Apostats de l'islam Index du Forum
Apostats de l'islam
La vraie nature de l'islam - Passer de l'ombre de l'obscurantisme à la lumière de la connaissance
 
FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 

 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Tariq Ramadan, la chute ascensionnelle
 
Sujet précédent .::. Sujet suivant  
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Religion: Islam

Auteur Message
Marmhonie
Equipe de modération
Equipe de modération


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2017
Messages: 231
Localisation: San Francisco
Emploi: Retraité
Loisirs: Paléographie
Masculin
Point(s): 1 152
Moyenne de points: 4,99

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 05:24 (2018)    Sujet du message: Tariq Ramadan, la chute ascensionnelle Répondre en citant

Tariq Ramadan aurait usurpé ses titres universitaires




Avant Oxford, Ramadan se présentait comme « professeur de philosophie et d'islamologie à l'université de Fribourg ». Alors qu'il n'était même pas assistant.



En novembre 2003, lors de l'émission 100 minutes pour convaincre, c'est le clash entre Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur, et Tariq Ramadan. 


Pour paraître plus modéré que son frère Hani, favorable à la charia, le prédicateur propose un « moratoire sur la lapidation », provoquant la consternation dans le public comme chez les téléspectateurs. Au début de l'émission, pour le présenter, Olivier Mazerolle déclare : « Vous enseignez l'islam à Genève et la philosophie à Fribourg. » Or, ce n'est pas le cas, il enseigne le français dans le collège de Saussure à Genève.


Malgré la controverse, Tariq Ramadan tient à son moratoire. Dans la page « Débats » du Monde, il publie le 31 mars 2005 un long texte intitulé « Pour un moratoire sur l'application de la charia dans le monde musulman », et signe : professeur de philosophie et d'islamologie à l'université de Fribourg (Suisse). Face à d'autres prédicateurs parfois peu cultivés, cette carte de visite lui permet de se faire passer, en particulier dans les banlieues françaises, pour un éminent universitaire. Or, à cette époque, il ne l'est pas. Le 26 février 2018, le député Xavier Ganioz, vice-président du Parti socialiste fribourgeois, a demandé à l'université de Fribourg de s'expliquer sur les conditions d'arrivée de l'islamologue dans l'institution.


Une heure de cours bénévolement
Reprenant des informations parues dans les médias, l'élu écrit dans son interpellation : « L'accusation de “faux professeur“ est lourde de sens. Elle impliquerait que notre université ait pu se faire berner sur le statut académique de Tariq Ramadan. Elle impliquerait aussi et surtout que les étudiant-e-s qui ont été élèves dudit islamologue aient été trompé-e-s ». Le rectorat de Fribourg a déjà répondu qu'effectivement Tariq Ramadan n'était ni professeur ni même assistant à l'université. Il se serait contenté de proposer bénévolement, une heure par semaine, un exposé sur l'islam. « L'université de Fribourg n'est pas responsable des titres académiques qui ont été attribués à M. Ramadan après son départ en 2004 », ajoute le rectorat.


En 2005, alors qu'il a quitté l'université, Tariq Ramadan continue pourtant dans Le Monde de se présenter comme professeur. « Fribourg n'est qu'une ville de 38 000 habitants. L'université est une véritable institution. Il est important de savoir pourquoi Ramadan a pu exercer son enseignement sans poste officiel de professorat ou d'assistanat. Le contenu de son enseignement était-il connu de la direction de notre université ? » s'interroge Xavier Ganioz. Un recrutement pour le moins contestable.


Charles Genequand, ancien doyen de la Faculté de lettres de Genève et spécialiste du monde arabe, avait refusé la thèse universitaire de Tariq Ramadan, consacrée à Hassan al-Banna, le fondateur des Frères musulmans égyptiens. Très remonté contre son ancien élève, Charles Genequand avait traité Tariq Ramadan dans la presse de « pseudo intellectuel », d'« opportuniste vaniteux ». « Ses idées ? poursuivait le professeur : une vision étriquée et assez rétrograde de l'islam. »


En France, le politologue et sociologue Gilles Kepel, spécialiste de l'islam et du monde arabe contemporain, n'était guère plus charitable : « Tariq Ramadan est un produit de consommation jetable (…) Ce n'est pas un universitaire, je ne le considère absolument pas comme un collègue », m'avait-il confié alors que j'écrivais La Vérité sur Tariq Ramadan. Sa famille, ses réseaux, sa stratégie (1).


Des réserves sur les cours de biologie
Le petit-fils d'Hassan al-Banna n'avait pas non plus que des amis parmi ses collègues de collège. En 1994, dans Les Musulmans dans la laïcité (2), Il écrivait que « les cours de biologie peuvent contenir des enseignements qui ne sont pas en accord avec les principes de l'islam. Il en est d'ailleurs de même des cours d'histoire et de philosophie ». Il ajoutait : « La gymnastique n'est pas "interdite en soi" aux jeunes musulmanes. Il faut, dans ce dernier cas, discuter des aménagements possibles qui permettraient que soient respectées les convictions des jeunes filles. »


Les professeurs de biologie du collège de Saussure à Genève s'étaient alors demandé dans Le Journal de Genève s'il était moralement possible, d'un point de vue déontologique, « d'enseigner dans une école tout en dénigrant l'enseignement d'une branche dispensée par une partie de ses collègues ».
Quelle dérision...


(1) 2007, éditions Favre.
(2) 1994, Tawhid.
Source
_________________
Nouveau Testament Osty & Catéchisme de St Pie X & Bref examen critique de la messe Paul VI


Revenir en haut
Publicité







MessagePosté le: Mar 6 Mar - 05:24 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Marmhonie
Equipe de modération
Equipe de modération


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2017
Messages: 231
Localisation: San Francisco
Emploi: Retraité
Loisirs: Paléographie
Masculin
Point(s): 1 152
Moyenne de points: 4,99

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 05:26 (2018)    Sujet du message: Tariq Ramadan, la chute ascensionnelle Répondre en citant

Docteur Tariq et mystère Ramadan




Le diable se cache dans les détails, par exemple « une cicatrice entre le sexe et l’aine ». L’une des deux femmes qui accusent Tariq Ramadan de viol l’a décrite avec précision. Un fait troublant, sauf à prêter à la plaignante un don divinatoire. Il vient donner crédit au récit fort circonstancié des présumées victimes qui dénoncent un manipulateur brutal. On y ajoutera les témoignages de ses anciens collègues, tel le chercheur suisse Stéphane Lathion : « A qui lui résiste, il répond par l’intimidation, la culpabilisation et la violence verbale. »


Voici donc l’islamologue mal embarqué, mis en examen et placé en détention. Le prévenu, qui n’admet qu’une « relation de séduction », hurle à la calomnie et bénéficie de la présomption d’innocence. Dont acte. Il faudrait, sinon, l’imaginer en tartufe à la mode orientale, poussant les filles à se voiler et n’aimait rien tant que les déshabiller. Avec ou sans leur consentement.


Une telle duplicité ne paraît pas possible, de la part d’un pieux lettré qui enseignait à l’université d’Oxford. Quoi que. On a vu de doux prêtres s’adonner à des actes pédophiles après l’office. Et de nobles cardinaux les couvrir pendant des années. Chez les religieux aussi, le double langage existe. C’est ce que reprochait d’ailleurs Charles Pasqua au théologien de l’islam, lui interdisant le territoire français… en 1995. Le ministre pointait alors « un dangereux fondamentaliste » derrière le masque de l’intellectuel policé. L’image de faux jeton colle donc depuis longtemps au chantre du Coran. Docteur Tariq et mister Ramadan, ce qui vaut pour la politique vaudrait pour la vie privée ? Aux juges d’établir, maintenant, si le petit-fils du fondateur des Frères musulmans à d’autres cicatrices à cacher.
Par Gilles DEBERNARDI | Publié le 03/02/2018 à 06:05
_________________
Nouveau Testament Osty & Catéchisme de St Pie X & Bref examen critique de la messe Paul VI


Revenir en haut
Marmhonie
Equipe de modération
Equipe de modération


Hors ligne

Inscrit le: 15 Jan 2017
Messages: 231
Localisation: San Francisco
Emploi: Retraité
Loisirs: Paléographie
Masculin
Point(s): 1 152
Moyenne de points: 4,99

MessagePosté le: Mar 6 Mar - 07:32 (2018)    Sujet du message: Tariq Ramadan, la chute ascensionnelle Répondre en citant

Affaire Tariq Ramadan : la conférence espagnole qui fragilise un peu plus sa défense







BuzzFeed a également retracé le parcours de l'islamologue. Dans une enquête publiée ce mardi, le pure-player est en mesure de confirmer que Tariq Ramadan était bien en Espagne les 8 et 9 octobre 2009. Il devait rejoindre Madrid à bord d'un avion parti à 7h05 de Jerez de la Frontera le 9 octobre. Que faisait-il ce jour-là dans cette ville andalouse située à 465 kilomètres au sud de Madrid ? Il y donnait une conférence au musée de la Atalaya, pour la 23e édition du festival "Agora Juvenil", une intervention prévue à 17 heures sur le thème suivant : "L'interculturalité d'un point de vue international."  


BuzzFeed a déniché une preuve infaillible de la présence de Tariq Ramadan à ce festival : une vidéo (encore visible ici) publiée par l'organisation de l'événement où l'on voit l'intervention de l'intellectuel controversé.  


En voici une capture d'écran :



Tariq Ramadan est accusé de viol par deux femmes. L'une des deux, surnommée Christelle par la presse, l'accuse de l'avoir violée dans l'après-midi du 9 octobre 2009, dans une chambre de l'hôtel Hilton, quelques heures avant sa conférence organisée ce jour-là à l'initiative de l'Union des jeunes musulmans (UJM).


Son alibi est une réservation d'un vol Londres - Lyon qui devait atterrir le 9 octobre à 18h35 à l'aéroport Saint-Exupéry. Selon sa défense, ce vol ne lui aurait pas laissé le temps de retrouver Christelle dans l'après-midi contrairement à ce qu'elle affirme. Le 5 février, Le Parisien révélait que les avocats du théologien avait versé ce document au dossier. «Il est impossible que les faits dénoncés par la plaignante aient été commis, comme elle le prétend, le 9 octobre 2009 dans l'après-midi à l'hôtel Hilton de Lyon puisque Monsieur Ramadan est arrivé à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry le 9 octobre 2009 à 18h35», ont écrit les avocats dans un courrier au parquet en s'appuyant sur cette note.


Mais d'après des documents révélés vendredi par Libération et le Muslim Post, Tariq Ramadan avait fait une deuxième réservation pour le même jour, avec un vol en provenance de Madrid qui devait atterrir à Lyon à 11h15. Ce deuxième vol aurait laissé le temps à Tariq Ramadan de retrouver Christelle. Tariq Ramadan a pris le vol de Londres atterrissant à 11h15 et a menti. 



BuzzFeed News a retrouvé la trace de l'islamologue. Si l'on en croit les documents publiés par Libération et le Muslim Post, ce 9 octobre, Tariq Ramadan devait rallier Madrid à bord d'un vol parti à 07h05 de Jerez de la Frontera, en Andalousie. La veille au soir, Tariq Ramadan se trouvait bien à Jerez de la Frontera, à 465 km au sud de Madrid. Il donnait une conférence au musée de la Atalaya, pour la 23e édition du festival «Agora Juvenil». Cette conférence, intitulée «L'interculturalité d'un point de vue international» était programmée à 17h comme en témoigne l'affiche du festival.



Tariq Ramadan a bien pris la parole dans le cadre de ce festival, nous a confirmé Emilio, un participant du festival qui a assisté à la conférence. Un article de blog qui résume cette édition du festival mentionne d'ailleurs bien la participation de Tariq Ramadan.


Violer une femme et ensuite aller donner une conférence ou encore violer une femme après une conférence et en plus dans un hotel, quel bau modèle pour la racaille. C'est sidérant !


Et la conférence s'est manifestement bien tenue le 8 octobre, comme prévu. Emilio ne se souvient plus de la date précisément et l'une des responsables du conseil de la jeunesse d'Andalousie, organisateur de l'évènement, que nous avons contacté, n'a pas été en mesure de nous répondre dans l'immédiat. Mais le musée où s'est tenu la conférence n'accueillait des évènements programmés dans le cadre de ce festival que le 8 et le 9 octobre. Ceux qui avaient lieu à d'autres dates ne se tenaient pas dans le musée. Or, le 9 octobre, Tariq Ramadan était à Lyon.
La video


Outre cette vidéo, BuzzFeed a retrouvé l'un des participants à la conférence, Emilio, lequel confirme avoir bien assisté au discours de l'islamologue. Une chronologie des faits qui fragilise un peu plus sa ligne de défense. Joint par BuzzFeed, l'un des avocats de Ramadan n'a pas souhaité s'expliquer. 


C'est un Tartuffe et le pire la dedans, ce sont ses ouailles qui le défendent bec et ongle. Pathétique.


Une nouvelle expertise médicale de Tariq Ramadan, dont les résultats sont attendus d'ici la fin mars, a par ailleurs été ordonnée mercredi par le juge d'instruction chargé de l'enquête pour vérifier la compatibilité de son état de santé avec sa détention. 
Source 6 mars 2018
_________________
Nouveau Testament Osty & Catéchisme de St Pie X & Bref examen critique de la messe Paul VI


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé







MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:44 (2018)    Sujet du message: Tariq Ramadan, la chute ascensionnelle

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Apostats de l'islam Index du Forum >>> Apostats de l'islam >>> Religion: Islam Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | créer forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com
Thème réalisé par SGo