Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Lounès Matoub
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Lecture, poésie, photo

Auteur Message
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 114
Masculin
Point(s): 29 055
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Mer 12 Sep - 15:47 (2018)    Sujet du message: Lounès Matoub Répondre en citant

Défendons la mémoire de Lounès Matoub.

Déclaration de Nadia Matoub.
lundi 10 septembre 2018
par Masin





Dans une déclaration rendue publique le 9 septembre 2018, la veuve de Lounès Matoub dénonce les tentatives de l’Etat algérien qui visent à instrumentaliser l’un des symboles du combat amazigh. Elle dénonce notamment cette initiative des autorités algériennes qui ont annoncé le projet de la construction d’un musée au nom de Matoub Lounès au sein de son village même et en intégrant sa maison. Une véritable "profanation" dit-elle dans sa déclaration. Et ce n’est pas la première fois que Nadia Matoub dénonce l’instrumentalisation de la mémoire de Lounès Matoub (voir vidéos).
En effet, comment peut-on accepter que les autorités algériennes puissent ne serait-ce qu’approcher la maison de Lounès ? Comment ces autorités puissent oser venir à Tawrirt-Moussa ? Et de là à imaginer qu’un commis de cet Etat qui lui a tiré dessus en 1988 et qui l’a certainement assassiné en 1998 puisse mettre les pieds dans l’enceinte même de la maison et prendre ses aises dans le salon du rebelle... la scène est humiliante pour la Kabylie !

Nous publions ci-après l’intégralité de la déclaration de Nadia Matoub.

La Rédaction.


 

DECLARATIONDéfendons la mémoire de Lounès Matoub


Lounès Matoub incarne l’esprit de liberté, celui de la résistance, de la chanson qui éveille. C’est cet esprit que le régime algérien a combattu et combat encore par la censure, la répression, l’injustice, l’humiliation qu’il fait subir aux populations, l’instrumentalisation de l’histoire et de la langue amazighe ; Lounès ne disait-il pas "Int-iyi isem Amaziɣ ma d tilelli s tegrawla ?" (Dites-moi si “Amazigh” ne signifie-t-il pas “Liberté par la révolution” ?). Mais voilà que ce système que Lounès a combattu de toutes ses forces, système d’hier qui demeure celui d’aujourd’hui, prétend vouloir préserver sa mémoire et son patrimoine artistique et culturel en finançant un musée qui va porter son nom. Il s’agit tout simplement d’une profanation et de la volonté de neutraliser le symbole qu’il incarne.
En tant que veuve de Matoub Lounès, je suis étonnée, encore une fois, d’apprendre, par la presse, l’existence d’un projet qui concerne mon époux. Par cette déclaration, je tiens à informer l’opinion publique de ma ferme opposition à ce projet qui aura comme conséquence de dénaturer ses biens matériels : le projet tel qu’il est annoncé par les autorités algériennes prévoit même d’“intégrer la maison familiale” dans l’édifice du musée. Sa demeure qui abrite ses souvenirs les plus précieux, à l’exemple de ses instruments de musique et des prix qui lui ont été décernés, doit rester telle qu’il l’a laissée, reflet de sa vie et de son parcours.
Je refuse que la mémoire de Lounès soit souillée et que son combat soit perverti et instrumentalisé. Comment oser prétendre œuvrer pour la préservation de l’héritage culturel et artistique de Lounès lorsqu’on combat la liberté d’expression, l’une des valeurs pour lesquelles il a lutté.
Lounès s’est imposé comme le poète exemple de la mémoire fidèle. Notre mémoire est condition de notre conscience et du chemin à emprunter pour préserver le souvenir du symbole de la liberté et de la résistance. La mémoire de Lounès est le patrimoine de l’ensemble des Amazighs à qui il revient de la défendre. Réflexion, discernement et vigilance sont de rigueur dans notre action de mobilisation afin d’entretenir dignement son souvenir.
Nadia Matoub,
Paris, le 9 septembre 2018.


 
 

_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité







MessagePosté le: Mer 12 Sep - 15:47 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
yacoub
Administrateur
Administrateur


Hors ligne

Inscrit le: 08 Fév 2014
Messages: 9 114
Masculin
Point(s): 29 055
Moyenne de points: 3,19

MessagePosté le: Sam 20 Oct - 12:20 (2018)    Sujet du message: Lounès Matoub Répondre en citant

Nadia Matoub nous écrit


15 octobre 2018 à 0 h 00 min
741

Depuis des années, je me suis toujours astreinte à un devoir de réserve, sauf quand il s’agit de défendre la mémoire de Matoub Lounès. La protection de sa mémoire est un devoir moral sacré pour moi, parce que je suis sa veuve, bien évidemment, mais aussi parce que je me suis toujours reconnue dans son combat. Ces dernières années, je n’ai cessé de tirer la sonnette d’alarme, car le patrimoine de mon défunt époux est menacé de récupération par le pouvoir algérien.
Tant que ce patrimoine était sous la gestion de certains membres de la famille, je n’ai engagé aucune action sollicitant l’arbitrage d’un quelconque tribunal, et cela même si c’était au détriment de mes droits. Je me suis résolue en 2016 à faire une première requête de partage, quand on a voulu classer la demeure de Lounès au patrimoine national algérien, persuadée qu’il n’aurait jamais accepté cela. Je réitère cette démarche aujourd’hui après que le ministère de la Culture ait annoncé son intention de créer un musée Matoub Lounès qui intégrerait sa demeure et ses biens les plus symboliques, notamment sa voiture, ses instruments de musique ainsi que les prix qui lui ont été décernés.
Par ailleurs, des travaux de transformation d’envergure de la demeure de Lounès étant en cours, il est urgent d’agir pour conserver cette dernière telle qu’il l’a laissée. C’est la condition pour que les générations futures puissent se recueillir dans l’environnement que Lounès avait lui-même créé. D’autres voies restent bien sûr possibles pour régler ces questions. Mais il est inacceptable que le patrimoine et la mémoire de mon époux soient confiés à l’Etat qui n’a pas fait la lumière sur son assassinat.
Cette démarche ne vise qu’à dénaturer la mémoire, la pensée et le sens du combat du Rebelle. Une fois de plus, je dénonce le discrédit et l’opprobre qu’on tente de jeter sur ma personne et pire, sur mes démarches. Cet acharnement a redoublé depuis que je me suis adressée au ministère de la Culture, début octobre 2018, pour faire part de mon opposition au projet de musée. Manifestement, les attaques absurdes que je subis visent à détourner l’opinion du problème de fond que je soulève afin de permettre à l’Etat et à ses institutions de faire aboutir leur projet qui constitue, je le répète, une atteinte gravissime à la mémoire de Matoub Lounès. A qui peut-on faire croire en effet que je puisse être insensible à la valeur symbolique de la voiture dans laquelle mon mari a été assassiné, dans laquelle j’ai été moi-même mitraillée et mes sœurs grièvement blessées ? Ne soyons pas hypocrites : nous savons tous l’enjeu que représente la mémoire de Matoub Lounès à la fois pour tous ceux qui se sont reconnus en lui hier comme aujourd’hui, mais aussi pour un pouvoir qui veut s’en accaparer.
Fidèle au souvenir de Lounès, nul individu ou institution, aussi puissants soient-ils, ne sauraient m’empêcher d’œuvrer de toutes mes forces pour préserver sa mémoire et l’honorer dignement. C’est pour moi un devoir et une fidélité à Lounès, mais il nous revient à tous de nous mobiliser pour faire respecter sa mémoire.
_________________

Signature - Nouveau sujet, vérifier dans "Recherche" s'il n'existe pas. Il faut qu'il soit bien étoffé, un titre explicite, bien détaillé avec des preuves fiables et vérifiables


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 19:41 (2018)    Sujet du message: Lounès Matoub

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Lecture, poésie, photo Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo