors ? Et pourquoi - paradoxalement - lui était-il si important de flatter la langue arabe ? Langue qu’il ne maniait d’ailleurs pas excellemment, vu le style lacunaire du Coran et le nombre incroyable d’hébraïsmes et d’aramismes !
En fait, le mot “arabe” dans le Coran ne désigne nullement une ethnie. Ce terme est emprunté à l’hébreu où il désigne un comportement socio-économique de “nomade”.
Le mépris du Coran pour les ‘nomades’ (donc les arabes) semble être typique de l’opinion d’un sédentaire. Mais alors comment expliquer l’éloge que fait le Coran de la “langue arabe” ?Pour ne pas être en reste, voici tous les versets – au nombre de 11-, dans lesquelles Muhammad caresse dans le sens du poil la « sublime langue arabe » :
12.2.
إِنَّا أَنْزَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ
certes nous l’avons descendu en coran arabe afin que vous soyez discernant
13.37.
وَكَذَلِكَ أَنْزَلْنَاهُ حُكْمًا عَرَبِيًّا وَلَئِنِ اتَّبَعْتَ أَهْوَاءَهُمْ بَعْدَمَا جَاءَكَ مِنَ الْعِلْمِ مَا لَكَ مِنَ اللَّهِ مِنْ وَلِيٍّ وَلَا وَاقٍ
et comme cela nous l’avons descendu en sagesse arabe et si tu suis leurs passions après ce qui t’est venu de la connaissance il n’y aura pour toi en allah ni allié ni garant
16.103.
وَلَقَدْ نَعْلَمُ أَنَّهُمْ يَقُولُونَ إِنَّمَا يُعَلِّمُهُ بَشَرٌ لِسَانُ الَّذِي يُلْحِدُونَ إِلَيْهِ أَعْجَمِيٌّ وَهَذَا لِسَانٌ عَرَبِيٌّ مُبِينٌ
et déjà nous savons qu’ils disent voici celui qui l’enseigne est charnel or la langue de celui auquel ils visent est étrangère et cette langue est en arabe compréhensible
20.113.
وَكَذَلِكَ أَنْزَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا وَصَرَّفْنَا فِيهِ مِنَ الْوَعِيدِ لَعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ أَوْ يُحْدِثُ لَهُمْ ذِكْرًا
et comme cela nous l’avons descendu en coran arabe et nous y avons multiplié les menaces afin qu’ils deviennent pieux ou que surgira pour eux la mémoire
26.195.
بِلِسَانٍ عَرَبِيٍّ مُبِينٍ
en langue arabe compréhensible
39.28.
قُرْآنًا عَرَبِيًّا غَيْرَ ذِي عِوَجٍ لَعَلَّهُمْ يَتَّقُونَ
un coran en arabe dénué de tortuosité afin qu’ils soient pieux
41.3.
كِتَابٌ فُصِّلَتْ آيَاتُهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لِقَوْمٍ يَعْلَمُونَ
un écrit aux signes articulés en coran arabe pour une communauté de savants
41.44.
وَلَوْ جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا أَعْجَمِيًّا لَقَالُوا لَوْلَا فُصِّلَتْ آيَاتُهُ أَأَعْجَمِيٌّ وَعَرَبِيٌّ قُلْ هُوَ لِلَّذِينَ آمَنُوا هُدًى وَشِفَاءٌ وَالَّذِينَ لَا يُؤْمِنُونَ فِي آذَانِهِمْ وَقْرٌ وَهُوَ عَلَيْهِمْ عَمًى أُولَئِكَ يُنَادَوْنَ مِنْ مَكَانٍ بَعِيدٍ
si nous en avions fait un coran en langue étrangère ils auraient dit si au moins les signes étaient bien articulés quoi un locuteur étranger pour de l’arabe dis il est pour ceux qui croient un guide et une guérison et pour ceux qui n’en croient pas leurs oreilles et que tombe sur eux une cécité comme s’ils étaient hélés d’un endroit lointain
42.7.
وَكَذَلِكَ أَوْحَيْنَا إِلَيْكَ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لِتُنْذِرَ أُمَّ الْقُرَى وَمَنْ حَوْلَهَا وَتُنْذِرَ يَوْمَ الْجَمْعِ لَا رَيْبَ فِيهِ فَرِيقٌ فِي الْجَنَّةِ وَفَرِيقٌ فِي السَّعِير
et de même nous avons révélé à toi un coran arabe pour que tu avertisses la mère des cités et ses alentours et que tu avertisses du jour du rassemblement pas de doute sur lui un camp au jardin et un camp au brasier
43.3.
إِنَّا جَعَلْنَاهُ قُرْآنًا عَرَبِيًّا لَعَلَّكُمْ تَعْقِلُونَ
certes nous l’avons amené en coran arabe afin que vous soyez discernant
46.12.
وَمِنْ قَبْلِهِ كِتَابُ مُوسَى إِمَامًا وَرَحْمَةً وَهَذَا كِتَابٌ مُصَدِّقٌ لِسَانًا عَرَبِيًّا لِيُنْذِرَ الَّذِينَ ظَلَمُوا وَبُشْرَى لِلْمُحْسِنِينَ
et avant lui l’écrit de Moïse guide et clémence et cet écrit est justifié en langue arabe pour avertir les obscurantistes et annoncer aux excellents
La clé de cette dichotomie entre l'anti-arabité du Coran, et son pro-arabophonisme, se trouve aux sourates 16. 103 et 41. 44 :
16.103.
Et donc nous savons qu’ils disent voici celui qui l’enseigne est charnel or la langue de celui auquel ils font allusion est étrangère et cette langue est en arabe compréhensible.
41.44.
Si nous en avions fait un coran en langue étrangère ils auraient dit si au moins les signes étaient bien articulés, quoi un locuteur étranger pour de l’arabe ?
Ces deux derniers versets nous révèlent 2 choses : soit Muhammad craignait d’être démasqué en dévoilant l’identité non-arabe de son maître à penser (Un rabbin juif hérésiarque ? Un moine syriaque défroqué ? Un esclave éthiopien christianisant ?) ; soit il n’était pas un “Arabe” lui-même !
Dans les deux hypothèses, on ne peut dire qu'être "Arabe" faisait la fierté du rédacteur du Coran et qu'il se targuait de cette identité ! Seule “l'arabophonie” l'intéressait, et uniquement dans un objectif de prosélytisme et de propagande missionnaire !
Et dire que “Muhammad” est considéré par ceux qui se désignent de nos jours comme "Arabes" comme le champion de leur arabité, alors qu’il les méprisait et qu'il a passé sa vie à trucider (entre autres) tout "nomade" polythéiste qui renâclait à son monothéisme de pacotille ! En d’autres termes, la langue coranique dite “arabe” n’avait qu’un objectif : islamiser les populations autochtones du Hedjaz, puis celles de tous les pays conquis !
D’autant plus que ce que le Coran désigne comme “langue arabe”, n’est pas ... arabe ! La langue arabe authentique est le himyarite et le çabaïte. Ce que le Coran nomme “langue arabe”, est en vérité la “langue coranique” elle-même, c’est-à-dire une création artificielle et hybride d’hébreu, d’araméen, et de himyarite.
Cette langue ad hoc est indissociable à l’islam, et ne fut autre que son fer de lance ! Jusqu’aujourd’hui ! En héritant le “prestige” théologique du Coran, l’islam a en fait octroyé à cette langue coranique hybride, toutes ses “lettres de noblesse”.
Le summum de l’aliénation qui fait que de nos jours l’immense majorité des "Arabes" (en vérité des "arabophonisés-coranisés") adhèrent à la théologie du bourreau de leurs ancêtres.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David Bel
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2016
Messages: 52
Localisation: Israel
Emploi: Auteur
Loisirs: Agriculture
Masculin
Point(s): 84
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Ven 13 Avr - 16:26 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

La langue du Coran n’est pas une langue mais une fabrication artificielle.
David Belhassen·vendredi 13 avril 2018



“Hapax legomenon” est une expression en grec qui désigne le phénomène linguistique (assez rare) dans lequel un mot n’apparaît qu’une seule fois dans un texte. Or le nombre de “hapax legomenon” dans le Coran est unique : plusieurs centaines, voire plus d’un millier !
On ne retrouve ce chiffre époustouflant dans aucun autre texte, religieux ou pas. La Bible par exemple, n’en contient que quelques dizaines.
Comment expliquer ce phénomène si spécifique au Coran et qui lui octroie une apparence de “richesse de vocabulaire”, alors qu’en fait il témoigne d’une pauvreté incroyable.
La réponse est évidente : le Coran n’est pas une langue, mais une sorte de “Esperanto” du Moyen-Orient, un idiome artificiel composé et fabriqué ad hoc à partir de 3 langues : le himyarite, l’hébreu, et l’araméen (dans sa variante “syriaque” tardive). Au vocabulaire de ces 3 langues sur lesquelles est forgé “l’Esperanto coranique”, il faut ajouter quelques emprunts au grec, au persan, et à l’éthiopien.
Et c’est la raison pour laquelle l’idiome coranique a l’air si “énigmatique” aux oreilles des “arabophones” (hormis quelques experts en linguistique), qui sont incapables de “déchiffrer” le Coran. Combien d’entre eux, y compris parmi les plus lettrés et cultivés, peuvent réellement comprendre par exemple la signification (et l’étymologie) d’un terme comme “abariq” ( وَأَبَارِيقَ ) qui vient en fait de l’hébreu “bareqet” (ברקת) et qui désigne une coupe “étincelante comme l’éclair” (donc sertie de pierres précieuses comme l’émeraude, fixées au pectoral du Grand Cohen. Voir Bible, Exode 39, 10).
C’est aussi à partir de la racine BRQ de ce mot hébreu que la tradition musulmane a forgé le nom de la monture ailée légendaire de Mahomet, al burâq -en arabe, البراق -, pour décrire en fait que son coursier était “rapide comme l’éclair” .
Mais au lieu de reconnaître la fabrication artificielle et tardive de l’Esperanto coranique (pas avant le début du VIIème siècle après EC), les “arabophones”en font l’apologie en attribuant au phénomène déroutant de la multitude de ses “hapax legomenon”, une origine... divine (“la langue d’Allah”) !


 


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David Bel
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2016
Messages: 52
Localisation: Israel
Emploi: Auteur
Loisirs: Agriculture
Masculin
Point(s): 84
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Sam 28 Avr - 14:18 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

D’où vient l’incompréhension occidentale au “conflit israélo-palestinien”.
David Belhassen·samedi 21 avril 2018



Le “conflit israélo-palestinien”. C’est ainsi que la confrontation entre les belligérants des deux camps est désignée en Europe.
Il semble ne venir à personne l’idée que cette désignation est peut-être biaisée et qu’elle est la résultante de désinformations et de lacunes profondes dans la connaissance de la fondation de ce qui est d’usage de nommer “le sionisme”, terminologie malheureuse inventée à la fin du XIXème siècle par Nathan Birnbaum.
J’ai défini cette terminologie comme “malheureuse” - bien que devenue depuis un lieu commun – pour les raisons suivantes :
Tout d’abord, parce qu’elle est postérieure au mouvement de retour des Hébreux sur la terre de leurs ancêtres et à leur aspiration à s’autodéterminer et à y fonder un Etat souverain.
Ensuite, parce qu’elle a falsifié, déformé, et nanifié la nature-même de ce mouvement idéologique à l’origine, en lui octroyant une connotation judaïco-confessionnelle (“Sion” est un nom affectif octroyé dans la Bible à Jérusalem) trahissant les objectifs politiques laïques du “Mouvement Hébreu de Libération” pour les remplacer par des aspirations d’ordre religieux, en vue de fonder une sorte de “vaticanisme juif”.
Et enfin, parce que l’inventeur du néologisme “sionisme” – un judaïque religieux orthodoxe, faut-il le préciser – devint un antisioniste virulent lorsqu’il s’aperçut que son néologisme ne parvenait pas à récupérer et phagocyter, c’est- à- dire à judaïser-vaticaniser, le mouvement hébreu de libération nationale, foncièrement laïque et même anti-judaïque.
Or en Europe, la grande majorité ignore le fait que le judaïsme orthodoxe était par essence – et l’est encore, en dépit de son opportunisme destiné à obtenir des subsides de l’Etat d’Israël -, virulemment antisioniste et opposé à la proclamation d’Indépendance de l’Etat d’Israël en 1948.
Quant au jeu de mots “sionisme = expansionnisme” répandu en Occident, il est certes caustique, mais totalement faux ! Le seul expansionnisme dans cette région est celui du panarabisme du conquérant musulman qui – avec l’aide des impérialismes et colonialismes britanniques et français -, a créé 22 Etats fantoches, factices, et artificiels tels que le Liban, la Jordanie, la Syrie, et bientôt le dernier né “Palestine”, entités qui ont dépecé les territoires historiques du Pays des Hébreux et ont empiété sur eux pour s’y constituer.
Et que dire de la nouvelle expression “peuples sémitiques” octroyés dans les médias “bien-pensants” aux Israéliens et aux dits-Palestiniens ?!
Ces médias européens, comme le grand public, ignorent le fait que le néologisme “sémitique” a été forgé au XVIIIème siècle dans un but de classification linguistique (et non ethnique !). Et que même confinée à la linguistique, cette classification “sémitique” est le verjus de ce qu’on appelle un “néologisme paresseux”. Elle est dénuée de toute rigueur scientifique, ne recouvre rien de tangible, et est reconnue aujourd’hui par les spécialistes comme totalement dépassée, caduque, voire nocive et nuisible.
Pour conclure, il faut rappeler sans cesse que “sionisme” est le nom d’une idéologie, et non celui d’un fantasmagorique “groupe ethno-religieux” ! Tout comme “palestinisme” n’est qu’une terminologie récente (inventée après celle de sionisme) pour désigner non pas une ethnie quelconque, mais une idéologie créée pour être le fer de lance du panarabisme.
En effet, il n’y a, et il n’y a jamais eu, de “peuple palestinien” !
Parler de “peuple palestinien” n’est rien d’autre qu’une absurdité linguistique, non moins extravagante que celle d’évoquer un “peuple sionien”. Mais s’il n’y a pas plus de “peuple sionien” qu’il n’y a de “peuple palestinien”, cette dernière extravagance a bizarrement reçu ses “lettres de noblesse” en Occident, où nul n’y voit plus rien à redire.
Ce phénomène exécrable de “mots” qui sont devenus des “maux”, n’est pas nouveau. Albert Camus avait déjà averti que leur mauvais usage ajoutait au malheur du monde. Et là est sans doute la clé d’une véritable compréhension – et donc d’un espoir de solution – des interminables conflits dans cette région, y compris du conflit sioniste-palestiniste.
C’est pourquoi la création - sur toute l’étendue des frontières historiques du pays des Hébreux -, d’un Etat hébreu fédéral, unificateur, et laïc (donc déjudaïsé et désislamisé, désoccidentalisé et désarabisé), est la seule et unique solution juste, équitable, et viable au conflit entre “sionistes” et “palestinistes”.



Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 152
Masculin
Point(s): 29 162
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Sam 26 Mai - 15:03 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

Pour la énième fois, David Belhassen a été bloqué pour 30 jours de fb.


Voici le texte qui lui a "coûté" ce banissement facebookien, qui a été effacé et auquel je souscris :
Tant que toute la région du Proche-Orient ne sera pas désarabisée-déislamisée et débarrassée de son fer de lance palestiniste du Hamas, aucune paix n'y sera possible !
Le combat contre l'idéologie génocidaire du panarabisme islamique est identique à celui mené au XXème siècle par le monde libre contre l'idéologie nazie, qui elle aussi s'était présentée machiavéliquement à ses débuts comme "victimaire", avant d'être définitivement démasquée.
Ajout postérieur de David Belhassen pour répondre à certaines remarques :
"Je précise que la péninsule dite "arabique" ne fait pas partie du "Proche-Orient", mais du "Moyen-Orient", c'est pourquoi je ne l'ai pas évoquée.
D'autre part, cela n'existe pas "Péninsule arabique" ! Le terme "arabique" désigne une langue. Il faudrait dire "Le Hedjaz" ou "Les Etats de la péninsule yéménite" ("yémenite" dans l'accception originelle et étymologique de ce terme (Yémen = Sud) et
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 152
Masculin
Point(s): 29 162
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Dim 10 Juin - 15:46 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

Le Jeûne du Ramadân des 'Endeuillés de Sion'


Le mot ramadân (en arabe : رَمَضَان ) signifie "chaleur intense". Il vient d'une racine araméenne et hébraïque : r m ç, qui signifie "braise", "fournaise".
En effet "Ramadân" s'écrivait "Ramaçân" à l'origine, car la lettre emphatique "çad"ص de l'araméen et de l'hébreu a été transformée en "dad" ض emphatique de l'alphabet arabe. En effet, un simple point diacritique au-dessus de la lettre, distingue le çad ص du dad ض . Or dans les premiers manuscrits du Coran, la diacritisation des lettres n'existait pas encore.
A l'époque préislamique, ce mois de Ramadân-Ramaçân fut ainsi nommé parce qu'il tombait lors de la saison des grosses chaleurs selon le calendrier judéo-rabbinique luni-solaire, appelé ainsi car il intercale 7 années de 13 mois lunaires, appelées "embolismiques", dans un cycle de 19 ans. Et cela pour réajuster le décompte du calendrier lunaire avec celui du calendrier solaire.
Mais plus tard (à Médine ?), l'islam voulut s'émanciper de la tutelle judaïque, et rejeta les années embolismiques de 13 mois lunaires. De telle sorte que le calendrier musulman ne possède que des années de 12 mois lunaires. Il est donc exclusivement lunaire.
Mais il en résulta un grave problème. Le total de 12 mois lunaires donne 354-355 jours. Il manque donc plus de 11 jours par rapport au cycle de l'année solaire qui est de 365 jours et un quart environ C'est ce qui explique la récession de 11 jours par an entre le mois de Ramadân-Ramaçân originellement estival, et les saisons du cycle solaire. Cette récession étant d'une année tous les 33-34 ans environ, le Ramadân-Ramaçân retombe alors sur son point de départ estival tous les 33-34 ans.
Un musulman de plus de 34 ans a donc pu voir le Ramadân-Ramaçân traverser toutes les saisons de l'année solaire.
Cette année 2017, le Ramadân-Ramaçân débutera un 26 ou un 27 Mai (selon la vision oculaire de la Nouvelle Lune). Donc, à la saison printanière. Mais il y 15 ans, le Ramadân-Ramaçân coïncidait avec Noël, donc en hiver ! Bref, le mois de Ramadân-Ramaçân "bouge".
Cette digression sur le calendrier est indispensable à la compréhension de l'essence même du jeune du Ramadân. Voici pourquoi :
Le jeûne quotidien (du lever du soleil à son couchant) lors du mois de Ramadân, est considéré comme le symbole-même de la pratique religieuse musulmane. Mais, comble du paradoxe, il n'est mentionné qu'une seule fois dans tout le Coran, et en termes assez vagues, au verset 185 de la sourate 2, que voici en arabe, avec sa traduction littérale en français :
شَهْرُ رَمَضَانَ الَّذِي أُنْزِلَ فِيهِ الْقُرْآنُ هُدًى لِلنَّاسِ وَبَيِّنَاتٍ مِنَ الْهُدَى وَالْفُرْقَانِ فَمَنْ شَهِدَ مِنْكُمُ الشَّهْرَ فَلْيَصُمْهُ وَمَنْ كَانَ مَرِيضًا أَوْ عَلَى سَفَرٍ فَعِدَّةٌ مِنْ أَيَّامٍ أُخَرَ يُرِيدُ اللَّهُ بِكُمُ الْيُسْرَ وَلَا يُرِيدُ بِكُمُ الْعُسْرَ وَلِتُكْمِلُوا الْعِدَّةَ وَلِتُكَبِّرُوا اللَّهَ عَلَى مَا هَدَاكُمْ وَلَعَلَّكُمْ تَشْكُرُونَ  
le croissant de ramadân dans lequel a été descendu le coran est un guide pour les gens et évidences de la guidance et de la rédemption alors quiconque témoignera parmi vous du croissant, alors qu'il jeûne ; et quiconque est malade ou en éloignement alors qu'il destine d'autres jours ; allah veut pour vous l'aisance et il ne veut pas pour vous la gêne afin que vous complétiez les cérémonies et que vous grandissiez allah sur ce en quoi il vous a guidés et afin que soyez reconnaissants D'après ce verset, il ne s'agit nullement de jeûner tout le mois, mais uniquement le jour qui suit le témoignage de la vision oculaire du filament du croissant de la Nouvelle Lune, ce qu'on appelle la "Néoménie".
Au départ, ce jeûne était donc imposé exclusivement aux témoins oculaires de la "Nouvelle Lune" (qu'on ne peut voir qu'au crépuscule). Et c'est par extension cultuelle qu'il est devenu un jeûne public.
Mais ce jeûne suite à la vision au crépuscule du filament du croissant de la Nouvelle Lune n'est pas non plus une invention coranique ou musulmane. Le Coran lui-même le dit expressément au verset 183 de la sourate 2 :
يَا أَيُّهَا الَّذِينَ آمَنُوا كُتِبَ عَلَيْكُمُ الصِّيَامُ كَمَا كُتِبَ عَلَى الَّذِينَ مِنْ قَبْلِكُمْ لَعَلَّكُمْ تَتَّقُونَ  
ô et ohé ceux qui croient, il vous a été prescrit le jeûne comme il l'a été prescrit à ceux qui vous ont devancés afin que vous soyez craignants Lorsque le Coran évoque "ceux qui ont devancé" les musulmans dans la pratique de ce jeûne, il fait évidemment allusion aux “juifs” !
Ce "jeûne de la Nouvelle Lune" était en effet une tradition judaïco-talmudique qui se pratiquait tous les mois, mais plus particulièrement lors du mois de Ab, donc en plein été, et qui commémorait la destruction du Temple de Jérusalem.
Cette commémoration de la destruction du Premier Temple de Jérusalem par Nabuchodonosor le roi babylonien, puis du Deuxième Temple, par Titus l'empereur romain, débutait à la nouvelle lune du mois de Ab (et même avant, au 17 du mois de Tamouz), et culminait selon la Bible au 7 et au 10 du mois de Ab (et non au 9, selon les rabbins pharisiens). Donc 3 semaines, appelées "laps de temps entre deux malheurs" et qui étaient des jours de mortification, de deuil et de jeûne !
Mais déjà au Vème siècle après J.-C, un certain courant judaïque qui plus tard donnera naissance aux "Endeuillés de Sion" ("Sion" étant le nom affectif de Jérusalem) étendit cette période de deuil et d'affliction à tout le mois de Ab. ! Et ce n'est que lorsque ce mois de Ab s'achevait qu'il était autorisé de manger de la viande, en souvenir symbolique de l'offrande de bétail (ovin ou bovin) que les desservants ("Cohanim") du Temple de Jérusalem sacrifiaient sur l'Autel de Yahweh.
Entre parenthèses, il est à noter qu'on retrouve d'ailleurs la symbolique de ce sacrifice, dans la fête musulmane de 'Id el fitr qui clôture le jeûne du Ramadân-Ramaçân.
Mais revenons à ce courant judaïque des "Endeuillés de Sion". Ils firent de la surenchère mortifère, et prohibèrent toute manifestation d'allégresse (et même les bains estivaux) durant tout le mois de Ab. Certains allèrent même jusqu'à jeûner tout le mois, de l'aube au crépuscule !
Cependant, et à la différence de la tradition musulmane (commémorant la “descente” du Coran), ce jeûne judaïque des "Endeuillés de Sion" – commémorant les deux destructions du Temple de Jérusalem -, leur était obligatoire seulement du 1 au 10 du mois de Ab, mais facultatif les 20 autres derniers jours.
Et c'est justement ce jeûne des "Endeuillés de Sion" qu'un rabbin ordonna à Waraqa Ibn Nafl, le mentor-scribe de Muhammad ! Tout musulman doit donc savoir qu'en vérité le jeûne du Ramadân n'était à l'origine qu'une commémoration judaïque de la destruction du Temple de Jérusalem.
https://www.blogger.com/null Que doit donc faire aujourd'hui un musulman s'il veut être fidèle à la lettre et à l’esprit du Coran ?
1. S'il n'a pas été lui-même le témoin oculaire du filament du croissant de nouvelle lune, son jeûne est facultatif.
2. S'il veut quand même jeûner par identification avec les témoins oculaires, il peut le faire, mais seulement le jour suivant le témoignage oculaire.
3. S'il désire commémorer – à la manière des Juifs -, la destruction du Temple de Jérusalem, il peut également jeûner du 1 au 10 du mois de Ab, c'est-à-dire du mois de Ramadân-Ramaçân.
4. S'il désire faire de la surenchère à la manière des "Endeuillés de Sion", alors il pourra comme eux, jeûner tout le mois. Mais cela lui est déconseillé par le Coran qui enseigne : " Allah veut pour vous l'aisance et il ne veut pas pour vous la gêne "
Les musulmans sont donc appelés à relire ce que disent exactement les versets coraniques concernant le jeûne du Ramadân. Et ce, avec des yeux nouveaux - comme on scruterait le croissant de la nouvelle lune -, afin de ne pas se fier aveuglément aux exégèses et manipulations musulmanes tardives désirant émanciper le Coran de l'influence du judaïsme.

David A. Belhassen
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 152
Masculin
Point(s): 29 162
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Mer 13 Juin - 14:22 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
David Bel
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 15 Mar 2016
Messages: 52
Localisation: Israel
Emploi: Auteur
Loisirs: Agriculture
Masculin
Point(s): 84
Moyenne de points: 1,62

MessagePosté le: Sam 25 Aoû - 14:24 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

<iframe width="854" height="480" src="https://www.youtube.com/embed/5e74hrokqFQ" frameborder="0" allow="autoplay; encrypted-media" allowfullscreen></iframe>

https://youtu.be/5e74hrokqFQ


 


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 152
Masculin
Point(s): 29 162
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Mer 17 Oct - 13:23 (2018)    Sujet du message: David Belhassen Répondre en citant

 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:42 (2018)    Sujet du message: David Belhassen

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Liens Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: <  1, 2, 3 … , 14, 15, 16  >
Page 15 sur 16

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo