Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Libye
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Dim 22 Juin - 13:28 (2014)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Citation:
Çui-là, béni d'Allah à c'qu'on dit, a manifestement été fini à la pisse de chamelle.Ça laisse des doutes sur la moralité d'Allah... 



:alordi) Le colonel Kadhafi a pris le pouvoir en 1969 à la faveur d'un coup d'état qui a mis fin
à la monarchie Sennousside
il aurait pu être pour son peuple un Mustafa Kémal
un Bourguiba
en laïcisant et en le dégageant des griffes de Mahomet
Au contraire il a choisi l'islam le plus littéraliste et donc
il a prohibé l'alcool sur tout son territoire et s'est mis à couper la main du voleur
à lapider les femmes adultères
comme le demande Allah-le Très Hait-dans Son Livre Saint le Noble Coran
il s'est mis à exalter la violence sous toutes ses formes
et même a envoyé une lettre au Pape Paul VI
lui ordonnant de reconnaître Mahomet comme Prophète
et de renoncer à la trinité
le colonel Kadhafi a fait tuer tous les communistes de son pays
et quand des communistes Soudanais se sont réfugiés en Libye
il n'a pas hésité une seconde à les livrer à l'état Soudanais
qui les a pendus
le colonel Kadhafi n'a pas assez médit ce mot de Jésus
celui qui triomphe par le glaive périra par le glaive



_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Dim 22 Juin - 13:28 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 26 Juin - 18:49 (2014)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Fin de partie pour le djihadiste Libyen Abou Khatala

http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2789p015.xml0/islamisme-terrorisme-an…
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Mer 30 Juil - 12:03 (2014)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Citation:
le sarko, apparemment il s'est fait financé par kadhafi, en tout les cas il l'a reçu en grande pompe à l'élysée en lui permettant de planter sa tente où il voulait, et trois ans après il le bombarde et le tue !
et voilà le résultat pour la lybie !

:sourire:
Tu n'as pas d'alibi pour écrire Libye comme tu l'écris
et puis le colonel Kadhafi depuis septembre 1969 était un dictateur qui aurait voulu que toute l'Afrique se convertisse au mahométisme
il avait sommé le pape Paul VI de reconnaître Mahomet PBSL comme Prophète
le colonel Kadhafi n'était pas un révolutionnaire de gauche comme le croit les idiots utiles
le colonel Kadhafi  croyait au Saint Coran mais il ne croyait plus aux Nobles Hadiths
C'était un coraniste voir Caius le spécialiste
le colonel Kadhafi avait interdit la polygynie ce qui ne l'a pas empêché de se faire un harem peuplé de petites écolières et de petits écoliers
Tout son peuple était sevré de bière et de vin mais lui avait une cave des mieux remplis

Je ne vais pas pleurer sur lui quand je pense à tous les êtres humains qu'il a tué
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Dim 3 Aoû - 11:50 (2014)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Citation:
bhl est un opportuniste, certes, mais est-ce vraiment lui qui a déclenché la guerre en Libye et la fin de Kadhafi ?


Suite au printemps tunisien qui a vu la fuite du dictateur général Ben Ali les Libyens ont commencé à s'agiter
ce qui a exaspéré le colonel Kadhafi qui a donné le meilleur système politique du monde l'état des masses en arabe jamahirya
le colonel Kadhafi était un bon musulman mais ne croyait qu'au Saint Coran et méprisait et se moquait des Nobles Hadiths de Boukhari et de Muslim et donnait le fouet à tout détenteur de ces livres interdits en Libye
il a aussi interdit bières vins et alcool ce qui obligeait le pauvre libyen à boire de l'alcool à brûler en y mettant du coca cola
mais le colonel Kadhafi avait une cave à faire envie à tous les pochards de France et de Navarre
et un harem digne des mille et une nuits composé uniquement de petites écolières et de petits écoliers
C'est le bon colonel Kadhafi qui a amené à l'islam le président Albert Bongo Bokassa et Idi Amine Dada
Le colonel Kadhafi a invité le pape Paul VI à reconnaître que Mahomet est comme Jésus un prophète
mais celui ci a refusé ce qui a donné la rage au brave colonel qui s'est juré de faire de toute l'Afrique un territoire 100% musulman sans juifs ni chrétiens qui sont la lie de l'humanité
Le plus drôle est que la rumeur dit que le père biologique du colonel est un juif de Corse
Le colonel Kadhafi serait un peu le cousin de Sarkozy que ça ne m'étonnerait pas
:brice:
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 14 Aoû - 17:18 (2014)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

le Qatar a transporté 5000 terroristes de l'EIIL en Libye
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Ven 15 Aoû - 11:35 (2014)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Le colonel Kadhafi a pris le pouvoir en 1969 suite à un coup d'état contre le roi Sennoussi
il a imité le colonel Nasser d’Égypte et le colonel Boumédiène d'Algérie
Il a instauré un régime dictatorial basé sur la terreur comme Mahomet PBSL
il était musulman mais il ne croyait pas aux hadiths et donc
tout Boukhari tout Muslim tout Daoud ont été interdits sur le pays il a interdit aussi l’alcool et a instauré la Loi Divine
mais basée uniquement pas sur le coran
exemple le voleur avait la main coupée mais la femme adultère le buveur de vin le sodomite n'étaient que fouettés
mais le colonel Kadhafi visitait les maternelles les collèges et les lycées à la recherche de filles pouvant satisfaire sa lbido
et dès qu'un frais minois lui plaisait il le faisait enlever et satisfaisait sa lubricité sur lui
Il a fait tuer tous les communistes de son pays mais aussi il a renvoyé les communistes du Soudan qui ont demandé
l'asile politique les renvoyant à une mort certaine
Le colonel Kadhafi était hanté il voulait l'islamisation de toute la terre
il a réussi à convertir à l'islam 5 présidents Africains
Albert Bongo
Jean Bedel Bokassa
Idi Amine Dada
Le colonel Kadhafi a adressé une lettre au Pape lui enjoignant de reconnaitre Mahomet comme Prophète
et que le Saint Coran est la Parole d'Allah

Et vous êtes nostalgiques de ce Kaizer
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Mer 22 Oct - 15:42 (2014)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Je connais bien cette sinistre canaille que j'ai rencontré en chair et en os
j'ai de plus écouté tous ses interminables discours et lu tous ses livres dans la langue d'allah
Il a pris le pouvoir en 69 qui comme l'a dit Serge Gainsbourg est une année érotique le premier septembre 1969
Il était sous l'influence du colonel Nasser qui lui aussi suite aux troubles causés par les frères musulmans a fait un coup d'état et renversé la monarchie égyptienne en 1952
Le colonel Nasser n'était ni laïque ni démocrate
le colonel Kadhafi ne le fut pas non plus
Le colonel Boumédiène d'Algérie était un ancien élève d'Al Azhar la prestigieuse université coranique il accéda au pouvoir lui en renversant le président Ahmed Ben Bella  
Avec ces trois colonels fous de Mahomet le monde arabe était prêt pour un retour vers le 7 éme siècle
Les convulsions du monde musulman d'aujourd'hui sont venus de là
Le colonel Kadhafi a fait la chasse à tous les communistes du monde islamique ce qui lui a valu la sympathie de l'oncle Sam
C'est Israël qui a sauvé son trône plusieurs fois
L'Occident estimait que le colonel Kadhafi dans le fond servait l'Occident même s'il faisait des victimes occidentales comme lors de Lokerbie







Arrête

tu vas me faire pleurer
Le colonel Kadhafi sur l'islam est plutôt original puisqu'il ne croit qu'au Saint Coran pas du tout aux Nobles Hadiths
Le colonel Kadhafi buvait se droguait et était bisexuel
Le colonel enlevait aussi bien des petites filles que des petits garçons des écoles pour ses orgies sexuelles

Kadhafi violait aussi les-hommes
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Dim 14 Juin - 15:47 (2015)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Citation:
L'interdiction de l'alcool est coranique.

Shocked
La réponse en vidéo du professeur coraniste Mohamed Talbi, elle est en arabe, je suis désolé pour ceux qui ne connaissent pas la langue d'Allah
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Lun 1 Fév - 12:26 (2016)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Ce mystérieux sniper qui fait trembler les djihadistes de l'EI



 Un mystérieux sniper a déclaré la guerre aux djihadistes de l'Etat Islamique en Libye. Ses tirs sortent de nulle part et frappent l'organisation terroriste dans la ville de Syrte. Selon des sources libyennes, le sniper aurait déjà réussi à éliminer trois chefs de l'EI dans un court laps de temps. Les djihadistes font désormais tout pour éviter le "chasseur de Daech", ont indiqué des témoins dans The Telegraph.

En dix jours, le tireur a réussi à tuer trois figures importantes du groupe terroriste qui s'implante de plus en plus en Libye.

Selon le Libya Prospect, l'homme a tué le 13 janvier Hamad Abdel Hady, chef du tribunal de la sharia local et représentant de l'état de terreur instauré par l'EI. Les deux autres victimes se nomment Abu Mohammed al Dernawi, mort le 19 janvier, et Abdullah Hamad al Ansari, un commandant influent tué le 23 janvier alors qu'il se rendait à la mosquée.

Une source anonyme a confié que la peur commençait à gagner les rangs des djihadites de l'EI. Ces derniers tentent de mettre la main sur leur bourreau aux quatre coins de la ville.

Les spéculations les plus folles circulent sur le sniper, les informations étant néanmoins difficiles à confirmer. Pour beaucoup de citoyens libyens, l'homme représente désormais l'espoir de vaincre l'EI dans une ville où 3000 terroristes se sont installés, en profitant du chaos régnant dans la région après la mort de Khadafi.

    The three places in Sirte where a sniper has *allegedly* shot men of the Islamic state in the last 10 days pic.twitter.com/LWEUPzXVxF
    — Daniele Raineri (@DanieleRaineri) 26 Janvier 2016

    Sirte area where Islamic State Abu Muhammed al Dernawi lived – eastern gate where he was allegedly killed on Jan 19 pic.twitter.com/nW7HXImC31
    — Daniele Raineri (@DanieleRaineri) 25 Janvier 2016

    Abdullah Hamad al Ansari allegedly killed in Sirte after prayers in a mosque (yellow) in front of a bank (red) pic.twitter.com/rsWotCICVh
    — Daniele Raineri (@DanieleRaineri) 26 Janvier 2016
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 18 Fév - 19:39 (2016)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Colloque Association pour l'Histoire du 18 janvier 2016 : Aux origine de l'islam contemporain
Bernard Lugan : l'islamisme à la conquête de la Libye

https://www.youtube.com/watch?v=EJEk-4oJkaE



_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Sam 20 Fév - 14:44 (2016)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

http://www.parismatch.com/Actu/International/Kadhafi-violeur-et-obsede-sexu…

Kadhafi: violeur et obsédé sexuel



Kadhafi: violeur et obsédé sexuel © REUTERS/Gleb Garanich
Le 17 septembre 2012 | Mise à jour le 01 octobre 2012
Par Valérie Trierweiler et Catherine Schwaab

Dictateur pendant quarante-deux ans, le tyran se doublait d’un malade du sexe. Ses soldates et ses gardes qui faisaient la joie des photographes étaient en réalité des rabatteuses ou de la chair à consommer. Ses proies, il les faisait kidnapper dans leurs familles ou dans leurs écoles. Pour la première fois, certaines d’entre elles se sont confiées à la journaliste Annick Cojean qui en a tiré un livre choc. Et Paris Match a pu interviewer en exclusivité une chef rebelle qui raconte tout.

Le soldat doit mesurer 1,90 mètre et peser dans les 100 kilos. Il s’acharne, le pantalon baissé, sur un corps minuscule qui ne bouge plus au-dessous de lui. La petite semble morte. Il continue de s’enfoncer en elle avec une brutalité qu’on ne voit même pas dans les films pornos. Il a dû la tuer. Lui et ses camarades en uniforme la défoncent depuis trois jours. Elle a tellement saigné, a tellement été battue, cognée... Soudain, il semble s’apercevoir qu’il est en train de s’acharner sur un cadavre : « Elle est morte. » Près de lui, un chef libyen le rassure : « Finis... T’inquiète pas... » L’autre « finit », toujours avec la même violence.

Fin de la cassette. Il y en avait des centaines, des milliers. Inracontables. Dès l’éviction de Kadhafi, les insurgés en ont brûlé beaucoup. Il en ont trouvé dans toutes les résidences du tyran. Et l’acteur principal en était… Kadhafi. « Il lui fallait quatre filles par jour, vierges de préférence, révèle une chef rebelle que nous appellerons Dina. Et il tenait absolument à être filmé, il voulait que ses gardes, ses collaborateurs le voient. Souvent, il violait un garçon, une fille, tout en discutant avec son entourage. On a retrouvé des cassettes qui dépassent l’imagination… »

Cela, c’était en temps « normal ». Quand, au sommet de sa gloire, il était le « roi des rois » en Afrique, intervenant dans les conflits malien, libérien, tchadien, guinéen, congolais, centrafricain… se créant ainsi un réseau d’influence. Dictateur pervers, pendant plus de quarante ans, il a envoyé ses sbires dans les écoles, les fêtes et les mariages, quand il ne faisait pas les visites lui-même, afin de rabattre les préadolescentes mignonnes. On les enlevait à leurs familles et on les logeait dans les sous-sols humides et nauséabonds de Bab-al-Azizia, à la disposition du « Guide ». « Prépare-la moi ! » ordonnait-il à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. Des matrones maquillaient ces gamines, leur faisait porter des strings et des nuisettes que ces ados effrayées n’avaient jamais vus de leur vie. Ensuite, elles les poussaient dans la chambre de « Papa Muammar » qui les déflorait, les battait, les faisait boire, fumer, sniffer, danser pour lui. Comme Soraya qui, sous pseudo, raconte tout à la journaliste Annick Cojean, elles ont été des dizaines, des centaines à se retrouver souillées à jamais, l’école interrompue pour toujours, accros, enrôlées comme soldates au service du chef suprême, ou mariées à un de ses bodyguards. « Très vite, cela s’est su, explique Dina. Alors, les familles, que dis-je, des tribus entières, ont fui le pays. » Car à la moindre résistance, les représailles retombaient sur les proches : père ou frère emprisonné, mère ou sœur violée, etc.
Les violences sexuelles comme arme de guerre… et de paix

Kadhafi ne se satisfaisait pas des enfants de ses sujets, ce malade se servait aussi dans son propre clan. Dina : « Une de ses belles-filles, épouse d’un de ses fils, nous a dit qu’elle avait plus souvent dû céder à son beau-père qu’assurer son devoir conjugal avec son mari. » Et c’est compter sans le droit de cuissage qu’il s’arrogeait pendant la plupart de ses voyages africains. La petite Soraya évoque « des beautés africaines impeccablement maquillées, qui croyaient juste aller saluer le Guide dans ses appartements, et en ressortaient la jupe déchirée et le teint brouillé ». Ce qu’elle ignorait, c’est le cadeau que Kadhafi réservait à ces épouses coopératives : valises de billets ou rivières de diamants. Il aidait les putschistes et les pachas corrompus de l’Afrique, et se servait en retour, côté femmes et côté soldats. On a vu que durant la révolution en 2011, ses mercenaires arrivaient d’une demi-douzaine de pays.

Dès les premières heures du soulèvement populaire, Kadhafi avait décrété que l’arme de guerre majeure contre les insurgés serait le viol des femmes. Il a ordonné de faire livrer par bateau de Dubai des montagnes de Viagra. Et la consigne était martelée non-stop : « Violez-les d’abord, toutes, les vieilles, les fillettes, comme les autres… Ensuite, tuez-les. » Sur une autre cassette, une petite de 10 ou 11 ans est violée devant son père. Et la malheureuse ne crie qu’une chose : « Papa, ne regarde pas, je t’en supplie ! » Insoutenable. Ils sont des milliers de rebelles à avoir reçu ces vidéos sur leurs portables, histoire de faire passer la menace : « Voilà ce qui vous attend. » Et de fait, quand, durant la révolution, Dina s’est rendue dans les camps de réfugiés à la frontière tunisienne, elle a découvert des dizaines d’histoires, de traumatismes quasi insurmontables, sans parler des blessures physiques, des déchirures, des hémorragies chez ces jeunes filles dont la terreur était d’être tombées enceintes.

Mais comment un tel monstre pouvait-il bénéficier de la protection de nos gouvernements occidentaux ? Dina : « Il y a eu beaucoup de tentatives de coups d’Etat durant ces quarante-deux ans. Mais le régime de Kadhafi tenait bon car il était protégé par les Occidentaux qui le trouvaient moins grave que les islamistes. » Selon elle, nos chefs d’Etat européens, américains savaient. Savaient quoi ? « Des esclaves sexuelles de Kadhafi m’ont dit que certains Occidentaux participaient… » On ne peut s’empêcher de se remémorer le « bunga-bunga » de Berlusconi qui fanfaronnait sur ses folles soirées avec le président Kadhafi. Dina : « Lui a participé à ces bacchanales de l’horreur. Les autres, on ne sait pas. »

Aujourd’hui, au bout de quarante-deux ans d’un règne destructeur pour le pays entier, tout est à reconstruire. A commencer par la parole car la honte est terrible dans les familles. Dina : « Beaucoup veulent nous faire taire. On n’a même pas le droit de donner des estimations chiffrées des victimes. Pendant la guerre, elles furent des milliers qui aidaient les insurgés : arrêtées, violées, violentées. Mais pour celles qui ont survécu, c’est souvent la loi du silence. » Deux étudiantes de Tripoli acceptent de rompre ce mutisme : « Capturées, nous avons été conduites, nues, dans une cellule de prison où nous étions 80, toutes nues, pour nous humilier. Un des gardes nous a désignées : “Emmenez ces deux-là au fils, ça lui fera un repas chaud !” Il parlait d’un des fils de Kadhafi (qui sera tué plus tard). Quant aux autres, elles étaient à la disposition de n’importe quel homme, soldat, garde qui passait par là. On n’avait presque rien à manger ni à boire. Certaines sont mortes de faiblesse, de froid, de leurs blessures… » Quand les rebelles victorieux ont commencé à libérer la ville, ils ont ouvert les prisons. Cette porte-là a résisté. « N’ouvrez pas ! Allez d’abord nous chercher des vêtements », criaient-elles affolées. La pudeur plus forte que le traumatisme.

C’est pourquoi Dina a créé un observatoire. « Il ne faut rester dans le déni ! Ce non-dit va pourrir notre vie. Les traces de ce porc vont rester gravées pendant des années. »
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 3 Mar - 19:52 (2016)    Sujet du message: Libye Répondre en citant


_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Dim 1 Mai - 13:07 (2016)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

PBSL a phagocyté la culture arabe au point que l'on confond arabité et islamité. PBSL a interdit tous les arts et les jeux. Même la musique était selon lui de Satan le lapidé. Même l'agriculture a été condamné "si le soc d'une charrue entre dans une maison, y entre aussi l'avilissement". Le colonel Kadhafi disait ne pas comprendre comment on pouvait être arabe et chrétien. Les juifs ont pratiquement disparu de dar el islam. Reste à faire disparaitre les chrétiens.


Libye : "Je resterai tant qu'il y aura ne serait-ce qu'un chrétien"

Le Jeudi 07 août 2014 à 11:14 par Marguerite de Crécy dans International

Des chrétiens assistent à la messe dans une église de Tripoli, capitale de Libye en février 2013.

Le climat d'insécurité qui règne en Libye pousse de nombreux chrétiens, religieux et laïcs, à quitter la région.

Depuis la chute du régime de Kadhafi en 2011, la minorité chrétienne du pays nord-africain exprime son inquiétude face à la montée de l’extrémisme islamique. Alors que les différentes milices se battent pour contrôler la Libye, le Vicaire apostolique de Tripoli a promis de demeurer sur place et ce, "même s'il ne reste qu'un seul chrétien".
Ces dernières semaines, les violences en Libye se sont considérablement accentuées, conduisant le pays à traverser le moment le plus douloureux depuis la chute du régime de Kadhafi. A Tripoli, des heurts agitent sans cesse les factions rivales qui s'entredéchirent pour le contrôle du territoire. Cible des attaques, l'aéroport de la capitale ne fonctionne plus depuis trois semaines. "En réalité, ces tensions s'inscrivent dans un continuum depuis la chute du régime de Kadhafi", relativise pourtant Frédéric Encel, maître de conférences à Sciences Po et spécialiste du Moyen-Orient, interrogé par Europe1.fr.
La communauté chrétienne réduite au minimum
La situation de la communauté chrétienne libyenne est alarmante : la majorité des Philippins, qui représentent l'essentiel de la communauté chrétienne du pays sont en partance.
"La communauté chrétienne en Libye est désormais réduite à sa plus simple expression mais j'entends rester ici tant qu'il y aura ne serait-ce qu'un seul chrétien", a déclaré Son excellence Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, Vicaire apostolique de Tripoli.
En dépit d'une réduction considérable de la présence chrétienne en Libye, le Vicaire apostolique persiste à penser "qu'un groupe de personnes restera ici au service de l'Eglise". Il s'avoue pourtant inquiet quant à l'issue des évènements : "Le problème est de savoir quelle physionomie prendra le pays". Aujourd'hui, il s'avère de plus en plus difficile de maintenir la place des chrétiens dans le paysage confessionnel du pays.
Paru en 2014, l'Index mondial de persécution 2014 contre les chrétiens dans le monde édité par l'association Portes Ouvertes dresse un bilan inquiétant de la situation libyenne. "Toute expression visible de la foi chrétienne est punie. Toute circulation de littérature religieuse est restreinte et surveillée. Il est toujours strictement interdit d’importer des bibles en arabe. Autrefois, les Libyens craignaient les terribles forces de sécurité de Kadhafi. Aujourd’hui encore, malgré leur disparition, les chrétiens ne sont pas en paix." Elle classait notamment la Libye 13ème parmi les pays où la persécution antichrétienne sévit.
Sources : News.va, Catholic Culture, Europe 1
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Lun 7 Nov - 12:22 (2016)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Quand Frédéric Mitterrand raconte que Mouammar Kadhafi a voulu passer une nuit avec lui Cette anecdote surprenante est tirée du dernier livre de l'ancien ministre sorti cette semaine.



AFP
Frédéric Mitterrand à l'Elysée le 8 décembre 2015.



INTERNATIONAL - Dans son livre sorti cette semaine, "Mes regrets sont des remords", Frédéric Mitterrand est loin d'être avare en confidences.
Invité ce samedi 5 novembre dans l'émission "C'est arrivé cette semaine" sur Europe 1, l'ancien ministre de la culture sous Sarkozy est revenu sur l'une des anecdotes surprenantes de son ouvrage.

A la fin des années 1970, Frédéric Mitterrand, alors journaliste, part en Libye interviewer le colonel Mouammar Kadhafi, arrivé au pouvoir une dizaine d'années plus tôt. Ce dernier lui propose alors de passer la nuit avec lui sous sa tente. Mitterrand se souvient:

pull-quote a écrit:


J'étais très mignon a cette époque. (...) Kadhafi était (lui) assez à géométrie variable. J'étais totalement en son pouvoir (et) c'était compliqué de s'échapper.



S'il ne dit pas concrètement ce qui s'est passé cette nuit-là, il se rappelle que le dirigeant libyen "était déjà dans un processus de dégradation physique très important", comme on peut l'entendre ci-dessous.




http://www.dailymotion.com/video/x50sre7_quand-mouammar-kadhafi-proposait-a…



_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 7 860
Localisation: Paradis d'Allah
Emploi: empêcheur de tourner en rond
Loisirs: amour toujours
Masculin
Point(s): 27 020
Moyenne de points: 3,44

MessagePosté le: Jeu 16 Fév - 14:13 (2017)    Sujet du message: Libye Répondre en citant

Libye, un pays hors d’Etat
Par Célian Macé — 15 février 2017 à 20:16


Le général Khalifa Haftar en mai 2014. Photo Esam Omran Al-Fetori. Reuters
Mardi, le Premier ministre Faïez el-Serraj et le maréchal Khalifa Haftar, qui contrôle l’est du pays, devaient se rencontrer au Caire pour négocier, mais l’entrevue n’a pas eu lieu. Six ans après la chute de Kadhafi, le pays est toujours en proie à la guerre civile.

  • Libye, un pays hors d’Etat

Les fanions ont déjà été accrochés au-dessus des rues. Pour la sixième fois, la Libye va célébrer vendredi l’anniversaire de la révolution dite «du 17 Février», qui a abouti à la mort du dictateur Muammar al-Kadhafi et à l’effondrement de son régime, «la Jamahiriya». Pourtant, le cœur n’y est pas vraiment. Les Libyens, dans leur immense majorité, ne regrettent ni le tyran ni son régime répressif. Mais leur «printemps» a aujourd’hui un goût amer. Le pays est divisé en territoires rivaux, trois gouvernements concurrents se disputent le pouvoir, l’économie est en ruine et plusieurs organisations jihadistes se sont implantées, profitant de l’absence d’autorité centrale.
L’accord de Skhirat de décembre 2015, qui devait mettre fin à la guerre civile entre l’Est et l’Ouest, n’a pas permis de dénouer la crise politique qui paralyse le pays : à Tripoli, capitale morcelée tenue par les milices, le président du Conseil présidentiel, Faïez el-Serraj, à la tête du gouvernement d’union nationale soutenu par l’ONU et la communauté internationale, est contesté par l’ex-Premier ministre du «gouvernement de salut national», Khalifa al-Ghwell.
A lire aussi Reportage : «A Tripoli, la vie humaine ne vaut pas plus que le prix d’une balle»
Dans l’est du pays, le blocage est encore plus marqué : la Chambre des représentants, ou «Parlement de Tobrouk», refuse toujours de reconnaître l’autorité de Serraj. Elle s’est alliée avec le maréchal dissident Khalifa Haftar, qui tente depuis deux ans d’écraser les islamistes de Cyrénaïque.


Frontière
Le pays est, de fait, coupé en deux. Cette fracture n’est pas née en 2011 ; l’historien romain Salluste (86- 34 av. J.-C.) la fait même remonter à l’Antiquité : «Dans le temps que les Carthaginois donnaient la loi à presque toute l’Afrique, les Cyrénéens n’étaient guère moins riches et moins puissants. Entre les deux Etats était une plaine sablonneuse, tout unie, sans fleuve ni montagne qui marquât leurs limites. De là une guerre longue et sanglante entre les deux peuples, qui, de part et d’autre, eurent des légions ainsi que des flottes détruites et dispersées, et virent leurs forces sensiblement diminuées.»
Entre la ville punique de Carthage et la cité grecque de Cyrène, «également épuisées», la frontière fut finalement tracée d’un commun accord, selon un principe simple : «A un jour déterminé des envoyés partiraient de chaque ville, et le lieu où ils se rencontreraient deviendrait la limite des deux territoires. Deux frères nommés Philènes, que choisit Carthage, firent la route avec une grande célérité ; les Cyrénéens arrivèrent plus tard. Fut-ce par leur faute ou par quelque accident ? C’est ce que je ne saurais dire ; car, dans ces déserts, les voyageurs peuvent se voir arrêtés par les ouragans aussi bien qu’en pleine mer ; et, lorsqu’en ces lieux tout unis, dépourvus de végétation, un vent impétueux vient à souffler, les tourbillons de sable qu’il soulève remplissent la bouche et les yeux, et empêchent de voir et de continuer son chemin.»
L’autel des frères Philènes, qui fut élevé à leur gloire, n’a jamais été retrouvé. Mais les historiens contemporains le situent quelque part près de l’actuel terminal pétrolier de Ras Lanouf… soit exactement à l’endroit où se font face, aujourd’hui, les troupes du maréchal Haftar, maître de la Cyrénaïque, et les brigades de Misrata, force militaire la plus puissante de l’ouest du pays. C’est également à la frontière entre ces deux Libye qu’est situé Syrte, ex-fief de Kadhafi d’où a été chassé l’Etat islamique en décembre après huit mois d’une guerre ayant fait plus de 700 morts et 3 000 blessés parmi les assaillants. Aujourd’hui, environ 300 à 400 jihadistes de l’EI seraient encore présents dans la zone, selon les autorités militaires de Misrata.
Humiliation
Ce mardi, Haftar et Serraj étaient tous les deux en visite au Caire. Ils ne se sont pas parlés depuis plus d’un an. Le maréchal septuagénaire, soutenu par l’Egypte, les Emirats arabes unis et la Russie, a réussi à se rendre incontournable. Sa victoire prochaine à Benghazi contre les brigades révolutionnaires alliées aux islamistes, au prix d’une destruction partielle de la ville, lui a apporté une réelle popularité auprès de la population de l’Est, assoiffée de stabilité.
A lire aussi  Reportage : Benghazi, contrôlé par le maréchal Haftar, «espère retrouver la vie de 2012»
Serraj, bien que porté par l’ONU, l’Europe et les Etats-Unis, abordait sa visite égyptienne en position de faiblesse: après un an à la tête du Conseil présidentiel, il n’a ni réussi à réconcilier le pays ni à améliorer le quotidien des Libyens, ni même à rétablir la sécurité à Tripoli. La séquence du Caire a tourné à l’humiliation. Haftar aurait refusé de le rencontrer en face-à-face, selon les médias libyens. Les négociations se sont déroulées de manière indirectes, via un médiateur égyptien.
L’ONU a par ailleurs annoncé la semaine dernière qu’elle allait désigner un nouvel envoyé spécial en Libye. L’Allemand Martin Kobler devait être remplacé par l’ancien Premier ministre palestinien Salam Fayyad, mais l’administration Trump a, de manière inattendue, choisi de bloquer cette nomination. Sa représentante aux Nations unies, Nikki Haley, a déploré le fait que «depuis trop longtemps, l’ONU avait injustement penché en faveur de l’Autorité palestinienne au détriment de nos alliés en Israël». La crise libyenne, bien que n’ayant aucun lien avec le conflit israélo-palestinien, bute donc sur un nouvel obstacle, diplomatique cette fois. Six ans après le déclenchement la révolution et l’intervention militaire de l’Otan réclamée par Nicolas Sarkozy et David Cameron, la paix n’a jamais semblé aussi lointaine.
Célian Macé
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:12 (2017)    Sujet du message: Libye

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Histoire et géopolitique des religions Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo