Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

L'islamophobie n'existe pas
Aller à la page: 1, 2, 3  >  
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Apostasie, quitter l'Islam

Auteur Message
Kamel
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 12 Fév 2014
Messages: 817
Localisation: Lyon
Emploi: Entrepreneur
Masculin
Point(s): 4 418
Moyenne de points: 5,41

MessagePosté le: Mer 19 Nov - 10:53 (2014)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

L'islamophobie n'existe pas.
C'est un simple vocable créé par le bureau de communication de Khomeny dans les années 1980 et repris par leurs petits camarades (hum) sunnites pour leur plus grand bénéfice d'intoxication verbale.
Une phobie est une peur irraisonnée. En général, ceux qui n'aiment pas l'islam ont leurs raisons, ça n'a rien d'irrationnel. Et peur, pas vraiment non plus. Rejet si on veut.
Il est tout à fait normal de ne pas aimer ou désapprouver quelque chose - quoique ce soit - et de l'exprimer. L'islam n'échappe pas à la règle, et de bon droit et en toute logique.
Ou alors je suis andivorophobe, ou connarophobe tant qu'à faire.
On pourrait également taxer les musulmans d'athéophobie, de christianophobie and co.
C'est la terminologie et le concept de plus débile (encore que, il y a bien d'autres choses de ce calibre en islam) qu'on puisse propager dans le cadre des religions.
Par contre, il existe bel et bien en psychiatrie une affection qui s'appelle "délire religieux".
_________________
J'ai décidé de combattre l'islam ; s'il vous plaît comprenez ma déclaration : combattre l'islam, pas l'islam politique, pas l'islam militant, pas l'islam radical, pas l'islam wahhabite, mais l'islam en lui-même... L'islam n'a jamais été incompris, l'islam est le problème... (les musulmans) doivent comprendre qu'ils n'ont que deux choix : changer ou être écrasés.
(Wafa Sultan, psychiatre syrienne exilée aux USA)"


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mer 19 Nov - 10:53 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Sam 22 Nov - 16:12 (2014)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
katou
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 18 Fév 2014
Messages: 52
Féminin
Point(s): 326
Moyenne de points: 6,27

MessagePosté le: Lun 24 Nov - 17:41 (2014)    Sujet du message: Re: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

Kamel a écrit:
L'islamophobie n'existe pas.
C'est un simple vocable créé par le bureau de communication de Khomeny dans les années 1980 et repris par leurs petits camarades (hum) sunnites pour leur plus grand bénéfice d'intoxication verbale.
Une phobie est une peur irraisonnée. En général, ceux qui n'aiment pas l'islam ont leurs raisons, ça n'a rien d'irrationnel. Et peur, pas vraiment non plus. Rejet si on veut.
Il est tout à fait normal de ne pas aimer ou désapprouver quelque chose - quoique ce soit - et de l'exprimer. L'islam n'échappe pas à la règle, et de bon droit et en toute logique.
Ou alors je suis andivorophobe, ou connarophobe tant qu'à faire.
On pourrait également taxer les musulmans d'athéophobie, de christianophobie and co.
C'est la terminologie et le concept de plus débile (encore que, il y a bien d'autres choses de ce calibre en islam) qu'on puisse propager dans le cadre des religions.
Par contre, il existe bel et bien en psychiatrie une affection qui s'appelle "délire religieux".


Je suis d'accord, le terme "islamophobie" est un terme qu'emploient les musulmans et islamophiles pour empêcher toute critique de l'islam.


Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Lun 24 Nov - 19:12 (2014)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

Salut Katou, je te lis sur fopo mais je ne peux commenter et Kamel a raison.

Islamophobie veut culpabiliser tous ceux qui critiquent l'islam.

Voici ce que dit Ali Sina


Sina Ali (Fondateur du site Faith Freedom International) ex musulman, temps modernes.


Tout musulman « modéré » est un terroriste potentiel.

La foi en l’islam est comme un bidon d’essence.

Il semble inoffensif, jusqu’à ce qu’il rencontre une étincelle. Pour qu’un musulman « modéré » devienne un djihadiste meurtrier, il suffit d’une étincelle de foi.
« Il est temps de mettre un terme à la mascarade de « l’islam modéré ».

Il n’existe pas de musulman modéré.

Les Musulmans sont soit des djihadistes, soit des djihadistes dormants mais ils ne sont pas modérés. »


Des gens biens sont traités d’islamophobes, de bigots, de racistes et de fascistes

parce que le monde préfère les contre-vérités politiquement correctes à la vérité qui dérange.

C’est grâce à ce mythe de « l’Islam modéré » que dire la vérité est devenu « tenir un discours de haine ».
« Musulman modéré » n’a pas plus de sens que « nazi modéré ».



Un musulman qui ne pratique pas l’Islam ou croit qu’Islam signifie paix n’est pas un musulman modéré

mais un musulman à la carte ou un musulman ignorant. »
Quant à ce qu’il pense de « l’islamophobie » :
« Le racisme est la plus basse forme de stupidité humaine, mais l’islamophobie est le summum du bon sens.

Phobie signifie peur infondée et irrationnelle.

Il n’y a rien d’infondé ni d’irrationnel dans le fait d’avoir peur de l’islam.

Seul un demeuré peut se permettre de ne pas avoir peur de la plus grande menace pour le monde et la civilisation. »
  
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 18:12 (2014)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

 
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Ven 28 Nov - 19:43 (2014)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 18 Déc - 20:49 (2014)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

Citation:

Pour moi, islamophobie signifie peur irraisonnée de l'islam.  Faire taire les islamophobes ?..mission impossible ! (les hôpitaux Psy sont saturés )

  Shocked

« Musulman modéré » n’a pas plus de sens que « nazi modéré ». Un musulman qui ne pratique pas l’Islam ou croit qu’Islam signifie paix n’est pas un musulman modéré mais un musulman à la carte ou un musulman ignorant. » Quant à ce qu’il pense de « l’islamophobie » :« Le racisme est la plus basse forme de stupidité humaine, mais l’islamophobie est le summum du bon sens. Phobie signifie peur infondée et irrationnelle. Il n’y a rien d’infondé ni d’irrationnel dans le fait d’avoir peur de l’islam. Seul un demeuré peut se permettre de ne pas avoir peur de la plus grande menace pour le monde et la civilisation. »




Marche à St Gratien contre l’islamophobie
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Ven 9 Jan - 19:39 (2015)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

Dictionnaire de l’islamophobie ou Fatwa musulmane contre les islamo-incompatibles ?


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Sam 21 Mar - 14:42 (2015)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

"décision d'un juge fédéral américain d'autoriser l'affichage d'une publicité sur les bus et dans les stations de métro de Philadelphie. Appelant à « la fin de toute aide aux pays musulmans », laquelle représenterait « les deux tiers de l'aide des États-Unis » aux pays étrangers, cette campagne de pub affirme haut et clair que « la haine islamique des juifs : c'est dans le Coran » !
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Lun 11 Mai - 11:50 (2015)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant





Pourquoi l'islamophobie est une escroquerie
Par Ivan Rioufol le 23 avril 2015 10h45 | 150 commentaires







L’islamophobie est une escroquerie. Elle laisse croire en une montée de la haine envers les musulmans, alors que ce sont les chrétiens et les juifs qui sont détestés par l’islam radical. Cette fois, c’est une église du Val-de-Marne qui était la cible d’un étudiant en informatique, un algérien. Il y projetait un attentat et est présumé avoir assassiné une jeune femme. Ceux qui alertent sur une prétendue "hystérie" islamophobe participent, par leur cynisme, à la banalisation de la fureur qui se déchaîne contre les chrétiens et les juifs. Ces procureurs se rendent complices de cette violence, en ne la dénonçant pas. Les responsables politiques, eux, semblent avoir pris la mesure de l’imposture: ils évitent désormais d’employer ce mot creux d’islamophobie. D’ailleurs, littéralement, le terme désigne la peur de l’islam : or ce sentiment devient compréhensible. C’est aux musulmans qu’il revient de lever le malentendu.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Lun 9 Nov - 11:18 (2015)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

http://blogs.mediapart.fr/blog/monica-m/081115/critique-de-lislam-de-lislamisme-et-islamophobie

Critique de l'Islam, de l'islamisme et "islamophobie"

Des personnes de culture et/ou de religion musulmane ont entrepris depuis des années de critiquer certains fondements idéologiques de la religion musulmane et de dénoncer les mouvances intégristes qui ont émergé en son sein.

Leur objectif est de permettre à la religion musulmane de faire son aggiornamento et sa réforme vers la laïcité en séparant temporel et spirituel, et en distinguant d'une part religion comme spiritualité, foi, et d'autre part religion comme appareil de pouvoir et de contrôle social.

Ces personnes se battent pour la liberté de pensée, d'expression, de croyance et de non croyance, de religion, d'apostasie, de blasphème, d'art, de sexualité, et dénoncent les tentations liberticides et sexistes des mouvements intégristes, qui sont les plus fidèles alliés dans le monde, depuis des lustres, et pour toutes les religions, des régimes totalitaires et du pouvoir patriarcal.

Je relaie sur mon blog les voix de ces personnes, croyantes ou athées, car elles me semblent les seules légitimes pour accomplir ce travail de critique interne, comme le sont les personnes de culture chrétienne ou juive pour critiquer avec force les fondements idéologiques et les dérives institutionnelles de la religion à laquelle les hasards de leur naissance les ont assignés.

Le travail difficile de ces personnes de culture musulmane, qui est très peu relayé par la rédaction de Mediapart, est l'objet de diverses critiques dans le Club. Des abonnés prétendent que cette critique n'est pas légitime, voire qu'elle est suspecte, car elle cautionnerait la discrimination anti-musulmans, qu'ils appellent "l'islamophobie". Les plus radicaux d'entre eux disent qu'il n'y a pas de différence entre Islam et islamisme (comme le clame en miroir Riposte Laïque) et que si l'on critique l'un, l'on critique l'autre: on est donc "islamophobe". Ce qui les conduit à utiliser les méthodes les plus agressives (mises en cause personnelles, attaques ad hominem, diffamations, injures...) contre leurs interlocuteurs: ils semblent, in fine, se donner tous les droits de refuser la pensée de l'autre, et l'autre...

S'agissant de supposés "antiracistes", cette négation de l'altérité me pose question.


On prétend ainsi empêcher des personnes concernées au premier chef par l'Islam d'analyser des mécanismes de pouvoir traversant la religion musulmane.

De quel droit?

Wassyla Tamzali, féministe algérienne, se heurte à ces reproches et à ces tentatives de culpabilisation. Elle a publié ces pensées hier dans Facebook:

Souvent j'ai mesuré, sans naïveté, à leur juste valeur les soutiens que recevaient nos analyses critiques de l'islam, nos dénonciations des crimes commis au nom de cette religion, la subordination des femmes de ces pays au nom de l'islam. On nous applaudissait des deux mains quand nous dénoncions les abus de nos petits et grands dictateurs. Cet assentiment facilement acquis auprès d'une certaine intelligentsia ne m'a jamais abusée.

Mais je dirais à mes amis de ne pas cesser ce travail salutaire de critique de nos sociétés de ne pas suivre les conseils de ceux qui pensent que cela rendra plus racistes les racistes, plus anti palestiniens les anti palestiniens, plus islamophobes les islamophobes. Tous ceux là ont en eux une vieille haine raciste sinon ethniciste, un parti pris inébranlable pour les politiques d'israël, qui n'a pas besoin d'être alimentés par l'extérieur. Notre travail de critique, même si parfois il nous conduit à ce que j'appelle de mauvaises fréquentations, passe avant toutes choses.[/quote]
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 12 Nov - 14:38 (2015)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/07/04/critique-du-concept-d-islamophobie_1728053_3232.html

"Critique du concept d'islamophobie"
Par Nasser Suleiman Gabryel* in Le Monde du 4 juillet 2012

Le concept d'islamophobie est un concept non seulement discutable,
mais à critiquer de manière définitive car il contient une portée
communautariste et défensive à mon sens négative par plusieurs
aspects. D'abord, elle n'est qu'un discours creux et victimaire
vocable d'une inculture intellectuelle et historique profonde. A
suivre ce concept douteux, nous serions dans le cadre d'une hostilité
spécifique vis à l'islam, une hostilité culturelle et politique
traduisant un rejet indiscriminé de l'islam en tant que religion et
civilisation.

Cette vision faussée subodore que l'islamophobie serait spécifique,
alors que l'histoire et les travaux d'un Edward Saïd nous ont enseigné
que ces problématiques relève d'abord d'un rapport biaisé entre
"Orient" et "Occident", deux entités elles-mêmes reconstruites au nom
d'intérêts politiques et économiques.

Le concept d'islamophobie restreint les rapports d'altérité à la seule
question des rapports entre musulmans et non musulmans en validant
d'une certaine manière l'obsession xénophobe de l'extrême droite ; car
en séparant cette problématique des autres effets de la mondialisation
et de la mixité culturelle ou sociale, on déduit que l'interprétation
culturaliste est mieux à même de comprendre, d'organiser et de définir
le monde social, ce qui, à mon sens, est une pente dangereuse
susceptible de nous entraîner dans la guerre des identités.

Dans cette rhétorique de la victimisation, le même discours autocentré
acclimaté par les "sas idéologiques" ; rationalisme petit-bourgeois
qui récuse toutes difficultés à lire la complexité, au prétexte que le
monde doit prendre les couleurs d'un ordre victimaire : lui-même
catégorisé comme ontologiquement ennemi. Comment ne pas identifier
dans ses présupposés les racines de l'aliénation collective ?

Au centre une vision auto-dépréciée de soi même et de l'autre :
l'autre qui, de l'ordre médiatique au discours politiques, devient
l'antithèse du positif, du rationnel, de l'objectif, du scientifique
et du légitime. Ce lumpenprolétariat encouragé par les bonnes
consciences d'une certaine gauche multiculturaliste se veut victime
éternelle d'un mal essentiellement porté par une société majoritaire :
elle en appelle aux normes relativiste et confortable du bien et du
bon – toute remise en question de cette doxa du concept d'islamophobie
devient un racisme ou, pire, une trahison d'une supposé "communauté".

Le concept d'islamophobie est un concept politiquement correct, qui
dédouane la pensée à bon compte au nom d'une lutte métaphysique entre
les dominés et les dominants, à défaut de penser les problématiques
les effets et les enjeux de la mondialisation, de l'immigration, des
rapports entres les élites et les politiques d'intégrations. Ce
concept est devenu une sorte de "mot valise" susceptible de garantir
une rente de situation à tous nos victimaires institutionnels.

Les promoteurs du concept d'islamophobie traduisent souvent de manière
explicite une méconnaissance béate de l'histoire de l'Europe, en
oubliant par incompétence ou volonté déclarée, les siècles de
persécutions des autres minorités religieuses ou culturelles.

La forme logiquement cohérente de cette prétention cache souvent le
narcissisme d'une vision désenchantée et inquiète de "l'identité"
musulmane conçue en tant qu'un tout global et autoréférentiel. La
recension maladive des faits de discriminations ou de racisme démontre
une sorte de mimétisme anglo-américain, qui fait de chaque fait une
preuve en soi de l'hostilité vis-à-vis de l'islam, d'où l'impression
d'une idéologie ontologiquement anxiogène et moralement profondément
endogène et exclusiviste.

Ce concept d'islamophobie produit une idéologie dure du narcissisme
culturel qui, à défaut d'être explicite, s'habille des ornements de
l'indignation instantanée faite par des indignés professionnels
habitués des plateaux de télés et autres émissions d'"esprits libres".
Par sa diffusion, cette idéologie gagne en autorité politique et
sociale jusqu'à être présentée comme "intellectuellement supérieure" :
acte du credo cathodique qui par la saturation de l'information
légitime les porte-paroles de la falsification du monde.

Cette idéologie est d'abord de type islamo-centriste , elle récuse
toute altérité non identifiable (sociale et culturelle).
Structurellement, il est évident qu'une telle construction ne se fait
pas par le seul truchement d'un modèle culturel de type arbitraire. Il
est le produit d'un effet de consensus entre diverses couches
intellectuellement qualifiées. Son efficacité se mesure d'abord dans
sa capacité de fixer les limites du champ critique de la discussion ;
elle se situe ensuite dans sa compétence au développement de nouveaux
concepts tout aussi pernicieux (accommodement raisonnable, charia de
minorité) applicables de manière universelle et apte à être intégrés
par les couches intellectuellement et culturellement sensibles par le
"sanglot de l'homme blanc".

Par le concept d'islamophobie, nous assistons donc par cette
légitimation de l'islamo-centrisme à la mise en ordre idéologique qui
ne formalise des idées qu'après avoir été préalablement sélectionnées,
synthétisées, organisées dans le cadre de l'orthodoxie. Ce modèle
idéologique se construit sur un consensus négatif d'une frange des
quartiers populaires dont les principaux lieux de la socialisation
sont en crise : syndicats d'entreprise, coopératives – lieux qui
permettaient la circulation du discours politique général et dont la
fragmentation liée aux crises économiques à accélérer l'épuisement des
modèles politiques progressistes par nature globaux, à l'avantage
d'une montée d'un néo-communautarisme autocentré.

La réduction des représentations et des pratiques prend ainsi l'aspect
d'une réduction intellectuelle qui fait d'un aspect particulier
(l'islam), le facteur explicatif global de toutes les problématiques ;
une réduction conceptuelle qui essentialise de manière distinguée les
catégories identitaires.

Comme l'écrit le regretté Alain Roussillon, "l'identité en elle-même –
et partant les 'crises' qu'elle traverse – n'est pas (n'est plus ?) un
objet possible pour les sciences sociales en ce sens qu'elles se
révèlent, à l'usage, incapables de la construire comme objet et comme
leur objet sans commettre ce péché capital des sciences sociales qui
consiste à croire les acteurs sur parole et à prendre les mots pour
les choses mêmes".


______________________
*Nasser Suleiman Gabryel, conseiller de la Fondation Hélios pour le
dialogue et le développement, enseignant chercheur en sociologie
politique, anthropologue et philosophe, chargé d'enseignement à
l'Ehess Paris, chercheur associé au Sherpa Science po Aix en Provence.
Ses axes de projets s'articulent sur la pensée d'Antonio Gramsci, de
Walter Benjamin, Georges luckacs et Jan Patocka. Ces enjeux visent une
relance de l'anthropologie marxienne en tant que théorie critique.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Mar 29 Déc - 14:45 (2015)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

La critique des religions est légitime. Et c'est ce qui manque en terre d'islam. Le terme islamophobie a été utilisé par l'Iran, dès 1979, pour terroriser les libres penseurs iraniens et étrangers.

« Cher compagnon humain,
Aujourd’hui, l’humanité fait face à un défi. Des atrocités sans nom sont commises tous les jours. Il y a une force du mal qui s’emploie à nous détruire. Des agents du mal ne respectent rien; pas même la vie des enfants. Chaque jour, il y a des bombardements, chaque jour, des innocents sont tués. Nous pensons être impuissants face à ce mal, mais en réalité nous ne le sommes pas.
Sun Zi, un ancien sage chinois disait, ‘ connais ton ennemi et tu seras victorieux’. Connaissons-nous notre ennemi? Si ce n’est pas le cas, nous sommes condamnés.
Le terrorisme n’est pas une idéologie, c’est une arme, mais les terroristes tuent pour une idéologie qu’ils appellent l’islam.
Le monde entier, musulman et non-musulman clame que les terroristes ont détourné une ‘ religion de la paix’ et que l’islam n’appelle pas à la violence.
Qui a raison? Est-ce que les terroristes comprennent mieux l’islam ou est-ce ceux qui prétendent que l’islam est une religion de paix? La réponse à cette question est la clé de notre victoire, et ne pas trouver cette clé fera notre perte.

La clé est dans le Coran et dans l’histoire de l’islam.

Ceux d’entre nous qui connaissent l’islam savent que la connaissance de l’islam par les terroristes est correcte.
Ils ne font rien que leur prophète n’ait pas fait ou encouragé ses fidèles à faire.
Le meurtre, le viol, l’assassinat, la décapitation, le massacre et le sacrilège de la mort pour réjouir le cœur des croyants étaient pratiqués et enseignés par Mahomet et observés par les musulmans à travers l’histoire.

Si la vérité a toujours été importante, elle l’est d’autant plus maintenant! Il est temps pour nous de trouver la racine du problème et de l’éradiquer. La racine du terrorisme islamiste est dans l’islam.. La preuve en est le coran.

Nous sommes un groupe d’ex-musulmans qui avons vu le mal et nous nous sommes levés pour avertir le monde.
Quelle que soit la douleur que la vérité nous inflige, seule la vérité peut nous sauver.

Pourquoi tant de déni? Pourquoi tant d’obstination? Combien de vies innocentes doivent être perdues avant que Vous n’ouvriez les yeux? Un désastre nucléaire nous attend.

Cela arrivera, ce n’est pas une question de ‘ si’ mais de ‘quand’. Inconscient de cela, le monde persiste de plus belle dans sa politique de l’autruche.
Nous demandons aux musulmans de quitter l’islam.

Arrêtez avec des excuses, des justifications, et les rationalisations. Arrêtez de diviser l’humanité entre ‘nous’ et ‘eux’ ( musulmans et koufars)
Nous sommes un peuple, une humanité!

Mahomet n’était pas le messager de Dieu. Il est temps d’arrêter cette folie et de faire face à la vérité.

Les terroristes puisent leur soutien moral et la validation de leurs actions en vous. Votre simple adhésion à ce culte de la mort est un signe d’assentiment à leurs crimes contre l’humanité.

Nous demandons aussi aux non musulmans d’arrêter le politiquement correct de peur de heurter la sensibilité des musulmans.

Au diable leur sensibilité! Nous devons sauver des vies, les vies de millions d’innocents.
Des millions, si ce n’est des milliards de vies seront perdues si nous faisons rien. Le temps passe! La seule chose nécessaire pour que le mal triomphe est que les gens bien ne fassent rien.
Faites quelque chose! Envoyez ce message à toutes les personnes dans votre carnet d’adresse et demandez-leur de faire de même. Arrêtez l’islam et le terrorisme. C’est votre monde et celui de vos enfants et petits-enfants, sauvez le. »


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 866
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 038
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Mer 17 Fév - 19:56 (2016)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

Kamel Daoud : "Le verdict d'islamophobie sert aujourd'hui d'inquisition



_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Neverime
Membres d'honneur


Hors ligne

Inscrit le: 29 Juil 2015
Messages: 162
Localisation: Entre deux univers
Emploi: écrire quand c'est possible
Loisirs: faire le no life... (sortir parfois.)
Masculin
Point(s): 660
Moyenne de points: 4,07

MessagePosté le: Mer 16 Mar - 22:52 (2016)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas Répondre en citant

Hum et comment on nomme le fait de rejeter les religions?

Avoir peur c'est la phobie "phobe" hors détester, rejeter, c'est quoi?

Donc déjà le terme est utilisé de façon malhonnête.


Il faudrait un autre terme pour définir le rejet des religions et/ou d'une religion...

Trop facile de tout mettre dans le même lot avec un seul mot...


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:13 (2017)    Sujet du message: L'islamophobie n'existe pas

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Apostasie, quitter l'Islam Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Aller à la page: 1, 2, 3  >
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo